Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Nicole Kidman est une Actrice, Scénariste, Producteur et Remerciements Australienne née le 20 juin 1967 à Honolulu (Etats-Unis)

Nicole Kidman

Nicole Kidman
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Nicole Mary Kidman
Nationalité Australie
Naissance 20 juin 1967 (52 ans) à Honolulu (Etats-Unis)
Récompenses Oscar de la meilleure actrice

Nicole Kidman (prononciation anglaise [nɪˈkou̯l ˈkɪdmən]) est une actrice et productrice australo-américaine, née le 20 juin 1967 à Honolulu (Hawaï).

Considérée comme l'une des plus grandes actrices de sa génération, elle est reconnue pour l'intensité dramatique de ses compositions, sa capacité à s'effacer derrière ses personnages et l'audace de ses choix, alternant entre films populaires et cinéma indépendant. Elle a ainsi remporté de multiples récompenses, parmi lesquelles un Oscar, cinq Golden Globes, deux Emmy Awards, un BAFTA, un Ours d'argent, le Prix anniversaire du Festival de Cannes pour l'ensemble de son œuvre, et possède une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Au cours de sa carrière, elle interprète de nombreux rôles marquants, notamment dans Prête à tout (1995) de Gus Van Sant, film qui la révèle au grand public et où elle tient le rôle d'une jeune journaliste obsédée par la célébrité. Ses compositions mémorables incluent le rôle d'une femme dont le mariage est en difficulté dans le sulfureux dernier film de Stanley Kubrick, Eyes Wide Shut (1999), son interprétation d'une danseuse de cabaret dans le film musical de Baz Luhrmann, Moulin Rouge (2001), pour lequel elle reçoit sa première nomination à l'Oscar, ou encore sa performance inquiétante dans le thriller d'Alejandro Amenábar, Les Autres (2001). Son incarnation de Virginia Woolf dans The Hours en 2002 lui vaut l'Oscar, le Golden Globe, le BAFTA et l'Ours d'argent de la meilleure actrice.

Devenue l’une des actrices les plus célèbres et les mieux payées d’Hollywood, Kidman est dirigée par les plus grands réalisateurs et s’essaie à différents genres, passant du drame historique d'Anthony Minghella, Retour à Cold Mountain (2003), au drame expérimental de Lars von Trier, Dogville (2003), du film fantastique À la croisée des mondes : La Boussole d'or (2007) à la fresque de Baz Luhrmann, Australia (2008), du drame intimiste Rabbit Hole (2010) au thriller sulfureux de Lee Daniels, Paperboy (2012). Son interprétation d'une femme victime de violences conjugales dans la série Big Little Lies (2017) lui vaut deux Emmy Awards et le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm.

Depuis plusieurs années, Nicole Kidman met sa notoriété au service de la défense des droits des femmes et des enfants. Elle est devenue ambassadrice de bonne volonté pour l'Unicef en 1994 et pour l'UNIFEM en 2006.
Divorcée de l'acteur Tom Cruise, avec qui elle a adopté deux enfants, Nicole Kidman vit ensuite avec le chanteur country Keith Urban, avec qui elle se marie en 2006. Le couple a deux enfants.

Biographie

Jeunesse (1967-1983)
Nicole Mary Kidman est l'aînée de deux enfants. Sa sœur, Antonia Kidman, deviendra journaliste. Son père, le Dr Anthony David Kidman est biochimiste, psychologue et écrivain. Il possède un cabinet à Lane Cove, Nouvelle-Galles du Sud, Australie. Sa mère, Janelle Ann Glenny, est enseignante dans une école d'infirmières et membre de la Women's Electoral Lobby. Elle édite les livres de son mari. À la naissance de Nicole Kidman en 1967, son père est professeur invité au National Institute of Mental Health des États-Unis. La famille retourne en Australie lorsque la petite Nicole a quatre ans. Ses parents habitent North Shore, près de Sydney. Nicole Kidman a des ascendants irlandais par ses aïeux, James et Bridget Callachor, établis à Sydney en 1842.

Nicole Kidman fait ses études à l'école publique de Lane Cove puis au North Sydney Girls' High School. Elle se découvre très jeune une véritable passion pour la danse classique, avant de se tourner vers le théâtre qui lui permet de combattre sa timidité (elle est complexée par sa grande taille : 5 pieds 10 pouces à l'âge adulte, soit environ 1,78 m). En 1984, un cancer du sein diagnostiqué chez sa mère contraint Nicole Kidman, alors âgée de 17 ans, à interrompre ses études et à travailler comme masseuse kinésithérapeute pour subvenir aux besoins de la famille. Elle reprend ses cours au Victorian College of the Arts de Melbourne puis, avec Naomi Watts, au Phillip Street Theatre de Sydney avant de postuler avec succès à l'Australian Theatre for Young People.


Révélation (1983-1994)
En 1983, Nicole Kidman fait ses débuts au cinéma à l'âge de 16 ans lorsqu'elle décroche un rôle dans le drame australien Bush Christmas, qui rencontre un certain succès dans son pays d'origine. La même année, elle figure au générique du Gang des BMX et tient un second rôle dans la série télévisée Diligence Express. Elle continue à mener sa carrière en Australie en apparaissant dans plusieurs films pour le cinéma et la télévision avant de tenter l'aventure hollywoodienne.

En 1989, Nicole Kidman joue sous la direction de Phillip Noyce dans le thriller australo-américain Calme blanc, pour lequel elle donne la réplique à Sam Neill et Billy Zane. Variety écrit : « Tout au long du film, Kidman est excellente. Elle donne à son personnage une réelle ténacité et énergie ». Le critique Roger Ebert souligne de son côté l'alchimie entre les personnages et estime que « Kidman et Zane génèrent une véritable haine palpable dans leurs scènes ensemble ». Après avoir vu le film, Tom Cruise impose Nicole Kidman pour être sa partenaire l'année suivante dans le film d'action Jours de tonnerre de Tony Scott. Les deux acteurs tombent amoureux et se marient le jour du Réveillon de Noël 1990, devant ainsi l'un des couples les plus médiatisés d'Hollywood. Ils se retrouvent devant la caméra de Ron Howard deux ans plus tard avec la fresque fresque Horizons lointains.

La même année, Nicole Kidman est nommée pour la première fois de sa carrière aux Golden Globes, dans la catégorie « meilleure actrice dans un second rôle », pour sa performance dans Billy Bathgate, où elle joue face à Dustin Hoffman. En 1993, elle joue une manipulatrice dans le thriller psychologique Malice, face à Alec Baldwin et Bill Pullman, et apparaît aux côtés de Michael Keaton dans le drame My Life.


