Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Sylvester Stallone est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Chorégraphe Américain né le 6 juillet 1946 à Madrid (Espagne)

Sylvester Stallone

Sylvester Stallone
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Michael Sylvester Gardenzio Stallone
Nationalité Etats-Unis
Naissance 6 juillet 1946 (73 ans) à Madrid (Espagne)
Récompenses Officier des Arts et des Lettres‎

Michael Sylvester Gardenzio Stallone, dit Sylvester Stallone [sɪlˈvɛstɚ stəˈloʊn] est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur américain né le 6 juillet 1946 à New York, dans le quartier de Hell's Kitchen.

Après avoir commencé dans des petits rôles au début des années 1970, il se révèle au grand public en 1976 dans Rocky où sa prestation lui vaut d'être nommé aux Oscars, aux Golden Globes et aux BAFTA du meilleur acteur et du meilleur scénario original. Ce succès considérable lance sa carrière, engendre une série de huit films rencontrant un important succès critique et commercial, dont le récit narre l'histoire d'un boxeur originaire de Philadelphie. Outre l'incarnation du rôle principal, il y assure régulièrement la réalisation et l'écriture. Son interprétation de Rocky Balboa s'étale sur plus de quarante ans et lui permet de remporter le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle en 2016 ainsi qu'une troisième nomination aux Oscars dans la même catégorie.

En parallèle, il poursuit dans le registre sérieux et dramatique avec des films comme F.I.S.T. (1978), La Taverne de l'enfer (1978), Les Faucons de la nuit (1981) et travaille pour des réalisateurs réputés tels Norman Jewison et John Huston. En 1982, son incarnation d'un soldat traumatisé par la guerre du Viêt Nam dans Rambo lui permet d'obtenir le deuxième rôle le plus emblématique de sa carrière. Le succès du film entraine la production d'une série de quatre suites centrées autour du personnage éponyme. À partir du milieu des années 1980, il s'oriente vers les productions à gros budget : les suites de Rambo, Tango et Cash, Cliffhanger, Demolition Man ou encore la série de films Expendables. Hormis quelques drames tels Copland, les suites de Rocky et plusieurs tentatives dans la comédie, les films d'action deviennent son principal genre d'interprétation.

Il possède depuis 1984 son étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Biographie

Jeunesse
Michael Sylvester Gardenzio Stallone qui est surnommé Sylvester Stallone est né le 6 juillet 1946 dans le quartier de Hell's Kitchen, dans la ville de New York, dans l'État de New York, aux États-Unis. Le père de Sylvester Stallone, Francesco dit « Frank », est né à Gioia del Colle, province de Bari, dans les Pouilles, en Italie, et est arrivé aux États-Unis lorsque ses parents ont émigré dans ce pays en 1932.

Sa mère, Jackie Stallone née Jacqueline Labofish, d'ascendance juive ukrainienne par son père (John Labofish), et française par sa mère (Jeanne Clérec), est née aux États-Unis à Washington, D.C.

À la suite de complications survenues à sa naissance en 1946, Sylvester Stallone souffre d’une paralysie faciale du côté gauche (un nerf facial fut touché et abîmé par les forceps). Sa bouche est donc légèrement tordue et sa langue est à moitié paralysée, lui causant alors un défaut de prononciation.

Durant une interview sur Canal+ (1992) présentée par Michel Denisot, Stallone dit être allé à l'école en Suisse pour apprendre le français.


