Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Stephen Colbert est un Acteur, Auteur et Producteur Américain né le 13 mai 1964 à Washington (Etats-Unis)

Stephen Colbert

Stephen Colbert
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Stephen Tyrone Colbert
Nationalité Etats-Unis
Naissance 13 mai 1964 (55 ans) à Washington (Etats-Unis)
Récompenses Primetime Emmy Award, Writers Guild of America Award, Grammy Award du meilleur livre audio

Stephen Colbert est un animateur de télévision, humoriste et satiriste politique américain, né le 13 mai 1964 à Washington, D.C.. Pendant neuf ans, il anime The Colbert Report, une parodie de journal télévisé ciblant de manière détournée la droite américaine, et présente depuis 2015 The Late Show, remplaçant David Letterman sur le réseau CBS.

Le grand public le découvre en 1997 dans un rôle de faux envoyé spécial du Daily Show présenté par Jon Stewart et diffusé sur Comedy Central. The Colbert Report, créé en 2005, est une série dérivée du Daily Show qui devient rapidement l'une des émissions les plus regardées de Comedy Central et permet à Colbert de remporter quatre Emmy Awards, ainsi que d'être invité à animer le gala annuel des correspondants de la Maison-Blanche en 2006, en présence du président George W. Bush.

Sous les traits du personnage Stephen Colbert, « un crétin arrogant, bien intentionné mais mal informé », le véritable Colbert parodie les émissions politiquement orientées à droite de la chaîne conservatrice Fox News, comme The O'Reilly Factor ou Hannity. Il critique également régulièrement les politiciens démocrates et républicains et s'est présenté aux primaires de Caroline du Sud pour les élections présidentielles de 2008 et de 2012. En 2006 et 2012, Colbert est nommé l'une des cent personnes les plus influentes au monde par le magazine Time. Il est l'auteur de plusieurs livres, dont I Am America (And So Can You!), numéro un de la liste des best-sellers du New York Times en 2007.

Biographie

Jeunesse

Stephen Tyrone Colbert est le benjamin d'une fratrie de onze enfants. Il est né à Washington, mais grandit à Charleston, en Caroline du Sud. Sa famille est de confession catholique et d'origine irlandaise : ses ancêtres ont émigré aux États-Unis pour fuir la Grande famine du XIX siècle.

Son père, le docteur James William Colbert Jr., est vice-président chargé des affaires académiques de l'université de médecine de Caroline du Sud (Medical University of South Carolina) et sa mère, Lorna, est femme au foyer. Colbert décrit ses parents comme de fervents croyants accordant une grande importance aux valeurs intellectuelles, enseignant à leurs enfants qu'il est possible de remettre en question les principes de l'Église sans renier sa foi. Dès son plus jeune âge, Colbert s'efforce de perdre son accent du Sud, influencé par les stéréotypes négatifs qui entourent les habitants du Sud des États-Unis : il remarque que la télévision les dépeint couramment comme moins intelligents que la moyenne, et il apprend à imiter l'accent (en:General American) des présentateurs de télévision.

Colbert plaisante souvent sur ses origines européennes, en prétendant que son nom est d'origine française. Au sein de sa famille, il est prononcé « Col-burt » (/ˈkoʊlbərt/), mais son père favorise la prononciation « Col-bère » (/koʊlˈbɛər/), et n'accepte « Col-burt » qu'en souvenir de son propre père. Pour cette raison, James Colbert laisse ses enfants prononcer leur nom de famille comme bon leur semble. À son entrée à l'université Northwestern, Stephen adopte la prononciation « Col-bère », saisissant l'occasion de se réinventer dans un endroit où personne ne le connaît. En revanche, son frère Ed, devenu avocat de la propriété intellectuelle, continue à prononcer son nom « Col-burt », ce dont Stephen s'amuse lors du passage de son frère sur le plateau du Colbert Report le 12 février 2009.