Succès (1995-2000)
En raison de la célébrité de son mari, la critique et le public considèrent l'actrice principalement comme étant « Madame Cruise ». Afin de se défaire de cette image, Nicole Kidman cherche à s'imposer comme actrice à part entière et voit, dans le scénario de Prête à tout, le moyen d'y parvenir. Elle réussit à convaincre le réalisateur Gus Van Sant, d'abord réticent, de lui confier le rôle principal, celui de Suzanne Stone, une jeune femme qui, pour atteindre son rêve de devenir une star du petit écran, ira jusqu'à manipuler un adolescent pour assassiner son mari. Pour se préparer à jouer le personnage, l'actrice passe trois jours entiers enfermée dans une chambre d'hôtel avec Tom Cruise, la télévision allumée en permanence. Le film permet à Nicole Kidman d'être reconnue comme une grande actrice. Elle devient plébiscitée à Hollywood et remporte, grâce à sa performance, son premier Golden Globe, dans la catégorie « meilleure actrice dans un film musical ou une comédie ». Lorsque les nominations pour les Oscars sont annoncés, son nom ne figure pas sur la liste des nommées dans la catégorie « Oscar de la meilleure actrice ». Elle reçoit alors un télégramme de la part de Sean Penn, lui affirmant : « Vous avez été volée ».

La même année, Nicole Kidman joue dans le film de super-héros Batman Forever, réalisé par Joel Schumacher, troisième volet de la saga Batman, avec Val Kilmer dans le rôle-titre. Le film est un grand succès commercial, avec plus de 336 millions de dollars de recettes. En 1996, Nicole Kidman tient le rôle principal du drame intimiste de Jane Campion, Portrait de femme, d'après le roman éponyme de Henry James, avec également John Malkovich et Mary-Louise Parker. L'actrice joue ensuite face à George Clooney dans le film d'action, Le Pacificateur, en 1997, puis face à Sandra Bullock dans la comédie fantastique, Les Ensorceleuses, en 1998.


En 1999, Nicole Kidman joue dans Eyes Wide Shut, le film testament de Stanley Kubrick, un thriller psychologique pour lequel elle donne la réplique à Tom Cruise une troisième et dernière fois. Le film, une adaptation de la nouvelle de l'écrivain autrichien Arthur Schnitzler, La Nouvelle rêvée, est un voyage entre le réel et l'imaginaire, et suit l'errance dans la nuit d'un médecin, obsédé par la révélation de sa femme d'avoir failli céder à la tentation d'un autre et à la recherche de ses propres fantasme. Le tournage a lieu dans le plus grand secret à Londres et dure quinze mois, en raison de la personnalité méticuleuse et perfectionniste du réalisateur, comme le confirmera l'actrice : « Stanley ne se pressait pas. Le temps était ce qu'il y avait de plus important pour lui. Il était prêt à renoncer à certains extérieurs pour économiser de l'argent, mais pas à sacrifier du temps ». Eyes Wide Shut est également l'un des tournages les plus éprouvants de sa carrière : « Tous les deux, nous devions affronter la jalousie et le sexe c'était toujours là, dans un coin de notre tête. Nous avons tourné pendant dix mois et demi mais sommes restés là pendant un an et demi. C'était vraiment un drôle de truc d'avoir ça à l'esprit tout le temps, jour après jour. On ne s'en débarrasse jamais complètement. Stanley non plus ». Le film est un succès, avec plus de 205 millions de recettes, et l'actrice se voit acclamée par la critique pour sa performance. Variety écrit : « Kidman est sensationnelle et lumineuse par la façon dont elle habite son personnage ». Eyes Wide Shut lui permet également de sortir définitivement de l'ombre de son mari : « C'était la première fois que ma sensualité se trouvait au centre d'un film, pas un élément périphérique, c'était le sujet du film, et c'était l'idée de Kubrick. »

Pendant son temps libre sur le tournage d'Eyes Wide Shut, Nicole Kidman voit plusieurs pièces de théâtre. Elle rencontre le dramaturge David Hare ainsi que le metteur en scène Sam Mendes et leur parle de son désir de jouer sur scène. Sam Mendès demande alors à Hare d'adapter la pièce de Arthur Schnitzler, La Ronde, qu'il rebaptise The Blue Room. Nicole Kidman a pour seul partenaire l'acteur britannique Iain Glen et les deux doivent jouer chacun cinq personnages. Kidman interprète une jeune femme naïve, une fille au pair, une épouse, un mannequin et une actrice. La pièce, jouée en 1998 au théâtre Donmar Warehouse de Londres, est un triomphe et la performance de l'actrice est célébrée aussi par la presse que le public. La critique devenue célèbre du The Daily Telegraph la décrit comme du « pure theatrical Viagra ».


Consécration (2001-2004)

En 2001, l'année de son divorce très médiatisé d'avec Tom Cruise, Nicole Kidman est l'héroïne du film musical de Baz Luhrmann, Moulin Rouge, dans lequel elle joue Satine, une danseuse de cabaret dont tombe amoureux un jeune poète anglais, Christian, interprété par Ewan McGregor. Elle commence un long processus de préparation en prenant des cours de chant et de danse. Au cours d'une répétition précédant le tournage, Ewan McGregor manque de la rattraper alors qu'elle se lance dans ses bras pour les besoins d'une scène. Malgré une côte fracturée, Kidman est rétablie lorsqu'elle commence les prises du vues en novembre 1999. Le tournage dure huit mois et l'expérience et s'avère difficile pour elle. Elle doit porter tous les jours un corset serré au maximum afin d'avoir la taille la plus fine possible. Vers la fin du tournage, elle chute d'un escalier servant au décor. Elle se froisse alors un cartilage et deux de ses côtes sont fracturées. Malgré la souffrance qu'elle ressent, Kidman revient sur le plateau après deux semaines de convalescence. Le film, qui fait l'ouverture du Festival de Cannes 2001, est un triomphe tant sur le plan artistique que commercial et devient l'un des films populaires de l'actrice. Dans sa critique du film, Variety la compare aux « déesses de l'écran » Marlene Dietrich, Greta Garbo et Marilyn Monroe. Pour son interprétation, Nicole Kidman reçoit sa première nomination à l'Oscar de la meilleure actrice et remporte son second Golden Globe, dans la catégorie « meilleure actrice dans un film musical ou une comédie ».

