Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Marcel Mouloudji est un Acteur né le 16 septembre 1922

Marcel Mouloudji

Marcel Mouloudji
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Marcel André Mouloudji
Naissance 16 septembre 1922
Mort 14 juin 1994 (à 71 ans)

Marcel Mouloudji est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, peintre et acteur français, né le 16 septembre 1922 à Paris 4ème et mort le 14 juin 1994 à Neuilly-sur-Seine.

Ses chansons, tour à tour engagées et sentimentales, évoquent l'amour, la guerre, la nostalgie entre tristesse et solitude. Il a notamment interprété des poètes tels que Boris Vian, Louis Aragon et Philippe Pauletto.

Biographie

Jeunesse
Marcel Mouloudji naît en 1922 à Paris, d'un père maçon et d'une mère aide-ménagère. Son père, Saïd Mouloudji est né en 1896 en Algérie française dans le village kabyle de Leflaye (tribu d'At Waghlis, daïra de Sidi-Aïch), et sa mère, Eugénie Roux est une Bretonne née à Paris en 1901. La famille connaît de graves problèmes : alors que Marcel n'a que dix ans, sa mère est internée pour désordre mental et son père, analphabète, logé dans une chambre de bonne, a du mal à élever ses deux fils dont l'aîné, André, est gravement malade et le second, un doux rêveur qui trouve à se loger au hasard des rencontres.

Durant son adolescence, Marcel s'inscrit avec son frère dans un mouvement de jeunesse de gauche, les Faucons rouges, proche de la SFIO, animé par des éducateurs issus de différents courants du monde ouvrier.

En 1935, il fait la connaissance de Sylvain Itkine, metteur en scène membre du Groupe Octobre, organisation affiliée à la Fédération des théâtres ouvriers de France. Marcel Maillot, directeur d'une colonie de vacances du Syndicat du livre, le pousse à chanter avec son frère. Il est bientôt remarqué par Jean-Louis Barrault, qui cherche un enfant pour un spectacle. Durant cette période, Marcel est ainsi hébergé par Jean-Louis Barrault, qui l'introduit dans le milieu artistique de Paris. Il y participe à la vie artistique associée au Front populaire en 1936.


Débuts
En 1936, il figure dans le film La Guerre des gosses de Jacques Daroy.

En 1937, pour le film Claudine à l'école de Serge de Poligny, le scénariste Jacques Constant, autour de Blanchette Brunoy, crée le personnage du « petit Moulou »... bientôt Mouloudji.

En 1938, Marcel interprète l'un des trois jeunes héros des Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque.

En 1939, Marcel joue le rôle de Louis dans le film de Christian-Jaque L'Enfer des anges, film sélectionné au Festival de Cannes 1939 qui n'eut pas lieu, et sorti en février 1941

En 1942, il interprète le rôle d'Ephraïm Luska dans le film d'Henri Decoin, Les inconnus dans la maison, d'après Georges Simenon.

Pendant la guerre, Marcel Mouloudji vit dans une semi-clandestinité...

Il fréquente Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir qui évoque fréquemment Mouloudji dans La Force de l'âge et dans La Force des choses I.

Il rencontre sa femme, Louise Fouquet, en 1943.

Après la guerre, il est une figure de la vie artistique de Saint-Germain-des-Prés. « C'est un de ces garçons qu'on regrette de ne pas voir plus souvent ; mais il fait tout ce qu'il fait avec un talent indiscutable et c'est pourquoi on hésite à le déranger: il travaille pour nous » écrit de lui Boris Vian dans le Manuel de St-Germain-des-Prés en 1950. Il participe au film Boule de Suif de Christian-Jaque en 1945 et tient le rôle d'un demi-fou dans le film Les Eaux troubles de Henri Calef en 1949.


Consécration
Il obtient son premier grand succès dans la chanson grâce à son interprétation de La Complainte des infidèles, extraite du film La Maison Bonnadieu de Carlo Rim (1951). La même année, au cabaret La Fontaine des Quatre-Saisons, il croise, sans le savoir, Barbara qui au terme de son audition ne reçoit qu'une place de plongeuse, la programmation de l'année étant déjà bouclée. Jacques Prévert indique : « Quand j’ai rencontré Mouloudji, c’était un enfant, un petit garçon. Il n’avait pas ce qu’il est convenu d’appeler une jolie voix, mais une voix vraie, vivante, troublante, drôle et parfois déchirante, c’était la sienne, la voix des rues, la voix du cœur, il a grandi mais il chante pareil. De là son charme »

En 1952, il tient un premier rôle, celui d'un jeune délinquant embrigadé dans la Résistance, dans le film d'André Cayatte, Nous sommes tous des assassins, un plaidoyer contre la peine de mort.

