Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Sara Montiel est une Actrice et Producteur Espagnol née le 10 mars 1928 à Campo de Criptana (Espagne)

Sara Montiel

Sara Montiel
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance María Antonia Alejandra Vicenta Elpidia Isadora Abad Fernández
Nationalité Espagne
Naissance 10 mars 1928 à Campo de Criptana (Espagne)
Mort 8 avril 2013 (à 85 ans) à Madrid (Espagne)

Sara Montiel, dite aussi Sarita Montiel, de son vrai nom María Antonia Alejandra Vicenta Elpidia Isadora Abad Fernández, née le 10 mars 1928 à Campo de Criptana (province de Ciudad Real, Castille-La Manche) et morte le 8 avril 2013 (à 85 ans) à Madrid, est une actrice et chanteuse espagnole.

Biographie

Sara Montiel est une star espagnole de cinéma. Fuyant la misère de la campagne, ses parents s'installent à Orihuela, dans la province d'Alicante, où ils ouvrent un commerce de vins. C'est dans cette ville qu'à l'âge de treize ans elle participe à un concours de chant, dont le gagnant doit être récompensé par des cours de comédie et de chant. Elle remporte le premier prix, et se révèle rapidement une élève très douée.

Elle débute au cinéma en 1944 sous le pseudonyme de María Alejandra, mais décide très vite de changer de nom. Elle choisit Sara, le prénom de sa grand-mère, et Montiel, du nom de sa province. Sans vraiment s'imposer, elle tourne quelques films, dont on retiendra surtout Poignard et Trahison (Locura de amor) où elle interprète un second rôle qui attire l'attention sur elle. Mais, sentant qu'elle piétine en Espagne, elle part pour le Mexique. Elle tourne avec les plus grandes vedettes du moment, comme Pedro Infante, des comédies populaires qui la hissent au tout premier rang des stars mexicaines. De cette période, on peut retenir un étrange mélodrame policier, Piel Canela , et surtout Le Bagne des filles perdues où elle s'affirme comme une grande comédienne. Grâce à ce dernier film, Hollywood la remarque, elle y tourne deux chefs d'œuvre, Vera Cruz de Robert Aldrich, avec Gary Cooper et Burt Lancaster, et Le Jugement des flèches (Run of the Arrow) de Samuel Fuller, avec Rod Steiger. Elle y tourne également un troisième film, Serenade, réalisé par Anthony Mann qu'elle épouse, et dont elle divorce sept ans plus tard.

Son séjour à Hollywood sera brièvement interrompu par un dernier film mexicain, Donde El Circulo Termina (La Belle de Mexico), un excellent film policier, prototype du film noir latino-américain.

C'est toutefois grâce au film espagnol Valencia (El Último cuplé) réalisé par Juan de Orduña en 1957, que Sara Montiel trouve enfin son véritable emploi. Dans ce film, une production à petit budget qu'elle accepte par amitié pour le réalisateur, Sara Montiel est une chanteuse alcoolique sur le déclin, dont on retrace la vie en flash-back. Elle doit logiquement être doublée pour les chansons par Concha Piquer, chanteuse folklorique de renom, qui se désiste au dernier moment, de peur de ne pas être payée. Sara Montiel enregistre elle-même les 11 chansons du film, avec une tonalité qui ne doit rien aux espagnolades, mais avec une voix chaude et rauque, totalement inhabituelle dans ce pays. Par ailleurs, imprégnée du glamour hollywoodien, elle introduit dans le cinéma de l'Espagne franquiste un érotisme suggéré qui fera se pâmer le Caudillo lui-même. Le film, contre toute attente, est un triomphe, record absolu de recettes, resté à ce jour inégalé. Du jour au lendemain, elle devient une idole du cinéma et de la chanson. Peu à peu, le mythe va se créer, avec une dizaine de films, tous des mélodrames, au sens propre du terme : des drames coupés de chansons interprétées par l'héroïne.

Le film suivant, La Violetera, la fait connaître dans le monde entier. À Paris, il est projeté dans la plus grande salle de cinéma du monde, le Gaumont Palace. Le succès gagne les pays de l'est, l'Amérique latine. Les bandes originales de ses films (12 chansons de Sara Montiel) sont distribuées sur toute la planète, du Japon aux États-Unis. Suivent des productions à gros budget, Carmen de Grenade, Mon Dernier tango, Magdalena , Une Dame aux camélias , etc.

Son premier mari, Anthony Mann, veut lui faire interpréter Chimène dans Le Cid aux côtés de Charlton Heston. Elle refuse le rôle et lui conseille Sophia Loren qui est engagée. Sara Montiel a en effet mis au point un système qui s'est révélé payant pour elle, et dont elle ne veut pas se démarquer : un film musical accompagné d'un disque chaque année. Cela dure jusqu'au début des années 1970, où, malgré ses tentatives avec des réalisateurs connotés « intellectuels » comme Mario Camus, Juan Antonio Bardem, Jorge Grau, la formule ne fait plus recette. Elle abandonne alors le cinéma, et se produit dans des shows à grand spectacle, avec des guest-stars telles que Joséphine Baker ou Lola Flores. Ayant entre-temps épousé (en 3ème noce) l'imprésario et patron de presse José Tous Barberán, dit Pepe Tous, qui gère admirablement sa carrière, elle se consacre aussi à l'éducation de ses deux enfants adoptifs, Thais et Zeus.

Volontiers dévêtue ou habillée de strass et de paillettes dans ses spectacles, Sara Montiel devient peu à peu une diva, qualifiée par le petit Larousse ibérique de « diva espagnole la plus importante de l'après-guerre ». La Movida ne la rejette pas, au contraire, ses opinions ouvertement de gauche et ses déclarations fracassantes la rendant sympathique auprès des nouvelles générations.