La même année, Alejandro Amenábar lui offre le rôle principal de son thriller Les Autres. L'actrice commence par refuser d'interpréter Grace Stewart, une femme dont les deux enfants craignent la lumière du jour et qui est persuadée que sa maison est hantée par un esprit. Le personnage est une mère infanticide et Nicole Kidman décline tous les rôles qui lui demande d'être violente envers un enfant. Amenábar parvient finalement à la convaincre et l'actrice choisit de rendre son personnage fragile afin que le spectateur puisse comprendre son acte : « J'ai trouvé la motivation en me mettant du point de vue de Grace qui décide d'ôter la vie de ses enfants parce qu'elle estime que le monde est un endroit trop cruel pour eux. » Le film est un grand succès et Nicole Kidman, qui obtient des avis élogieux de la part de la critique, reçoit se voit proposer pour un Golden Globe et un BAFTA. La même année, l'actrice apparaît dans le drame intimiste Nadia, avec également Vincent Cassel et Mathieu Kassovitz. Elle y joue le rôle-titre et apprend pour l'occasion à parler le russe. Le film connaît un succès modéré mais Nicole Kidman est applaudie par la critique.


En 2002, elle partage l'affiche du film de Stephen Daldry, The Hours, avec Meryl Streep et Julianne Moore. Elle y interprète la romancière Virginia Woolf durant les années 1920 au moment où, accablée par la maladie mentale, elle commence l'écriture de son roman, Mrs Dalloway. Nicole Kidman accepte de tourner le film en raison des parallèles qu'elle voit entre sa vie et celle de Woolf. La scène où son personnage fuit le domicile conjugal et une vie qui lui est devenue insupportable la touche particulièrement : « Je me souviens mot pour mot de ce qu'elle dit à ce moment : « Je mène une existence que je n'ai plus le moindre désir de poursuivre. J'habite dans une ville où je n'ai plus la moindre volonté de vivre. » Je m'en souviens car, jamais, les mots placés dans la bouche d'un de mes personnages n'avaient à ce point semblé m'appartenir ». Pour jouer Woolf, Kidman porte un faux nez et apprend à écrire de la main droite. En pleine dépression au moment du tournage, elle avoue plus tard avoir eu des idées de suicide. C'est en tournant la scène où Woolf met fin à ses jours que Kidman choisit de vivre : « À cette époque, j'étais au plus bas et jouer Woolf m'a permis d'apprécier la vie. » Le film est un succès aussi bien critique que commercial. Nicole Kidman remporte plusieurs prix pour sa prestation, un Ours d'argent de la meilleure actrice, qu’elle partage avec Streep et Moore, un BAFTA, son troisième Golden Globe, dans la catégorie « meilleure actrice dans un film dramatique », et devient la première actrice australienne à recevoir l'Oscar de la meilleure actrice. Lors de son discours de remerciements à la 75e cérémonie des Oscars en 2003, Nicole Kidman rappelle l'importance de l'art, alors que la Guerre d'Irak a débuté quelques jours plus tôt : « Pourquoi venons nous aux Oscars à un moment où le monde est dans une telle agitation ? Parce que l'art est important. Et parce qu'il faut croire en ce que l'on fait, il faut l'honorer et c'est une tradition qui doit être perpétuée. »


En 2003, elle tient le rôle principal du drame expérimental de Lars von Trier, Dogville, tourné dans un décor minimaliste. Elle y joue une jeune femme poursuivie par des gangsters, Grace, qui trouve refuge dans la ville minière de Dogville et finit par devenir l'esclave de ses habitants. Nicole Kidman est fascinée par le scénario, que Von Trier a écrit spécialement pour elle, et reste dans la peau de son personnage tout le long du tournage. La scène qui lui est le plus difficile à tourner est celle où Grace doit marcher une chaîne nouée autour de son cou et attachée à une lourde roue en métal. L'actrice manque de s'étouffer et l'équipe se rend compte à la fin de la prise qu'elle souffre réellement. Présenté au Festival de Cannes, le film et la prestation de Kidman sont acclamés par la critique. The Guardian trouve l'actrice « formidable » tandis que The New York Times estime qu'elle arrive à « combiner parfaitement ruse et vulnérabilité ».

La même année, elle joue aux côtés d'Anthony Hopkins dans le drame La Couleur du mensonge, réalisé par Robert Benton. Le film est présenté hors compétition à la Mostra de Venise et reçoit des critiques mitigées. Toujours en 2003, Kidman tient l'un des rôles principaux du drame historique, Retour à Cold Mountain, de Anthony Minghella, avec également Jude Law et Renée Zellweger. Le tournage a lieu en Roumanie et est une expérience « profonde » et « magique » pour elle malgré les conditions extrêmes auxquelles l'équipe doit faire face. Le réalisateur se voit contraint de couper certaines scènes à cause de pluies torrentielles et une inondation du plateau. L'équipe doit également tourner en hiver sous des températures pouvant atteindre les - 40 degrés. Le film est un succès critique et public avec 173 millions de dollars de recettes. Pour sa prestation, Nicole Kidman reçoit une nouvelle nomination pour un Golden Globe, dans la catégorie « meilleure actrice dans un film dramatique ».

En 2004, l'actrice se voit proposer le rôle principal du drame Birth. L'histoire est celle d'Anna, une jeune femme perturbée par un garçon de dix ans qui prétend être la réincarnation de son défunt mari. Bien qu'elle aime le scénario, Nicole Kidman n'est pas sûre de vouloir faire le film mais change d'avis lorsqu'elle découvre que Jonathan Glazer, dont elle admire le précédent film Sexy Beast, doit en être le réalisateur. Le film suscite la controverse à la Mostra de Venise, où il est présenté en compétition, en raison d'une scène où le personnage de Kidman prend un bain avec le jeune garçon. L'actrice déclare alors à la conférence de presse : « Ce n'est pas que je voulais faire un film où j'embrasse un garçon de dix ans. Je voulais faire un film où l'on comprend l'amour ». Alors que le film divise la critique, la performance de l'actrice est à nouveau saluée et lui permet d'être proposée pour la septième fois de sa carrière aux Golden Globes, dans la catégorie « meilleure actrice dans un film dramatique ». Les Inrocks écrivent dans leur critique du film : « Nicole Kidman se révèle une fois de plus absolument géniale. Elle est aujourd'hui la plus grande star du cinéma mondial et aussi une des plus grandes actrices contemporaines, alignant les performances remarquables mais surtout, ce qui est encore plus précieux, choisissant les bons films et les vrais cinéastes ».


