Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Claude Chabrol est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Co-Producer et Superviseur technique Français né le 24 juin 1930 à Paris (France)

Claude Chabrol

Claude Chabrol
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Claude Henri Jean Chabrol
Nationalité France
Naissance 24 juin 1930 à Paris (France)
Mort 12 septembre 2010 (à 80 ans) à Paris (France)

Claude Chabrol, né le 24 juin 1930 à Paris où il est mort le 12 septembre 2010, est un réalisateur français, également producteur, scénariste, dialoguiste et à l'occasion acteur.

Membre de la génération de la Nouvelle Vague, il est d'abord critique de cinéma, puis producteur, avant de passer à la réalisation. Se signalant par son humour volontiers sarcastique et son érudition cinéphile, il alterne, en plus de cinquante ans de carrière, comédie de mœurs, drames, films noirs, films de genre et adaptations littéraires.

Biographie

Jeunesse, et affabulations
Fils unique de Madeleine, née Delarbre, et Yves Chabrol, il naît malgré les conseils de médecins qui recommandent à sa mère alors enceinte de trois mois d'avorter, les époux Chabrol ayant été trouvés inanimés à la suite d'une asphyxie due à un chauffe-eau défectueux. Il fréquente les salles de cinéma parisiennes à partir de l'âge de 4 ans. Son père, pharmacien et résistant, envoie l'enfant, durant la Seconde Guerre mondiale, dans la maison de famille de sa grand-mère maternelle, à Sardent, dans la Creuse.

Plus tard, devenu célèbre, Claude Chabrol fabule excessivement autour d'évènements survenus durant son séjour de quatre ans à Sardent. En particulier il raconte maintes fois (et finit par croire ?) qu'à l'âge de seulement 11 ans il créa lui-même dans ce village une société civile immobilière, récolta des fonds importants parmi les notables, puis fut projectionniste et programmateur dans la salle de cinéma qu'il improvisa dans un garage désaffecté.
En réalité le « Cinéma sardentais » fut créé en 1942 (et animé jusqu'en 1948) par un adulte, Georges Mercier (1910-1975), ingénieur des arts et métiers, passionné entre autres par le cinéma et ses techniques. Pour d'obscures raisons, Chabrol a souvent occulté l'existence et le rôle de cet homme inventif. Après un premier récit flatteur dans son autobiographie Et pourtant je tourne, l'épisode du cinéma sardentais a été relaté dans l'ouvrage de Wilfrid Alexandre La Traversée des apparences. Par la suite Michel Pascal puis François Guérif recueillent des récits plus proches de la réalité. Néanmoins la légende du marmot-cinéaste est encore amplifiée en 2012 dans un album composé par Michel Pascal. En 2013, Daniel Domec met heureusement fin au colportage de cette invention naïve, dans une étude méticuleusement documentée publiée par le conseil général de la Creuse, intitulée À chacun son cinéma : Histoire et petites histoires du cinéma dans la Creuse.


Études et débuts dans le cinéma
De retour à Paris après la Libération, il fait des études de lettres et de droit (au cours desquelles il côtoie Jean-Marie Le Pen) puis, sous l'influence parentale, et sans conviction, des études de pharmacie, qu'il abandonne après avoir quadruplé sa première année. C'est le cinéma qui lui sourit : il entre à la Fox (en 1955) comme attaché de presse, tout en agissant comme critique de cinéma dès l'aurore de la Nouvelle Vague française, aux côtés de François Truffaut et Jacques Rivette, ses collègues aux Cahiers du cinéma. De 1953 à 1957, dans la revue à couverture jaune, fondée par André Bazin et Jacques Doniol-Valcroze, il participe à la défense de la politique des auteurs et publie, en 1957 avec Éric Rohmer, un livre sur Alfred Hitchcock, le maître du suspense et celui qui a su imposer son style au système hollywoodien. Une autre rencontre est, pour la suite, également déterminante : celle du romancier Paul Gégauff, son futur scénariste, dont l'univers l'éloigne de l'éducation bourgeoise reçue, bien qu'il s'en avoue toujours encore marqué de traces profondes, indélébiles.


Mariage(s)
Il épouse, le 26 juin 1952, Agnès Goute, fille d'un haut fonctionnaire et petite-fille du banquier et caricaturiste Paul Goute. Agnès Goute reçoit en 1957 une donation de son père de 35 millions d'anciens francs, ce qui permet au nouveau cinéaste de financer leur maison de production, AJYM (1956-1961) : un sigle formé des initiales du prénom de son épouse Agnès et de leurs deux fils, Jean-Yves (né en 1954 et futur architecte) et Matthieu (né en 1956 et futur compositeur de sa musique de films). Agnès et Claude Chabrol ayant déjà coproduit un court métrage de Jacques Rivette, Le Coup du berger (1956), avec Jean-Claude Brialy. Et, dès la fin de 1957, Claude Chabrol tourne avec ce dernier son premier film, Le Beau Serge à Sardent, puis Les Cousins, sortis en 1959, qui deviennent les premiers longs métrages — « le manifeste inaugural » — de la Nouvelle Vague.

