Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Le Roi lion est un film américain de genre Drame réalisé par Roger Allers sorti en France le 11 avril 2012 avec Matthew Broderick

Le Roi lion (1994)

The Lion King

Le Roi lion
Si vous aimez ce film, faites-le savoir !

Simba

Facebook Partager la citation sur facebook Oh ! J’ai jamais le droit d’aller nulle part.
Mufasa a interdit à Simba de venir avec lui chasser les hyènes. Ce dernier se met alors à faire la tête.

Facebook Partager la citation sur facebook M’man !… M’man. Tu m’embrouilles la crinière.
Sarabi décide de faire prendre son bain à Simba, mais ce dernier a du mal à rester tranquille.

Facebook Partager la citation sur facebook Ça va. Ça va. J’suis propre. On peut y aller ?
Après avoir pris son bain, Simba demande à sa mère si Nala et lui peuvent partir en promenade.

Facebook Partager la citation sur facebook S’il te plaiiiiit !
Simba et Nala demandent à Sarabi de les laisser partir tous deux en promenade.

Facebook Partager la citation sur facebook Pas Zazu.
Sarabi est d’accord que Simba et Nala partent se promener. Elle pose néanmoins la condition que Zazu chaperonne les deux lionceaux, ce qui ne fait pas la joie de son fils.

Facebook Partager la citation sur facebook Je ne peux pas. Ça ne prouverait rien. Ça ne changerait rien. On ne change pas le passé.
Simba est toujours persuadé qu’il est responsable de la mort de son père, et se dit qu’il est impossible de revenir sur ce qui est arrivé.

Mufasa

Facebook Partager la citation sur facebook La prochaine fois que vous approchez mon fils...
Zazu a informé Mufasa que Simba et Nala étaient aux prises avec Shenzi, Banzaï et Ed dans le cimetière d’éléphants.

Facebook Partager la citation sur facebook Tu m’as désobéi délibérément.
Mufasa est mécontent que Simba se soit rendu en un lieu où il lui avait interdit d’aller.

Facebook Partager la citation sur facebook Scar ! Mmmmh ! Mon frère ! Aide-moi !
Scar à informé son frère que Simba était aux prises avec un troupeau de gnous détalant dans les gorges d’une falaise. Mufasa est parvenu à sauver son fils, mais il ne se doute pas que Scar l’a attiré dans un piège.

Facebook Partager la citation sur facebook Tu m’as oublié. Tu m’as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi, Simba. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N’oublie pas qui tu es, tu es mon fils et c’est toi le roi. N'oublie pas qui tu es, n’oublie pas, n’oublie pas.
L’esprit de Mufasa apparait à Simba et lui affirme qu’il est le roi légitime de la Terre des Lions.

Sarabi

Facebook Partager la citation sur facebook Et où se trouve cet endroit « intéressant » ?
Sarabi aimerait savoir où se trouve l’endroit dont parle Simba.

Facebook Partager la citation sur facebook D’accord les enfants... À condition que Zazu y aille avec vous.
Sarabi accepte que Simba et Nala partent se promener, mais elle refuse de les laisser y aller seuls.

Nala

Facebook Partager la citation sur facebook Où est-ce qu’on va ? J’espère qu’on s’déplace pas pour rien.
Nala demande à Simba où il a prévu de l’emmener en promenade.

Facebook Partager la citation sur facebook Tu es en vie. Et ça ça veut dire... que c’est toi le roi.
Nala révèle à Simba qu’il est légitimement roi de la Terre des Lions.

Zazu

Facebook Partager la citation sur facebook Ta mère ne t’a jamais dit de ne pas jouer avec la nourriture ?
À Scar lorsque ce dernier s’apprête à avaler une souris.

Facebook Partager la citation sur facebook Allons mon jeune maître. Un jour vous deviendrez roi. Et vous pourrez chasser cette bande de bécasses baveuses bouchées et stupides tout votre bon temps.
À Simba lorsque ce dernier fait la tête après que son père lui a interdit de venir avec lui chasser les hyènes.