Déconvenues (2004-2009)
L'actrice doit ensuite refuser la proposition de Martin Scorsese d'incarner Katharine Hepburn dans son film Aviator. Nicole Kidman s'est en effet déjà engagée sur la comédie fantastique Et l'homme créa la femme, seconde adaptation du roman satirique d'Ira Levin, Les Femmes de Stepford, décision qu'elle ne tarde pas à regretter. L'actrice, tout comme ses partenaires Christopher Walken, Glenn Close et Bette Midler, ne s'entend pas avec le réalisateur Frank Oz. À la suite de projections test désastreuses, le film est réécrit et de nouvelles scènes sont tournées. Mécontente du nouveau scénario, Nicole Kidman songe même à quitter le projet. Le film reçoit un accueil désastreux de la part de la critique et n'obtient pas le succès commercial escompté. L'année suivante, l'actrice joue sous la direction de Sydney Pollack dans le thriller politique L'Interprète et donne pour l'occasion la réplique à Sean Penn. Elle y tient le rôle d'une interprète à l'ONU traquée par des tueurs après avoir surpris une conversation révélant un complot contre un chef d'État africain. Le film reçoit des critiques mitigées mais est un succès public. La même année, Nicole Kidman reprend le rôle d'Elizabeth Montgomery dans l'adaptation au cinéma de Ma sorcière bien-aimée. Le scénario narre l'histoire d'Isabel, une jeune sorcière déterminée à vivre sans sorcellerie et à qui un jeune acteur, joué par Will Ferrell, propose de jouer à ses côtés dans le remake de la série Ma sorcière bien-aimée. Le film reçoit en majorité des critiques négatives et n'obtient pas le succès escompté au box-office.



En 2006, Nicole Kidman prête ses traits à la photographe américaine Diane Arbus dans le drame intimiste Fur : Un portrait imaginaire de Diane Arbus de Steven Shainberg. L'actrice joue aux côtés de Robert Downey Jr. et reste dans la peau de son personnage tout le long du tournage. Le film n'est pas un succès commercial mais la critique loue son interprétation, à l'image du Chicago Tribune qui affirme dans sa critique qu'il s'agit là de sa performance « la plus profondément émouvante ». La même année, Nicole Kidman est la voix de Norma Jean, un manchot femelle, dans le film d'animation Happy Feet. Elle est ensuite l'héroïne du film Invasion, réalisé par Oliver Hirschbiegel, nouvelle version du classique de science-fiction de Don Siegel, L'Invasion des profanateurs de sépultures. Le premier montage du réalisateur ne satisfait pas le distributeur Warner Bros. qui engage les Wachowski pour réécrire le scénario et le réalisateur James McTeigue pour retourner plusieurs scènes. Nicole Kidman est brièvement hospitalisée à la suite d'un accident de voiture survenu pendant le tournage et, malgré plusieurs côtes fêlées, retourne rapidement sur le plateau. Lors de sa sortie en 2007, le film récolte une majorité de critiques négatives et est un échec commercial.
L'actrice apparaît la même année dans la comédie dramatique Margot va au mariage de Noah Baumbach, avec également Jack Black et Jennifer Jason Leigh. Pour parfaire leurs interprétations, Nicole Kidman et ses partenaires emménagent ensemble le temps du tournage. Le film est présenté pour la première fois au Festival du film de Telluride où il reçoit des critiques mitigées. Nicole Kidman est cependant nommée pour un Satellite Award de la meilleure actrice.

Suite à l'échec relatif de ses derniers films, l'actrice est surnommée « poison du box-office » par la presse. Variety constate, qu'à l'instar de George Clooney, Brad Pitt ou Angelina Jolie, son nom ne garantit plus les entrées en salles pour les studios et ce, malgré son immense popularité. Après l'échec d'Invasion, dont elle refuse d'assurer la promotion, Nicole Kidman confie dans un entretien avec USA Today avoir beaucoup tourné, sans beaucoup de discernement, pour compenser son divorce d'avec Tom Cruise et déclare à propos de ses derniers films : « On ne sait jamais ce qu'un film va donner. On donne tout ce qu'on peut pour qu'il soit bon, mais le temps est trop précieux pour qu'on le passe à agoniser sur les films qui n'ont pas marché ». En 2007, Nicole Kidman joue dans le film À la croisée des mondes : La Boussole d'or, réalisé par Chris Weitz et adapté du livre Les Royaumes du Nord, premier tome de la trilogie À la croisée des mondes écrite par Philip Pullman. N'étant pas fan du genre fantastique, elle commence par refuser d'interpréter la méchante Marisa Coulter. Weitz et Pullman lui font alors parvenir chacun une lettre lui demandant de reconsidérer le rôle et l'actrice, saisissant la complexité du personnage, finit par accepter. L'accueil critique du film est mitigé mais le jeu de Nicole Kidman est une nouvelle fois salué. Pour The Guardian, l'actrice est « à son meilleur dans ce genre de rôle : sculpturale, élégante, séduisante, avec une certaine froideur », tandis que The New York Times estime qu'elle est une « déesse de glace parfaite » et loue sa grande beauté. Malgré plus de 372 millions de dollars de recettes, le film n'est pas le succès commercial escompté par le studio New Line Cinema, qui abandonne l'idée d'en faire une suite.

Le seul film dans lequel apparaît Nicole Kidman l'année suivante est la fresque Australia, pour laquelle elle retrouve le réalisateur Baz Luhrmann. L'actrice donne son accord sans même avoir lu le scénario. L'histoire se déroule dans le nord de l'Australie et narre la romance entre une aristocrate anglaise, qu'elle incarne, et un cow boy, joué par Hugh Jackman au moment où les japonais s'apprêtent à bombarder Darwin pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour les besoins du film, Kidman apprend à rassembler un troupeau et à castrer des jeunes taureaux. L'expérience se révèle épuisante pour l'équipe en raison des longues journées de travail et des conditions extrêmes de tournage. Nicole Kidman, comme Hugh Jackman, s'évanouit même au cours d'une scène à cheval en raison de la chaleur. L'actrice sauve également la vie de son partenaire en lui enlevant un scorpion venimeux de la jambe. Annoncé comme le nouveau Autant en emporte le vent, Australia reçoit un accueil mitigé de la part de la critique lors de sa sortie et engendre plus de 211 millions de dollars de recettes au niveau mondial. L'année suivante, Nicole Kidman tourne dans le film musical de Rob Marshall, Nine, adapté du Huit et demi de Federico Fellini. Elle y joue un rôle écrit spécialement pour elle, celui d'une star de cinéma inspirée par Anita Ekberg dans La dolce vita. Le film n'est pas un succès mais Nicole Kidman partage une nomination pour le Screen Actors Guild Award de la meilleure distribution avec ses partenaires du film, Daniel Day-Lewis, Marion Cotillard, Penélope Cruz, Judi Dench ou encore Sophia Loren.