Il divorce en 1964 et convole en secondes noces le 4 décembre 1964 avec l'actrice Stéphane Audran (née Colette Dacheville), qu'il connaît depuis 1958 et qui est la mère de son troisième fils, Thomas (né en 1963, futur acteur). Avec elle, il poursuit une fructueuse coopération, jusque très au-delà de leur séparation en 1980. Durant cette période, il se fait spécialiste de l'analyse féroce de la bourgeoisie française, dont l'apparent conformisme sert de couvercle à un bouillonnement de vices et de haines. Que ce soit sur le registre de la comédie grinçante ou du polar, souvent de concert avec le romancier scénariste Paul Gégauff, il ne cesse d'en traquer l'hypocrisie, les coups bas et la bêtise, avec une délectation rare et jubilatoire, à laquelle participent activement ses acteurs fétiches : Stéphane Audran, Michel Bouquet, Jean Yanne. Il dresse ainsi le portrait de la France des années 1970 dans La Femme infidèle, Le Boucher, Juste avant la nuit, Les Biches.

En 1983, il se marie en troisièmes noces, avec Aurore Pajot (aussi dite « Aurore Paquiss » ou « Maistre », puis Chabrol), qui est sa scripte sur pratiquement tous ses films depuis Les Biches (1968). La fille de celle-ci et de l'acteur François Maistre, Cécile Maistre (née en 1967), est son assistante sur de nombreux films. Il donne régulièrement des rôles à son fils cadet Thomas, tandis qu'un autre fils, Matthieu, est compositeur de la musique de ses films à partir du milieu des années 1980. Des quatre enfants de la famille recomposée, Claude Chabrol n'a donc que son fils aîné, Jean-Yves, architecte, qui ne travaille pas sur ses films.


Réalisateur reconnu
À la fin de la décennie, il effectue un tournant en optant pour des sujets plus éclectiques dans lesquels son inspiration s'émousse parfois, il l'avoue. Mais sa rencontre en 1978 avec la jeune Isabelle Huppert, qu'il contribue à révéler, est décisive. Violette Nozière, l'empoisonneuse parricide qui fit scandale dans les années 1930, ajoute une dimension supplémentaire à la galerie de monstres jusqu'ici filmés par Chabrol (il avait déjà adapté un autre fait divers sanglant dans Landru avec Charles Denner). En même temps, il entame avec l'actrice un duo redoutablement efficace, qui touchera tant les rives de la comédie policière (Rien ne va plus) que celles de l'adaptation littéraire (Madame Bovary), du film politique (L'Ivresse du pouvoir), ou du fait divers sanglant (La Cérémonie), adaptée du roman A Judgment in Stone (L'Analphabète) de Ruth Rendell.

Sur un registre plus léger, il aura également entre-temps fait jouer Jean Poiret dans le rôle-titre de Inspecteur Lavardin ainsi que dans Poulet au vinaigre, de la même manière qu'il revient régulièrement au « polar provincial », par des films tels que Au cœur du mensonge ou La Demoiselle d'honneur. Dans un registre fantastique inattendu, il réalise en 1976 Alice ou la Dernière Fugue, avec Sylvia Kristel, un genre qu'il n'abordera qu'à cette unique occasion.



Dernières années
Entre deux tournages, Chabrol vient se reposer au Croisic en Loire-Atlantique, ville qu'il avait découverte après la guerre et où il avait acheté en 2004 une maison dans le centre du bourg (auparavant, son lieu de repli se trouvait à Gennes en Maine-et-Loire). Il y recevait souvent ses amis acteurs et cinéastes.

Claude Chabrol est, en 2006, le réalisateur d'honneur du festival de Nîmes, Un réalisateur dans la ville. Deux ans plus tard, il reviendra dans la cité romaine tourner son dernier film Bellamy avec Gérard Depardieu. Ce sera leur unique collaboration.

Chabrol reçoit, pour l'ensemble de son œuvre cinématographique, le prix René-Clair de l'Académie française en 2005, la Caméra d'or de la Berlinale 2009 et le Grand prix 2010 de la SACD.

Puis arrive, à « l'hyperactif et plein d’allant, fourmillant de projets », ce « clap de fin » : Claude Chabrol meurt à son domicile le 12 septembre 2010 à l'âge de 80 ans, notamment de problèmes respiratoires qui avaient justifié son hospitalisation les deux dernières semaines, hospitalisation qui révèlera un lymphome non soigné. Il est inhumé le 17 septembre, dans l'intimité, au Père-Lachaise (10e division), après un rassemblement des proches et des amis sur le parvis de la Cinémathèque française.