Facebook Partager la citation sur facebook Dépêchez-vous les enfants. Plus vite on y sera, et plus vite on sera rentrés.
À Simba et Nala lorsqu'il les accompagne jusqu’à l’étang.

Facebook Partager la citation sur facebook Je suis navré de perturber votre programme, mes tourtereaux, mais vous n’avez pas le choix. La tradition remonte à des générations.
À Simba et Nala lorsque ceux-ci sont dégoûtés par l’idée de se marier.

Facebook Partager la citation sur facebook Oh ! Non. Non. Pas encore. Avec une attitude pareille, j’ai bien peur de te voir devenir un pauvre petit roi de pacotille.
À Simba après que ce dernier lui a dit qu’il devait obéir à tous ses ordres.

Facebook Partager la citation sur facebook Excusez-moi, chère madame, mais... J’ÉTOUFFE ! Simba ? Nala ?
Après qu’une femelle rhinocéros lui soit tombé dessus.

Facebook Partager la citation sur facebook Viens, Nala. Simba... (Il pose ses ailes sur les épaules de Simba, pousse un soupir lourd et ajoute rassurant) Courage.
Après son intervention dans le cimetière d’éléphants pour sauver la vie de Simba et Nala, Mufasa ordonne à Zazu de raccompagner Nala chez elle avant d’avoir une discussion avec son fils. Zazu s’exécute, et souhaite bonne chance à Simba face à la réprimande qu’il recevra de son père.

Scar

Facebook Partager la citation sur facebook La vie est injuste tu vois... Moi hélas ! ... Hélas ! ... Je ne serais jamais roi... Et toi... tu ne reverras jamais la lumière. Adieu.
Scar a capturé une souris et s’apprête à l’avaler.

Facebook Partager la citation sur facebook Mufasa. Vite. C’est la débandade. Dans les gorges. Simba est en danger !
Scar simule la panique auprès de son frère pour l’attirer dans un piège.

Facebook Partager la citation sur facebook Longue vie au roi.
Tout s’est passé comme Scar l’espérait, et il adresse une dernière fois la parole à Mufasa avant de se débarasser de lui.

Facebook Partager la citation sur facebook Simba, qu’est-ce que tu as fait ?
Scar entreprend de persuader Simba que son père est mort par sa faute.

Facebook Partager la citation sur facebook Sauve-toi, Simba... Pars. Pars très loin et ne reviens jamais.
Scar entreprend de persuader Simba de s’exiler de la Terre des Lions.

Facebook Partager la citation sur facebook Tuez-le.
Scar ordonne à Shenzi, Banzaï et Ed de tuer Simba.

Facebook Partager la citation sur facebook La mort de Mufasa est une horrible tragédie. Mais perdre Simba qui était à l’aube de sa vie, est pour moi un drame personnel d’une cruauté insoutenable. C’est donc le cœur brisé par le chagrin que je monte sur le trône. Sachant que malgré notre infinie douleur nous nous relèverons pour saluer l’avènement d’une ère nouvelle. Dans laquelle les lions et les hyènes s’uniront. Pour ériger l’avenir en un glorieux édifice.
Scar fait un discours devant les lionnes réunies avant de devenir le nouveau roi.

Facebook Partager la citation sur facebook Non ! non. Tout ce que tu veux sauf ça !
Scar interrompt Zazu lorsque ce dernier fredonne l'air de It's a Small World, une attraction des parcs à thèmes Disney. Parmi les moqueries dont cette attraction est régulièrement cible, se trouve entre autres ce thème musical entêtant. La répététivité des paroles rend la chanson facilement mémorisable, et donc, difficilement oubliable.

Facebook Partager la citation sur facebook Tu connais la règle : Jamais, jamais ne mentionne CE nom en ma présence. Je... suis... le ROI !
Scar n’apprécie pas que Zazu ait mentionné le nom de son frère.