Jacques Canetti, agent artistique et patron du cabaret Les Trois Baudets, mène Mouloudji au succès dans la chanson. Il lui fait enregistrer Comme un p'tit coquelicot qui obtient le Grand Prix du disque 1953 et le prix Charles-Cros en 1952 et 1953. Même succès, en 1954, avec Un jour tu verras, chanson extraite du film à sketches Secrets d’alcôve (sketch Riviera express de Ralph Habib).

Le 7 mai 1954, jour de la défaite de Dien-Bien-Phu, Boris Vian crée la chanson Le Déserteur au cabaret La Fontaine des Quatre-Saisons. Interdite de diffusion durant plusieurs années, cette chanson connaît seulement un succès de scène. Dans les cabarets en vogue, Mouloudji met cette chanson à son répertoire, en modifiant un peu le texte. Il interprète également des chansons de Jacques Prévert.

En 1955, Mouloudji tient le haut de l'affiche à l'Alhambra. Plutôt interprète, il commence à écrire de plus en plus ses propres textes à la fin des années 50.


Reconnaissance
En 1958, il fait l'une de ses dernières apparitions au cinéma dans Rafles sur la ville de Pierre Chenal et dans un film hispano-suédois, Deux hommes sont arrivés (Llegaron dos hombres).

Mouloudji crée sa propre maison de disques, Productions Mouloudji et sa société d'éditions Musicales Editions Mouloudji en 1964. Il remporte des succès d'estime grâce à une collaboration fructueuse avec la compositrice Cris Carol : L'Adagio du Pont Caulaincourt (1968), Les Beatles de 40 (1965), Faut vivre (1973), tout en produisant de nombreux artistes comme Graeme Allwright, Pol Serge, Jean-Claude Drouot, Catherine Paysan, Hélène Martin, Jacqueline Huet, etc. Il est aussi présent dans les premières réunions de sensibilisation de la jeunesse à la cause vietnamienne.

En 1970, il est sur la scène du Théâtre de la Porte-Saint-Martin dans la comédie musicale La Neige en été, aux côtés de Nicole Croisille et de Régine.

Il soutient François Mitterrand pour l'élection présidentielle de 1974.

En 1975 il chante au Festival du Marais.

En 1976, il enregistre avec l'accordéoniste Marcel Azzola une anthologie du musette, Et ça tournait.


Fin de carrière et mort
En 1980 après la sortie de l'album Inconnus Inconnues il donne d'innombrables concerts dans tout le pays, sans que les médias y fassent beaucoup écho. Puis, fatigué, il consacre plus de temps à l'écriture et à la peinture, ses anciennes amours. En 1987, on le retrouve sur scène à l'Élysée Montmartre.

Il publie ses souvenirs de jeunesse dans Le Petit Invité aux éditions Balland en 1989 et dans La Fleur de l'âge aux éditions Grasset en 1991.



En 1992, une pleurésie lui enlève en partie sa voix. Cela ne l'empêche pas d'enregistrer un album qui ne verra pas le jour. Le 17 novembre 1993, il chante dans la carrière de la Sablière à Chateaubriant (Loire-Atlantique), lieu de l'exécution de 27 otages communistes, dont Guy Môquet, le 22 octobre 1941.

En mars 1994, il est invité au festival Chorus des Hauts-de-Seine en région parisienne, et donne un dernier récital près de Nancy en avril.

Il s’éteint le 14 juin 1994, alors qu’il avait encore de nombreux projets : la suite de ses mémoires, 50 ans après le premier volume (cette suite, Le Coquelicot, a été publiée à titre posthume en 1997 aux éditions de l'Archipel) et un nouvel album. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (division 42) à Paris.


Vie privée
Louise Fouquet, dite Lola, est son épouse et son agente artistique de 1943 à 1969. Il a deux enfants, Grégory Mouloudji avec Lilia Lejpuner en 1960, et Annabelle Mouloudji (elle-même interprète de plusieurs chansons dont Fuis Laurence d’Arabie durant les années 1980) avec Nicolle Tessier en 1967. La comédienne Liliane Patrick est sa dernière compagne.