Retour (2010-2016)
Lors de la promotion d'Australia, et alors qu'elle a déjà terminé le tournage de Nine, Nicole Kidman annonce qu'elle songe à mettre un terme à sa carrière d'actrice pour se consacrer entièrement à sa famille. Sa mère réussit cependant à l'en dissuader. L'actrice fonde alors sa société de production, Blossom Films, et ne se lance désormais que dans les projets qu'elle choisit : « Je veux des grands réalisateurs ou des projets qui m'intriguent, des films sur l'exploration de l'âme humaine, sans la juger ». Elle achète les droits de la pièce Rabbit Hole de David Lindsay-Abaire, lauréat du Prix Pulitzer, après y avoir vu le potentiel d'un grand rôle et passe un an à réunir le budget d'environ cinq millions de dollars. L'histoire est celle d'un couple qui tente de redonner un sens à sa vie après la mort de son enfant. Sam Raimi est engagé à la réalisation mais se désiste finalement au profit de John Cameron Mitchell. Le tournage est pour Nicole Kidman « émotionnellement épuisant » et « perturbant » : « Je savais que le faire serait dangereux, mais je ne pouvais pas prévoir que cela me dérangerait à un niveau aussi profond. En même temps, il s'agissait d'aller vers ce qui est probablement l'une de mes plus grandes peurs, et ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Le film et la pièce ont été construits d'une telle façon qu'il se dégage énormément d'espoir de l'histoire ». Rabbit Hole est pour la première fois présenté au Festival international du film de Toronto 2010 où l'équipe reçoit une ovation debout de la part du public. Le film est également plébiscité par la presse et la prestation de Nicole Kidman fait l'unanimité. Elle est jugée « exceptionnelle » par le Los Angeles Times, « remarquable » pour Les Inrocks, « stupéfiante - subtile, féroce, brutalement drôle et tendre lorsque l'on s'y attend le moins » pour Rolling Stone tandis que The Telegraph estime qu'il s'agit là de son meilleur rôle depuis Birth. L'actrice reçoit sa troisième nomination à l'Oscar et est aussi proposée pour un Screen Actors Guild Award et un Golden Globe.



L'année suivante, Nicole Kidman souhaite tourner un film léger après Rabbit Hole et fait une apparition dans Le Mytho, une comédie avec Adam Sandler et Jennifer Aniston. Elle retrouve ensuite Joel Schumacher pour le thriller Effraction où elle joue face à Nicolas Cage. L'actrice estime être « arrivée à un stade de ma carrière où j’ai envie de me mettre davantage en danger » et cherche des « rôles forts » pour « être bousculée et poussée au-delà de mes limites ». Ainsi, elle accepte de jouer sous la direction de Lee Daniels pour le film policier Paperboy, dans lequel elle interprète une nymphomane amoureuse d'un prisonnier, condamné à mort, qu'elle tente de sauver avec l'aide de deux journalistes : « Je trouve formidable que Lee ait pris le risque et m’ait crue capable de le faire, car la plupart des réalisateurs ne penseraient pas que je puisse jouer un tel personnage ». Le réalisateur prévient son actrice que le tournage sera difficile et lui fait tourner dès le premier jour une brutale scène de sexe avec John Cusack, mimer une fellation au parloir d'une prison le deuxième jour et uriner sur Zac Efron le troisième. Nicole Kidman s'immerge intensément dans son personnage, au point de ne plus se rappeler de la scène avec Cusack avant de voir le film terminé. Elle refuse cependant de prendre du poids et de dire le mot « nègre », ayant un fils afro-américain. Le film suscite la controverse en raison de son caractère sulfureux lors de sa présentation en compétition officielle au Festival de Cannes 2012. La performance de Nicole Kidman suscite les louanges de la critique et lui permet d'être proposée pour un Screen Actors Guild Award et un Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle. La presse salue également son incarnation de la correspondante de guerre Martha Gellhorn dans Hemingway and Gellhorn, film biographique retraçant la vie de cette dernière avec l'écrivain Ernest Hemingway, incarné par Clive Owen. The Hollywood Reporter la trouve « remarquable » et ajoute, en faisant référence à son incarnation de Virginia Woolf dans The Hours, qu'elle « excelle à interpréter les écrivains du 20e siècle ».

En 2013, Nicole Kidman est membre du jury des longs métrages du Festival de Cannes, présidé par le réalisateur américain Steven Spielberg. La même année, elle joue aux côtés de Mia Wasikowska et Matthew Goode dans le thriller psychologique Stoker. Bien qu'aimant le scénario et malgré son envie de travailler avec le réalisateur Park Chan-wook, l'actrice commence par refuser le rôle qui lui ait proposé, celui d'une femme devant faire face à la mort soudaine de son mari, pour passer du temps avec sa famille. Chan-wook lui propose alors de tourner à Nashville où elle habite. Kidman accepte et commence le tournage une semaine après avoir terminé celui de Paperboy. Le film est présenté au Festival du film de Sundance 2013 et reçoit des critiques positives. Pour le Chicago Sun-Times, l'actrice est « merveilleuse dans un rôle qu'aurait pu écrire Tennessee Williams ». La même année, Colin Firth la sollicite pour être sa partenaire dans Les Voies du destin, d'après l'histoire vraie d'Eric Lomax. Nicole Kidman accepte d'incarner la femme de ce dernier, Patti. Cette dernière découvre que l'officier japonais qui a traumatisé et torturé son époux durant la construction de la « voie ferrée de la mort » est toujours vivant. Afin de s’imprégner du personnage, l'actrice regarde en boucle un entretien de plusieurs heures entre le producteur du film et la femme qu'elle doit incarner. Sa rencontre avec la véritable Patti Lomax a lieu pendant le tournage du film. Le film est présenté au Festival international du film de Toronto où il reçoit de très bonnes critiques. Patti Lomax se déclare « très impressionnée » par la prestation de l'actrice.



L'année suivante, Nicole Kidman incarne Grace Kelly, actrice américaine devenue princesse de Monaco, dans le film biographique Grace de Monaco. Deux ans plus tôt, elle est emballée par la lecture du scénario et demande à son agent de prendre contact avec le réalisateur Olivier Dahan. Ce dernier s’apprête à faire son choix parmi une dizaine d’actrices, dont Charlize Theron, Gwyneth Paltrow et Jessica Chastain, et n’est pas convaincu que Kidman soit l’interprète idéale pour jouer le rôle-titre. Il accepte tout de même de la rencontrer et décide de lui offrir le rôle après avoir vu les similitudes entre sa vie et celle du personnage. L'histoire, située en 1962 sur fond de conflit fiscal entre Monaco et la France, évoque, de manière fictive, le conflit intérieur de Grace Kelly sur le choix entre son devoir de princesse et sa carrière d'actrice. Pour se préparer au rôle, Nicole Kidman, qui se dit fascinée par le personnage et honorée de pouvoir l’interpréter, revoit en boucle tous les films dans lesquels a joué Kelly et lit une dizaine de biographies. Le film est dans l'ensemble mal accueilli par la critique lors de sa présentation au Festival de Cannes 2014 et Nicole Kidman elle-même reconnaît sa déception quant au résultat final. La même année, l'actrice est à l’affiche du thriller psychologique Avant d'aller dormir de Rowan Joffé pour lequel elle retrouve Colin Firth. Elle y joue le rôle d'une femme amnésique qui, à la suite d'un accident de voiture, ne se rappelle plus de ce qu’elle a fait la veille. Sa performance est saluée par la presse, à l'instar de The Guardian qui qualifie son jeu « de premier ordre » alors qu'elle doit exprimer « à la fois incertitude et paranoïa ». Toujours en 2014, Nicole Kidman tient le rôle de Millicent Clyde, une taxidermiste, qui poursuit un petit ours pour l'empailler, dans le film pour enfant Paddington. Pour les besoins du tournage, Kidman assure la plupart de ses cascades et apprend à lancer des couteaux. Le film reçoit de très bonnes critiques et connaît un grand succès commercial.