Le 11 septembre 1974, Stephen Colbert perd son père et deux de ses frères dans le crash du Eastern Air Lines Flight 212 à Charlotte, en Caroline du Nord. Sa mère déménage alors dans le centre-ville de Charleston, dans le quartier d'East Bay Street. Le jeune Stephen a du mal à s'adapter à ces changements et à se faire des amis dans son nouveau quartier ; il se décrit par la suite comme détaché des préoccupations habituelles des enfants de son âge. Il se prend de passion pour la littérature de science-fiction et de fantasy, en particulier l'œuvre de J. R. R. Tolkien, dont il reste un grand fan. L'adolescence le voit s'adonner avec ferveur aux jeux de rôles, notamment Donjons et Dragons, un passe-temps dont il estime qu'il l'a introduit à l'art de la comédie et de l'improvisation.

Colbert étudie à l'Episcopal Porter-Gaud School, où il participe à plusieurs pièces de théâtre et rédige des articles pour le journal de l'école, mais, à l'en croire, les études ne le passionnent guère. Son désir d'étudier la biologie marine est réduit à néant lorsqu'une intervention chirurgicale visant à réparer une perforation sévère du tympan endommage gravement son oreille interne, l'écartant de toute carrière impliquant de la plongée sous-marine et le laissant sourd de l'oreille droite. Il hésite longtemps à s'inscrire à l'université, se décide au dernier moment et entre au Hampden–Sydney College de Virginie, où s'est inscrit un de ses amis. Là, il continue à faire du théâtre tout en suivant des cours de philosophie. Bien que le théâtre ne soit guère populaire à Hampden-Sydney, Colbert se passionne de plus en plus pour cet art. Après deux années d'étude et une maîtrise en théâtre, il est transféré à l'université Northwestern dans l'Illinois pour étudier l'interprétation, encouragé par l'amour de la scène qui se manifeste même quand personne n'est là pour le voir jouer.


Débuts dans la comédie

À Northwestern, Stephen Colbert commence par prendre des cours d'art dramatique pour devenir acteur ; il joue la plupart du temps des pièces expérimentales et s'intéresse peu à la comédie. Il se tourne rapidement vers l'improvisation et intègre le groupe d'« impro » No Fun Mud Piranhas puis l'Annoyance Theater de Chicago dans le cadre des épreuves d'improvisation de l'« ImprovOlympic » fondé par le producteur Del Close. À l'époque, le projet était plus basé sur la compétition et une forme d'improvisation longue que sur le type d'improvisation utilisé dans les comédies. Colbert explique qu'« [il] n'allait pas jouer avec The Second City [l'autre troupe d'improvisation de Chicago] : les gens d'Annoyance regardaient de haut ceux de Second City, parce qu'ils trouvaient que ce qu'ils faisaient n'était pas de la « pure impro » – il y avait quelque chose de mystique et de snob chez les gens d'Annoyance. ».

Colbert obtient son diplôme en 1986. Un ami employé au guichet du théâtre de Second City lui propose d'y travailler comme standardiste et vendeur à la boutique de souvenirs. Colbert accepte et découvre que les employés du théâtre sont autorisés à assister aux cours gratuitement. Malgré ses réticences, il s'inscrit aux cours d'improvisation. Il est engagé peu après en tant qu'acteur par la troupe en tournée de The Second City, au départ comme doublure de Steve Carell. C'est à cette occasion qu'il rencontre Amy Sedaris et Paul Dinello , avec qui il collabora souvent au cours de sa carrière, bien que les premiers temps de leurs relations aient été difficiles, du fait de leurs parcours respectifs : Dinello trouve Colbert « coincé, prétentieux et froid », alors que Colbert considère Dinello comme « un voyou analphabète ». Les trois comparses se lient d'amitié durant la tournée, rapprochés par un sens de l'humour commun.