Ses meilleurs films

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Marcel Mouloudji (43 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

La planque
La planque (1962)
, 1h25
Réalisé par Raoul André
Origine France
Acteurs Francis Blanche, Marcel Mouloudji, Louise Carletti, Yves Vincent, Jacques Dumesnil, Yvette Andréyor
Rôle Georges Lambert
Note53% 2.6944952.6944952.6944952.6944952.694495
Georges, un résistant, est poursuivi par la Gestapo et trouve refuge chez un de ses amis médecin, qui le cache dans sa clinique psychiatrique, en le faisant passer pour amnésique.
Le Livre muet, 18minutes
Genres Fantasy, Horreur, Romance
Acteurs Marcel Mouloudji

Un jeune voyageur, assoiffé au sortir d'une forêt, demande à boire. Il voit un cercueil : c'est un jeune homme qui vient de mourir, Hans. Ce dernier, pianiste, était amoureux d'une châtelaine.
La belle saison est proche, 20minutes
Réalisé par Jean Barral
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Marcel Achard, Jean-Louis Barrault, Roger Blin, Alain Cuny, Marcel Mouloudji, Jacques Prévert

Évocation de la vie du poète Robert Desnos à partir des témoignages de ceux qui furent ses amis.
Rafles sur la ville, 1h22
Réalisé par Pierre Chenal
Origine France
Genres Policier
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique, Hold up, Gangsters, Escroquerie
Acteurs Charles Vanel, Bella Darvi, Michel Piccoli, Danielle Patisson, François Guérin, Marcel Mouloudji
Rôle Jeannot Donati dit « Le Niçois »
Note65% 3.299313.299313.299313.299313.29931
Après la mort d'un collègue et ami lors de l'évasion d'un truand dit Le Fondu, l'inspecteur Vardier a juré de le venger. Pour cela, il va manipuler le neveu du Fondu dit Le Niçois, un petit proxénète. Parallèlement Vardier va entamer une liaison avec Lucie, la femme de Gilbert Barrot, un inspecteur débutant. Le Niçois va balancer Le Fondu, mais ce dernier sentant le piège venir élimine froidement son neveu. Quand Lucie veut rompre avec Vardier, celui-ci va développer une jalousie maladive envers Gilbert. La police étant au courant du casse projeté par Le Fondu ils organisent une souricière, celle-ci tourne mal et Le Fondu se met à tirer, Vardier envoi alors Gilbert Barrot à sa poursuite croyant l'envoyer à la mort, Le Fondu tire mais c'est un autre collègue qui succombe. Finalement la maîtresse du Niçois vient balancer Le Fondu pour se venger du meurtre de son amant. Son repaire étant localisé, les policiers se rendent sur place, mais Le Fondu, sans nouvelle de Cricri, sa maîtresse se rend à Pigalle dans le cabaret où elle exerce. Ne supportant pas que sa maîtresse prenne ses distances, il va pour l’étrangler mais la jeune femme l’assomme. Le Fondu sera arrêté mais aura le temps de jeter une grenade dans le commissariat. Vardier se suicidera en faisant exploser la grenade sous son corps, tandis que Le Fondu sera abattu en tentant de s'échapper du commissariat.
Jusqu'au dernier, 1h30
Réalisé par Pierre Billon, Pierre Billon
Origine France
Genres Thriller
Acteurs Raymond Pellegrin, Jeanne Moreau, Paul Meurisse, Émile Genevois, Jacques Dufilho, Marcel Mouloudji
Rôle Quedchi, le forain gitan
Note61% 3.0978753.0978753.0978753.0978753.097875
Fernand Bastia, un truand, a "doublé" ses amis et s'est réfugié chez des forains où travaille sa sœur Marcella. Il a gardé les 14 millions d'un hold-up et a dénoncé le reste de la bande à la police. Certains se sont échappés et Riccioni, leur chef, retrouve la trace de Bastia. Celui-ci après avoir été l'amant de Gina, une danseuse, mourra comme tous ceux qui convoitaient le magot : Riccioni, le gitan Quedchi, Pépé, le second de Riccioni et Marcella.
Les indiscrètes, 1h30
Réalisé par Raoul André
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Nicole Berger, Franck Villard, Louise Carletti, Dany Carrel, Jean Lefebvre, Raymond Cordy