En 2015, Nicole Kidman tient le rôle principal du drame intimiste Strangerland, celui d'une femme confrontée avec son mari, joué par Joseph Fiennes, à la disparition de ses deux enfants. L'actrice joue ensuite sous la direction de Werner Herzog dans Queen of the Desert, aux côtés de James Franco, Damian Lewis et Robert Pattinson. Elle y incarne Gertrude Bell, femme de lettres, archéologue et espionne britannique, travaillant sous couverture au Moyen-Orient au début du XX siècle. Elle est chargée en 1915, pendant la Première Guerre mondiale, de rejoindre Lawrence d'Arabie, afin de rallier les tribus arabe à la cause de la Triple-Entente et d'installer la dynastie des Hachémites en Irak. Le film est pour Nicole Kidman une expérience « magnifique » qu'elle décrit comme « un rêve passé dans le monde de Herzog ». Ce dernier, connu pour ses conditions de tournage extrêmes, tourne au Maroc pendant de véritables tempêtes de sable. Le réalisateur est conquit par son actrice, qu'il décrit comme « phénoménale ». Il estime également qu'il y a « quelque chose en elle qui n'a pas été assez découvert » et ajoute que sa prestation dans le film est « sans précédent » : « Je ne connais aucun film de la décennie passée avec une performance féminine de son calibre ». Nicole Kidman accepte ensuite la proposition de Julia Roberts d'être sa partenaire dans le thriller Aux yeux de tous.

La même année, l'actrice fait son retour au théâtre, dix-sept ans après The Blue Room, dans Photograph 51. Dans cette pièce écrite par Anna Ziegler et mise en scène par Michael Grandage, elle prête ses traits à la biologiste britannique Rosalind Franklin, qui a participé de manière déterminante à la découverte de la structure de l'ADN. Jouer Franklin est pour Kidman une manière de rendre hommage à son père, biochimiste renommé, disparu un an plus tôt. La pièce, jouée du 5 septembre au 21 novembre 2015 au Théâtre Noël Coward de Londres, est acclamée par la critique, tout comme la performance de Nicole Kidman que The New York Times décrit comme « proche de la perfection ». The Guardian estime qu'elle est « intelligente, réussissant à rendre aussi bien l’humanité, le côté chaleureux de la scientifique que sont agitation vis-à-vis du sexisme qu’elle rencontrait dans sa vie professionnelle. Il s’agit véritablement d’une performance remarquable dans laquelle Kidman nous rappelle que les scientifiques sont souvent animés par la passion ». L'actrice se voit décerner le Prix Natasha Richardson de la meilleure actrice par le quotidien londonien Evening Standard pour sa performance dans la pièce.


Triomphes (depuis 2017)
L'année 2017 marque un retour triomphal pour Nicole Kidman. L'actrice est nommée pour la quatrième fois à l'Oscar, cette fois dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle, pour sa performance dans le film Lion de Garth Davis. Le film retrace l'histoire vraie d'un enfant indien adopté par un couple d'Australiens qui, avec l'aide de Google Earth, tente de localiser son village natal et sa famille, se fiant à quelques bribes de souvenirs d'enfance. Nicole Kidman accepte d'incarner la mère adoptive en raison des similitudes qu'elle y trouve avec sa propre vie : « C’est l’histoire vraie d’une femme qui aurait pu avoir des enfants mais qui a choisi d’en adopter car elle portait en elle une idée encore plus grande de la maternité, l’histoire d’un amour totalement inconditionnel. Ensuite, il y a beaucoup de points d’ancrage entre elle et moi. Déjà, c’est une Australienne. Et comme elle, je suis la mère adoptive de deux enfants. Pour le film, je me suis transformée physiquement — j’adore les métamorphoses. Voilà en quoi réside notre travail. Être actrice, c’est se mettre au service d’un film, quitte à y sacrifier quelque chose — son mystère ou sa beauté supposée, c’est un devoir ». Le film est chaleureusement accueilli par la presse et rencontre un succès commercial. La prestation de Nicole Kidman est également saluée, à l'image du Chicago Sun-Times qui écrit dans sa critique du film que l'actrice délivre « une performance puissante et émouvante. C'est à la hauteur que tout ce qu'elle a fait dans la dernière décennie ».



Nicole Kidman tient ensuite l'un des rôles principaux de la série Big Little Lies, aux côtés de Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Laura Dern. L'actrice est également productrice exécutive de cette adaptation du roman Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty dont elle est, avec Reese Witherspoon, à l'initiative. L'intrigue se concentre sur trois mères de familles dont les vies, en apparence parfaites, sont bouleversées par un meurtre. Nicole Kidman y incarne Celeste Wright, une femme enfermée dans une relation abusive, victime de violences physiques et psychologiques de la part de son mari. L'actrice s'immerge intensément dans son rôle et ressort profondément marquée par les scènes violentes qu'elle doit jouer : « Je me souviens avoir été étendue sur le sol dans le dernier épisode, en sous-vêtements, et j'avais été particulièrement maltraitée. Je suis juste restée sur le sol, je ne pouvais pas me lever, je ne voulais pas me lever. Je me souviens que le réalisateur est venu et m'a couverte d'une serviette entre les prises. Je me sentais complètement humiliée et dévastée. Et en colère à l'intérieur ». Big Little Lies est acclamé par la critique et rencontre un grand succès lors de sa diffusion sur la chaîne HBO et dans le reste du monde. La série permet à Nicole Kidman de remporter deux Primetime Emmy Awards : celui de la meilleure mini-série ou du meilleur téléfilm et celui de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm pour sa performance. Lors de la remise de ce dernier prix, l'actrice dénonce les violences domestiques qu'elle qualifie de « maladie compliquée, insidieuse, qui existe bien plus souvent que ce que nous voulons nous avouer. Elle est remplie de honte et empreinte de secret ». Elle est également récompensée par un Golden Globe (le quatrième de sa carrière), celui de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm. En recevant cette distinction, Kidman célèbre la « puissance des femmes » et déclare dans son discours : « Je suis persuadée et j’espère vraiment que nous pouvons provoquer des changements grâce aux histoires que nous racontons et à la façon dont nous les racontons ».