Sedaris et Dinello se voient offrir la possibilité de créer une série télévisée pour HBO Downtown Productions. Colbert quitte alors The Second City et déménage à New York de façon à pouvoir travailler avec eux sur les sketches humoristiques de leur série Exit 57, qui débute en 1995 et est diffusée jusqu'en 1996 sur Comedy Central. La sitcom ne dure que 12 épisodes, mais elle reçoit des critiques favorables et cinq nominations aux CableACE Awards en 1995, dont les catégories de meilleur scénario, meilleure interprétation et meilleure série humoristique. À la suite de l'annulation d’Exit 57, Colbert travaille six mois comme acteur et scénariste du Dana Carvey Show dont l'équipe d'écriture compte des personnalités comme son camarade de Second City Steve Carell, ainsi que Robert Smigel, Charlie Kaufman ou Louis C.K. La série, décrite par un critique comme une satire « kamikaze » et « d'un goût douteux », est annulée au bout de sept épisodes. Colbert travaille alors un court moment comme pigiste pour Saturday Night Live, avec Smigel. Celui-ci a amené dans ses cartons la série de sketches d'animation The Ambiguously Gay Duo, créée pour le Dana Carvey Show, dans laquelle Colbert et Carell doublaient deux super-héros à la sexualité incertaine. Ayant besoin d'argent, Colbert travaille également comme « scénariste consultant » pour les chaînes VH1 et MTV avant de réaliser de faux reportages pour l'émission matinale Good Morning America sur ABC. Parmi les segments qu'il propose, deux seulement sont retenus et un seul diffusé, mais c'est ce travail qui conduit son agent à parler de lui au producteur du Daily Show de l'époque, Madeleine Smithberg, qui engage Colbert à l'essai en 1997.


Carrière à la télévision
Strangers with Candy

À la même époque, Colbert collabore avec Sedaris et Dinello sur le projet d'une nouvelle série humoristique pour Comedy Central, Strangers with Candy. La chaîne retient le projet en 1998, alors que Colbert a déjà commencé à travailler sur le Daily Show, et il est donc contraint d'accepter un rôle réduit dans cette dernière émission pour pouvoir concilier les deux programmes.

Strangers with Candy est une parodie des after school specials, programmes à visée morale destinés aux adolescents. La série relate la vie quotidienne de Jerri Blank, une marginale de 46 ans qui retourne au lycée après avoir vécu plus de 30 ans dans la rue. Chaque épisode se termine par une fausse morale politiquement incorrecte. Colbert fait office de scénariste principal avec Sedaris et Dinello et interprète également le professeur d'histoire de Jerri, Chuck Noblet, qui ne cesse de dispenser de fausses informations à ses élèves tout au long de la série. Colbert explique que ce rôle l'a aidé à construire ses personnages dans The Daily Show et plus tard dans The Colbert Report, tous des « imbéciles mal informés mais respectés ». L'autre running joke liée au personnage concerne sa relation homosexuelle avec son collègue Geoffrey Jellineck, relation dont tout le monde connaît l'existence, mais qu'il persiste à vouloir tenir secrète. Cet aveuglement est une autre caractéristique des personnages interprétés par Colbert par la suite.

Trente épisodes de Strangers with Candy sont diffusés de 1999 à 2000. Bien que les audiences ne soient pas exceptionnelles, la série est considérée comme une série culte, avec un public réduit mais très impliqué. En 2006, Colbert reprend son rôle dans l'adaptation cinématographique de la série, présentée en avant-première au festival du film de Sundance.


The Daily Show


En 1997, Stephen Colbert rejoint la distribution du The Daily Show, un programme parodiant les journaux télévisés, dans sa deuxième saison. À l'origine, il est l'un des quatre correspondants dont l'intervention est filmée en-dehors du plateau. Il est uniquement connu sous le nom du « nouveau » pendant les deux premières années où il travaille sur la série, alors présentée par Craig Kilborn. Lorsque ce dernier quitte le Daily Show en 1999, il est remplacé par Jon Stewart, qui participe également au scénario et coproduit le programme. À partir de cette période, l'émission voit son contenu devenir de plus en plus politique et sa popularité s'accroître. Les rôles des correspondants sont alors étendus pour inclure des segments de fausses interviews en studio, ainsi que des reportages « internationaux » presque tous filmés en incrustation.

Alors que Stewart présente le Daily Show dans son propre rôle, Colbert développe un « personnage » homonyme pour ses interventions dans l'émission. Il décrit son personnage comme « un idiot qui passe une grande partie de sa vie à éviter de paraître idiot, et qui le cache suffisamment bien pour parler de ce dont il parle ». Ainsi, il est fréquemment opposé à ses invités ou à Stewart et leurs dialogues témoignent toujours du manque de culture de Colbert, quel que soit le sujet abordé. Colbert utilise également des sophismes, notamment en donnant son avis sur n'importe quel sujet, que celui-ci le concerne ou non. Son personnage est si influent que les nouveaux correspondants du Daily Show, comme Ed Helms ou Aasif Mandvi, commencent par l'imiter avant de développer leur style propre.