Facebook Partager la citation sur facebook Je suis dix fois supérieur à Mufasa !
Scar n’apprécie pas que Sarabi critique sa façon de gouverner, et encore moins qu’elle ose le comparer à son frère.

Facebook Partager la citation sur facebook Décidément, tu cherches les ennuis. Mais aujourd’hui papa n’est pas là pour te sauver. Et maintenant, tout le monde sait pourquoi !
Scar essaie de convaincre les lionnes que Mufasa est mort par la faute de Simba. Ce dernier conteste cette accusation autant qu’il le peut, mais Scar fait tout son possible pour avoir le dessus, et pas à pas il le force à reculer vers le bord du Rocher du Lion.

Facebook Partager la citation sur facebook J’ai tué Mufasa !!
Scar a révélé à Simba que c’est lui qui est responsable de la mort de son père. Simba décide alors de contraindre son oncle à dire la vérité aux lionnes.

Timon

Facebook Partager la citation sur facebook Hé, qu’est-ce que c’est que ce cirque ?
Timon ne comprend pas pourquoi Simba et la lionne qui pourchassait Pumbaa ont subitement cessé de se battre.

Pumbaa

Facebook Partager la citation sur facebook ELLE ESSAYE DE M’ BOUFFER !
En suivant un scarabé qui lui paraissait appétissant, Pumbaa est tombé sur une lionne qui l’a pris en chasse. Timon lui demande alors la raison de son agitation.

Rafiki

Facebook Partager la citation sur facebook Eh oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens on peut soit le fuir, soit tout en apprendre.
Rafiki donne une leçon de morale à Simba, pour lui redonner le courage de retourner vers la Terre des Lions.

Dialogues

Facebook Partager la citation sur facebook
Scar (à Zazu, dédaigneusement.) : Que me vaut cette visite ?
Zazu (Il lève son aile gauche.) : Je viens t’annoncer que le roi Mufasa est en chemin. (Il s’incline.) Euh... Ton absence à la cérémonie de ce matin a été très remarquée.
Scar (à Zazu, après la fuite de la souris.) : Tu es pénible Zazu. Tu m’as fait perdre mon déjeuner.
Zazu : Ah ! Tu perdras bien d’avantage quand le roi t’aura châtié. Il est comme un puma qui aurait une pneumonie.
Scar (ironiquement) : Oh. Je vais m’évanouir de frayeur. (Son attitude change.)
Zazu (inquiété par ce changement d’attitude) : Non. Non Scar. Ne me regarde pas comme ça. Aaaah ! (Il tente de s’enfuir, mais Scar referme ses mâchoires sur lui.)
Après l’arrivée de Zazu auprès de Scar.

Facebook Partager la citation sur facebook
Mufasa : Scar ! (Scar tourne la tête.) Lâche-le.
Zazu (faisant sortir son bec de la gueule de Scar) : Admirablement synchrone, Votre Majesté. (Scar recrache Zazu.)
Scar : Tiens ! mon grand frère bien-aimé a quitté son royaume pour se mêler au commun des mortels.
Mufasa : Nous n’avons pas eu le plaisir de te voir à la présentation de Simba.
Scar : C’était aujourd’hui ? Oh, je suis vraiment confus. (Il fait crisser ses griffes sur une paroi rocheuse, ce qui irrite Zazu.) Ça m’est sorti de l’esprit.
Zazu : Oui, grâce à ton esprit fourbe. (Il prend son envol pour se rapprocher de Scar.) Et en tant que frère du roi, c’est toi qui devais être le premier. (Scar fait claquer ses mâchoires, et Zazu part se cacher entre les pattes avant de Mufasa.)
Scar : Je l’étais. Jusqu’à ce que cette boule de poils vienne au monde.
Mufasa : Cette boule de poils est mon fils. Et ton futur roi.
Scar (sarcastiquement) : Oh ! Il est temps que j’apprenne à faire la révérence. (Il tourne le dos à son frère et se met en route.)
Mufasa (se mettant en colère) : Tu oublies que tu parles à ton roi.
Scar : Oh non, Mufasa. Mais méfie-toi. Tu aurais tort de me sous-estimer.
Mufasa (rugissant et se précipitant au-devant de Scar) : Tu cherches la guerre.
Scar : Calme-toi. Calme-toi. Il ne peut pas y avoir de guerre entre nous.
Zazu : Dommage. Pourquoi ?
Scar : Parce que si ma subtile intelligence se taille la part du lion, sur le plan de la force physique, ... j'ai bien peur que la génétique n’aie pas joué en ma faveur. (Il s’en va.)
Après l’arrivée de Mufasa.