Débuts
Sylvester Stallone a étudié l'art dramatique à Miami. De retour à New York, il apparaît dans plusieurs pièces off-Broadway. Durant une période de chômage, il se retrouve brièvement sans domicile fixe et tourne un film érotique, The Party at Kitty and Stud's, pour lequel il touche, selon son propre témoignage, un salaire de 200 dollars. Il s'agit de sa première apparition au cinéma. Le film ressort plusieurs années plus tard, après le triomphe de Rocky et pour profiter du succès naissant de l'acteur, sous le titre L'Étalon italien — surnom de Rocky Balboa ; le mot italien « stallone » signifiant par ailleurs « étalon » — accompagné d'une campagne publicitaire qui tente de le faire passer pour un film pornographique. La majeure partie de ses autres rôles le cantonnent dans des apparitions brèves de loubard, comme dans Bananas où il chahute un pauvre Woody Allen. Il fait également quelques apparitions dans des séries télévisées comme Kojak, mais sa carrière tarde à prendre son envol. Au milieu des années 1970, il commence à obtenir des seconds rôles plus importants, comme dans Capone ou dans la série B La Course à la mort de l'an 2000 où il interprète le méchant principal.

C'est durant cette période que Stallone écrit le scénario de Rocky, l'histoire d'un boxeur minable qui se voit offrir la chance de sa vie le jour où le champion du monde de boxe lui propose de l'affronter sur le ring. Son histoire est inspirée d'un combat de boxe auquel il assista en tant que spectateur et qui mit aux prises Mohamed Ali avec un boxeur inconnu, Chuck Wepner. Contre toute attente, ce dernier résista et donna une réplique acharnée au grand champion.

Conscient que le rôle de Rocky Balboa, à l'image du combat contre Apollo Creed pour son personnage, peut faire basculer sa vie, Stallone refuse de vendre son scénario s'il n'obtient pas la garantie de jouer le rôle-titre. Les producteurs firent monter très haut les enchères pour acheter ce script, mais ils voulaient une star confirmée sur l'affiche : dans un premier temps, le rôle fut proposé à James Caan, Robert Redford, Burt Reynolds ou Ryan O'Neal. Les producteurs ne sont guère enthousiastes à l'idée de confier le rôle principal à Stallone, qui n'est alors qu'un acteur de second plan.


La révélation Rocky (années 1970)

C'est finalement en 1976 qu'il obtient gain de cause et que sort Rocky réalisé par John G. Avildsen. Le tournage est un exploit car il fut bouclé en à peine un mois et avec un budget dérisoire. À l'image de son personnage, Stallone se retrouve propulsé sur le devant de la scène, le film connaissant un succès inespéré et décrochant dix propositions pour les Oscars. Stallone devient la troisième personnalité nommée dans les catégories meilleur acteur et meilleur scénario original pour un même film après Charlie Chaplin et Orson Welles. En définitive, le film remporte 3 Oscars, dont le plus important, celui du meilleur film de l'année. L'histoire universelle de Rocky Balboa, celle des « petits » qui s'affirment et se réalisent à force de courage, mais aussi grâce au coup de pouce du destin - en somme une allégorie du rêve américain - fait naître un mythe du cinéma américain moderne et façonne aussi une dimension hors normes à son interprète.

Stallone retrouvera le personnage de Rocky Balboa à sept reprises, en 1979, 1982, 1985, 1990, 2006, 2015 et 2018. Stallone a écrit tous les scénarios de la saga et a réalisé Rocky 2, Rocky 3, Rocky 4 et le sixième volet, intitulé Rocky Balboa.
La série des Rocky présente un parallèle troublant entre la carrière de l'acteur et du boxeur qui s'embourgeoisent tous deux au fil des ans : on quitte le petit « tocard » paumé de Philadelphie pour évoluer vers une superstar accaparée par son image (Rocky 3), voire un fer de lance du patriotisme américain en pleine relance de la guerre froide (Rocky 4 où il affronte un boxeur de l'Union soviétique). La série perd en fraîcheur ce qu'elle gagne en spectacle et aussi en recettes, puisque les épisodes successifs ne cessent d'améliorer les scores du box-office, allant jusqu'aux 300 millions de dollars récoltés dans le monde par le 4e épisode. Seul le 5e volet viendra perturber cette success story, en raison d'un retour aux sources et d'un scénario, axé sur le déclin du boxeur, qui heurtera les fans habitués au triomphe de leur idole.