Colbert apparaît dans plusieurs segments récurrents du programme, comme Even Stev/phen avec Steve Carell, où les deux personnages sont censés débattre d'un sujet donné mais passent leur temps à s'agresser l'un l'autre. Colbert anime également This Week in God, un rapport sur les informations relatives à la religion. Il est l'envoyé spécial chargé de couvrir les conventions démocrate et républicaine pendant les élections présidentielles américaines de 2000 et 2004 ; ces segments font partie des séries appelées Indecision, parodie des émissions spéciales des chaînes d'information en continu souvent intitulées Decision. Dans plusieurs épisodes, Colbert a également remplacé Jon Stewart comme lors de la semaine du 3 mars 2002 où Stewart devait présenter Saturday Night Live. Lorsque Colbert quitte la série pour The Colbert Report, Rob Corddry le remplace pour les segments This Week in God. Par la suite, des enregistrements des segments de Colbert sont réutilisés et diffusés au cours du Daily Show sous le label « Klassic Kolbert ».


The Colbert Report




Depuis le 17 octobre 2005, Colbert anime son propre programme, The Colbert Report (avec une prononciation « à la française », c'est-à-dire avec les « t » muets) une série dérivée du Daily Show, qui parodie les conventions des journaux télévisés américains et notamment les talk-shows politiques comme The O'Reilly Factor ou Glenn Beck sur Fox News. Colbert présente l'émission dans le rôle de son personnage, Stephen Colbert, ponte de la droite américaine conservatrice et approfondissement de son personnage du Daily Show. Créé et écrit par Stewart, Colbert et Ben Karlin, le Colbert Report explore la question de l'« information personne-dépendante », et s'intéresse moins aux informations quotidiennes comme le fait le Daily Show qu'aux travers et opinions caricaturales du personnage principal.

Le concept du Colbert Report trouve son origine dans les segments récurrents de Colbert du Daily Show qui étaient annoncés comme une série à part entière. Développé par la société de production de Stewart, Busboy Productions et proposée à Comedy Central, l'émission commence à être diffusée en octobre 2005, la chaîne cherchant alors un moyen d'étendre la popularité du Daily Show. Le Colbert Report fait rapidement de bons scores d'audience, avec une moyenne de 1,2 million de téléspectateurs la première semaine. Comedy Central signe alors un contrat à long terme pour l'émission, qui est devenue presque immédiatement le programme le plus regardé de la chaîne.



L'émission propose plusieurs segments récurrents sur des thèmes tels que la politique (Better Know a District, Indecision, Democralypse Now!, etc.), la médecine (Cheating Death with Dr. Stephen T. Colbert, D.F.A.), la religion (Yahweh or No Way), le cinéma (Movies That Are Destroying America), la justice (Nailed 'Em), le sport (Stephen Colbert's Sport Report), l'éducation (Stephen Colbert's Balls for Kidz), la science (Stephen Hawking is Such an A-Hole), ou des thèmes plus ou moins saugrenus, comme ThreatDown (les plus grandes menaces contre l'Amérique), Who's Honoring Me Now? (les distinctions reçues par Colbert), The Craziest F#?king Thing I've Ever Heard ou The DaColbert Code (des informations « bizarres » ou mystérieuses), The Enemy Within (les extra-terrestres sont parmi nous), Tip of the Hat/Wag of the Finger (les news people), etc. The Wørd est un segment apparu dès le premier épisode, proposant une série de mots résumant grossièrement et de façon caricaturale le propos de Colbert.

L'émission propose aussi des épisodes spéciaux, traitant d'un sujet particulier de façon absurde. Début 2008, pendant la grève des scénaristes américains, il participe avec Jon Stewart et Conan O'Brien, à un simulacre de dispute intitulé Who Made Huckabee?, pour savoir lequel d'entre eux serait responsable de la victoire du candidat Mike Huckabee aux primaires républicaines. Pour Noël 2008, il diffuse un Christmas Special intitulé A Colbert Christmas: The Greatest Gift of All!, la « meilleure chose qui soit arrivé au mois de décembre depuis la naissance de Jésus ». En 2009, une série spéciale appelée Operation Iraqi Stephen: Going Commando, est diffusée depuis l'ancien palais de Saddam Hussein en Irak, face aux forces armées américaines en opération. Colbert se fait raser la tête en direct par le général Ray Odierno, sur ordre de Barack Obama, et diffuse plusieurs vidéos, comme celle de son entraînement militaire chaotique, de son expérience difficile avec la patrouille des Thunderbirds et la confection de colis destinés aux troupes avec l'aide de Tom Hanks. En août 2013, Colbert fait le buzz en diffusant une vidéo où il danse accompagné par des invités de marque sur la musique de Get Lucky en réponse à un prétendu refus de la part du groupe français Daft Punk de venir sur son émission.

