Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Elizabeth Taylor est une Actrice et Producteur Britannique née le 27 février 1932 à Hampstead Garden Suburb (Royaume-uni)

Elizabeth Taylor

Elizabeth Taylor
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Elizabeth Rosemond Taylor
Nationalité Royaume-uni
Naissance 27 février 1932 à Hampstead Garden Suburb (Royaume-uni)
Mort 23 mars 2011 (à 79 ans) à Los Angeles (Etats-Unis)
Récompenses Commandeur des Arts et des Lettres‎, Oscar de la meilleure actrice

Elizabeth Taylor, communément appelée Liz Taylor, est une actrice britannico-américaine, née le 27 février 1932 à Londres, dans le quartier d'Hampstead, et morte le 23 mars 2011 à Los Angeles.

Elle commence sa carrière à l’âge de dix ans et rencontre aussitôt le succès en tournant dans des films tels que Fidèle Lassie, le mélodrame Le Grand National (qui lui vaut son premier triomphe personnel) réalisé par le réalisateur favori de Greta Garbo, Clarence Brown, Les Quatre Filles du docteur March mis en scène par Mervyn LeRoy (qui révéla Lana Turner), la comédie Le Père de la mariée de Vincente Minnelli et sa suite Allons donc, papa ! Les films Une place au soleil et Géant, réalisés par George Stevens, avec respectivement Montgomery Clift, James Dean et Rock Hudson, la consacrent, en 1956, comme une icône du cinéma. Étoile d’Hollywood dans les années 1950 et 1960, elle reçoit deux Oscars pour ses rôles dans La Vénus au vison et Qui a peur de Virginia Woolf ?. Ses autres grands succès incluent La Chatte sur un toit brûlant, Soudain l’été dernier ainsi que Cléopâtre et La Mégère apprivoisée.

Plus rare sur grand écran à partir des années 1970 en raison de sa santé précaire et de l’insuccès de ses films dès la fin des années 1960, Elizabeth Taylor se consacre par la suite à la lutte contre le sida avant même la mort en 1985 de son ami l'acteur Rock Hudson.

En 1999, l’American Film Institute distingue Elizabeth Taylor comme la septième plus grande actrice de tous les temps, dans le classement AFI’s 100 Years… 100 Stars.

Biographie

Elizabeth Taylor naît le 27 février 1932 à Hampstead, situé en Angleterre dans la banlieue cossue de Londres, de parents tous deux américains, originaires lui de l'Illinois, et elle du Kansas. Elle est la seconde enfant de l'actrice Sara Viola Warmbrodt (de son nom de scène Sara Sothern, 1895–1994) et de Francis Taylor (1897–1968), propriétaire d'une galerie d'art. Elle grandit au 8 Wildwood Road d'Hampstead Garden Suburb auprès de ses parents et de son frère aîné Howard Taylor (né en 1929).

Ses deux prénoms, Elizabeth et Rosemond lui ont été donnés en l'honneur de sa grand-mère paternelle Elizabeth Mary (Rosemond).

Le colonel Victor Cazalet, un des meilleurs amis de la famille, a beaucoup d'influence sur cette dernière. Riche et bien introduit, membre du Parlement et proche de Winston Churchill, il est un passionné d'art et de théâtre. Il persuade les Taylor de s'établir définitivement au Royaume-Uni. Adepte de Science chrétienne, ses liens avec la famille sont également d'ordre religieux. Il devient le parrain d'Elizabeth et entraîne la famille sur le chemin de sa propre obédience.

Le biographe Alexander Walker suggère qu'il « est probable que la conversion d'Elizabeth à la religion juive, et son long engagement à la cause d'Israël, a pour origine la vision sympathique qu'elle en a eu chez elle au cours de ces années formatrices ». Walker note que Cazalet était un propagandiste actif pour un État hébreu et sa mère a milité activement au sein de groupements caritatifs avec des collecteurs de fonds en faveur du sionisme. Elle se souvient de l'influence de Cazalet sur sa fille en ces termes : « Victor s'assit sur le lit et prit Elizabeth dans ses bras tout en lui parlant de Dieu. Ses grands yeux sombres scrutaient son visage, s'imprégnant de chaque parole, croyant et comprenant [ce qu'il lui disait] » (p. 14).

Peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, fuyant les hostilités, les parents d'Elizabeth décident de rentrer aux États-Unis. Sara part la première avec les enfants. Elle débarque à New York au mois d'avril 1939. Le père, resté momentanément à Londres pour emballer les œuvres d'art de son magasin, arrive à son tour au mois de novembre. La famille choisit de s'établir à Los Angeles, en Californie, ville dont Sara est originaire et où elle possède de la famille. Francis Taylor y ouvre une galerie où il expose les peintures qu'il a rapportées du Royaume-Uni. Son magasin attire rapidement de nombreuses célébrités du tout-Hollywood. D'après Walter, la galerie « ouvre grand les portes aux Taylor, leur donnant accès à la société argentée et prestigieuse » du cinéma hollywoodien. Elizabeth découvre le milieu du cinéma lorsque sa mère la présente aux studios de Hollywood.

Elizabeth bénéficie de la double nationalité. Américaine par ses parents, elle est aussi citoyenne britannique par le fait d'être née sur le sol du Royaume-Uni.




Elizabeth Taylor et la religion
Lors de sa venue à Hollywood, la jeune femme n’était pas croyante. Néanmoins, lorsqu’elle commence à fréquenter Conrad Hilton, son premier mari, elle se convertit au catholicisme.

Début 1959, elle se convertit au Temple Israël à Hollywood, au grand désespoir de ses parents, et reçoit le nom hébreu de Elisheba Rachel. Dans son autobiographie Elizabeth Takes Off, elle déclare que « ça n’a absolument rien à voir avec mon passé. Mes deux maris Mike Todd et Eddie Fisher étaient tous les deux juifs, mais j’avais voulu le devenir avant ».

Cependant la passion qu’elle a pour cette religion diminue rapidement, et elle n’est allée qu’une fois à la synagogue, sans jamais renoncer pour autant à porter sa croix. Des années plus tard, elle commence à s’intéresser à la spiritualité, à Dieu et à la prière.

En 1998, elle participe à une session de 200 dollars US à 300 dollars US du Centre de la Kabbale. Ce mouvement spirituel repose principalement sur la lecture du Zohar, dont une version originale reliée en vingt-trois volumes est vendue par le centre. Cette pratique est fortement contestée par de nombreux rabbins qui y voient non seulement une appropriation mercantile de leur patrimoine culturel mais également une dérive sectaire. Comme Elizabeth Taylor, de nombreuses stars ont affirmé leur appartenance à ce mouvement comme Madonna, Tippi Hedren ou Demi Moore.


Mariages
Mise à part sa longue « amitié amoureuse » avec l’acteur Montgomery Clift, mais sans lendemain en raison de l’homosexualité de l’acteur, Elizabeth Taylor est mariée huit fois avec sept hommes différents:


