Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Prince est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Son Américain né le 7 juin 1958 à Minneapolis (Etats-Unis)

Prince

Prince
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Prince Rogers Nelson
Nationalité Etats-Unis
Naissance 7 juin 1958 à Minneapolis (Etats-Unis)
Mort 21 avril 2016 (à 57 ans)

Prince Rogers Nelson dit Prince, né le 7 juin 1958 à Minneapolis (Minnesota) et mort le 21 avril 2016 à Chanhassen, dans le même État, est un compositeur-interprète, multi-instrumentiste, réalisateur artistique et producteur américain de pop, de funk, de rock et de RnB contemporain. Il est également danseur et acteur.

Sa carrière, qui a démarré en 1978, est l'une des plus denses dans l'univers de la pop, avec plus de trente albums studio parus en moins de quarante ans. Il faut y ajouter de nombreux albums et chansons façonnés pour de nombreux groupes ou musiciens, parmi lesquels les Bangles, Sheena Easton, Chaka Khan, Patti LaBelle, Madonna, Sheila E., Mavis Staples ou The Time.

Son plus gros succès commercial est Purple Rain (bande originale du film éponyme dans lequel il joue le rôle principal), album publié en 1984 et vendu à vingt millions d'exemplaires, contenant outre le morceau-titre les tubes Let's Go Crazy et When Doves Cry. Il est également l'auteur de Sign "☮" the Times, de la bande originale du Batman de Tim Burton, des tubes Little Red Corvette, Kiss, Cream ou encore Sexy MF. Le morceau phare de Sinéad O'Connor, Nothing Compares 2 U, est par ailleurs une composition de Prince, tout comme Manic Monday des Bangles.

Multi-instrumentiste – il pratique une vingtaine d'instruments, excellant notamment à la guitare, à la basse, au piano, à la batterie et aux claviers –, il s'est forgé une aura de créateur ambitieux, éclectique et une réputation scénique hors pair, en affectionnant en concert les danses et les solos. Il est aussi connu pour la nature pornographique de beaucoup de ses chansons, comme pour l'usage de costumes excentriques.

En 1993, il abandonne son nom de scène au profit de l'imprononçable pictogramme « Love Symbol », afin de contester le contrat qui le lie à la maison de disques Warner Bros. Il en est partiellement libéré en 1996, puis totalement en 2000, et reprend alors son pseudonyme d'origine. Il signe un nouvel accord avec la firme en 2014, qui lui permet, en principe, de devenir propriétaire de ses enregistrements Warner (ce qui avait été l'un des motifs du conflit des années 1990).

Il est l'un des premiers à expérimenter la diffusion de la musique par Internet avant de s'en distancier.

Sa célébrité s'étend principalement de 1982 à 1994, soit de l'album 1999 à la chanson The Most Beautiful Girl in the World. Prince connaît un regain de popularité à partir de 2004, année de son intronisation au Rock and Roll Hall of Fame, et de la parution du recueil Musicology, écoulé à deux millions d'exemplaires aux États-Unis.

Il a vendu, selon les estimations, entre soixante et un et plus de quatre-vingts millions de disques dans le monde.

Biographie

Enfance
Prince Rogers Nelson naît le 7 juin 1958, au Mount Sinai Hospital de Minneapolis, dans le Minnesota. Il doit son prénom au nom du trio de jazz amateur dont son père est membre, le Prince Rogers Trio. Son père, John L. Nelson (1916-2001), d'ascendance italienne, est en effet pianiste, tandis que sa mère, Mattie Shaw (1933-2002), métisse afro-américaine d'ascendance amérindienne et européenne, est chanteuse de jazz. Pour vivre ils sont respectivement plâtrier et travailleuse sociale. Leur second enfant est une fille, née en 1960, prénommée Tyka Evene. Dans une interview en 1991, John déclare : « Je l'ai appelé Prince car je voulais qu'il fasse tout ce que je n'ai pas pu faire. »

À sept ans, Prince, initié à la musique par son père et qui écoute à la radio tous types de musiques, compose au piano son premier morceau, Funkmachine.

Ses parents divorcent en 1968, la garde des enfants est partagée. Sa mère se remarie. En 1970, Prince entre à la Bryant Junior High et fréquente son demi-frère Duane, avant de changer d'établissement en 1972 pour la Central High. Il part vivre chez sa tante Olivia Nelson puis s'installe dans la cave de la mère d'un ami, André Anderson ; un épisode repris dans Purple Rain, le film semi-autobiographique où le personnage qu'il interprète habite également dans une cave, sous la maison de ses parents. Anderson deviendra plus tard son premier bassiste sous le nom d'André Cymone.