Facebook Partager la citation sur facebook
Zazu (à Mufasa) : (soupir)Aaah... Il y a des mauvaises têtes partout Altesse - chez moi, il y en a deux - (Il va se percher sur son épaule droite.) et il se battent toujours pour tout gâcher.
Mufasa (soupir) : Que pourrais-je bien faire de lui ?
Zazu : Je le verrais assez bien en carpette.
Mufasa : Zazu !
Zazu (il prend son envol) : L’avantage d’un tapis c’est que dès qu’il est sale on peut le battre comme plâtre.
Mufasa (il le suit) : (rire) Zazu !
Après le départ de Scar.

Facebook Partager la citation sur facebook
Mufasa : Tout ce que tu vois obéit aux lois d’un équilibre délicat. En tant que roi, il te faut comprendre cet équilibre et respecter toutes les créatures. De la fourmi qui rampe à l’antilope qui bondit.
Simba : Mais les lions mangent les antilopes.
Mufasa : Oui Simba. Mais laisse-moi t’expliquer. Quand nous mourrons, nos corps se transforment en herbe. Et l’antilope mange l’herbe. C’est comme les maillons d’une chaîne dans le grand cycle de la vie.
Mufasa emmène Simba visiter leur domaine, et lui apprend que tous les êtres vivants présents dans la nature font partie d’un système dont il faut préserver l’équilibre.

Facebook Partager la citation sur facebook
Simba : Hé oncle Scar devine quoi.
Scar (tournant la tête) : Je déteste les devinettes.
Simba : Je vais devenir roi de la Terre des Lions.
Scar (sarcastiquement) : Oh. Quelle joie.
Simba (alors qu’il est loin devant Scar) : Mon père m’a montré le royaume. Et c’est moi qui gouvernerai tout. (rire)
Scar : Oui. Pardonne-moi de ne pas trépigner de bonheur. Problème de lumbago. (Scar fait semblant de tomber, et Simba se dirige vers lui.)
Simba : Oncle Scar. Quand je serais roi toi tu deviendras quoi ?
Scar : Le bouffon du roi.
Simba (roule devant le museau de Scar) : (rire) Ce que tu es bizarre.
Scar : Tu n’as pas idée. (Il se relève.) Alors. Ton père t’as montré tout le royaume dis-tu.
Simba : D’un bout à l’autre.
Scar : Y compris ce qu’il y avait derrière la colline de la frontière nord ?
Simba : Bah non. (Il s’assied.) Il m’a interdit d’y aller.
Scar : Et il a absolument raison. C’est bien trop dangereux. (Il tourne la tête.) Seuls les braves osent s’y aventurer.
Simba (Il se relève.) : Moi je suis brave. (Il tend l’oreille.) Je veux savoir.
Scar : Je regrette mais je dois garder le secret. (Il tourne la tête.)
Simba : Pourquoi ? (Il se dirige vers lui.)
Scar : Simba. Simba. Ma seule préoccupation est de protéger mon neveu préféré. (Il lui frotte la tête de sa patte avant gauche.)
Simba : Oh ! Ça c’est facile. Je suis ton seul neveu.
Scar : Raison de plus pour être doublement attentif. Un cimetière d’éléphants n’est pas idéal pour un prince. Oh ! (Il plaque sa patte avant droite sur sa gueule.)
Simba : Un cimetière de quoi ?... Ouah !
Scar (Il se frappe le front de sa patte avant droite.) : Oh ! Suis-je bête ! C’est parti tout seul. (à Simba) Ah! Je suppose que tu l’aurais découvert tôt ou tard. Avec ton astuce et ta finesse naturelle. (Il le serre contre lui.) Mais fais-moi plaisir. Promets-moi que tu n’iras jamais dans cet effroyable endroit. Hmm ?
Simba : Pas de problème.
Scar : Tu es un bon garçon. (Il desserre son étreinte.) Allez. Va t’amuser maintenant.
(Alors que Simba est loin devant lui.) Et n’oublie pas. C’est notre petit secret.
Simba va rendre visite à son oncle après avoir visité leur domaine en compagnie de son père.