Depuis la mort de José Tous Barberán en 1992, elle continue à se produire sur scène, mais plus rarement. Elle a publié ses mémoires où elle fait état de ses liaisons avec Ernest Hemingway, le prix Nobel Severo Ochoa, le poète Miguel Mihura qui fut son premier amour, Maurice Ronet, et quelques autres. Elle parle librement de sexualité, devenant ainsi une sorte de Mae West latine, dont les excentricités et les histoires de cœur font la joie de la presse people. Pedro Almodóvar lui rend hommage dans La Mauvaise Éducation. Adulée dans le monde entier, elle est entrée de son vivant dans la légende.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Sara Montiel (26 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

La Mauvaise Éducation, 1h45
Réalisé par Pedro Almodóvar
Origine Espagne
Genres Drame, Thriller, Policier, Romance
Thèmes Film traitant du cinéma, Film sur un écrivain, L'enfance, Religion, Sexualité, La télévision, L'usurpation d'identité, Homosexualité, La pédophilie, Transsexuels et transgenres, Escroquerie, LGBT, LGBT et la religion, LGBT
Acteurs Gael García Bernal, Fele Martínez, Daniel Giménez Cacho, Javier Cámara, Lluís Homar, Leonor Watling
Rôle extrait du film Esa Mujer de Maria Camus
Note73% 3.6997553.6997553.6997553.6997553.699755
Dans les années 1980, Ignacio et Enrique se retrouvent. Ensemble ils ont grandi vingt ans auparavant dans une école religieuse et ont tous les deux subi l'omniprésence, les émois sexuels, ainsi que les mauvais traitements du père Manolo, un professeur de littérature et prêtre pédophile passionnément épris d'Ignacio.
Varietés
Varietés (1971)
, 1h39
Réalisé par Juan Antonio Bardem
Genres Drame
Acteurs Sara Montiel, Vicente Parra
Rôle Ana Marqués
Note55% 2.751262.751262.751262.751262.75126
Samba
Samba (1965)
, 1h46
Réalisé par Rafael Gil
Origine Bresil
Thèmes Musique
Acteurs Sara Montiel, Fosco Giachetti, Marc Michel, Eliezer Gomes, Antônio Pitanga
Rôle Belén / Laura Monteiro
Note61% 3.0796953.0796953.0796953.0796953.079695
Casablanca nid d'espions, 1h41
Réalisé par Henri Decoin
Genres Drame, Musical, Policier
Acteurs Sara Montiel, Maurice Ronet, Franco Fabrizi
Rôle Teresa
Note54% 2.7369052.7369052.7369052.7369052.736905
1942, Casablanca est une plaque tournante de la Résistance. À sa descente de bateau, un agent allemand se fait assassiner et voler la mallette qu'il transportait.
Ave Maria
Ave Maria (1961)

Réalisé par Luis César Amadori
Genres Drame, Musical
Acteurs Terence Hill, Sara Montiel, Reginald Kernan, Rafael Alonso, Gerard Tichy, Alessandra Panaro
Rôle Magda Beltrán / Sor Belén
Note64% 3.2119753.2119753.2119753.2119753.211975
Une religieuse, servant dans une prison pour femmes, avoue à une détenue son passé mouvementé en tant que chanteuse de cabaret, mère célibataire et meurtrière condamnée.
Carmen de Grenade, 1h30
Réalisé par Tulio Demicheli
Origine Espagne
Genres Drame, Drame romantique
Acteurs Sara Montiel, Maurice Ronet, Jorge Mistral, Germán Cobos, José Marco Davó, Félix Fernández
Rôle Carmen
Note66% 3.3027953.3027953.3027953.3027953.302795
Espagne 1808. Antonio est amoureux de Carmen, mais l’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser, et c’est José, le bel officier français, qui a les faveurs de Carmen. Et puis il y a Lucas, le toréador, qui doit songer en combattant qu’un œil noir le regarde, mais que l’amour attend puisque Carmen s’est promise à lui. Mais l’amour, enfant de bohème, n’a jamais connu de loi. Et si je t’aime, prends garde à toi !
Le Jugement des flèches, 1h22
Réalisé par Samuel Fuller
Origine Etats-Unis
Genres Western
Thèmes Politique
Acteurs Rod Steiger, Sara Montiel, Brian Keith, Charles Bronson, Ralph Meeker, Jay C. Flippen
Rôle Yellow Moccasin/Gazelle au pied léger
Note66% 3.3447253.3447253.3447253.3447253.344725
Le 9 avril 1865, sur le champ de bataille d'Appomatox, le confédéré O'Meara, (Rod Steiger), tire la dernière balle de la Guerre de Sécession sur le lieutenant nordiste Driscoll, (Ralph Meeker). Celui-ci gravement blessé à la poitrine est ramené à l'hôpital où il guérit.
Serenade
Serenade (1956)
, 2h1
Réalisé par Anthony Mann
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie musicale, Musical, Romance
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Joan Fontaine, Sara Montiel, Vincent Price, Joseph Calleia, Vince Edwards, Harry Bellaver
Rôle Juana Montès
Note58% 2.9024552.9024552.9024552.9024552.902455
Damon Vincente, un Italo-américain avec une belle voix de ténor, quitte le ramassage du raisin dans les vignobles californiens pour passer une audition au restaurant Lardelli, à San Francisco, où plusieurs ténors connus ont débuté. Il y rencontre Kendall Hale, une riche et belle héritière...