Les débuts (1973–1979)
Prince monte dès 1973 sa première formation, Grand Central, dans laquelle il joue de la guitare et des claviers. L'année suivante est recruté Morris Day, qui deviendra plus tard le chanteur de The Time. Un temps géré par la mère de Morris, le groupe donne des concerts dans des cours d'écoles ou de petites salles de Minneapolis, reprend des succès du Top 50 de l'époque, et adopte finalement le nom de Champagne.

Peu après, un musicien et producteur local, Pepe Willie, leur prodigue des conseils, tout en employant Prince comme guitariste pour des sessions de l'orchestre 94 East. Ce dernier signe un contrat avec Polydor mais aucun disque n'est publié. Des bandes seront éditées beaucoup plus tard sous l'appellation 94 East featuring Prince.

Fort de cette première expérience, Prince embarque sa formation, au début de 1976, dans l'enregistrement d'un album au studio Moon Sound de Minneapolis. Le propriétaire, Chris Moon, impressionné par le talent du jeune musicien, lui propose de travailler sur des publicités, en échange de sessions studio gratuites. Au fil des semaines, il passe de plus en plus de temps à produire des maquettes, sur lesquelles il joue de tous les instruments, abandonnant peu à peu son propre groupe, qui finit par disparaître.

En septembre de la même année, l'artiste a complété entièrement seul quatorze titres, et part tenter sa chance à New York, sans succès. Chris Moon le rappelle à Minneapolis et lui propose de rencontrer Owen Husney, qui devient son premier agent artistique.

Husney élabore avec Prince une stratégie pour conquérir les maisons de disques, notamment en le rajeunissant de deux ans et en le présentant comme le nouveau Stevie Wonder, son idole. Les deux hommes exigent des conditions inédites : lui permettre d'être son propre producteur, auteur, compositeur et interprète, alors qu'il n'a que dix-huit ans. Ils obtiennent finalement un contrat avec Warner Bros. pour la réalisation de trois albums, assorti d'une avance de 180 000 dollars.

Le 7 avril 1978, Prince publie For You, son premier album, d'orientation rhythm and blues synthétique. À l'exception d'un titre co-écrit avec Chris Moon, il en compose, écrit et interprète la totalité, en étant crédité de vingt-sept instruments. Pendant le projet, la Warner envoie en studio des professionnels déguisés pour surveiller le prodige, puis impose un producteur exécutif. Le budget initial accordé pour l'enregistrement est finalement doublé. Le disque est un échec commercial, bien que Soft and Wet, choisi comme premier extrait, se classe à la 92e place du Billboard Hot 100, le classement hebdomadaire des cent chansons les plus populaires aux États-Unis. Le premier concert officiel a lieu le 5 janvier 1979 au théâtre Capri de Minneapolis.

En octobre 1979 paraît son deuxième album, Prince, fidèle à la tonalité du précédent, mais commençant à incorporer des influences rock et pop. Celui-ci réalise une bien meilleure performance commerciale en s'écoulant à un million d'exemplaires, tout comme le simple I Wanna Be Your Lover. Le mois suivant débute une courte tournée américaine, bientôt suivie des premières parties du Fire It Up Tour du célèbre chanteur Rick James. Prince s'entoure d'une formation scénique comprenant Dez Dickerson (guitare), André Cymone (basse), Doctor Fink (clavier), Gayle Chapman (clavier) et Bobby Z. (batterie) ; cette formation mélange Blancs et Noirs, hommes et femmes, s'inspirant directement de Sly and The Family Stone, groupe de la fin des années 1960 qu'il vénère, ou encore des groupes de George Clinton, autre de ses idoles. Cette formation devait en principe s'appeler « The Rebels ».

Fin 1979, l'agent artistique des débuts, Owen Husney, est remplacé par Steven Fargnoli.

Prince donne sa première représentation télévisée dans l'émission American Bandstand, le 26 janvier 1980 : il y interprète deux chansons en playback, dont I Wanna Be Your Lover, et accorde un bref entretien durant lequel, figé par la timidité, ou montrant déjà une défiance espiègle pour ce type d'exercice, il ne fournit que des réponses laconiques, mais fait néanmoins forte impression.


Affirmation musicale, pornographique et commerciale (1980–1983)

Le 8 octobre 1980 paraît Dirty Mind (« esprit mal tourné » en français), qui reste 31 semaines dans le classement des 200 meilleures ventes d'albums américaines. Le rhythm and blues consensuel des débuts laisse place à une sonorité funk minimaliste, saupoudrée d'influences pop et new wave, qui sert un propos souvent pornographique. Le chanteur y confie ses penchants pour le sexe débridé, parle d'inceste frère-sœur, de fellation adultérine. Il apparaît vêtu de dessous féminins sur la pochette du disque et durant les concerts de la tournée correspondante. En février 1981, l'artiste interprète l'extrait Party Up durant l'émission Saturday Night Live.