Facebook Partager la citation sur facebook
Simba : Super. Ça a marché.
Nala : On l’a lâché.
Simba (fièrement) : Je... Je suis un génie. (Il s’assied.)
Nala : Hé le génie c’est moi qui ai eut l’idée.
Simba : Ouais. Mais c’est moi qui ai fait le travail.
Nala : Avec moi.
Simba et Nala sont parvenus à se débarasser de Zazu et on reprit la route vers le cimetière d’éléphants.

Facebook Partager la citation sur facebook
Zazu : Si vous voulez vérifier quelque chose, vous irez le vérifier ailleurs.
Simba (à part) : Quel poison !
Zazu (inquiété par l’atmosphère environnante) : Nous avons largement dépassé les frontières de la Terre des Lions.
Simba (moqueusement) : Bec de Banane est terrifié ?
Zazu (posant sa rémige droite sur la truffe de Simba) : « Monsieur Bec de Banane » peluche ! (Il retire sa remige droite et regarde aux alentours.) Et moi, je ne vois qu’une chose : nous sommes tous les trois en danger.
Simba (alors qu’il est loin devant Zazu) : Le danger ? Moi j’aime le danger. Je me ris du danger. (rire)
Zazu est parvenu à rejoindre Simba et Nala au cimetière d’éléphants.

Facebook Partager la citation sur facebook
Mufasa (fixe, sévère) : Zazu ?
Zazu (après avoir rapidement atterri devant Mufasa) : Oui, Sire ?
Mufasa (sévère) : Reconduis Nala chez elle. (Il tourne la tête en direction de Simba.) Je dois parler à mon fils. (Simba place ses oreilles derrière la tête et s’accroupit dans l’herbe.) Il a besoin d’une leçon. (Zazu vole vers les deux lionceaux)
Zazu (à Nala) : Viens, Nala. (à Simba) Simba, (soupir) Courage ! (Simba regarde Zazu et Nala s'éloigner)
Mufasa : SIMBA !
Après son intervention au cimetière d’éléphants pour sauver Simba et Nala, Mufasa ordonne à Zazu de raccompagner Nala chez elle avant d’avoir une discussion avec son fils.

Facebook Partager la citation sur facebook
Mufasa (tournant la tête en direction de Simba) : Simba. Tu me déçois beaucoup.
Simba (baissant la tête) : Je le sais.
Mufasa : Tu aurais pu te faire tuer. Tu m’as désobéi délibérément. Et pire encore tu as mis Nala en danger.
Simba (tournant la tête vers Mufasa) : Je voulais essayer d’être brave comme toi.
Mufasa : Je ne suis brave que lorsqu’il le faut. Simba. « Être brave » ne veut pas dire « Risquer l’impossible. »
Simba : Mais toi, tu n'as peur de rien.
Mufasa : Aujourd'hui, si. [...] J'ai eu peur pour toi.
Mufasa est mécontent que Simba se soit rendu en un lieu où il lui avait interdit d’aller. Simba tente de justifier son escapade. Son père lui apprend alors qu’il ne faut se montrer brave que lorsque la situation l’exige.