À la fin des années 1970, Stallone s'essaie à la réalisation avec un autre drame sportif, La Taverne de l'enfer. Sorti en 1978, le film essuie de mauvaises critiques. Peu importe, l'acteur va rencontrer le second personnage iconique de sa carrière.


Confirmation Rambo et cinéma d'action (années 1980)

En 1982, Stallone interprète dans Rambo l'autre rôle qui marquera sa carrière : celui d'un vétéran du Viêt Nam sans domicile fixe qui est pris en grippe par un shérif de province qui ne veut pas voir déambuler dans « sa » ville le symbole d'une Amérique qui a perdu. Stallone reprendra le rôle de John Rambo à quatre autres reprises (1985, 1988, 2008 et 2019). Le personnage de Rambo, que Stallone considère comme son « côté obscur » (Rocky étant son « côté clair »), reprend quelques éléments de la vie de Stallone comme la saga Rocky.

Rambo est vraiment le rôle qui le consacre superstar mondiale du cinéma : son personnage de vétéran guerrier devient une icône et suscite une véritable « Rambomania ». Le personnage et ses exploits sont habilement exploités par le gouvernement Reagan, alors que la guerre froide connaît ses derniers soubresauts. Rambo, surtout avec le deuxième épisode de la trilogie (le premier étant plus ambigu), redonne de la fierté aux Américains qui pansent encore les plaies douloureuses du « bourbier » vietnamien : non seulement Stallone rompt avec un cinéma américain très virulent à l'égard de l'attitude des troupes de l'Oncle Sam pendant la guerre du Viêt Nam (Apocalypse Now, Voyage au bout de l'enfer, Platoon, Full Metal Jacket), mais en plus la trame du film Rambo 2 : La Mission — le héros repère et libère des soldats américains encore détenus dans les geôles vietnamiennes — véhicule l'idée selon laquelle ce nouveau héros américain venge à lui seul un pays déshonoré et gagne une guerre perdue par les bureaucrates.

C'est pour cela que Rambo, et par la même occasion Stallone, deviennent en quelque sorte l'image de l'Amérique fière et patriotique des années 1980 et provoquent de nombreuses réactions de rejet ou de moquerie, très vives en France avec les Nuls et surtout avec Les Guignols de l'info, où la marionnette de Stallone est choisie comme avatar pour représenter les pires travers de l'Amérique au travers du personnage de Monsieur Sylvestre.

En 1983, il surprend avec une seconde réalisation (hors de la saga Rocky), qu'il co-produit et co-écrit également, la comédie musicale Staying Alive, suite du succès mondial ayant révélé John Travolta, La Fièvre du samedi soir. Le film est un flop critique, mais fonctionne commercialement.

Stallone est la superstar des films d'action à cette époque, mais les rôles de Rocky et Rambo ont tellement marqué les esprits et sa carrière que ses autres films de la décennie n'ont pas vraiment marché, même s'il s'est essayé à plusieurs genres : le thriller policier avec Les Faucons de la nuit, le film de guerre avec À nous la victoire (1981), la comédie musicale avec Le Vainqueur (Rhinestone, 1984), la comédie policière avec Tango et Cash (1989) ou encore le film carcéral avec Haute Sécurité (1989), sans oublier le film d'action policier avec Cobra (1986) (le public et la critique ont cependant tendance à rattacher la plupart de ces films au terme générique « film d'action », ce qui explique en partie pourquoi Stallone a souvent été accusé de faire toujours le même type de film).


Diversification et échecs (années 1990)

Dans les années 1990, Stallone laisse derrière lui les personnages de Rocky et de Rambo. Voulant s'arracher au carcan de ces deux personnages, il essaye (pour marcher sur les traces de son rival et ami Arnold Schwarzenegger mais sans succès) de percer dans la comédie, avec L'embrouille est dans le sac et Arrête ou ma mère va tirer ! Sa cote chute et Stallone traverse une première période de vaches maigres. C'est son ami, mais concurrent de toujours, Schwarzenegger, qui devient la star du box-office, mais à cette époque également émerge une nouvelle génération de héros d'actions (Steven Seagal, Jean-Claude Van Damme, Bruce Willis) qui renouvellent le genre et marchent sur ses plates-bandes.