du 6 mai 1950 au 29 juin 1951, avec Conrad Nicholson Hilton Jr. (1926-1969) dit Nicky Hilton, héritier de la chaîne des hôtels Hilton et directeur de la TWA. Leur union n'est pas heureuse et se solde par un divorce au bout de treize mois et demi.
du 21 février 1952 au 26 janvier 1957, avec l’acteur Michael Wilding (1912-1979) qui est son aîné de 20 ans.
du 2 février 1957 au 22 mars 1958, avec le producteur Michael Todd (1909-1958) dit Mike Todd. Seule de ses unions à ne pas s’être conclue par un divorce leur idylle prend fin avec la mort du producteur.
du 12 mai 1959 au 6 mars 1964, avec le chanteur Eddie Fisher (père de Carrie Fisher), meilleur ami de Todd et consolateur de la veuve éplorée. Leur idylle alors que Fisher est encore marié à Debbie Reynolds (1er rôle dans Chantons sous la pluie) crée un scandale. Elizabeth le quitte lorsqu'elle entame une liaison avec Richard Burton.
du 15 mars 1964 au 26 juin 1974, avec Richard Burton (premier mariage). Richard Burton joue au théâtre à Toronto. Elizabeth et lui viennent d’obtenir leur divorce respectif du Mexique, un papier que ne voudront pas reconnaître les autorités à Toronto, qui refusent donc au célèbre couple le droit de se marier sur leur territoire. Un avocat appelle alors le Ritz Carlton, à Montréal, où Elizabeth Taylor et Richard Burton ont décidé de venir se marier puisqu’au Québec, les lois sont moins sévères. En toute discrétion, ils se disent oui une première fois, dans le salon royal de l’hôtel Ritz Carlton, à Montréal. Minée par le fait qu'elle n'obtient aucun rôle, elle devient boulimique et prend du poids. Elle divorce au bout de dix ans de mariage.
du 10 octobre 1975 au 29 juillet 1976, avec Richard Burton (second mariage). Seize mois après avoir divorcé, ils se remarient en privé à Kasane, Botswana mais se séparent rapidement et divorcent à nouveau en 1976. Burton est opposé à l'image qu'on se fait de sa beauté. Il admet volontiers qu'elle a « des yeux magnifiques » mais que « [l'appellation] de plus belle femme au monde est un non-sens. Elle a… un double menton, une poitrine volumineuse, est plutôt courte sur pattes » . En 1976, il déclare que, lors de leur première rencontre, « elle était incontestablement splendide. Je n'ai pas d'autre mot pour décrire cette combinaison de plénitude, de frugalité, d'abondance, de minceur. Elle était somptueuse. Elle était d'une grande générosité. En bref, elle était super ».
du 4 décembre 1976 au 7 novembre 1982, avec le sénateur John Warner (né en 1927). Comme pour Burton, l'actrice s'imaginait qu'être la femme d'un sénateur républicain la ferait connaître. Peine perdue. Elle est admise pour une dépression à la Betty Ford Clinic.
En 1981 elle rencontre l'avocat mexicain Victor Gonzales Luna, ils se fiancent en août 1983.


du 6 octobre 1991 au 31 octobre 1996, avec l’ouvrier en bâtiment Larry Fortensky qu'elle a rencontré à l'occasion d'une deuxième cure de désintoxication à la Betty Ford Clinic. Ils se marient au Ranch de Neverland, la résidence de Michael Jackson.
En 2010, un neuvième mariage avait été évoqué avec l'agent et compagnon de la comédienne depuis quelques années, Jason Winters, de presque trente ans son cadet. Elle déclare à la journaliste Liz Smith « Jason Winters est l'un des hommes les plus merveilleux que j'aie jamais connus et c'est la raison pour laquelle je l'aime. Il nous a acheté la plus belle maison d'Hawaï et nous nous y rendons le plus souvent possible ». Taylor et Winters ont été aperçus fêtant l'Independence Day sur un yacht à Santa Monica, Californie.
Lorsqu'on lui demande pourquoi elle a épousé tant d'hommes, elle répond : « Je ne sais pas, chéri. Cela chasse sûrement le démon qui est en moi ». Mais en fait, la réalité est toute autre : Elizabeth Taylor n'a jamais été heureuse.



Amants
C. David Heymann, dans son livre Liz : La biographie non autorisée d’Elizabeth Taylor, dresse la liste des amants de la belle actrice, grande séductrice de l’écran dotée d’une vitalité extraordinaire (en témoigne sa résistance à ses problèmes de santé et à ses abus divers). Outre ses amitiés amoureuses avec les plus célèbres homosexuels d’Hollywood (Montgomery Clift, Rock Hudson…) et ses liaisons déjà citées avec les réalisateurs Stanley Donen et Richard Brooks et avec l’acteur George Hamilton, le biographe détaille (de façon parfois choquante) les passades de Taylor, avec les acteurs Peter Lawford, Victor Mature, et le chanteur et acteur Frank Sinatra parmi les plus connus de ses amants.