Facebook Partager la citation sur facebook
Banzaï (en râlant) : Oh quelle brute, ce Mufasa ! Je n'vais pas pouvoir m'asseoir pendant une semaine. (Ed rit) J'trouv' pas ça drôle, Ed. (Ed rit encore plus fort) ED, LA FERME ! (Ed continue de rire, Banzaï ne peut plus tenir et attaque Ed)
Banzaï se plaint des blessures que Mufasa lui a infligées ainsi qu'à ses acolytes. Ed se moque stupidement de Banzaï.

Facebook Partager la citation sur facebook
Shenzi (à Banzaï et Ed): Vous savez que s'il y avait pas les lions, c'est nous qui mènerions la danse ?
Banzaï : Moi j'les aime pas non plus, les lions.
Shenzi : Ils sont poilus !...
Banzaï : ...orgueilleux !...
Shenzi : ...et puants !...
Banzaï : ...et en plus ils sont...
Tous les deux : ...AAAAAFFREUX ! (Ils éclatent de rire)
Selon Banzaï et Shenzi, si les lions n'existaient pas, les rois, ce seraient les hyènes.

Facebook Partager la citation sur facebook
Banzaï (à Scar) : Hé ! Il nous a apporté à manger quelque chose, le vieux copain ? Hein ? Dis. Dis. Dis. Dis. Dis.
Scar (leur tendant un quartier de zèbre) : Je ne suis pas sûr que vous le méritiez. Je vous ai servi les deux lionceaux sur un plateau. Et vous vous êtes conduites comme des incapables. (Il lâche le quartier de zèbre.)
Shenzi (faisant une pause) : Il faut dire que... c’est pas exactement comme s’ils avaient été tous seuls. (Elle se remet à manger.)
Banzaï (faisant une pause) : Oui. Qu’est-ce qu’il fallait faire ? (Il avale sa bouchée.) Tuer Mufasa ?
Scar : Précisément. (Un méchant sourire apparait sur son visage.)
Après que Scar a rejoint Shenzi, Banzaï et Ed au cimetière d’éléphants, Banzaï lui demande s’il leur a apporté à manger. Tout en leur servant un quartier de zèbre, Scar leur reproche de ne pas avoir réussi à éliminer Simba et Nala, et ce alors qu'il avait tout préparé et tout calculé au millimètre près pour que Simba et Nala tombent dans le piège qu'il leur a tendu, après quoi les hyènes n'avaient plus qu'une seule chose à faire : les tuer tous les deux. Shenzi explique que les deux lionceaux n’étaient pas réellement seuls. Banzaï demande s’il fallait tuer Mufasa, ce à quoi Scar répond par l’affirmative.

Facebook Partager la citation sur facebook
Scar (à Simba lorsqu’il l’accompagne près d’un petit rocher) : Tu vas attendre gentiment ici. Ton père a une très belle surprise pour toi.
Simba : Ouah ! Qu’est-ce que c’est ?
Scar : Si je te le dis ce ne sera plus une surprise. Tu es d’accord ?
Simba (après avoir pris place sur le petit rocher) : Je veux savoir. Et puis je peux faire semblant.
Scar : Ho ho ho. Tu sais que tu es un chenapan ?
Simba : Dis-moi oncle Scar.
Scar : Non-non-non-non-non-non-non. C’est quelque chose entre toi et ton papa. Tu sais... des histoires courantes... de famille... Et bien... Je vais aller le chercher.
Simba (sautant à bas du petit rocher) : Je viens !
Scar (élevant la voix) : Non ! (rabaissant la voix) Hé hé hé ! non. Toi, tu restes sur ton rocher. Et promets-moi de ne pas faire de bêtises comme l’autre jour avec les hyènes.
Simba (humble et embarrassé) : On t’en a parlé ?
Scar : Simba. Tout le monde m’en a parlé.
Simba : Ah oui ?
Scar : Oh, oui. Une chance que ton père ait été là pour te sauver. (Il passe sa patte avant droite autour de son épaule.) Et tout à fait entre nous... Tu pourrais travailler ton petit rugissement. Hmm ?
Simba : Euh... D’accord... (Alors que Scar est loin devant lui.) Hé, oncle Scar, je vais l’aimer ma surprise ?
Scar (tournant la tête vers Simba) : L’aimer ? Bien sûr... À en MOURIR.
Scar emmène Simba dans les gorges, en lui assurant que son père veut lui faire une surprise.