Ayant retenu la leçon de ses échecs, il décide alors de revenir au cinéma d'action, avec des fortunes diverses : il joue ainsi dans des films comme Cliffhanger : Traque au sommet, Demolition Man et L'Expert qui sont de vrais succès, alors que Judge Dredd, Assassins ou encore Daylight sont de nouvelles déceptions au box-office américain. Mais ses films continuent à remporter un certain succès à l'étranger comme le film Daylight qui a réalisé plus de 126 millions de $.

Ces dernières années, le rôle qui a le plus marqué la critique lui a été offert par James Mangold en 1997, avec Copland. Il y incarne le shérif Freddy Heflin, fatigué et bedonnant, d'une petite ville de policiers tenue par la mafia. Il prend 20 kilos pour ce rôle et étonne de nombreux observateurs. Stallone prouve en effet qu'il n'est pas un simple paquet de muscles, mais un véritable acteur. Salué par de nombreux amateurs, le film n'est pas suivi par le grand public qui semble avoir du mal à accepter Stallone dans un rôle d'homme « faible », ne mettant pas en valeur ses prouesses physiques. Cette expérience n'a donc pas de suite.


Traversée du désert puis come-back (années 2000)

Après le simple succès d'estime de Copland, Sylvester Stallone, qui a franchi la barre des 50 ans, traverse, durant la première moitié des années 2000, une période peu fructueuse : Driven et Get Carter, nouveaux films d'action grand public tous deux sortis en 2001, sont de sévères échecs commerciaux. D-Tox (2002) ne connaît qu'une sortie tardive et limitée aux États-Unis.

En 2004, il présente sur NBC une émission de télé-réalité The Contender dans laquelle on voit le quotidien de boxeurs qui se battent pour devenir le meilleur d'entre eux. En France, l'émission fut diffusée par Canal+ et W9. Stallone n'a visiblement plus de projets et doit se contenter d'apparitions clin-d'œil dans des séries télévisées comme Las Vegas ou des films tels que Taxi 3 et Spy Kids 3. En 2005, il fit entrer Hulk Hogan au WWE Hall of Fame.

Après de longues années passées à essayer de convaincre les producteurs, Stallone revient sur le devant de la scène en 2006, avec le sixième volet de Rocky. Le projet semble fou, car pour beaucoup, Stallone est trop vieux pour incarner le rôle du boxeur et l'acteur n'échappe pas aux railleries. Néanmoins, il s'accroche à son projet, comprenant que le personnage lui colle à la peau et que le public apprécie de le voir dans ce rôle.

Rocky Balboa, axé sur la nostalgie et le retour aux valeurs du tout premier épisode permet finalement à Stallone de renouer avec le succès critique et les premières places du box office. Après le retour bien accueilli de Rocky, Stallone tente la résurrection de l'autre rôle de sa vie, John Rambo. Il s'agit là du quatrième film de cette saga et il le nomme - à l'image de son dernier Rocky - simplement par le nom du personnage : John Rambo. Le film présente une intrigue proche de celle de Rambo 2, mais revient également à la source du personnage découvert dans le premier opus, le film se situe entre la dénonciation du génocide du peuple karen par la junte birmane et la réflexion de John Rambo sur son passé de guerrier et fait preuve d'une violence totalement assumée.