Trois concerts sont ensuite donnés en Europe pour la première fois, dont un le 3 juin au Palace de Paris. De retour aux États-Unis, Prince se produit en octobre, en première partie de deux concerts des Rolling Stones, à Los Angeles. Dans les deux cas, l'accueil violemment hostile des 90 000 spectateurs l'oblige à quitter la scène prématurément.

Son quatrième opus, Controversy, sort le 14 octobre 1981, et s'écoule en trois mois à 500 000 exemplaires. Musicalement et textuellement proche du précédent (la masturbation est notamment évoquée), il laisse également à entendre un discours libertaire et pacifiste : « J'aimerais que nous soyons tous nus, qu'il n'y ait ni noirs ni blancs, qu'il n'y ait aucune règle », proclame le morceau-titre. Alors que le libéral-conservateur Ronald Reagan est depuis peu président des États-Unis, les thèmes de la guerre froide et de la peine de mort sont évoqués.

La même année, puis la suivante, Prince compose, écrit, réalise et convainc Warner de publier The Time et What Time Is It?, les deux premiers disques du groupe The Time. Le seul membre présent en studio est en réalité le chanteur Morris Day, ancien compagnon de scène des débuts. De style funk, dotées d'un visuel urbain, les deux œuvres s'adressent à un public spécialisé et obtiennent de très bonnes places dans le Billboard Soul Chart, classement nord-américain des ventes de musique soul ; elles sont même certifiées toutes deux disque d'or quelques mois après leur parution. L'orchestre est concrètement formé quand débute en novembre le Controversy Tour de son initiateur, afin d'assurer les premières parties. Les futurs producteurs à succès Jimmy Jam et Terry Lewis, également originaires de Minneapolis, sont deux des musiciens qui composent l'effectif.

Le 27 octobre 1982 sort le double album 1999, qui se vend en sept mois à un million d'exemplaires, bien aidé par les singles Little Red Corvette et 1999, les deux premiers grands tubes de l'artiste. Le premier cité est l'un des premiers d'un artiste afro-américain à être diffusé sur MTV de façon régulière. Une longue tournée américaine débute en novembre avec un succès colossal. Sa plus importante étape est un sextuple concert au temple maçonnique de Détroit, et sa conclusion a lieu à Chicago, à guichets fermés, devant plus de 10 000 spectateurs.


Succès planétaire de Purple Rain (1984)

Pendant les enregistrements de 1999, Prince crée son nouveau groupe, qu'il baptise The Revolution avec l'arrivée de la guitariste Wendy Melvoin. Durant cette période, il est souvent vu en train de prendre des notes dans un carnet violet. Son idée est de développer un film qui raconterait sa propre histoire, projet que Warner Bros rejette d'abord froidement.

Le projet aboutit finalement : Purple Rain, réalisé à Minneapolis en novembre 1983, financé en grande partie par Steven Fargnoli et les nouveaux managers du musicien, sort en salles le 27 juillet 1984 ; il rapporte 71 millions de dollars. Quant à sa bande-son, elle s'écoule avec les années à vingt millions de copies (dont 13 millions pour les seuls États-Unis) et reçoit plusieurs prix, dont l'Oscar de la meilleure chanson de film pour le morceau-titre. Le titre Purple Rain, comme When Doves Cry et Let's Go Crazy, séduisent eux aussi massivement le public, devenant des hits internationaux. La tournée correspondante est l'une des plus acclamées à travers les États-Unis, où 1,7 million de billets sont vendus. En 2003, le disque est classé 72e des « 500 plus grands albums de tous les temps » par le magazine Rolling Stone.

Avec la sortie de Purple Rain, Prince réalise Ice Cream Castle, troisième album de The Time, dont deux titres apparaissent dans le film, ainsi que The Glamorous Life, le premier de Sheila E., dont les chansons s'inspirent de la relation qu'entretiennent Prince et celle qui deviendra sa percussionniste. La même année, la reprise par Chaka Khan de I Feel For You, un des premiers titres de Prince, est un succès qui obtient un Grammy Award.


Ambitions et contrariétés (1985–1988)

En parallèle, il fait commencer la construction de son complexe d'enregistrement Paisley Park tout près de Minneapolis, et sort son 7e album Around the World in a Day, le 22 avril 1985. Composé et enregistré pendant la tournée Purple Rain Tour, Prince innove avec ce disque en rupture avec le ton général de ses précédents albums, proposant une pop quasi « psychédélique » avec les titres Pop Life ou Paisley Park, ainsi que du rock plus conventionnel avec America aux accents presque militaires, ou Temptation, sorte de voyage dans les obsessions que Prince expose, développe et mélange d’album en album, surtout à partir de Dirty Mind, à savoir la sexualité et la foi. Ce disque rencontre le succès, se classant notamment à la première place aux États-Unis, s'y écoulant à deux millions d'exemplaires en quelques mois. À peine la tournée terminée fin 1985, Prince se remet au travail car il a déjà en tête son futur projet, un autre film qu'il veut cette fois tourner en France.