Ses meilleurs films

Infidèle (2002)
(Scénariste)
L'Animal (1977)
(Acteur)
La Fleur du mal (2003)
(Réalisateur)
La Cérémonie (1995)
(Réalisateur)
Madame Bovary (1991)
(Réalisateur)
À bout de souffle (1960)
(Superviseur technique)

Le plus souvent avec

Jean Rabier
Jean Rabier
(42 films)
Dominique Zardi
Dominique Zardi
(30 films)
Henri Attal
Henri Attal
(27 films)
Pierre Jansen
Pierre Jansen
(24 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Claude Chabrol (107 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Hitchcock/Truffaut, 1h19
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma
Acteurs Bob Balaban, Mathieu Amalric, Steven Spielberg, Martin Scorsese, Wes Anderson, David Fincher
Rôle Himself (archive footage)
Note73% 3.697873.697873.697873.697873.69787
Le documentaire retrace la genèse du célèbre livre de Truffaut et des entretiens qu'il a enregistré avec Alfred Hitchcock dans les studios Universal en 1962.
Le jour des corneilles, 1h36
Réalisé par Jean-Christophe Dessaint
Origine France
Genres Fantasy, Animation
Thèmes L'enfance, Le thème de l'enfant sauvage, Magie, L'enfance marginalisée
Acteurs Jean Reno, Lorànt Deutsch, Isabelle Carré, Claude Chabrol, Chantal Neuwirth, Bruno Podalydès
Rôle le docteur
Note72% 3.6309053.6309053.6309053.6309053.630905
Au cœur d'une grande forêt, le fils Courge grandit en petit sauvage aux côtés de son père, un colosse bourru et tyrannique qui le maintient dans l'ignorance du monde des hommes. Les seuls amis du fils Courge sont des fantômes muets (dont celui de sa mère) ayant pris forme animale, qui communiquent avec lui par signes. Un jour, alors qu'il cherche à soigner son père blessé et inconscient, le jeune garçon s'aventure hors de la forêt, sur les conseils d'un des fantômes, et découvre un village. Il y fait la rencontre de Manon, la fille du docteur qui a accepté de soigner son père. Avec elle, il découvre l'existence d'un sentiment inconnu pour lui : l'amour. Il se lance alors à la recherche de celui de son père. Une fois Courge rétabli, il retourne vivre dans la forêt avec son fils. Ce dernier finit par apprendre ce qui est arrivé : Autrefois, le père Ronce s'opposait à l'amour de sa fille pour Courge. En pourchassant les amants, il est mort dans l'incendie qu'il avait lui-même provoqué. Courge et son amante ont fui dans la forêt où cette dernière est morte en accouchant de son fils. Fou de chagrin, Courge n'a jamais pu aimer l'enfant.
Gainsbourg (Vie héroïque), 2h10
Réalisé par Joann Sfar
Origine France
Genres Drame, Biographie, Comédie musicale, Musical
Thèmes La musique, Religion, Musique, Religion juive
Acteurs Éric Elmosnino, Lucy Gordon, Laetitia Casta, Doug Jones, Anna Mouglalis, Mylène Jampanoï
Rôle le producteur musique de Gainsbourg
Note69% 3.4501153.4501153.4501153.4501153.450115
Du jeune Parisien arborant l’étoile de David (qu'il appelait « son étoile de shérif ») imposée aux juifs durant l'Occupation allemande jusqu'à l'apogée de l'auteur-compositeur-interprète des années 1980, le film est une biographie fantasmagorique de Serge Gainsbourg, créateur qui défraya la chronique et laissa son empreinte dans le monde de la chanson avec de nombreuses œuvres poétiques et subversives.
Lucifer et moi, 1h45
Réalisé par Jean-Jacques Grand-Jouan
Origine France
Thèmes Religion, Diable
Acteurs Jean-François Balmer, Orson Welles, Roland Dubillard, Pierre Étaix, Claude Chabrol, László Szabó
Rôle L'homme de la rue

