Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Sergio Leone est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Assistant Director Italien né le 3 janvier 1929 à Rome (Italie)

Sergio Leone

Sergio Leone
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité Italie
Naissance 3 janvier 1929 à Rome (Italie)
Mort 30 avril 1989 (à 60 ans) à Rome (Italie)
Récompenses David di Donatello du meilleur réalisateur, Ruban d'argent du meilleur réalisateur

Sergio Leone [ˈsɛrdʒo leˈoːne], né le 3 janvier 1929 à Rome où il est mort le 30 avril 1989, est un réalisateur et scénariste italien.

Père du western spaghetti (qu'il popularise largement sans toutefois l'inventer), il réalise les films Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand qui sont souvent considérés comme des classiques du cinéma, films qui révèlent l'acteur Clint Eastwood et le compositeur Ennio Morricone. Il est également célèbre pour la trilogie Il était une fois, composée de Il était une fois dans l'Ouest, Il était une fois la révolution et Il était une fois en Amérique.

Alors qu'il était apprécié par le public, mais boudé par la critique et ses pairs de son vivant, son importance dans l'histoire du cinéma est par la suite reconnue. Leone réussit à s'imposer parmi les grands réalisateurs grâce à son style novateur, par sa mise en scène, et par l'utilisation de la musique, composée par son collaborateur et ami Ennio Morricone. Plusieurs réalisateurs importants reconnaissent l'influence qu'il a eue sur leur travail ou l'admiration qu'ils lui portent, au premier rang desquels Quentin Tarantino.

Biographie

Les débuts
Sergio Leone est le fils de Vincenzo Leone dit Roberto Roberti, pionnier du cinéma italien réduit au chômage du fait de son opposition au fascisme, et de l'actrice Bice Waleran (Edwige Valcarenghi de son vrai nom). Son père réalise le premier western italien, La Vampire indienne en 1913, dans lequel sa mère tient le rôle de l'Indienne. Par la suite, président des réalisateurs italiens, il réalise de nombreux films avec l'actrice Francesca Bertini et fait débuter l'acteur Lido Manetti. Sergio naît après 14 années de mariage du couple ; son parrain est le réalisateur italien Mario Camerini. Il fait ses études chez les Frères Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, où il est un élève moyen. Enfant, il connaît la Seconde Guerre mondiale à travers les fumetti, des bandes dessinées italiennes qu'il lit beaucoup. En 1941, son père lui fait jouer le rôle d'un enfant dans La bocca sulla strada.

Il finit ses études à 18 ans et commence sa carrière dans le cinéma comme assistant pour Carmine Gallone dans l'adaptation d'opéras (que Leone abhorre) : Rigoletto, La forza del destino et La leggenda di Faust. En 1948, il fait de la figuration et assiste le réalisateur Vittorio De Sica dans Le Voleur de bicyclette. Par la suite, il assiste des metteurs en scène italiens tels que Mario Bonnard, Mario Camerini ou - malgré son mauvais anglais - les Américains Robert Wise, Fred Zinnemann et même William Wyler pour Ben-Hur.
Il commence réellement sa carrière de réalisateur en 1959 en mettant en scène le péplum Les Derniers Jours de Pompéi en remplacement de Mario Bonnard, tombé malade. En 1960, il se marie avec Carla, une ballerine avec laquelle il a trois enfants : Raffaella, Francesca et Andrea.


Les années 1960

En 1961, il réalise un autre péplum, Le Colosse de Rhodes, avec Rory Calhoun et Lea Massari. L'année suivante, il est réalisateur de seconde équipe sur Sodome et Gomorrhe de Robert Aldrich, mais le tournage se passe très mal et Leone démissionne. Alors que le western américain est en plein déclin, il participe au développement du western spaghetti (ou western italien) ; il déclare d'ailleurs : « Ce mot de « spaghetti-western », c'est un des plus cons que j'ai jamais entendus de ma vie ». Ainsi plus de 400 westerns italiens sont tournés entre 1964 et 1973. À propos du western méditerranéen qui se réappropriait le mythe américain, Leone déclarait : « Agamemnon, Ajax, Hector, sont les archétypes des cow-boys d'hier : égocentriques, indépendants, héroïques, fripouilles, et tout ça en grand, à des dimensions mythiques ».