The Colbert Report, « l'émission que Lincoln aurait regardée », a un impact culturel important aux États-Unis. En plus des nombreux témoignages de popularité envers l'émission et son animateur-vedette, elle permet aux invités de faire monter leur cote de popularité, suivant un concept appelé « The Colbert Bump ». La notoriété du Report est également liée aux néologismes qui en sont tirés, à commencer par « Truthiness », et aux nombreuses apparitions extérieures du personnage de Colbert.


The Late Show


Le 10 avril 2014, CBS a annoncé dans une conférence de presse que Colbert succèderait à David Letterman comme hôte du
Late Show à compter de la saison prochaine, en 2015, après que Letterman soit parti à la retraite. Les réactions sont nombreuses, la plupart félicitent Colbert pour son nouveau poste sur un réseau, mais regrettant le départ de son personnage homonyme du câble, étant donné qu'il y apparaîtra hors-personnage. Le Late Show with Stephen Colbert a commencé le 8 septembre 2015. Il a été particulièrement bien accueilli par le public et la critique.

Ses meilleurs films

Le plus souvent avec

Paul Dinello
Paul Dinello
(1 films)
Amy Sedaris
Amy Sedaris
(2 films)
Peter Jackson
Peter Jackson
(1 films)
Rob Minkoff
Rob Minkoff
(1 films)
Alexis Dziena
Alexis Dziena
(2 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Stephen Colbert (11 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