Il continue à s'offrir des succès comme réalisateur/producteur avec le projet Expendables : Unité spéciale. Il raconte l'histoire d'une bande de mercenaires envoyés sur une île d'Amérique du Sud pour y déloger un dictateur, incarné par David Zayas. Le tournage de ce film d'action réunissant toutes les stars du cinéma d'action hollywoodien démarre au mois d'avril 2009 au Brésil. Stallone tient le rôle principal, avec à ses côtés Jason Statham, Jet Li, Charisma Carpenter, Dolph Lundgren qui fait son retour avec Stallone après avoir été remarqué dans Rocky IV, Randy Couture (Champion de MMA), Stone Cold Steve Austin, Eric Roberts, Mickey Rourke et une courte apparition d'Arnold Schwarzenegger et de Bruce Willis. Le film, sorti le 13 août 2010 aux États-Unis et le 18 août en France, est un immense succès international au box-office, malgré les critiques, et relance Sylvester Stallone dans le cinéma d'action à 64 ans.


Retour comme acteur/producteur (années 2010)

En 2012, il reprend son rôle dans Expendables 2 : Unité spéciale mais la réalisation est confiée au faiseur Simon West. Le film tourné en grande partie en Bulgarie accueille quelques nouveaux acteurs tels que Chuck Norris, Scott Adkins et surtout Jean-Claude Van Damme qui incarne l'antagoniste principal. Pour cette suite, les personnages d'Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis prennent plus d'importance. Le film sort le 22 août 2012 en France. Le troisième volet Expendables 3, avec comme nouveaux acteurs Harrison Ford, Antonio Banderas, Wesley Snipes ou encore Mel Gibson mais cette fois sans Bruce Willis, conclut la trilogie avec succès en août 2014.

Parallèlement, Stallone tient les premiers rôles de différents projets, situés dans un registre musclé, aux fortunes plus diverses : en 2012, dans le thriller d'action Du plomb dans la tête, il incarne un tueur à gages forcé à faire équipe avec un flic (Sung Kang) pour retrouver l'assassin de leurs équipiers respectifs.

L'année suivante est placée sous le sceau des rencontres avec des monstres sacrés : il partage d'abord l'affiche du thriller d'action Évasion avec Arnold Schwarzenegger, également en plein come-back. Le film raconte l'histoire d'un concepteur de prisons les plus sûres en matière de sécurité qui sera lui-même enlevé et emprisonné. Puis le drame sportif Match Retour lui permet de retrouver un autre vétéran d'Hollywood, Robert De Niro, qu'il avait déjà croisé dans Copland.

En 2014, il surprend en figurant au casting choral de la comédie dramatique indépendante Bad Luck, écrite et réalisée par John Herzfeld. Cette part sensible de son répertoire d'acteur, l'acteur va la mobiliser pour un projet inattendu, Creed : L'Héritage de Rocky Balboa, un spin-off de Rocky, centré sur le fils d'Apollo Creed, incarné par le jeune Michael B. Jordan. Écrit et réalisé par Ryan Coogler, le film permet à Stallone de jouer un Rocky Balboa retraité, désormais dans un rôle de mentor. Sa performance lui vaut le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle et une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur acteur dans un second rôle. Il avait déjà été nommé pour le même rôle en 1977 aux Golden Globes et aux Oscars.

En 2018, il est à l'affiche de deux suites : tout d'abord Évasion 2 : Le Labyrinthe d'Hadès, où Schwarzenegger est remplacé par Dave Bautista - un flop critique et commercial en salles qui n'empêche pas la mise en chantier d'un troisième opus, mis en scène par son partenaire de Cobra, John Herzfeld. Enfin, il est une dernière fois Rocky Balboa pour Creed 2.

Pour ces adieux au rôle qui l'a rendu célèbre, tenu durant huit longs-métrages, Stallone retrouve Ivan Drago, incarné par Dolph Lundgren dans Rocky 4. D'abord annoncé comme réalisateur, Stallone cède finalement sa place au jeune cinéaste Steven Caple Jr..

En 2019, il fait ses adieux à son autre personnage récurrent, John Rambo, dans Rambo: Last Blood, réalisé par Adrian Grunberg, est co-écrit par Stallone.