En 1964, Leone réalise Pour une poignée de dollars, un remake d'un film japonais d'Akira Kurosawa, Le Garde du corps (Yojimbo). L'histoire, presque point par point, est transposée du Japon féodal dans un univers western. D'après Leone, « la situation à laquelle j'ai surtout pensé pour ce film est connue, c'est celle d'une pièce de Goldoni, Arlequin serviteur de deux maîtres. Avec le western, vous pouvez traiter tous les sujets classiques déjà rencontrés dans le théâtre ou la littérature de tous les pays ». Pour ce film, il utilise le pseudonyme de Bob Robertson (l'américanisation du nom est monnaie courante à l'époque pour les réalisateurs désirant percer aux États-Unis).

Le tournage a lieu en Espagne et au studio de Cinecittà pour les intérieurs, pour un budget de 120 millions de lires réparti ainsi : un tiers pour l'Italie, un tiers pour l'Espagne et un tiers pour l'Allemagne de l'Ouest. Leone désirait Henry Fonda, mais son agent ne lui fit pas lire le script, les producteurs proposaient Richard Harrison, mais Leone refusa, James Coburn accepta, mais son cachet (25 000 $US) fut jugé trop cher. Finalement c'est Clint Eastwood, acteur américain de la série Rawhide qui accepte pour un cachet de 15 000 $US. Gian Maria Volontè (dont le nom américanisé au générique est John Wells) est engagé pour 2 000 000 lires. Le succès est immense et fait découvrir, outre les acteurs, le costumier Carlo Simi et surtout le compositeur Ennio Morricone, ancien camarade de classe de Leone, dont le nom reste attaché au réalisateur et dont Leone dit : « il n'est pas mon musicien, il est mon scénariste ».

En 1965, Leone signe la suite Et pour quelques dollars de plus. Au casting, Lee Marvin est choisi pour rejoindre Clint Eastwood et Gian Maria Volontè, mais il se désiste trois jours avant le tournage pour jouer dans Cat Ballou. C'est finalement Lee Van Cleef qui obtient le rôle ; le trio est complété par Klaus Kinski. Pour ce film, Leone se documente énormément en consultant des livres sur l'Ouest américain et la Guerre de Sécession empruntés à la Bibliothèque du Congrès de Washington. Le budget est de 350 000 000 lires.

1966 marque le dernier volet de la Trilogie du dollar avec Le Bon, la Brute et le Truand. Clint Eastwood est toujours présent (dans le rôle du « bon »), ainsi que Lee Van Cleef (la « brute ») ; ils partagent cette fois-ci l'affiche avec Eli Wallach (le « truand »). Le budget est d'un million de dollars américains. C'est à partir de ce film que Clint Eastwood devient une star aux États-Unis. C'est la première d'une série de collaborations fructueuses entre le directeur de la photographie Tonino Delli Colli et Sergio Leone. Eastwood lui propose alors de mettre en scène Pendez-les haut et court en 1968 ; Leone refuse et c'est finalement Ted Post qui s'en chargera. La même chose se reproduit en 1970 avec le film Sierra torride finalement mis en scène par Don Siegel.

Après cette trilogie, Leone veut adapter The Hoods de Harry Grey (qui deviendra Il était une fois en Amérique), mais les producteurs veulent tous que Leone fasse un western. En 1968, il tourne Il était une fois dans l'Ouest, qui décrit la fin d'une grande époque, de la conquête de l'Ouest ; le train arrive au bout de l'Ouest, amène la civilisation et le modernisme avec lui et met fin à la conquête. Le film annonce, comme chez Peckinpah, que l'Ouest est mort. Le film est tourné en 14 semaines en Italie, en Espagne et à Monument Valley, aux États-Unis.