L'album Parade — qui sert de bande originale au film sorti peu après — paraît le 31 mars 1986. Kiss en est le titre phare, et restera l'un des plus connus de Prince ; l'album lui-même sera certifié disque de platine aux États-Unis. Cinq mois plus tard le film Under the Cherry Moon arrive dans les salles. La critique et le public, qui s'attendent à une suite de Purple Rain, jugent le film très sévèrement, faisant de cette sortie attendue un échec cuisant. Plusieurs des dates prévues aux États-Unis pour la tournée Hit n Run – Parade Tour sont annulées. Cette dernière marque un tournant important dans la carrière de Prince qui dissout The Revolution et se tourne vers sa future carrière solo.

C'est à cette période que l'artiste produit le titre Manic Monday pour les Bangles.

Avant que The Revolution ne soit dissous, Prince avait des idées pour deux projets : Dream Factory, un triple album rempli de titres inédits, interprétés en grande partie avec des membres de The Revolution ; et Camille, un personnage à la voix féminine déjà expérimenté dans Erotic City, et entièrement créé par Prince, sur fond très funk. La Warner Bros refuse de sortir autant de titres en une seule fois, mais accepte un double album. De ces deux projets annulés émerge Sign o' the Times. Plusieurs des titres non retenus seront repris en 1998 dans un triple album remanié, Crystal Ball.

Prince produit un troisième groupe satellite, Madhouse, de style jazz-funk, en 1987.

Souvent considéré par la critique comme l'un des meilleurs albums de l'artiste, Sign o' the Times, publié le 31 mars 1987, se vendra à quatre millions d'exemplaires (dont plus d'un million aux USA). Les bons classements et les récompenses seront au rendez-vous. En avril, Prince lance la tournée Sign o' the Times Tour, qui ne passera que par l'Europe, car ses précédents albums s'y sont très bien vendus. Une vidéo de la tournée, intitulé simplement Sign O' The Times, est éditée, recevant de bien meilleures critiques que Under the Cherry Moon.

Le projet suivant de Prince, surnommé The Black Album en raison de sa pochette entièrement noire, sans titre ou nom d'artiste, est annulé juste avant sa mise en vente par Prince lui-même, sans explication officielle à l'époque, et deviendra le l'album plus piraté de tous les temps. Warner Bros, ne voyant pas dans cet album un succès garanti (les sonorités y sont nettement plus brutes que sur les albums précédents et les thèmes plus provocants encore), ne s'oppose pas à l'annulation. L'album fera néanmoins l'objet d'une réédition officielle en 1994.



Pour remplacer le Black Album, sort le 10 mai 1988 Lovesexy, au climat diamétralement opposé, lumineux et apaisé. La pochette où Prince apparaît entièrement nu fait scandale. Aux États-Unis, le succès de cet album est moindre que les précédentes productions de Prince (seulement disque d'or), cependant l'Europe lui fera un meilleur accueil et le Lovesexy Tour, avec sa scène circulaire, y connaît un immense succès. Malheureusement la vente d'albums et de billets dégringole aux États-Unis, et Prince, agacé, rejette la faute de ses échecs sur son entourage, et congédie fin 1988 Steven Fargnoli, son avocat et conseiller financier.


Du rebond commercial à la révolte anti-Warner (1989–1995)

En 1989, Warner Bros lui propose d'écrire la bande-son du film Batman, réalisé par Tim Burton. Prince produit alors un album de neuf titres, tous utilisés, sous leur forme originale ou réarrangée, tout au long du film. L'album Batman permet alors à l'artiste de renouer avec le succès à grande échelle, se vendant à 4,3 millions d'exemplaires à travers le monde, dont plus de deux millions aux États-Unis.

Peu après débute le tournage du film Graffiti Bridge, sorti en 1990, sorte de suite à Purple Rain où l'on retrouve d'ailleurs les personnages du Kid et le groupe The Time, s'affrontant une nouvelle fois. Le double album Graffiti Bridge servant de bande originale au film, accueille de nombreux artistes renommés. Paisley Park qui a financé en grande partie le tournage est alors, d'après une rumeur, au bord de la faillite. Prince entame une tournée, le Nude Tour, qui sera couronné de succès au bon moment.