Ses meilleurs films

Rocky IV (1985)
(Acteur)
Rambo II : La Mission (1985)
(Acteur)
Expendables 2 : Unité spéciale (2012)
(Acteur)
Expendables : Unité spéciale (2010)
(Acteur)
Rocky III (1982)
(Réalisateur)
Cliffhanger : Traque au sommet (1993)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Bill Conti
Bill Conti
(10 films)
Irwin Winkler
Irwin Winkler
(7 films)
Tony Burton
Tony Burton
(8 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Sylvester Stallone (89 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Évasion 2 : Le Labyrinthe d'Hadès
Réalisé par Steven C. Miller
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Action, Policier
Thèmes La prison, Évasion
Acteurs Sylvester Stallone, David Bautista, Jaime King, 50 Cent, Jesse Metcalfe, Wes Chatham
Rôle Ray Breslin
Note38% 1.913331.913331.913331.913331.91333
Ray Breslin dirige une équipe d'élite formée de spécialistes de la sécurité formés à l'art de faire sortir les gens des prisons les plus impénétrables du monde. Lorsque son agent le plus fiable, Shu Ren, est kidnappé et disparaît dans la prison la plus élaborée jamais construite, entièrement informatisée et en constante évolution, Ray doit le traquer avec l'aide de certains de ses anciens amis.
Les gardiens de la galaxie Vol. 2, 2h17
Réalisé par James Gunn
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Comédie, Action, Aventure
Thèmes L'espace, Dans l'espace, Super-héros, Super-héros inspiré de comics, Extraterrestre
Acteurs Chris Pratt, Zoe Saldana, Bradley Cooper, Vin Diesel, David Bautista, Benicio del Toro
Rôle Stakar Ogord
Note75% 3.7999753.7999753.7999753.7999753.799975
Après leurs premières aventures où ils ont affronté Ronan, les Gardiens de la Galaxie voyagent entre les planètes et vendent leurs services. Ils vont découvrir la mystérieuse filiation de Star-Lord.
Animal Crackers, 1h34
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Aventure, Animation
Acteurs John Krasinski, Emily Blunt, Danny DeVito, Ian McKellen, Sylvester Stallone, Wallace Shawn
Rôle Bullet-Man
Note54% 2.7181652.7181652.7181652.7181652.718165
Une famille héritent d'un cirque délabré et trouver une mystérieuse boîte de Animal Crackers qui changent par magie les personnes qui les mangent en l'animal qu'ils ont mangé (des singes, des girafes, des lions, des tigres et des ours). Ils doivent sauver le cirque de leur méchant oncle Horatio P. Huntington.
Ratchet & Clank, 1h34
Réalisé par Kevin Munroe
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Comédie, Action, Aventure, Animation
Thèmes Mise en scène d'un animal, Informatique, Jeu, Comédie de science-fiction, Jeu vidéo, Adaptation d'un jeu vidéo, Films pour enfants, Mise en scène d'un robot
Acteurs James Arnold Taylor, David Kaye, Jim Ward, Armin Shimerman, Kevin Michael Richardson, Michael Bell
Rôle Victor
Note55% 2.7988252.7988252.7988252.7988252.798825
Ratchet, un jeune Lombax mécanicien qui rêve de devenir ranger galactique, fait une rencontre qui bouleversera sa vie : celle de Clank, un petit robot doté d'une âme et d'une grande intelligence. À eux deux, ils chercheront un moyen d'arrêter le président Drek. Ils pourront compter sur les rangers et sur l'incompétent Capitaine Qwark, pourtant adoré dans la Galaxie de Solana.
Creed : L'héritage de Rocky Balboa, 2h13
Réalisé par Ryan Coogler
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Thèmes Sport, Arts martiaux, La boxe, Le boxe anglaise
Acteurs Sylvester Stallone, Michael B. Jordan, Tessa Thompson, Phylicia Rashād, Graham McTavish, Scarlett Johansson
Rôle Robert "Rocky" Balboa Sr.
Note75% 3.7980953.7980953.7980953.7980953.798095
