Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription

Citations aléatoires de films

Archimède, le clochard

Archimède, le clochard (1959)

Facebook Partager la citation sur facebook Huit jours ! Vous appelez ça une sentence ? Moi j'appelle ça une aumône.
Voir les autres citations de Archimède, le clochard

Le Roi lion

Le Roi lion (1994)

Facebook Partager la citation sur facebook
Scar (aux hyènes, en voulant cacher sa peur et regagner leur confiance) : Ah, mes amies !
Shenzi : "Amies" ? (rire ironique) Je croyais qu'ils nous avait traitées d'ennemies.
Banzaï : Ouais, c'est ce que j'ai entendu ! (en chœur avec Shenzi) Eeeed ?!
Scar (alors que les hyènes avancent vers lui, menaçantes) : Non, non, Attendez ! Je... Je vais vous expliquer. Vous n'avez pas compris, c'est un malentendu ! Non ! Je... Je plaisantais !... (les hyènes le tuent).
Après s'être relevé de sa chute du sommet du rocher, Scar aperçoit les hyènes qui viennent vers lui. Alors qu'il les a trahies devant Simba, il essaie de regagner leur confiance, mais les hyènes non plus ne se laissent pas amadouer, et finissent par tuer Scar.
Voir les autres citations de Le Roi lion

Kuzco, l’empereur mégalo

Kuzco, l’empereur mégalo (2000)

Facebook Partager la citation sur facebook Kuzco : Cadeau d'anniversaire de moi à moi. Ah, comment me remercier ?
Voir les autres citations de Kuzco, l’empereur mégalo

Le sacrifice

Le sacrifice (1986)

Facebook Partager la citation sur facebook On peut trouver terrible qu'Alexandre, fidèle à son serment, rompe de façon pratique et définitive avec le monde et les lois auxquelles il s'était plié toute sa vie. Il perd, ce faisant, non seulement sa famille, mais aussi toute sa capacité d'évaluation des normes morales, et c'est bien cela qui apparaît comme le plus terrible aux yeux de son entourage. Malgré cela, ou plus précisement à cause de cela, Alexandre incarne pour moi l'élu de Dieu. Cet homme ressent la menace des mécanismes destructeurs de la société contemporaine, qu'il voit glisser à grande allure vers un précipice. Si l'on veut sauver l'humanité, il est absolument nécessaire d'arracher son masque au monde moderne.
Voir les autres citations de Le sacrifice

Les Quatre Cents Coups

Les Quatre Cents Coups (1959)

Facebook Partager la citation sur facebook Petite Feuille : Ah ! te voilà, toi. Alors, il suffit d'un devoir supplémentaire pour te rendre malade ! Et les parents tombent dans le panneau ! J's'rai curieux de savoir ce que tu leur as soutiré comme excuse, moi. Fais-voir ton mot.
Antoine Doinel : J'en ai pas, m'sieur.
Petite Feuille : Ah, t'en as pas ! Et tu crois qu'ça va s'passer comme ça ? Ça s'rait trop facile, mon ami !
Antoine Doinel : M'sieur, c'était… C'était ma mère, m'sieur.
Petite Feuille : Ta mère, ta mère, qu'est-ce qu'elle a encore ?
Antoine Doinel : Elle est morte.
Petite Feuille : Ah, fichtre.
Voir les autres citations de Les Quatre Cents Coups

Rafraichir la page pour afficher d'autres citations aléatoires