En 1990, la chanteuse Sinéad O'Connor enregistre un ancien morceau de Prince produit à l'origine pour le groupe The Family : Nothing Compares 2 U, qui devient un succès international.

En raison de la guerre du Golfe, les managers de Prince lui conseilleront de ralentir sa carrière jusqu'à la fin du conflit. C'est à cette époque que la Warner propose à Prince de préparer un album « best of » pour marquer la première décennie de sa carrière, mais l'artiste rejette le projet. Ce désaccord provoque une tension entre le label et son artiste, tension apaisée avec la parution de l'album Diamonds and Pearls en 1991.

En 1991, Prince apparaît beaucoup plus qu'auparavant à la télévision, notamment le 20 juillet au Metrodome de Minneapolis à l'occasion d'un événement olympique, ou encore le 4 septembre, dans l'émission Arsenio Hall Show à Hollywood. Sans oublier sa prestation très remarquée aux MTV Music Awards le 5 septembre avec le titre Gett Off, qui annonce son nouvel album à venir. Le 1er octobre 1991, après six mois de promotion, paraît enfin Diamonds and Pearls, contenant treize titres tous acclamés par la critique. Cet album et ses divers singles rencontrent un vrai succès, tant aux États-Unis que dans le reste du monde, tel que l'artiste n'en a pas connu depuis plusieurs années. Diamonds and Pearls se vend à plus de six millions d'exemplaires à travers le monde (dont plus de deux millions dans son propre pays).

Avec le retour du succès et des ventes d'albums en hausse, Warner Bros veut dissuader l'artiste de quitter sa maison de disque d'origine, et lui offre un poste de vice-président, assorti d'un contrat de 100 millions de dollars pour produire dix nouveaux albums.

En avril 1992 débute le Diamonds and Pearls Tour au Japon. Une tournée qui l'impose comme l'un des plus grands showmen du moment. La New Power Generation est née. Chaque soir, dix-sept musiciens et danseurs agrémentés d'effets spéciaux offrent un spectacle impressionnant. Les ventes de billets sont particulièrement importantes en Australie. Une relation durable entre l'artiste et la danseuse Mayte, membre du groupe, voit le jour pendant cette tournée.

Malgré les succès et son récent contrat, Prince et son label demeurent dans une certaine mésentente. Lors de l'émission Prince Live Oprah Winfrey Show il raconte sa conversation avec un dirigeant de la Warner qui lui aurait demandé : « Vous croyez vraiment que notre but est de vous faire gagner de l'argent ? ». Une vendetta publique débute alors entre l'artiste et sa maison de disques.

En octobre 1992 paraît l'avant-dernier album de l'artiste sous le label de la Warner, Love Symbol Album. La tournée Act I Tour fait des salles moyennes aux États-Unis et bien que de qualité, le spectacle ne rencontre pas le succès du précédent. L'album, qui rencontre un grand succès en Europe, est moins apprécié aux États-Unis. Prince réagit violemment, allant jusqu'à brûler un journal critiquant négativement Love Symbol devant les caméras. Ce genre de réactions rendra ses apparitions plus rares et moins glorieuses. Le 27 avril 1993, Prince annonce à Warner Bros qu'il ne compte plus éditer de nouvelle musique pour eux, mais poursuit toutefois la promotion de l'album sur le continent européen avec la tournée Act II Tour pour une trentaine de dates. Le spectacle est modifié, la plupart des hits de l'album étant remplacés par des titres plus anciens, et le trio de danseurs présent sur la tournée américaine a disparu. L'album Love Symbol aura tout de même un certain succès, se vendant à 3 millions d'exemplaires. À la fin de la tournée, Prince déclare qu'il se retire de l'industrie et qu'il ne rejouera plus ses anciens titres.

Une promesse très vite oubliée... En 1993 Warner Bros sort The Hits/The B-Sides, la compilation dont Prince ne voulait pas, qui propose néanmoins trente-six tubes de l'artiste ainsi qu'un disque de vingt titres constitué d'inédits et de faces B. La même année, Prince change de nom, choisissant l'idéogramme imprononçable utilisé pour l'album Love symbol.

La réédition — officielle cette fois — de The Black Album fin 1994 et la sortie de la compilation 1-800-NEW-FUNK (constituée de titres d'artistes produits par Prince et du titre Love Sign) ne se vendent pas bien. La Warner Bros recontacte alors Prince et trouve avec lui un accord concluant à la sortie d'un album ne contenant que de nouveaux titres. Ce sera Come, album de dix titres, qui sort quelques mois plus tard, le 16 août 1994. Pour marquer davantage sa rupture avec la Warner, cet opus est présenté comme l'album « posthume » de Prince, qui dès lors n'utilise plus son vrai nom. Ironiquement, l'album ne se vend qu'à 500 000 exemplaires, augmentant de plus belle les tensions. À partir de ce moment, Prince édite ses albums suivants d'une part chez Warner, afin d'honorer la fin du contrat qui les lie, et sous son propre label NPG Records d'autre part, cela lui octroyant plus de liberté artistique et lui permet d'éditer davantage d'albums. Prince commence à travailler sur des projets non musicaux comme Interactive, un jeu vidéo avec Graphix Zone, qui sort le 7 juin 1994. Le titre Interactive, qui n'apparaît qu'en 1998 sur l'album Crystal Ball, donnera son nom à la tournée suivante : Interactive Tour.