En 1998, Adonis Johnson est détenu dans un centre de détention pour mineurs. Il n'a jamais connu son père, le célèbre boxeur champion du monde poids lourd Apollo Creed, décédé avant sa naissance au cours d'un match d'exhibition. Pourtant, Adonis a la boxe dans le sang et rencontre la femme de son père, Mary Anne Creed, qui lui propose de venir habiter chez elle, ce qu'Adonis accepte.
Bad Luck
Bad Luck (2014)
, 1h35
Réalisé par John Herzfeld
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Policier, Romance
Acteurs Lauren Cohan, Sylvester Stallone, Scarlett Johansson, Cary Elwes, Terry Crews, Tom Hanks
Rôle Gerald Cavallo
Note49% 2.457632.457632.457632.457632.45763
Des personnes d'horizons différents se retrouvent mêlées à un livre d'auto-développement, écrit par un ancien entraineur de football américain vivant reclus.
Expendables 3, 2h6
Réalisé par Simon West, Avi Lerner, Patrick Hughes
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Action, Aventure
Thèmes Le terrorisme
Acteurs Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Jackie Chan, Mel Gibson, Dolph Lundgren
Rôle Barney Ross
Note61% 3.050013.050013.050013.050013.05001
Alors qu'ils sont en mission pour la CIA, les Expendables, composés de Barney Ross (Sylvester Stallone), Lee Christmas (Jason Statham), Gunnar Jensen (Dolph Lundgren) et Toll Road (Randy Couture) attaquent un train blindé et libèrent un prisonnier, Doc dit "Docteur La Mort" (Wesley Snipes), ancien médecin devenu mercenaire, membre originel des Expendables et expert en armes blanches . Immédiatement, ils partent en Somalie pour une nouvelle mission : arrêter un dangereux trafiquant d'armes du nom de Victor Menz avant qu'il ne vende des bombes à un seigneur de guerre en Somalie. Une fois sur place, l'équipe est rejointe par Hale Caesar (Terry Crews). La mission prend une tournure inattendue : Victor Menz se révèle être Conrad Stonebanks (Mel Gibson), co-fondateur des Expendables, que Barney Ross croyait avoir tué plusieurs années auparavant. Ce dernier fait rater la mission en attaquant frontalement Stonebanks et ses mercenaires. Caesar est grièvement blessé par Stonebanks lors de la fusillade.
The Go-Go Boys: The Inside Story of Cannon Films, 1h26
Origine Israel
Genres Documentaire
Thèmes Religion, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Religion juive
Acteurs Menahem Golan, Yoram Globus, Sylvester Stallone, Jon Voight, Jean-Claude Van Damme, Charles Bronson
Rôle Lui-même
Note65% 3.291823.291823.291823.291823.29182
L'histoire des studios Cannon vue de l'intérieur est un documentaire retraçant l'épopée de Menahem Golan and Yoram Globus, qui dans leur poursuite du rêve Américain ont révolutionné Hollywood, produisant plus de 300 films et devenant la société de production indépendante la plus puissante au monde. Ce film explore la relation complexe entre deux personnalités opposées, dont la combinaison a été à la fois le moteur de leur succès et la raison de leur chute.
Du plomb dans la tête, 1h31
Réalisé par Walter Hill
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Action, Policier
Acteurs Sylvester Stallone, Sung Kang, Sarah Shahi, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Christian Slater, Jason Momoa
Rôle James Bonomo, dit Jimmy Bobo
Note56% 2.8477452.8477452.8477452.8477452.847745
À La Nouvelle-Orléans, Jimmy Bobo, un tueur à gages, aide l'inspecteur de la police de Washington Taylor Kwon à retrouver le meurtrier de leurs collègues respectifs. Leur enquête va les conduire dans les hautes sphères du pouvoir.
Évasion
Évasion (2013)
, 1h55
Réalisé par Mikael Håfström
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Action
Thèmes Afrique post-coloniale, La mer, La prison, Transport, Évasion, Buddy movie