Enfants
De ses différentes unions, Elizabeth Taylor a eu plusieurs enfants :


avec Michael Wilding :
Michael Howard Wilding (né le 6 janvier 1953),
Christopher Edward Wilding (né le 27 février 1955) ;
avec Michael Todd :
Elizabeth Frances Todd, surnommée Liza (née le 6 août 1957) ;
avec Richard Burton:
Une fille adoptive, Maria Burton (née le 1er août 1961, adoptée en 1964). Les démarches d'adoption ont été faites à l'époque où Elizabeth Taylor était mariée à Eddie Fisher mais ont abouti lorsque l'actrice eut épousé Burton.
Elizabeth Taylor est grand-mère pour la première fois en 1971, à l'âge de 39 ans. À la fin de sa vie, elle est la grand-mère de dix petits-enfants et arrière-grand-mère de quatre. Tous étaient présents lors de son décès en 2011.


Amitié avec Michael Jackson
Depuis le début des années 1980, Elizabeth Taylor réside à Bel Air, en Californie. Au cours de cette décennie, Michael Jackson achète également une propriété à Bel Air. Au fil du temps, une forte amitié se développe entre les deux artistes.

C'est Elizabeth qui, la première, a utilisé le surnom de « Roi de la Pop » (« The true King of pop, rock and soul ») en parlant de son ami lorsqu’elle le présenta à la cérémonie des Soul Train Heritage Award en 1989. Le 6 octobre 1991, elle choisit le Ranch de Neverland pour la fête qu'elle donne à l'occasion de son mariage avec Larry Fortensky. En 1997, Jackson interprète à la télévision la chanson Elizabeth, I Love You qu'il a composée pour elle à l'occasion de son 65e anniversaire.

En 1993 et en 2005, Elizabeth défend le chanteur et le soutient lors des deux accusations d’abus sur mineurs dont il est victime, et pour lesquelles il sera respectivement relaxé et acquitté. L'actrice était la marraine de Paris Jackson et de Prince Michael Jackson I.
Elizabeth a été affectée en apprenant la mort de Michael Jackson le 25 juin 2009.


Péchés mignons

Sa passion pour la joaillerie, les fourrures et la haute couture est proverbiale. « Dans la vie, il n’y a pas que l’argent. Il y a aussi les fourrures et les bijoux » a-t-elle coutume de dire. Elle est une cliente du bijoutier Shlomo Moussaieff. Au fil des ans, elle acquiert plusieurs bijoux de haute lignée comme le Krupp Diamond de 33,19 carats (6,64 grammes), ou encore le Taylor-Burton de 69,42 carats en forme de poire qu'elle porte lors de la fête d'anniversaire de Grace Kelly et que lui a offert son mari Richard Burton pour son 40e anniversaire. Après leur divorce, il est vendu aux enchères en 1978 pour la somme de 5 000 000 $, qui sont utilisés pour construire un hôpital au Botswana. Burton lui a également acheté, à l’occasion de la Saint Valentin en 1969, la Perle Pérégrine. Cette perle de 50 carats avait appartenu autrefois à Marie I d’Angleterre, dont Burton avait également acquis le portrait où elle portait ce même bijou. Au moment de son acquisition, le couple découvre que le National Portrait Gallery de Londres ne possède pas de peinture originale de Marie et décide alors d’offrir le portrait de Marie I d’Angleterre à la galerie. Sa collection de bijoux a été répertoriée et photographiée par John Bigelow Taylor dans son livre My Love Affair with Jewelry sorti en 2002. Première personne célèbre à mettre sur le marché des bijoux conçus par elle, Elizabeth Taylor a également lancé trois parfums, Passion, White Diamonds (qui fait partie des dix meilleures ventes de parfums de la décennie 1990) et Black Pearls.

Du 10 décembre 2010 au 12 janvier 2011, dans le cadre de l’exposition Bulgari, l’actrice dévoile pour la première fois en France des pièces exceptionnelles issues de sa collection privée.