Un homme écrit. Quoi ? Son histoire ou le scénario d'un film. Il a du mal, en confie la tâche à son double, Lucifer.
Avida
Avida (2006)
, 1h23
Réalisé par Benoît Delépine, Gustave Kervern
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Benoît Delépine, Gustave Kervern, Albert Dupontel, Éric Martin, Mathieu Kassovitz, Velvet d'Amour
Rôle Le zoophile débonnaire
Note59% 2.956582.956582.956582.956582.95658
À la suite du décès accidentel de son employeur, un sourd-muet se retrouve embarqué par deux toxicomanes dans un étrange trafic d'animaux. L'échec de l'enlèvement du chien d'une milliardaire obèse et suicidaire va les lier à elle. Elle en profitera pour les forcer à réaliser ses dernières volontés.
Le fils de Gascogne, 1h46
Réalisé par Pascal Aubier
Origine France
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique, Musical, Romance
Acteurs Grégoire Colin, Dinara Droukarova, Jean-Claude Dreyfus, Pascal Bonitzer, Gérard Cherqui, László Szabó
Rôle Lui-même
Note65% 3.284023.284023.284023.284023.28402
Harvey, jeune provincial timide, accueille une troupe de choristes géorgiens accompagnés de Dinara, leur interprète (quarteron russe : « pour quatrième, mon père est tatar, ma mère elle est moitié la russe moitié la juive »), et leur sert de guide dans Paris.
Chambre 12, Hôtel de Suède, 1h18
Réalisé par Claude Ventura
Genres Documentaire
Thèmes Film traitant du cinéma, Documentaire sur le cinéma
Acteurs Richard Balducci, Jean-Paul Belmondo, José Benazeraf, Claude Chabrol, Raoul Coutard, Liliane David
Rôle Lui-même
Note69% 3.4861153.4861153.4861153.4861153.486115
Ce documentaire est une enquête menée par Claude Ventura et Xavier Villetard sur les conditions de tournage du film À bout de souffle de Jean-Luc Godard.
Sam suffit
Sam suffit (1992)
, 1h35
Réalisé par Virginie Thévenet
Origine France
Genres Comédie dramatique
Acteurs Aure Atika, Jean-François Balmer, Claude Chabrol, Jay Goede, Rossy de Palma, Marilú Marini
Rôle Monsieur Denis
Note64% 3.2303053.2303053.2303053.2303053.230305
Les tentatives d’Eva, jeune stripteaseuse foraine, pour sortir de sa marginalité et se construire une vie « normale »…
Une affaire de femmes, 1h50
Réalisé par Claude Chabrol
Origine France
Genres Drame
Thèmes La grossesse, Sexualité, Histoire de France, L'Occupation allemande en France
Acteurs Isabelle Huppert, François Cluzet, Nils Tavernier, Marie Trintignant, Dominique Blanc, Lolita Chammah
Rôle la Voix-off de Pierrot adulte
Note75% 3.7954953.7954953.7954953.7954953.795495
Marie, mère de famille, accepte d'aider une jeune voisine à se débarrasser d'un enfant non désiré. Encouragée par le succès, elle entame un processus qui en fera une faiseuse d'anges, et une femme adultère. Mais la dureté de la vie sous le régime de Vichy la rattrape, elle est dénoncée par son mari et finira guillotinée pour l'exemple.
Alouette, je te plumerai, 1h38
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Claude Chabrol, Fabrice Luchini, Valérie Allain, Micheline Presle, Jean-Paul Roussillon
Rôle Pierre Vergne
Note55% 2.7691752.7691752.7691752.7691752.769175
Un vieillard atteint d'une maladie de coeur reussit a convaincre une jeune aide-soignante, Francoise, de le recueillir chez elle et son mari afin qu'il termine sa vie dans une famille retrouvee. En echange, il promet au couple non seulement de mourir vite mais surtout d'en faire les heritiers de son immense fortune. Francoise decouvre vite que son vieillard est un imposteur, mais il a l'immense qualite d'apprecier particulierement la vie...
L'Été en pente douce, 1h36
Réalisé par Gérard Krawczyk
Genres Drame, Comédie dramatique, Romance
Acteurs Jean-Pierre Bacri, Jacques Villeret, Pauline Lafont, Jean Bouise, Guy Marchand, Jean-Paul Lilienfeld
Rôle le prêtre
Note66% 3.343063.343063.343063.343063.34306
À la suite de la mort de sa mère, Fane, accompagné de Lilas, rejoint son frère handicapé mental, Mo, dans la maison de sa mère. Voke, le garagiste voisin, a des vues sur la maison et sur Lilas.
Jeux d'artifices, 1h39
Réalisé par Virginie Thévenet
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Eva Ionesco, Arielle Dombasle, Claude Chabrol, Farida Khelfa, Marco Prince, Frédéric Mitterrand
Rôle Le père de Jacques
Note65% 3.2657653.2657653.2657653.2657653.265765
Elisa et Eric sont deux adolescents orphelins. Pour vivre, ils transforment leur appartement de banlieue en studio-photo, où ils travaillent presque coupés du monde. Ils n’ont qu’un seul ami, Jacques ; puis arrive Stan, un américain dont s’éprend Elisa, et tout change.