La même année, Nicole Kidman présente quatre œuvres lors du 70e Festival de Cannes : deux films en compétition (Mise à mort du cerf sacré et Les Proies), un film hors-compétition (How to Talk to Girls at Parties), ainsi que la série Top of the Lake: China Girl, présentée en séance spéciale. Le soir du palmarès, le jury présidé par Pedro Almodóvar lui attribue le Prix anniversaire du Festival de Cannes pour l'ensemble de son œuvre. Dans Mise à mort du cerf sacré, l'actrice incarne, sous la direction de Yórgos Lánthimos, la femme d'un chirurgien, joué par Colin Farrell, qui prend sous son aile un adolescent perturbé et se retrouve conduit à un impensable sacrifice. Le film, qu'elle juge « profondément dérangeant » et dont le tournage s'est révélé être une « expérience vraiment éprouvante », permet à Nicole Kidman de travailler avec un cinéaste qui, selon elle, n'a « pas peur de repousser les limites, de défricher des territoires interdits ». L'actrice reçoit des critiques positives pour sa performance, à l'image de Vanity Fair, qui estime que cette « tragédie grecque d’une violence inouïe où chaque plan provoque un vertige » Nicole Kidman « prouve une nouvelle fois que la déesse du malaise et de la stupéfaction, c’est elle. Comme une couronne posée sur son grand front de biche ». L'actrice donne une nouvelle fois la réplique à Colin Farrell dans Les Proies de Sofia Coppola, seconde adaptation éponyme du roman de Thomas P. Cullinan, dans lequel elle joue la directrice d'un pensionnat pour jeunes filles durant la Guerre de Sécession. La prestation de Nicole Kidman est jugée à la fois « magistrale » et « remarquable » par la presse. Le film est également bien reçu, à l'image de Numéro qui voit dans Les Proies un « film aussi sensible et fascinant que les précédentes œuvres de cette cinéaste d’exception ». L'actrice retrouve ensuite le réalisateur de Rabbit Hole, David Cameron Mitchell, pour la comédie de science-fiction How to Talk to Girls at Parties, dans laquelle elle interprète une extraterrestre punk, avant de jouer un second rôle dans la série Top of the Lake: China Girl, qui marque ses retrouvailles avec Jane Campion, plus de vingt ans après Portrait de femme.

Ses meilleurs films

Happy Feet (2006)
(Actrice)
À la croisée des mondes : La Boussole d'or (2007)
(Actrice)
American Beauty (1999)
(Remerciements)
Batman forever (1995)
(Actrice)
Paddington (2014)
(Actrice)
Le Mytho (2011)
(Actrice)

Le plus souvent avec

George Miller
George Miller
(4 films)
Baz Luhrmann
Baz Luhrmann
(3 films)
Tom Cruise
Tom Cruise
(7 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Nicole Kidman (78 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

The Upside
The Upside (2019)
, 1h58
Réalisé par Neil Burger
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique
Thèmes Maladie, Le handicap
Acteurs Bryan Cranston, Kevin Hart, Nicole Kidman, Julianna Margulies, Aja Naomi King, Amara Karan
Rôle Yvonne
Note67% 3.3530153.3530153.3530153.3530153.353015
Remake américain du film "Intouchables"
How to Talk to Girls at Parties, 1h42
Réalisé par John Cameron Mitchell
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Comédie, Comédie dramatique, Musical, Romance
Acteurs Elle Fanning, Nicole Kidman, Ruth Wilson, Alex Sharp, Matt Lucas, Stephen Campbel Moore
Rôle la Reine Boadicea
Note58% 2.906462.906462.906462.906462.90646
Londres, dans les années 1970. Un adolescent timide et amateur de musique punk et ses deux amies se rendent clandestinement à une fête où elles rencontrent un groupe de femmes un peu mystiques. En réalité, elles viennent d'un autre monde, ce sont des extraterrestres.
Aquaman
Aquaman (2018)

Réalisé par James Wan
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Fantasy, Action, Aventure, Romance
Thèmes La mer, Transport, Action sous-marine, Super-héros, Super-héros inspiré de comics
Acteurs Jason Momoa, Amber Heard, Willem Dafoe, Dolph Lundgren, Patrick Wilson, Nicole Kidman
Rôle Atlanna, la mère d'Aquaman et ancienne reine d'Atlantis
Note70% 3.5464253.5464253.5464253.5464253.546425
Personnage légendaire depuis 70 ans, Aquaman est le Roi des Sept Mers, régnant à contrecœur sur Atlantis. Pris en étau entre les Terriens qui détruisent constamment la mer et les habitants d'Atlantis prêts à se révolter, Aquaman doit protéger la planète tout entière…
Boy Erased
Boy Erased (2018)

Réalisé par Joel Edgerton
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Thèmes Sexualité, Homosexualité, LGBT
Acteurs Lucas Hedges, Russell Crowe, Joel Edgerton, Nicole Kidman, Xavier Dolan, Troye Sivan
Rôle Nancy Conley, la mère de Garrard
Note70% 3.501883.501883.501883.501883.50188
Garrard Conley, dix-neuf ans, vit dans une petite ville avec ses parents dont le père est un pasteur baptiste. Lorsqu'il leur annonce son homosexualité, le jeune homme se voit obliger de suivre une thérapie de conversion censée le rendre hétérosexuel. Abandonné et ignoré par sa famille et ses amis, il affronte son thérapeute…
Les Proies
Les Proies (2017)
, 1h31
Réalisé par Sofia Coppola
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Western
Acteurs Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning, Oona Laurence, Angourie Rice
Rôle Martha Farnsworth
Note62% 3.142083.142083.142083.142083.14208
En Virginie en 1864, alors que la guerre de Sécession fait rage, le pensionnat pour jeunes filles tenu par Martha Farnsworth demeure totalement en dehors des conflits. Mais un jour, le pensionnat recueille un soldat, gravement blessé.
Mise à mort du cerf sacré
Réalisé par Yórgos Lánthimos
Origine Grece
Genres Drame, Thriller, Fantastique, Horreur
Acteurs Colin Farrell, Nicole Kidman, Alicia Silverstone, Raffey Cassidy
Rôle Anna Murphy
Note69% 3.499073.499073.499073.499073.49907
Steven, brillant chirurgien, est marié à Anna, ophtalmologue respectée. Ils vivent heureux avec leurs deux enfants Kim, 14 ans et Bob, 12 ans. Depuis quelque temps, Steven a pris sous son aile Martin, un jeune garçon qui a perdu son père. Mais ce dernier s’immisce progressivement au sein de la famille et devient de plus en plus menaçant, jusqu’à conduire Steven à un impensable sacrifice.
La Famille Fang, 1h45
Réalisé par Jason Bateman
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique
Acteurs Christopher Walken, Jason Bateman, Nicole Kidman, Mackenzie Smith, Alexandra Wentworth, Marin Ireland
Rôle Annie Fang
Note60% 3.0467753.0467753.0467753.0467753.046775
Durant leur enfance et adolescence, Annie et Baxter Fang ont été utilisés par leurs parents excentriques, spécialisés dans la performance contemporaine, pour les besoins de leurs spectacles. Devenus des adultes, après avoir quitté leur foyer familial, ils leur rendent visite. Avant de se retirer de la scène, leurs parents décident de terminer leur carrière par un dernier coup final, aussi spectaculaire que morbide.
Genius
Genius (2016)