Acteurs Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone, Jim Caviezel, Amy Ryan, Vincent D'Onofrio, 50 Cent
Rôle Ray Breslin / Anthony Portos
Note66% 3.349983.349983.349983.349983.34998
Ray Breslin, codirecteur et employé d'une agence indépendante appelée B&C Security, localisée à Los Angeles et engagée par le bureau fédéral des prisons, est chargé de tester l'intégrité des systèmes de haute sécurité dans les prisons à haut risque de l'ensemble des États-Unis. Lors d'une première évasion, il est intronisé, lors d'un entretien avec un directeur local, par le directeur général de l'agence, Lester Clark. Breslin révèle passer sa vie dans ces prisons afin de trouver les failles de sécurité, de les exploiter à l'aide de trois principales méthodes — la connaissance de l'environnement, de la routine, et la possession d'une aide à l'extérieur ou à l'intérieur — et ainsi réussir à s'échapper.
Match retour, 1h53
Réalisé par Peter Segal
Origine Etats-Unis
Genres Comédie
Thèmes Sport, Arts martiaux, La boxe
Acteurs Sylvester Stallone, Robert De Niro, Alan Arkin, Kevin Hart, Jon Bernthal, Kim Basinger
Rôle Henry « Razor » Sharp
Note63% 3.1972253.1972253.1972253.1972253.197225
Henry « Razor » Sharp et Billy « The Kid » McDonnen sont deux anciens boxeurs. Ils se sont affrontés lors de deux matchs et chacun en a remporté un. Mais ils n'ont jamais eu l'occasion de faire la belle. Trente ans après avoir pris leur retraite de sportif, ils vont enfin avoir l'occasion de se départager. Mais l'entente entre les deux anciens champions s'avère très mauvaise, en effet Razor en veut toujours à Kid d'avoir eu une liaison avec son ex-femme Sally...
Expendables 2 : Unité spéciale, 1h42
Réalisé par Simon West
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Action, Aventure
Thèmes Le terrorisme
Acteurs Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme
Rôle Barney Ross
Note65% 3.2968653.2968653.2968653.2968653.296865
Barney Ross (Sylvester Stallone), Lee Christmas (Jason Statham), Yin Yang (Jet Li), Gunnar Jensen (Dolph Lundgren), Hale Caesar (Terry Crews) et Toll Road (Randy Couture) sont en mission au Népal, dans le District de Sindhulpalchok, pour délivrer un milliardaire chinois prisonnier dans une base militaire bien gardée. À bord de véhicules-béliers et bien armée, l'équipe parvient à entrer dans la base et retrouve rapidement l'otage recherché ainsi qu'un autre prisonnier, Trench Mauser (Arnold Schwarzenegger), capturé alors qu'il tentait de délivrer le milliardaire de son côté. Ross lui assure qu'il lui est maintenant redevable, puis l'équipe repart, pendant que Trench prend un autre chemin. Les Expendables parviennent à fuir leurs poursuivants avec le milliardaire sain et sauf après une poursuite à travers la jungle puis sur le fleuve, grâce au soutien de Billy The Kid (Liam Hemsworth), une nouvelle recrue, jeune militaire et très bon tireur d'élite. Un peu plus tard, Yang quitte ses partenaires pour quelque temps, car il est chargé d'escorter le milliardaire jusqu'à Pékin... mais comme l'autorisation d’atterrir a été reportée, les deux hommes sont parachutés sur la province d'Hebei.
Zookeeper
Zookeeper (2011)
, 1h42
Réalisé par Frank Coraci
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Thèmes Mise en scène d'un animal, Films pour enfants
Acteurs Donnie Wahlberg, Rosario Dawson, Kevin James, Leslie Bibb, Nick Nolte, Sylvester Stallone
Rôle Joe, le lion
Note52% 2.6022.6022.6022.6022.602
Griffin Keyes met en place un plan pour demander l'amour de sa vie, Stephanie, en mariage, mais celle-ci refuse et répond qu'elle ne peut pas vivre avec lui car il est gardien dans un zoo.