Élisabeth (Nicole Berger) assiste à un accident de voiture. Le conducteur a juste le temps de lui remettre un paquet destiné au Docteur Fleury (Franck Villard). Le paquet s'avère contenir 25 millions.
Boum sur Paris, 1h35
Réalisé par Maurice de Canonge
Origine France
Genres Comédie, Musical
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Danielle Godet, Luce Feyrer, Armand Bernard, Robert Pizani, Paul Demange, Michel Salina
Rôle lui-même
Note58% 2.926282.926282.926282.926282.92628
Au début des années 1950, la populaire émission radiodiffusée « La Kermesse aux Étoiles », animée par le célèbre Jean Nohain, mêlant jeux de loterie et prestations de divers artistes, va être perturbée par les péripéties d’un homme et de sa fiancée cherchant à récupérer un dangereux flacon de parfum (explosif) qui a été malencontreusement mêlé aux lots à gagner...
Secrets d'alcôve, 1h26
Réalisé par Michel Deville, Henri Decoin, Jean Delannoy, Ralph Habib, Claude Pinoteau, Gianni Franciolini, Pierre Zimmer, Jacques Rouffio, Fabien Collin
Origine France
Genres Comédie, Film à sketches
Acteurs Jeanne Moreau, Richard Todd, Dawn Addams, Vittorio De Sica, Françoise Arnoul, Marcel Mouloudji
Rôle Ricky
Note58% 2.905862.905862.905862.905862.90586
L'histoire réunit quatre passagers d'une automobile, bloqués en rase campagne par les intempéries. Partageant leur logis provisoire, ils racontent leurs déboires dont le point commun est un lit.
La vie d'un honnête homme, 1h25
Réalisé par Sacha Guitry, François Gir
Origine France
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique
Thèmes Sexualité, L'usurpation d'identité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique, Escroquerie, Jumeaux ou jumelles
Acteurs Michel Simon, Louis de Funès, Marguerite Pierry, François Guérin, Laurence Badie, Claude Gensac
Rôle Un chanteur
Note69% 3.477753.477753.477753.477753.47775
Albert et Alain Ménard-Lacoste sont frères jumeaux. Le premier, Albert, a réussi sa vie : il est devenu un homme riche et respectable, craint de son entourage et menant une vie infernale à sa famille ; il est pourtant malheureux au fond de lui-même, sans aucunement vouloir le reconnaître. Le second, Alain, a beaucoup voyagé et vit très modestement. Lors d'un entretien entre les deux frères, Alain est brusquement emporté par un infarctus. Albert va alors endosser les habits et la personnalité de son frère, pour essayer de vivre la vie pleine d'aventures que son défunt frère a vécue au travers de nombreuses expériences en Amérique, une vie pleine de romantisme et de femmes, bien loin de l'univers guindé et monotone qu'Albert s'est construit, dans une rigidité d'« honnête homme », rempli de suffisance et de mépris pour ceux qui, comme son frère Alain, ont préféré les tumultes d'une vie incertaine, et pourtant pleine de goût et de souvenirs. Accueilli comme "Alain", l'héritier d'Albert, sa femme, Madeleine, croyant son mari réellement mort et n'agissant que par intérêt, veut épouser son nouveau "beau-frère". Le médecin de famille découvre alors la supercherie, poussant Albert à disparaître sans laisser de traces.
Trois femmes, 1h44
Réalisé par André Michel
Origine France
Genres Comédie, Comédie dramatique, Film à sketches
Acteurs Maryse Martin, Michel Bouquet, Betty Daussmond, Jacques Duby, Jacques Fabbri, Agnès Delahaie
Rôle Raoul
Note58% 2.9471452.9471452.9471452.9471452.947145
Boitelle avec Jacques Duby, Moune de Rivel. Mouche avec Marcelle Arnold, Jacques Fabbri, Pierre Olaf, Raymond Pellegrin, Marcel Mouloudji, Catherine Erard
Nous sommes tous des assassins, 1h55
Réalisé par André Cayatte
Origine France
Genres Drame, Policier
Thèmes La prison, La peine de mort
Acteurs Marcel Mouloudji, Raymond Pellegrin, Antoine Balpêtré, Claude Laydu, Roland Lesaffre, Georges Poujouly
Rôle René Le Guen
Note70% 3.527443.527443.527443.527443.52744
Durant la Seconde Guerre mondiale, René Le Guen, petit délinquant, est recruté dans la Résistance française. Il est alors conditionné à tuer l’ennemi. Mais lorsque la guerre est terminée, il continue d’appliquer ce qu’on lui a appris : il est arrêté et condamné à mort. Attendant dans sa cellule la date exacte de son exécution, il espère toujours que le Président lui accordera la grâce. Son avocat tente de démontrer que les meurtres de Le Guen ont pour source une grave lacune, un problème de société.
La maison Bonnadieu, 1h42
Réalisé par Carlo Rim
Origine France
Genres Comédie, Comédie dramatique