Réalisé par Michael Grandage
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Biographie, Historique
Acteurs Colin Firth, Jude Law, Nicole Kidman, Dominic West, Guy Pearce, Laura Linney
Rôle Aline Bernstein
Note65% 3.2985753.2985753.2985753.2985753.298575
Thomas Wolfe, écrivain excentrique, se fait révéler par Maxwell Perkins, éditeur ayant découvert F. Scott Fitzgerald et Ernest Hemingway. Entre les deux hommes naîtra une grande et profonde amitié...
The Guardian Brothers, 1h47
Genres Fantasy, Animation
Acteurs Mel Brooks, Nicole Kidman, Meryl Streep, Mike Birbiglia, Edward Norton, Zendaya Coleman
Rôle Luli (voice)
Note54% 2.7184752.7184752.7184752.7184752.718475
Il y a une crise dans le monde des esprits chinois - les humains ne croient plus aux dieux! Un Dieu de porte, confronté au chômage, s'aventure dans le monde humain pour prouver sa valeur, conduisant à des rencontres inattendues et des transformations pour les humains et les esprits.
Lion
Lion (2016)
, 1h58
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Biographie
Acteurs Dev Patel, Nicole Kidman, Rooney Mara, David Wenham, Priyanka Bose, Deepti Naval
Rôle Sue Brierley
Note81% 4.050954.050954.050954.050954.05095
Saroo, un enfant indien de cinq ans très pauvre qui habite avec sa mère, son grand frère et sa petite sœur dans le quartier de Ganesh Talai à Khandwa dans l'État du Madhya Pradesh, va aider son grand frère Guddu à la gare de Khandwa. De là, ils prennent un train pour une autre ville. Saroo, fatigué du trajet, s'endort. À l'arrivée, Guddu dit à son petit frère qu'il va travailler et lui demande de venir l'aider, mais Saroo, encore endormi, le supplie de dormir encore ; son frère le laisse tout seul en lui disant d'attendre sur un banc dans la gare.
Reine du désert, 2h9
Réalisé par Werner Herzog
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Biographie, Historique
Thèmes Afrique post-coloniale, Film sur un écrivain
Acteurs Nicole Kidman, James Franco, Robert Pattinson, Damian Lewis, Jenny Agutter, Christopher Fulford
Rôle Gertrude Bell
Note57% 2.852782.852782.852782.852782.85278
Le film est basé sur la vie de Gertrude Bell, voyageuse, auteure, archéologue, exploratrice, cartographe et responsable politique anglaise.
Strangerland
Origine Australie
Genres Drame, Thriller
Thèmes L'enfance
Acteurs Nicole Kidman, Joseph Fiennes, Hugo Weaving, Guy Pearce, Lisa Flanagan, Meyne Wyatt
Rôle Catherine Parker
Note52% 2.601232.601232.601232.601232.60123
Catherine and Matthew Parker move with their children Lily and Tom to the remote Australian desert town of Nathgari. Although the family is unhappy with the move, Matthew and Tom blame Lily for forcing them to leave Canberra. When he can't sleep, Tom sometimes walks around the neighborhood at night, an activity his parents discourage. One night, Matthew sees Tom leave the house, followed by Lily. He says nothing and goes back to sleep. Catherine oversleeps, and when she can not find the kids, calls Matthew at work. He reassures her that they must have gone to school before she woke up. When the school calls to report that Tom and Lily have not been attending, she once again becomes worried, as a sandstorm is scheduled to hit the town. Matthew discourages her from contacting anyone, as he does not wish the family's business to once again become public knowledge. Against his wishes, Catherine contacts several people and finally the police.
Aux yeux de tous, 1h51
Réalisé par Billy Ray
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Policier
Acteurs Nicole Kidman, Julia Roberts, Dean Norris, Chiwetel Ejiofor, Michael Kelly, Alfred Molina
Rôle Claire
Note62% 3.1499853.1499853.1499853.1499853.149985
En pleine enquête sur les risques d'attentats aux États-Unis, après ceux du 11 septembre 2001, une enquêtrice du FBI, Jessica Cobb, découvre avec horreur que sa fille unique a été violée et tuée. L'auteur du crime n'est pas retrouvé, malgré des soupçons portés sur un indicateur de la police. Treize ans plus tard, l'un des policiers, Ray Kasten, obsédé par le crime, revient et demande la réouverture de l'enquête.
Scientologie sous emprise, 1h59
Réalisé par Alex Gibney
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire
Thèmes Religion, Documentaire sur la religion
Acteurs Paul Haggis, Jason Beghe, Alex Gibney, Lawrence Wright, Sherry Stringfield, Tom Cruise
Rôle Herself (archive footage)
Note79% 3.997463.997463.997463.997463.99746
Le film propose une histoire condensée de la Scientologie et de son fondateur, L. Ron Hubbard, et traite à partir de là la façon dont les personnalités du monde du spectacle interagissent avec elle et sont utilisées par l’Église. Par de nombreux interviews, il narre un grand nombre de témoignages d'anciens disciples, détaillant les abus et l'exploitation dont ils ont été témoins ou qu'ils ont vécus.
Grace de Monaco, 1h43
Réalisé par Olivier Dahan
Origine France
Genres Drame, Biographie, Romance
Thèmes Politique, Politique, Royauté
Acteurs Nicole Kidman, Milo Ventimiglia, Parker Posey, Frank Langella, Tim Roth, Derek Jacobi
Rôle Grace Kelly
Note57% 2.8523352.8523352.8523352.8523352.852335
Lorsqu'elle épouse Rainier en 1956, l'actrice Grace Kelly croit avoir trouvé le prince charmant alors que cette union serait une mise en scène du Vatican. Elle est en effet devenue la princesse d'« un royaume sans cœur » comme le révèle le prêtre Francis Tucker, confident du couple princier , une principauté d'opérette dont les habitants sont la populace naïve. Six ans plus tard, la princesse désabusée et qui a le mal du pays veut divorcer. Son mari « cassant et macho » est souvent absent, le couple fait chambre à part, elle est cernée par les intrigues de cour et ne supporte plus le protocole strict de sa « cage dorée ».