M. Peabody et Sherman : Les Voyages dans le temps, 1h32
Réalisé par Rob Minkoff
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Aventure, Animation, Science-fiction humoristique
Thèmes Afrique post-coloniale, Mise en scène d'un animal, L'enfance, Voyage dans le temps, Comédie de science-fiction, Mise en scène d'un chien, Politique, Buddy movie, Films pour enfants, Révolution française
Acteurs Ty Burrell, Max Charles, Ellie Kemper, Ariel Winter, Stephen Colbert, Allison Janney
Rôle Paul Peterson
Note67% 3.397573.397573.397573.397573.39757
M. Peabody est la personne la plus intelligente au monde. Il est à la fois lauréat du prix Nobel, champion olympique, grand chef cuisinier... et il se trouve aussi être un chien ! Père adoptif du jeune Sherman qu'il a trouvé abandonné dans un carton, il prépare ce dernier à entrer à l'école élémentaire malgré ses craintes naturelles qui se voient vite justifiées : provoqué par la jeune Penny qui s'est moquée de lui à vouloir le faire passer pour un chien, Sherman a fini par la mordre au bras, ce qui attire l'attention de madame Grunion, chargée de la protection de l'enfance et qui n'a jamais accepté le fait qu'un chien puisse adopter un garçon. Menacé de se voir retirer son droit à l'adoption, Peabody invite les parents de Penny et cette dernière à un repas afin de mieux faire connaissance. Penny ignore totalement Sherman dans la chambre jusqu'à ce que Sherman gaffe et révèle à cette dernière l'existence du Chronomat, la machine à voyager dans le temps de son père.
Le Hobbit : La Désolation de Smaug, 2h41
Réalisé par Peter Jackson
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Science-fiction, Fantasy, Action, Aventure
Thèmes Mise en scène d'un animal, Magie, Monde imaginaire, La Terre du Milieu, Mise en scène d'un dragon, Films pour enfants
Acteurs Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage, Benedict Cumberbatch, Cate Blanchett, Lee Pace
Rôle Laketown Spy
Note77% 3.898593.898593.898593.898593.89859
Lors d'un voyage à Bree, Thorin Écu-de-Chêne est abordé par Gandalf à l'auberge du Poney Fringant. Le magicien informe le nain que sa tête a été mise à prix via une dépêche rédigée en Noir Parler et le pousse à récupérer l'Arkenstone, gardée par Smaug à Erebor, pour unifier les Royaumes Nains. Il lui suggère aussi qu'il aurait besoin pour cela d'un cambrioleur.
Shut Up and Play the Hits
Origine Royaume-uni
Genres Documentaire, Musical
Thèmes La musique, Documentaire sur la musique, Documentaire sur une personnalité, Musique
Acteurs Donald Glover, Aziz Ansari, Stephen Colbert
Rôle Lui-même
Note73% 3.6953053.6953053.6953053.6953053.695305
Le 2 Avril 2011, LCD Soundsystem joue son dernier concert au Madison Square Garden. Retour sur une carrière sans pareil, et sur le portrait intime de James Murphy, à travers les préparatifs de l'événement, et les ramifications personnelles et professionnelles de l'arrêt d'une telle carrière.
50/50
50/50 (2011)
, 1h40
Réalisé par Jonathan Levine
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique
Thèmes Film sur un écrivain, Maladie, Le cancer
Acteurs Joseph Gordon-Levitt, Seth Rogen, Anna Kendrick, Bryce Dallas Howard, Anjelica Huston, Philip Baker Hall
Rôle Himself (archive footage)
Note76% 3.847813.847813.847813.847813.84781
Adam Lerner, 27 ans, est un journaliste dont la vie est pour le moins tranquille, entre sa petite amie Rachael, son meilleur ami et collègue Kyle, qui désapprouve cette relation et aussi sa mère dominatrice qui doit s'occuper de son père atteint de la maladie d'Alzheimer. Son quotidien sera chamboulé par le diagnostic d'un cancer.
Monstres contre Aliens, 1h33
Réalisé par Conrad Vernon, Rob Letterman
Origine Etats-Unis
Genres Science-fiction, Aventure, Animation, Science-fiction humoristique
Thèmes Politique, Comédie de science-fiction, Monstre géant, Films pour enfants, Extraterrestre, Mise en scène d'un robot, Film catastrophe, Maison-Blanche
Acteurs Reese Witherspoon, Seth Rogen, Hugh Laurie, Will Arnett, Conrad Vernon, Rainn Wilson
Rôle President Hathaway (voice)
Note64% 3.2461553.2461553.2461553.2461553.246155
Le jour de son mariage, la jeune Susan Murphy reçoit sur la tête une météorite qui la transforme en une géante de plus de vingt mètres. L'armée entre promptement en action, la neutralise et l'incarcère dans une prison secrète. Rebaptisée Génormica, Susan fait connaissance avec ses compagnons d'infortune : le brillant docteur Cafard, un scientifique fou à la tête de cafard, l'hybride macho de singe et à tête de poisson appelé Le Maillon Manquant, l'indestructible et gélatineux BOB et le gigantesque Insectosaure.
Love Gourou, 1h28
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Thèmes Sport, Hockey sur glace, Sports d'hiver
Acteurs Mike Myers, Jessica Alba, Justin Timberlake, Romany Malco, Meagan Good, Verne Troyer
Rôle Jay Kell
Note38% 1.902571.902571.902571.902571.90257
Darren Roanoke, célèbre joueur des Maple Leafs de Toronto, souffre de stress à cause de sa femme, Prudence Roanoke (Meagan Good), qui l'a trompé avec le québécois Jacques « Le Coq » Grandé. Le stress agite ses mains et influence ses performances.
Strangers with Candy, 1h37
Réalisé par Paul Dinello
Origine Etats-Unis
Genres Comédie
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Dan Hedaya, Joseph Cross, Amy Sedaris, Stephen Colbert, Deborah Rush, Maria Thayer
Rôle Chuck Noblet
Note60% 3.0496453.0496453.0496453.0496453.049645
Jerri Blank (Amy Sedaris), a 46-year-old former high school dropout and self-described "junkie whore", is released from prison and returns to her childhood home. She discovers her mother has died, her father, Guy (Dan Hedaya), has remarried to the hateful Sara Blank (Deborah Rush), and she has an arrogant half-brother Derrick (Joseph Cross). To make matters worse, her father is in a "stress-induced coma". Taking the suggestion of the family doctor (Ian Holm) literally, Jerri decides to pick her life back up where she left it, beginning her high school all over again as a freshman at Flatpoint High.
The Great New Wonderful, 1h27
Réalisé par Danny Leiner
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique
Acteurs Naseeruddin Shah, Jim Parsons, Tony Shalhoub, Judy Greer, Jim Gaffigan, Maggie Gyllenhaal
Rôle Principal Peersall
Note57% 2.8516552.8516552.8516552.8516552.851655
The Great New Wonderful est une série de tableaux de péripéties qui ont lieu simultanément dans Manhattan. Seule l'époque lie les histoires, elle correspond à celle de Septembre 2002. Les thèmes récurrents sont l'échec et la frustration ainsi que les histoires d'amour.
Ma sorcière bien-aimée, 1h42
Réalisé par Nora Ephron
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Science-fiction, Fantastique, Comédie, Fantasy, Romance
Thèmes Magie, La télévision, Mise en scène d'une sorcière
Acteurs Nicole Kidman, Will Ferrell, Shirley MacLaine, Michael Caine, Jason Schwartzman, Kristin Chenoweth
Rôle Stu Robison
Note48% 2.400892.400892.400892.400892.40089
Une authentique sorcière rêvant d'une vie normale est persuadée d'être capable de réussir grâce à son propre talent. Alors qu'elle tente de trouver un emploi, elle est repérée par Jack Wyatt, un acteur en quête d'un nouveau souffle, qui recherche une partenaire pour incarner son épouse dans une nouvelle version de la série Ma sorcière bien-aimée. Isabel est ravie de collaborer à ce projet en compagnie de Jack. Mais le tournage révèle des aspects moins sympathiques du caractère de l'acteur, comme son égoïsme forcené.
Snow Days
Snow Days (1999)
, 1h30
Réalisé par Adam Marcus
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Acteurs Kipp Marcus, Bernadette Peters, Larry Pine, Henry Simmons, Judith Malina, Miriam Shor
Note58% 2.9049352.9049352.9049352.9049352.904935
James Ellis (Kipp Marcus) meets and falls in love with Sarah (Alice Dylan) during time off for snow days while in high school. James, however, has commitment issues, and Sarah eventually winds up engaged to Peter (Peter Giles). His grandmother (Judith Malina) had warned him about the family curse, that the "men always leave and the women go crazy", which causes James to be reluctant to commit. Over the next few years, James searches for his true self, ending up at "The CIA" – the Culinary Institute of America.