Taylor est également une importante cliente des maisons de haute couture tout au long de sa carrière cinématographique. Conjointement à ses propres achats, Edith Head et Helen Rose,costumières à la MGM, conseillent l'actrice pour choisir des vêtements qui la mettent en valeur. Ce faisant, elle contribue à populariser les modèles de Valentino et d'Halston.

En 1980, les laboratoires Schering-Plough commercialisent des lentilles de contact dont la couleur est inspirée par celle des yeux de l'actrice

Elle a fait de la salle de ventes aux enchères Christie's, la première place mondiale pour la vente de ses bijoux, fourrures, vêtements et souvenirs.


Santé
Elizabeth Taylor s'est battue contre la maladie sa vie durant et a fait preuve d'une grande vitalité. Les journaux ont plusieurs fois laissé prévoir, à tort, son décès imminent.

Elle est victime de cinq chutes de cheval sur le plateau de tournage du film Le Grand National. Un tassement vertébral, sur une colonne vertébrale déjà éprouvée par une scoliose congénitale, la handicapera toute sa vie durant par des dorso-lombalgies pour lesquelles elle a subi plusieurs interventions sur une période de 25 ans. En 2010, elle renonce à une énième opération. Ayant subi la pose d'une prothèse de hanche bilatérale, souffrant également d'ostéoporose, elle est condamnée au fauteuil roulant vers la fin de sa vie.

L'actrice se remet mal de son divorce d'avec Burton. Elle devient boulimique et enchaîne les régimes. Elle sombre dans l'alcoolisme et la drogue et se soumet à deux cures de désintoxication au Betty Ford Center, en 1983 puis à l'automne 1988.

Taylor a été victime de deux pneumonies dont la première, survenue en 1961, a nécessité une trachéotomie.

Ayant beaucoup fumé, Elizabeth Taylor, en 1975, craint d'avoir un cancer du poumon à la suite d'une radiographie montrant des taches suspectes, mais les examens ne confirment pas ce diagnostic.

Elle a encore été opérée pour une tumeur bénigne au cerveau et pour un cancer de la peau.

Elle souffre en outre de diabète.

Le diagnostic d'insuffisance cardiaque est porté pour la première fois en 2004 ; probablement en rapport avec la mutation du gène FOXC2 (la même qui est à l'origine de sa rangée de double cils ou distichiasis), dont elle est atteinte. Le 6 avril 2008, elle est conduite en urgence au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles et prise en charge immédiatement, avant de rentrer chez elle plus tard dans la journée. Son attaché de presse, Dick Guttman, déclare à la presse : « M Taylor va bien. Les rumeurs qui ont démarré en Angleterre sont spectaculaires, alarmistes et fausses. Sa visite à l’hôpital est effectuée par précaution ».

En octobre 2009, l'actrice subit une intervention au cœur. Elle est à nouveau hospitalisée au début de l'année 2011 au Cedars-Sinai Medical Center, pour des problèmes cardiaques. Ce sera son ultime combat contre la maladie.


La fin d'une époque
Elizabeth Taylor meurt d’une insuffisance cardiaque aiguë le 23 mars 2011, à l'âge de 79 ans, au centre médical Cedars-Sinaï de Los Angeles où elle a été admise au début du mois de février 2011. Elle est inhumée dès le lendemain de son décès au cours d'une cérémonie privée présidée par le rabbin Rabbi Jerry Cutler selon le rite religieux hébraïque au Grand Mausolée du Forest Lawn Memorial Parks & Mortuaries de Glendale, Californie, dans une section interdite au public.

Toujours en retard à ses rendez-vous, elle avait souhaité que la cérémonie commençât en retard. Cette dernière débute quinze minutes après qu'elle a été programmée.