Le film devait être lié à la trilogie précédente par la première scène de Il était une fois dans l'Ouest. En effet, les trois personnages qui accueillent Charles Bronson à sa sortie du train devaient être interprétés par Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach, interprètes des héros du film Le Bon, la Brute et le Truand. Cependant Eastwood, dans un souci de respect de son image professionnelle, ne souhaitait pas mourir dès la première scène du film ; Sergio Leone n'a pas pu poursuivre cette idée malgré l'accord des deux autres comédiens. Le film entame une nouvelle trilogie, celle des Il était une fois… Pour ce film Leone bénéficie d'une distribution impressionnante : Claudia Cardinale, Charles Bronson, Henry Fonda, Jason Robards et Gabriele Ferzetti. Le scénario est signé par Leone, Sergio Donati et deux futurs grands réalisateurs, Dario Argento et Bernardo Bertolucci. Le tournage est marqué par la mort de l'acteur Al Mulock qui se défenestre pendant le tournage.


Les années 1970

En 1971, c'est le deuxième volet de la seconde trilogie, Il était une fois la révolution, avec Rod Steiger et James Coburn (Leone voulait Jason Robards et Malcolm McDowell au départ). Dans ce film, les protagonistes se retrouvent en pleine révolution mexicaine (1913) dans une fable picaresque. Leone ne devait pas réaliser le film, mais uniquement le produire. Peter Bogdanovich, qui venait de réaliser La Cible, est approché, mais le contact avec Leone se passe mal ; Sam Peckinpah accepte de tourner le film, mais les acteurs et la United Artists obligent Leone à réaliser le film, une semaine avant le début du tournage. Le scénario est alors réécrit dans l'urgence pour coller à l'univers du réalisateur. La relation avec Rod Steiger est très mauvaise au début du tournage.
Cette année-là, il participe comme membre du jury officiel au Festival de Cannes 1971 sous la présidence de Michèle Morgan.

En 1973, il produit et tourne quelques scènes de Mon nom est Personne de Tonino Valerii, son ancien assistant, avec Henry Fonda et Terence Hill. En 1975, Leone produit Un génie, deux associés, une cloche, un western de Damiano Damiani. Terence Hill, à nouveau en tête d'affiche, est cette fois entouré de Miou-Miou et Robert Charlebois, bien qu'au départ Leone pensait engager le trio des Valseuses : Depardieu, Dewaere et Miou-Miou. Le film déçoit tellement Leone qu'il décide de ne plus produire de western.

Il produit Qui a tué le chat ? de Luigi Comencini en 1977 avec Ugo Tognazzi et Mariangela Melato et Un jouet dangereux de Giuliano Montaldo avec Nino Manfredi et Marlène Jobert en 1979. En 1978, il participe au jury de la Berlinale 1978 sous la présidence de Patricia Highsmith.


Les années 1980

Sur les conseils de son ami Frédéric Rossif, Leone tourne quelques films publicitaires pour les glaces Gervais, la Renault 18, Europ Assistance ou Palmolive.

En 1984, Leone tourne Il était une fois en Amérique, film dont le chantier commence dès 1972. À l'origine, il est prévu avec Steve McQueen, Paul Newman et James Cagney mais il est finalement interprété par Robert De Niro, James Woods et Treat Williams. Cette fois Leone change de registre : en effet, ce film n'est pas un western, mais un film de gangsters et il s'agit du seul film américain tourné par le réalisateur. Leone, dont les films sont toujours longs, réalise ici un record personnel avec une durée de 251 minutes (version la plus longue du film au 21 juin 2015). Le tournage se déroule à New York, Montréal, Paris, Venise, Côme et dans les studios de Cinecittà pendant 30 semaines. Pour des raisons syndicales, Leone est obligé d'employer une équipe de tournage américaine ; elle figure au générique du film, mais ne participe pas. Le film dépeint l'Amérique du temps de la prohibition et l'avènement du gangstérisme. Là encore, c'est aussi la fin d'une époque, la plus grande partie du film est constituée de flashbacks. Les deux principaux protagonistes entretiennent la « flamme », les codes qui étaient en vigueur dans leur jeunesse. Le film est bien reçu ; ainsi Christian Bosséno dans La Revue du cinéma écrit-il : « Une excellente utilisation de la durée, un scénario admirablement construit, un souci de reconstitution scrupuleux et impressionnant, une interprétation fascinante forcent l'admiration. »