Facebook Partager la citation sur facebook
Pumbaa : Eh ! Timon ! Viens voir une minute... On dirait qu’il est vivant.
Timon : Oh ! Voyons voir... Mais qu’est-ce que c’est que ça ? (Il renifle Simba.) Gnnn... (Il soulève la patte de Simba.) AAAAAH ! Un lion ! (Il monte sur le dos de Pumbaa et lui tire les oreilles.) Au galop Pumbaa !
Pumbaa : Eh ! Timon ! Mais c’est juste un bébé lion ! Il a dû se perdre... Regarde comme il est trognon ! Pauv’ ’tit père ! Si on le gardait ?
Timon : Non mais t’es malade ?! Un lion c’est pas un jouet ! Un jour où l’autre, il va nous avaler tout crus !
Pumbaa : Pas lui, il est trop p’tit !
Timon : Ça grandit ces bêtes-là !
Pumbaa : P’t-être qu’il sera notre allié
Timon : (rire sarcastique) Ça alors, c’est la meilleure de l’année ! Comme s’il pouvait... Oh bah j’ai trouvé! Et s’il devenait notre allié ? Avoir un lion dans son camps c’est p’t-être pas une mauvaise idée ! '(Il grimpe sur Pumbaa.)
Pumbaa : Alors on le prend !
Timon : Ben oui ! Le cerveau c’est toi ou c’est moi ?
Pumbaa : Heu...
Timon : C’est bien ce que je disais ! (Il s'essuie le front) Oh là là, mais je fris ! Trouve-nous un coin d’ombre !
Après avoir chassé les vautours, Timon et Pumbaa tombent sur Simba, évanoui au milieu du désert.

Facebook Partager la citation sur facebook
Zazu (à part) : (soupir) On ne m’aurait jamais demandé ça du temps de Mufasa.
Scar (se mettant en colère) : Quoi ? Quoi, qu’est-ce que tu as dit ?
Zazu (apeuré) : Moi, rien.
Scar retient Zazu prisonnier à l’intérieur d’une cage thoracique, et lui demande d’improviser des chansons afin de le divertir. Pendant que son nouveau seigneur et maître se laisse emporter par le rythme de l’une de ses compositions, Zazu mentionne le nom de Mufasa. Scar entre alors dans une violente colère contre lui.

Facebook Partager la citation sur facebook
Banzaï : Hé patron !
Scar : Oh ! Qu’est-ce qu’il y a encore ?
Banzaï : Y’a un os pour le dîner.
Shenzi (à Banzaï) : Laisse. J’m’en occupe. (à Scar) Scar, y’a rien à boire. Rien à manger.
Banzaï : Bah ouais. C’est l’heure de la bouffe, et on a rien à se mettre sous la dent.
Scar (exaspéré) : Ce sont les lionnes qui avaient pour mission d’aller à la chasse. (soupir)
Banzaï : Elles n’y sont pas allées.
Scar : Oh... Mangez Zazu ! (Il désigne la cage thoracique dans laquelle Zazu est enfermé, et Shenzi, Banzaï et Ed tourne la tête dans cette direction.)
Zazu : Oh non. Vous n’aimeriez pas. Je suis maigre. Coriace. Avarié.
Scar (rire) : Zazu, ne sois pas ridicule. Tu ne servirais que de garniture.
Banzaï (à Shenzi, à voix basse) : Quand je pense qu’on se plaignait de Mufasa.
Scar (se mettant en colère) : Qu’est-ce que tu as dit ?
Banzaï : J’ai dit « Muf... » (Shenzi sourit à Scar, et pousse Banzaï du coude.) J’ai dit, euh...
« ¿Qué pasa? »
Scar : Bon. Sortez d’ici.
Banzaï (alors que tous trois sont devant l’entrée de la grotte située sur le Rocher du Lion) : On sort, mais... on a toujours faim.
Scar : Dehors !
Depuis que Scar est devenu roi, la Terre des Lions n’est plus qu’un vaste désert vide et désolé. Les plus mécontents de cet état de choses sont les hyènes.