Scénariste

Strangers with Candy, 1h37
Réalisé par Paul Dinello
Origine Etats-Unis
Genres Comédie
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Dan Hedaya, Joseph Cross, Amy Sedaris, Stephen Colbert, Deborah Rush, Maria Thayer
Rôle Auteur
Note60% 3.0496453.0496453.0496453.0496453.049645
Jerri Blank (Amy Sedaris), a 46-year-old former high school dropout and self-described "junkie whore", is released from prison and returns to her childhood home. She discovers her mother has died, her father, Guy (Dan Hedaya), has remarried to the hateful Sara Blank (Deborah Rush), and she has an arrogant half-brother Derrick (Joseph Cross). To make matters worse, her father is in a "stress-induced coma". Taking the suggestion of the family doctor (Ian Holm) literally, Jerri decides to pick her life back up where she left it, beginning her high school all over again as a freshman at Flatpoint High.

Producteur

Strangers with Candy, 1h37
Réalisé par Paul Dinello
Origine Etats-Unis
Genres Comédie
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Dan Hedaya, Joseph Cross, Amy Sedaris, Stephen Colbert, Deborah Rush, Maria Thayer
Rôle Producteur
Note60% 3.0496453.0496453.0496453.0496453.049645
Jerri Blank (Amy Sedaris), a 46-year-old former high school dropout and self-described "junkie whore", is released from prison and returns to her childhood home. She discovers her mother has died, her father, Guy (Dan Hedaya), has remarried to the hateful Sara Blank (Deborah Rush), and she has an arrogant half-brother Derrick (Joseph Cross). To make matters worse, her father is in a "stress-induced coma". Taking the suggestion of the family doctor (Ian Holm) literally, Jerri decides to pick her life back up where she left it, beginning her high school all over again as a freshman at Flatpoint High.