Ses meilleurs films

Cléopâtre (1963)
(Actrice)
Géant (1956)
(Actrice)
Qui a peur de Virginia Woolf ? (1966)
(Actrice)
Hôtel international (1963)
(Actrice)
Le chevalier des sables (1965)
(Actrice)
Ivanhoé (1952)
(Actrice)

Le plus souvent avec

Richard Burton
Richard Burton
(14 films)
Cedric Gibbons
Cedric Gibbons
(11 films)
Helen Rose
Helen Rose
(7 films)
Leon Ames
Leon Ames
(6 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Elizabeth Taylor (73 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

À la recherche de Debra Winger, 1h37
Réalisé par Rosanna Arquette
Origine Etats-Unis
Thèmes Film traitant du cinéma, Féminisme, La télévision, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur une personnalité, Documentaire sur les villes, Politique
Acteurs Patricia Arquette, Rosanna Arquette, Julia Ormond, Emmanuelle Béart, Hilary Shepard, Daryl Hannah
Rôle Elle-même
Note63% 3.150693.150693.150693.150693.15069
Le film présente une interview de l'actrice Debra Winger qui s'est brusquement retirée de l'industrie du cinéma alors qu'elle était au sommet de sa carrière (bien qu'elle ait depuis repris son activité d'actrice). Il met en parallèle des interviews d'autres actrices célèbres.
Drôles de retrouvailles, 1h29
Réalisé par Matthew Diamond
Origine Etats-Unis
Genres Comédie
Acteurs Shirley MacLaine, Debbie Reynolds, Joan Collins, Elizabeth Taylor, Jonathan Silverman, Pat Crawford Brown
Rôle Beryl Mason
Note58% 2.9035152.9035152.9035152.9035152.903515
Une rediffusion d'un téléfilm tourné dans les années 70 remporte un franc succès et fait exploser l'audience de la chaîne. Le directeur des programmes de la chaîne privée y voit l'occasion de redorer son image bien ternie dans les milieux audiovisuels de Hollywood. Aussi n'hésite-t-il guère à empoigner le combiné de son téléphone pour contacter les stars, qui furent naguère cultes, afin de les persuader de tourner un remake ou une suite de leurs aventures. Les vieilles dames répondent favorablement à l'invitation du potentat télévisuel. Seulement, le directeur se rend vite compte qu'avoir réuni à la hâte ces trois vieilles idoles bouffies de narcissisme n'était pas sans danger car les trois actrices se haïssent.
Les cent et une nuits de Simon Cinéma, 1h41
Réalisé par Agnès Varda
Origine France
Genres Comédie, Historique, Romance
Acteurs Michel Piccoli, Marcello Mastroianni, Henri Garcin, Julie Gayet, Mathieu Demy, Anouk Aimée
Note62% 3.1000553.1000553.1000553.1000553.100055
Monsieur Cinéma est presque centenaire, vit seul dans son immense villa et perd la mémoire. Il croit être le cinéma à lui tout seul et engage la jeune et jolie spécialiste Camille pour raviver sa mémoire qui flanche et pour lui raconter des histoires sur les films qu'il a réalisés.
La Famille Pierrafeu, 1h31
Réalisé par Joseph Barbera, William Hanna, Brian Levant
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Fantasy
Thèmes Mise en scène d'un animal, Dinosaure, La préhistoire, Uchronie, Buddy movie, Films pour enfants
Acteurs John Goodman, Rick Moranis, Elizabeth Perkins, Rosie O'Donnell, Kyle MacLachlan, Halle Berry
Rôle Perle Slaghoople
Note49% 2.452962.452962.452962.452962.45296
Les tribulations de Fred et Wilma Pierrafeu et de Barney et Betty Laroche, deux couples d'amis voisins qui vivent dans une banlieue au temps de la préhistoire.
Michael Jackson : Moonwalker, 1h33
Réalisé par Will Vinton
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Thriller, Fantastique, Fantasy, Action, Musical, Policier
Thèmes Transport, Automobile, Super-héros, Musique, Road movie, Film de poursuite
Acteurs Joe Pesci, Michael Jackson, Sean Lennon, Mick Jagger, Brandon Quintin Adams, Maurissa Tancharoen
Note61% 3.051623.051623.051623.051623.05162
Michael Jackson incarne un héros aux pouvoirs magiques évoluant aux rythmes de certains de ses plus grands tubes.