Acteurs Bernard Blier, Danielle Darrieux, Berthe Bovy, Françoise Arnoul, Michel François, Marcel Mouloudji
Rôle le chanteur des rues
Note66% 3.332413.332413.332413.332413.33241
Félix et Gabrielle Bonnadieu font chambre à part. Félix sait que sa femme le trompe avec le jeune Pascal qui s'introduit toutes les nuits par la fenêtre. Une nuit, Félix surprend Pascal pendant qu'il monte l'escalier, feint de croire qu'il est un voleur et menace d'appeler la police. Gabrielle intervient et demande à son époux de faire preuve d'indulgence. Félix pense alors que la leçon est suffisante, mais Pascal revient la nuit suivante. Félix le surprend de nouveau et se jette sur le téléphone, c'est alors que Louisette, la jeune domestique, se porte au secours de sa patronne en déclarant que Pascal venait la rejoindre dans sa chambre. Désorienté, Félix ne sait plus quoi faire ; son ami et collaborateur Mouffe lui conseille de rendre Gabrielle jalouse ; c'est donc ce qu'il fait, mais ça ne marche pas. Alors que Félix touche le fond, c'est la grand-mère de Gabrielle qui arrange l'affaire. Dans un premier temps, elle jette Pascal dans les bras de Louisette au grand dam de Gabrielle, puis explique que la fidélité du cœur n'a rien à voir avec la fidélité du corps. Ainsi, un soir, après que Félix et Gabrielle à leur retour de l'opéra ont convié à leur table le ténor qui n'avait d'yeux que pour Gabrielle et, qu'à la nuit venue, Félix entend le ténor monter les escaliers en s'étant introduit par la fenêtre, il prend la chose avec philosophie.
Gibier de potence, 1h46
Origine France
Genres Drame
Acteurs Arletty, Nicole Courcel, Pierre Dux, Yvonne Dany, Robert Dalban, Mona Goya
Rôle Ernest
Note67% 3.3767953.3767953.3767953.3767953.376795
Marceau Le Guern sort de l'orphelinat où il a passé toute sa jeunesse. Il est un bel homme qui plaît aux femmes, mais lui ne s'attache à aucune d'entre elles. Mme Alice Combe, la quarantaine, propriétaire d'une boutique de vêtement, le remarque et le prend sous son aile. Elle l'introduit auprès de femmes seules et fortunées, mais Le Guern, qui a son amour-propre, se lasse vite de ces « conquêtes », qui ne sont pour lui que des coquilles vides. Mme Alice a un ascendant psychologique énorme sur Marceau, dont il essaie désespérément de se séparer. La guerre et la mobilisation viennent l'aider dans cet objectif. Mais dès son retour à la vie civile, la relation malsaine entre les deux être reprend de plus belle. Même si elle ne devient jamais la maîtresse de Marceau, Mme Alice régente sa vie, au grand désespoir de Marceau. L'enfance troublée d'Alice explique certaines choses.
Justice est faite, 1h45
Réalisé par André Cayatte, Jean-Paul Sassy
Origine France
Genres Drame
Acteurs Michel Auclair, Antoine Balpêtré, Jacques Castelot, Raymond Bussières, Valentine Tessier, Dita Parlo
Rôle Amadeo, le garçon de ferme des Malingré
Note70% 3.5289653.5289653.5289653.5289653.528965
À l'occasion du procès d'une jeune femme, Elsa, qui avait pratiqué l'euthanasie sur la personne de son amant, on assiste au démontage du mécanisme du jury et à l'analyse du comportement des jurés prisonniers de leur vie personnelle, de leurs habitudes, de leurs tendances secrètes. Le débat entre jurés consiste à comprendre si Elsa a tué son mari pour mettre fin à sa souffrance ou si elle l'a tué par intérêt personnel, étant amoureuse d'un autre homme. Elsa étant d'origine étrangère, les jurés peuvent être influencés par leurs préjugés dans la France de 1950, quelque peu empreinte de xénophobie et l'un d'entre eux se montre assez traditionaliste, attaché au christianisme, d'un patriotisme pouvant être considéré comme un nationalisme. Cet homme se montre inflexible dans ses jugements, mais aussi dans ses rapports avec sa famille, car ayant une conception patriarcale. Il suffit dans le procès d'une majorité de voix des jurés pour prendre une décision, et non de l'unanimité comme dans le système américain. Le film montre la faillibilité du jury et donc de la Justice et l'incertitude quant aux circonstances atténuantes ou aggravantes d'un homicide ou d'un assassinat. Le jury s'avère être influençable. Le doute persiste jusqu'à la fin sur la culpabilité ou l'innocence d'Elsa, les témoins n'apportant pas de témoignages concordants à ce sujet, et l'un des personnages principaux se rendant compte qu'en d'autres circonstances, il aurait pu voter différemment et alors améliorer le sort d'Elsa.