Leone meurt soudainement le 30 avril 1989 d'une crise cardiaque à l'âge de 60 ans, juste après avoir regardé à la télévision Je veux vivre !, un film de Robert Wise.

Ses meilleurs films

Le Bon, la Brute et le Truand (1966)
(Réalisateur)
Et pour quelques dollars de plus (1965)
(Réalisateur)
Pour une poignée de dollars (1964)
(Réalisateur)
Au risque de se perdre (1959)
(Réalisateur)
Il était une fois en Amérique (1984)
(Réalisateur)
Il était une fois dans l'Ouest (1968)
(Réalisateur)

Le plus souvent avec

Ennio Morricone
Ennio Morricone
(12 films)
Mario Brega
Mario Brega
(11 films)
Nino Baragli
Nino Baragli
(11 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Sergio Leone (34 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Il était une fois en Amérique, 3h41
Réalisé par Sergio Leone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Gangsters, Policier, Politique, Romance
Thèmes L'adolescence, L'enfance, Mafia, Religion, Religion juive, Gangsters
Acteurs Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern, Joe Pesci, Burt Young, Tuesday Weld
Rôle le guichetier de la gare
Note84% 4.2004954.2004954.2004954.2004954.200495
L'intrigue du film ne suit pas un ordre chronologique linéaire, mais alterne au niveau de la diégèse entre trois phases de la vie du protagoniste principal, David Aaronson, dit Noodles (« Nouilles ») : son adolescence en 1922 où il côtoie le milieu des petits voyous du Lower East Side, quartier juif de New York, qu'il habite avec sa famille, à l'âge adulte en 1933 et sa vieillesse en 1968.
Un scandale presque parfait, 1h33
Réalisé par Michael Ritchie, Marc Monnet
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Acteurs Keith Carradine, Monica Vitti, Raf Vallone, Christian De Sica, Dick Anthony Williams, Anna Maria Horsford
Note52% 2.621612.621612.621612.621612.62161
Durant le festival de Cannes, un réalisateur entame une liaison avec l'épouse d'un producteur de cinéma.
Il était une fois dans l'Ouest, 2h45
Réalisé par Sergio Leone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Action, Western
Thèmes Sexualité, Transport, Erotique, Prostitution, Le train, Thriller érotique
Acteurs Charles Bronson, Claudia Cardinale, Henry Fonda, Jason Robards, Gabriele Ferzetti, Paolo Stoppa
Note84% 4.2490354.2490354.2490354.2490354.249035
Le film décrit deux conflits qui ont lieu autour de Flagstone, une ville fictive dans l'Ouest américain : une lutte autour de l'arrivée du chemin de fer et une vengeance contre un tueur froid.
Et pour quelques dollars de plus, 2h6
Réalisé par Tonino Valerii, Sergio Leone
Origine Italie
Genres Action, Western, Western spaghetti
Thèmes Buddy movie