Toscanini
Toscanini (1988)
, 1h49
Réalisé par Franco Zeffirelli
Origine Italie
Genres Drame, Biographie, Musical
Thèmes Esclavagisme, La musique, Lié à la musique classique, Musique
Acteurs C. Thomas Howell, Elizabeth Taylor, Sophie Ward, Philippe Noiret, Franco Nero, John Rhys-Davies
Rôle Nadina Bulicioff
Note61% 3.0574453.0574453.0574453.0574453.057445
1886. Le jeune Arturo Toscanini, violoncelliste de Parme, auditionne à la Scala de Milan. Mais le jury ne s'intéresse guère à son talent et le renvoie. Furieux, Toscanini est approché par un impresario témoin de l'altercation, Claudio Rossi, qui lui propose de venir au Brésil afin de participer à la première locale de l'opéra Aïda. Egalement pianiste de formation, Toscanini connaît déjà un immense répertoire et accompagne les chanteurs de la troupe au piano. Sur le bateau, après avoir pris froid lors d'une tempête, il fait la connaissance de Sœur Margherita, qui fait partie d'une mission de religieuses en partance pour l'Amérique latine.
Poker Alice
Réalisé par Arthur Allan Seidelman
Acteurs Elizabeth Taylor, Tom Skerritt, George Hamilton, Richard Mulligan, David Wayne, Susan Tyrrell
Rôle Alice Moffit
Note62% 3.1477953.1477953.1477953.1477953.147795
Alice Moffit , alias " Poker Alice", a été déshéritée par sa famille de Boston à cause de son inconditionnelle passion pour les jeux. Partie en voyage vers l'est des États-Unis avec son cousin, elle gagne alors une maison lors d'un tournoi de poker dans un train. La "maison" se révèle alors être un bordel qu'elle décide de tenir jusqu'à ce qu'elle puisse le revendre. Elle tombe ensuite amoureuse de Jeremy Collins qui est sur le point de partir s'installer en Californie. Mais se marier voudrait dire mettre un terme à sa relation fusionnelle avec son cousin ...
Nord et Sud, 1h30
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Historique, Western
Thèmes Politique
Acteurs Jean Simmons, James Read, Patrick Swayze, Lesley-Anne Down, Kirstie Alley, Georg Stanford Brown
Note80% 4.045984.045984.045984.045984.04598
Cette mini-série est une immense fresque sur l'histoire des États-Unis d'Amérique au xixe siècle, qui met en scène la vie de deux hommes et de leur famille. Orry Main, d'une riche famille de propriétaires qui cultive du coton grâce à l'esclavagisme sudiste, en Caroline du Sud, et George Hazard d'une riche famille d'industriels métallurgistes nordistes de Philadelphie, en l'État de Pennsylvanie. Ils fraternisent à la prestigieuse Académie militaire de West Point puis traversent la vie, la guerre de Sécession (1861 à 1865) et la question fratricide nationale de l'esclavagisme qui les oppose, eux et leur famille, malgré leur amitié profonde.
Le miroir se brisa, 1h45
Réalisé par Guy Hamilton
Origine Royaume-uni
Genres Thriller, Policier
Thèmes Film traitant du cinéma, La télévision
Acteurs Angela Lansbury, Elizabeth Taylor, Kim Novak, Rock Hudson, Edward Fox, Géraldine Chaplin
Rôle Marina Gregg, actrice vedette dépressive
Note61% 3.099473.099473.099473.099473.09947
Une équipe de cinéma et ses vedettes s'installent dans un tranquille village anglais pour y tourner un film. Mais une habitante de la localité est assassinée dans la demeure de la vedette.
Qui a tué le président ?, 1h37
Réalisé par William Richert
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Comédie dramatique
Thèmes Politique
Acteurs Jeff Bridges, John Huston, Anthony Perkins, Eli Wallach, Sterling Hayden, Dorothy Malone
Rôle Lola Comante (uncredited)
Note61% 3.099713.099713.099713.099713.09971
Employé dans une grande firme américaine implantée en Allemagne, un individu s'interroge sur lui-même. Ne se trouvant pas assez mûr pour son travail et sa femme, il décide de mettre en scène son propre kidnapping pour devenir un homme...