Ces derniers albums ne bénéficient pas de promotion particulière, expliquant en partie leur succès mitigé. Au cours de l'année 1994, quelques rares prestations télévisées sont diffusées. Fin 1994 Prince entreprend un projet théâtral, une pièce nommée Glam Slam Ulysse pour laquelle il crée une dizaine de titres inédits. Au début de l'année 1995 Prince, sous le pseudonyme Tora Tora, sort Exodus, un album conceptuel composé de chansons formant une histoire et signé par la New Power Generation.

Le 26 septembre 1995, Warner Bros accepte de publier The Gold Experience, un album de 18 titres inédits. Prince dira à plusieurs reprises à quel point il est fier de ce disque, le considérant comme une brillante réussite musicale. L'album contient le dernier grand hit de l'artiste, la chanson The Most Beautiful Girl in the World, sortie l'année précédente sous la forme d'un maxi-single et classée dans le haut des charts aux États-Unis et un peu partout dans le monde, atteignant notamment la 1 place dans plusieurs pays (Suisse, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande...).

À la même époque, il se lance dans une série de concerts, le Love 4 One Another Charities Tour au profit d'associations caritatives, surtout Love 4, jusqu'en 1997. En parallèle Warner Bros lui organise une petite tournée pour faire la promotion de The Gold Experience : The Ultimate Live Experience et Gold Tour. Durant ces concerts Prince s'inscrit le mot « Slave » (esclave) sur la joue pour railler sa « soumission » à la Warner (il fait de même lors d'un passage à l'émission Nulle Part Ailleurs sur Canal +). Pour en finir avec son contrat avec son premier label, Prince publiera en 1996 Chaos and Disorder puis en 1999 The Vault... Old Friends 4 Sale. Les deux albums sont constitués de morceaux de second choix (selon l'artiste) ou non retenus précédemment.



Émancipations (1996–2003)

Prince arrête définitivement de travailler pour la Warner et sort en 1996 Emancipation, album de trois disques de soixante minutes chacun, contenant uniquement des titres inédits, à l'exception de trois reprises d'autres artistes. Cette année-là, Mayte et Prince annoncent qu'ils vont devenir parents, et certaines des chansons de l'album abordent le sujet (Let's Have a Baby, Friend, Lover, Sister, Mother/Wife). L'album atteint la 11e place au Billboard 200 américain, et se place généralement dans les vingt premières places des classements européens. Petit problème, la promotion de l'album est interrompue quand Thorn se sépare d'EMI et cote en Bourse le label sur lequel Prince avait sorti Emancipation.

Commence alors le Jam of the Year Tour, qui fera le tour complet des États-Unis. C'est la première tournée à travers ce continent depuis le Purple Rain Tour qui réalise des profits très satisfaisants, remplissant des salles d'environ 10 000 personnes. Le public est heureux de retrouver un Prince qui se lâche complètement au son de la musique de ses anciens grands succès, qu'il rejoue à nouveau. La tournée, financée en grande partie par son propre label Paisley Park, aurait permis à Prince de réaliser d'importants bénéfices.

Crystal Ball et Newpower Soul sortent presque simultanément en 1998. Le quadruple album Crystal Ball regroupe sur trois disques des chansons quasiment toutes inédites, produites de 1983 à 1996 (dont certaines en public ou remixées) ainsi que The Truth, premier — et unique — disque acoustique de Prince. Newpower Soul est le troisième et dernier album produit avec le groupe New Power Generation. Le succès est, pour chacun, mitigé. Mais Prince repart en tournée mondiale pour faire leur promotion. Après le Newpower Soul Tour, Prince et Mayte se séparent.

Prince retrouve enfin son premier (et vrai) nom de scène en signant un contrat avec Arista Records pour un album en 1999 : Rave Un2 the Joy Fantastic. Afin d'en assurer la promotion, Prince donne un certain nombre d'interviews, exercice peu apprécié par l'artiste jusque-là. Aucune tournée n'est lancée, mais pour fêter l'approche de l'an 2000, Prince organise fin décembre un grand concert spécial, filmé et diffusé en direct sur de nombreuses chaînes à travers le monde le soir de l'an. Des artistes tels que Lenny Kravitz, Maceo Parker, Johnny Blackshire, Rosie Gaines, Michael « Rev » Scott en sont les invités vedettes et le groupe The Time est reformé pour l'occasion. Le film Rave Un2 the Year 2000 sortira peu de temps après en vidéo.