Acteurs Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Gian Maria Volonté, Klaus Kinski, Mario Brega, Luigi Pistilli
Rôle Whistling Bounty Hunter (voice) (uncredited)
Note82% 4.148364.148364.148364.148364.14836
Deux chasseurs de prime recherchent le même criminel : l'Indien, d'abord séparément puis ensemble. Mais leurs motivations ne sont pas forcément les mêmes...
Hanno rubato un tram, 1h27
Réalisé par Sergio Leone, Aldo Fabrizi, Mario Bonnard
Origine Italie
Genres Comédie
Acteurs Aldo Fabrizi, Carlo Campanini, Juan de Landa, Sergio Leone, Zoe Incrocci
Rôle the presenter of the contest
Note67% 3.3684153.3684153.3684153.3684153.368415
Le conducteur de tramway Cesare Mancini, Romain transféré à Bologne depuis vingt ans, est un très bon homme avec un vilain défaut: il ne sait pas toujours rentrer sa colère. Au travail, il doit subir sans cesse les reproches de son contrôleur Rossi ; dans ses moments de loisir, il aime jouer à la pétanque avec ses collègues (lui et son ami Bernasconi, le receveur, sont imbattables, avec le résultat d’énerver encore plus Rossi qui est beaucoup moins doué); en famille, il doit faire face à une épouse affectueuse mais mauvaise cuisinière, à une fille impatiente de se marier, à un fils espiègle et à une belle-mère acariâtre qui ne perd pas l’occasion de souligner ses erreurs. Les membres de la famille de Cesare ont même l’habitude de s’exprimer en patois bolonais, sans qu’il arrive à comprendre un mot malgré les vingt ans passés dans la ville émilienne.
Le Voleur de bicyclette, 1h33
Réalisé par Vittorio De Sica
Origine Italie
Genres Drame
Thèmes La famille, Religion, Le monde du travail, La précarité
Acteurs Lamberto Maggiorani, Enzo Staiola, Lianella Carell, Elena Altieri, Sergio Leone, Memmo Carotenuto
Rôle un séminariste (non crédité)
Note82% 4.1498254.1498254.1498254.1498254.149825
Antonio Ricci, quarante ans, vit dans une banlieue populaire de Rome, à Val Melaina, avec sa femme et ses deux enfants. Au chômage depuis deux ans, il a finalement la chance de trouver un emploi de colleur d’affiches, à condition qu’il ait une bicyclette. La sienne étant gagée au mont-de-piété, Maria, sa femme, y porte trois paires de draps afin de récupérer l’indispensable vélo. Le lendemain matin, il se rend à son travail, accompagné de Bruno, son fils de 7 ans, qui travaille dans une station-service. Ce même matin, alors qu’il a commencé sa tournée, sa bicyclette lui est volée, anéantissant d’un coup tous ses espoirs. Vainement, il se lance à la poursuite du voleur dans les rues de Rome, il doit se résoudre à porter plainte auprès de la police, qui lui laisse peu d’espoir.