Facebook Partager la citation sur facebook
Banzaï (après avoir remarqué la présence de Pumbaa) : Hé ! Qui c’est ce porc ?
Pumbaa : C’est à moi que tu parles ?
Timon : Oh ! Il le traite de « porc » !
Pumbaa : C’est à moi que tu parles ?!
Timon : Erreur fatale !
Pumbaa : C’EST À MOI QUE TU PARLES ?!
Timon : Ça va chauffer.
Pumbaa : On m’appelle « Monsieur Porc » !
Banzaï a remarqué la présence de Pumbaa, et le qualifie de « porc », ce qui n’est pas du goût de ce dernier.

Facebook Partager la citation sur facebook
Simba (sévèrement) : Meurtrier.
Scar : Simba, Simba. Je t’en prie. Par la pitié. Je t’implore.
Simba : Tu ne mérites pas de vivre.
Scar : Mais, Simba, Je suis... quand même... (incertain de sa tactique) de ta famille. Ce sont les hyènes (Il se relève.) les véritables ennemis. C’est leur faute - c’est elles qui ont tout organisé. (Shenzi, Banzaï et Ed se tiennent en retrait.)
Simba : Pourquoi te croierais-je ? Depuis le premier jour tu m’as menti.
Scar : Mais que comptes-tu faire ? Tu n’oserais pas tuer ton vieil oncle... ?
Simba : Non, Scar. Je ne vais pas te tuer.
Scar : Oh, Simba, merci. Tu as l’âme noble. Je ne l’oublierais pas, je te le promets. Mais comment puis-je te prouver ma bonne foi ? Dis-moi ; je suis prêt à faire n’importe quoi.
Simba : Pars. Pars très loin et ne reviens jamais.
Scar : Ah oui. Bien sûr. Comme vous voudrez... (Il regarde vers le bas, et remarque un amas de braises.) ... Votre Majesté ! (D’un coup de patte, il lance les braises au visage de Simba.)
Ayant appris la vérité au sujet de la mort de son père, Simba nourrit une profonde rancœur envers Scar. Ce dernier tente de l’apitoyer, mais Simba n’a pas l’intention de se laisser attendrir.

Facebook Partager la citation sur facebook
Scar (aux hyènes, en voulant cacher sa peur et regagner leur confiance) : Ah, mes amies !
Shenzi : "Amies" ? (rire ironique) Je croyais qu'ils nous avait traitées d'ennemies.
Banzaï : Ouais, c'est ce que j'ai entendu ! (en chœur avec Shenzi) Eeeed ?!
Scar (alors que les hyènes avancent vers lui, menaçantes) : Non, non, Attendez ! Je... Je vais vous expliquer. Vous n'avez pas compris, c'est un malentendu ! Non ! Je... Je plaisantais !... (les hyènes le tuent).
Après s'être relevé de sa chute du sommet du rocher, Scar aperçoit les hyènes qui viennent vers lui. Alors qu'il les a trahies devant Simba, il essaie de regagner leur confiance, mais les hyènes non plus ne se laissent pas amadouer, et finissent par tuer Scar.