La grande nouveauté de l'année 2000 est la création d'un site où les fans peuvent payer pour écouter des centaines de chansons inédites : NPGOnlineLtd.com (plus tard NPGMusicClub.com).

Une influence Jazz va s'imposer sur certains albums de cette période, surtout The Rainbow Children, N.E.W.S et Xpectation. C'est le 20 novembre 2001 que sort The Rainbow Children, acclamé par la critique, et que de nouveaux musiciens viennent se joindre à la New Power Generation, tel Renato Neto. Entre 2000 et 2001, Prince fera deux tournées de concerts, tous annoncés très peu de temps à l'avance. Fin 2001, il promet une tournée mondiale pour l'année à venir.

Commencée en 2002, le One Nite Alone...Tour tranche complètement avec l'ambiance des tournées mondiales précédentes. Prince innove en choisissant de donner la plupart des concerts dans des théâtres de quelques milliers de places, afin de créer un spectacle se concentrant sur la musique et les improvisations. Malgré un prix de billet plus élevé, les spectateurs en redemandent, tant les arrangements musicaux et le spectacle proposé sont maîtrisés. Cette tournée, pourtant plus intimiste que bien des précédentes, sera l'occasion pour Prince de sortir son premier album live officiel, sous la forme d'un luxueux coffret de trois disques, intitulé One Nite Alone...Live!, ainsi que la vidéo de cette tournée, Live At The Aladdin Las Vegas.

À partir de 2002, Prince ouvre les portes de son studio Paisley Park à ses fans du monde entier, organisant de véritables visites guidées. Certains auront même la chance de venir discuter avec Prince en personne sur ses dernières créations.


Retour sur le devant de la scène (2004-2011)

En 2004, Prince sort un nouvel album studio, Musicology, sous le label Columbia Records. La critique est de son côté, on parle de l'album le plus réussi depuis Diamonds and Pearls ; le succès commercial est également au rendez-vous, il entre dans le Top 5 aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni. En 2005, il est certifié double disque de platine. Cet album lui vaut deux Grammys : le 8 février 2005 il fait une apparition surprise à l'une des cérémonies en compagnie de Beyoncé Knowles et ouvre le spectacle. Prince est ensuite récompensé au Rock and Roll Hall of Fame pour l'ensemble de sa carrière.

Dans la foulée, le magazine Rolling Stone le déclare comme l'artiste le plus productif du monde et 27e sur la liste des 100 plus grands artistes de tous les temps. Il entame une gigantesque tournée à travers les États-Unis, le Musicology Tour. Un autre détail assez nouveau : l'album est offert aux spectateurs à l'entrée des salles sous présentation de leurs billets. Quelques jours après l'ouragan Katrina en 2005, Prince décide de créer deux singles qu'il met à disposition d'achat sur internet : SST et Brand New Orlean. Tous les bénéfices sont versés aux victimes de l'ouragan. Fin 2005, Prince signe un contrat avec Universal Records pour sortir 3121. Succès immédiat, l'album est numéro 1 au Billboard 200. Février 2006, Prince fait une apparition sur Saturday Night Live accompagné de sa nouvelle protégée, Tamar, et interprète deux titres de l'album. Une idée de Prince, pour faire vendre ses albums, était de placer des billets pour assister à un concert privé dans sa résidence de Hollywood dans des pochettes d'albums. Sept billets ont été mis dans des albums et les autres ont été répartis dans divers concours sur Internet. Finalement 24 personnes ont pu assister au concert. Toujours en 2006, Crystal Ball est déclaré meilleur album vendu par internet. Le site NPG Music Club ferme ensuite après cinq ans de fonctionnement. Prince joue 44 soirs à Las Vegas. Fin 2006, Prince participe au film d'animation Happy Feet. Janvier 2007 la bande originale reçoit le Golden Globe de la chanson la plus originale. Prince n'ayant pu assister à la cérémonie, l'acteur Hugh Grant prendra le prix à sa place.