Réalisateur

Il était une fois en Amérique, 3h41
Réalisé par Sergio Leone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Gangsters, Policier, Politique, Romance
Thèmes L'adolescence, L'enfance, Mafia, Religion, Religion juive, Gangsters
Acteurs Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern, Joe Pesci, Burt Young, Tuesday Weld
Note84% 4.2004954.2004954.2004954.2004954.200495
L'intrigue du film ne suit pas un ordre chronologique linéaire, mais alterne au niveau de la diégèse entre trois phases de la vie du protagoniste principal, David Aaronson, dit Noodles (« Nouilles ») : son adolescence en 1922 où il côtoie le milieu des petits voyous du Lower East Side, quartier juif de New York, qu'il habite avec sa famille, à l'âge adulte en 1933 et sa vieillesse en 1968.
Un Génie, deux associés, une cloche, 2h
Réalisé par Damiano Damiani, Sergio Leone
Genres Comédie, Western, Western spaghetti
Acteurs Terence Hill, Patrick McGoohan, Miou-Miou, Klaus Kinski, Jean Martin, Rik Battaglia
Note64% 3.200473.200473.200473.200473.20047
Le colonel Pembroke est envoyé par le gouvernement des États-Unis pour enquêter sur les agissements du major Cabot, commandant la garnison de Fort Cristobal, qui multiplie les exactions et les meurtres d'Indiens.
Mon nom est Personne, 1h57
Réalisé par Tonino Valerii, Sergio Leone
Origine Italie
Genres Comédie, Western, Western spaghetti
Thèmes Buddy movie
Acteurs Terence Hill, Henry Fonda, Jean Martin, Geoffrey Lewis, Mario Brega, Steve Kanaly
Note74% 3.7470153.7470153.7470153.7470153.747015
L'action se déroule en 1899 à la fin de la conquête de l'Ouest. Jack Beauregard, interprété par Henry Fonda, est un héros vieillissant qui veut quitter les États-Unis pour aller finir ses jours en Europe. Avant de payer son passage en bateau pour le Vieux Continent, il souhaite venger la mort de son frère Nevada Kid qui exploitait une mine d'or avec un certain Sullivan, son associé. Sur sa route il croise un jeune aventurier (Terence Hill) qui se présente comme étant « Personne », admirateur facétieux de Beauregard depuis son enfance, qui multiplie les calembours et semble chercher son amitié. Alors que des hommes de main de Sullivan essayent de le tuer, Jack Beauregard est sauvé par l'inconnu qui lui fait part de son admiration en relatant ses exploits passés du temps où Beauregard était un justicier exceptionnel connu dans la région.
Il était une fois la révolution, 2h37
Réalisé par Sergio Leone, Alberto De Martino
Origine Italie
Genres Guerre, Action, Western
Thèmes Politique, Buddy movie
Acteurs Rod Steiger, James Coburn, Romolo Valli, Maria Monti, Franco Graziosi, Antoine Saint-John
Note76% 3.801553.801553.801553.801553.80155
Mexique, 1913. Deux personnages font connaissance : un pilleur de diligences, Juan Miranda (Rod Steiger), et un Irlandais, membre de l’IRA en fuite, spécialiste en explosifs, John Mallory (James Coburn) — mais dont le véritable prénom est Sean, le personnage souhaitant occulter son passé irlandais en dissimulant son identité. Juan voit en John le complice idéal pour braquer la banque de Mesa Verde qui se révélera plus riche en prisonniers politiques qu’en lingots d’or. Juan et John vont alors se trouver plongés en plein cœur de la tourmente de la révolution mexicaine, et ce, bien malgré eux.
Il était une fois dans l'Ouest, 2h45
Réalisé par Sergio Leone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Action, Western
Thèmes Sexualité, Transport, Erotique, Prostitution, Le train, Thriller érotique
Acteurs Charles Bronson, Claudia Cardinale, Henry Fonda, Jason Robards, Gabriele Ferzetti, Paolo Stoppa
Note84% 4.2490354.2490354.2490354.2490354.249035
Le film décrit deux conflits qui ont lieu autour de Flagstone, une ville fictive dans l'Ouest américain : une lutte autour de l'arrivée du chemin de fer et une vengeance contre un tueur froid.
Le Bon, la Brute et le Truand, 2h41
Réalisé par Sergio Leone
Origine Italie
Genres Action, Aventure, Western, Western spaghetti
Thèmes Politique, Buddy movie
Acteurs Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Eli Wallach, Mario Brega, Aldo Giuffrè, Luigi Pistilli
Note87% 4.398394.398394.398394.398394.39839
Le film raconte l'histoire de trois as de la détente qui, durant la guerre de Sécession, sont à la recherche d'un chargement d'or disparu. Le premier à être présenté est Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez, un criminel ayant commis de nombreux délits et dont la tête est mise à prix. Tuco est de connivence avec Blondin : ce dernier livre Tuco aux autorités, encaisse la prime de l'arrestation et libère ensuite son complice au moment où celui-ci va être pendu en coupant la corde avec une balle de fusil. Les deux acolytes se partagent ensuite le butin et refont la même opération plusieurs fois dans les comtés voisins. Durant ce temps, un troisième personnage nommé Sentenza, un tueur sans pitié, apprend l'existence d'un coffre rempli de pièces d'or des Confédérés, caché par un soldat nommé Bill Carson. Il commence donc à chercher plus d'informations à ce sujet.