2007, Prince est choisi pour donner le spectacle de la mi-temps au Super Bowl, une vraie consécration. Pendant la conférence de presse sur l’événement, au lieu de répondre aux questions de la presse, il a joué trois chansons dont une reprise de Chuck Berry : Johnny B. Goode. C'est le 4 février qu'a lieu l’événement, à Miami. Prince joue des grands classiques et également des reprises. 74 512 personnes étaient au match, et 140 millions de téléspectateurs suivaient le spectacle : c'est la plus grande audience de sa vie. Par hasard la pluie s'est mise à tomber pendant le spectacle, les lumières et projecteurs sont donc passés au violet pour donner l'impression d'une pluie violette pendant qu'était joué le titre Purple Rain. Le site Billboard.com a déclaré que la performance de Prince était la meilleure que le Super Bowl ait connue. Le 15 juillet sort Planet Earth suivi du lancement de Earth Tour. 21 concerts à guichets fermés à l'O2 Arena. Prince fait par la suite plusieurs apparitions, aux ALMA Awards avec Sheila E. en juin et à Minneapolis pour trois concerts dont un au First Avenue en juillet.

En août 2008, Prince réapparaît dans l'émission The Tonight Show où il dévoile un nouveau titre Turn Me Loose. Quelques jours plus tard au festival de Coachella 2008 il fait partie des invités vedettes et aurait été payé 5 millions de dollars pour le show. Un procès a été engagé pour l'annulation de plusieurs concerts : Prince sera condamné à rembourser les billets (près de 3 millions de dollars). Le 29 mars 2009 sort Lotusflow3r, qui contient trois CD dont l'un est l'album de sa nouvelle protégée Bria Valente. L'album se classe notamment n 2 au Billboard 200 et n 1 au Billboard Top R&B/Hip-Hop Albums. S'ensuit une apparition particulièrement encensée au Festival annuel du Jazz à Montreux, où Prince enchaînera plus de 4 heures de concert, sans oublier ses concerts parisiens au Grand Palais et à la Cigale.

Purple And Gold et Cause And Effect, deux nouveaux singles, sortent au début de 2010. Prince est donné, dans un sondage fait en avril par la chaîne BBC Music 6, comme numéro 8 dans un classement des meilleurs guitaristes des 30 dernières années. Le magazine Time le classe parmi les 100 personnes les plus influentes du monde. En juin, il est invité aux BET Awards et reçoit un prix pour l'ensemble de sa carrière. Un mois plus tard il entame la tournée européenne 20Ten Tour. L'album éponyme sera offert une fois encore à l'entrée des salles. Prince passe également contrat avec des magazines et journaux. Lorsqu'un reporter demande à Prince en 2010 pourquoi il n'a pas distribué ses deux derniers albums sur Internet, il répond :

« Je ne vois pas pourquoi je devrais [...]. Personne ne me versera d'avance et puis ils se fâcheraient si je tentais de négocier [...]. Bref, tous ces ordinateurs et gadgets numériques ne sont pas bons. [...] ».

En décembre 2010, Prince débute le Welcome 2 America Tour, tournée mondiale d'une grande envergure.


Discrétion (2012–2016)
Musicalement, l'année 2012 est marquée par la diffusion internet d'un inédit : Rock n Roll Love Affair avec clip. Deux interviews sont données simultanément, le 17 septembre dans l'émission The View et le 21. Prince maintient sa position concernant l'arrêt des sorties de disques. Il participe néanmoins à plusieurs projets antérieurs sur le nouvel album de Larry Graham, et produit le second album de sa protégée du moment Andy Allo. L'album se nomme Superconductor et se définit comme très funk. Le 23 octobre 2012, Prince donne un concert au Jimmy Kimmel Live! contenant quelques inédits dont Rock n Roll Love Affair. Prince fêtera le nouvel an aux îles Turques-et-Caïques, après avoir réglé quelques problèmes financiers avec le fisc français.

Prince fait annoncer sur le site du drfunkenberry qu'il promet à ses fans une grosse année 2013. Le 22 janvier 2013, il ouvre un nouveau site internet, qui dévoile de nombreux inédits tout au long de l'année. Prince fait une apparition discrète au Grammy Awards en février. Nouvelle tournée Live Out Loud Tour et un nouveau groupe, 3rdeyegirl, créé en 2013. Ce groupe a obtenu le label Paisley Park. Le 19 mai, Prince reçoit un Icon Award pour l'ensemble de sa carrière. Le lendemain on apprend qu'il vient de signer un contrat flexible avec le label de projet numérique Kobalt. Prince semble avoir résilié le contrat peu de temps après. Seule la sortie de quelques singles sur Internet aura marqué cette collaboration.

Prince entre en négociation avec son ancien label Warner Bros. Records pour les 30 ans de Purple Rain, pour un projet de ré-édition avec tournée qui tombera aux oubliettes. Un accord est tout de même signé avec Warner rendant à Prince plusieurs de ses masters contre un partenariat pour plusieurs albums.

Le 30 août Prince annonce la sortie simultanée de deux albums pour le 30 septembre : Art Official Age et Plectrum Electrum, distribués et édités par Warner, produits et composés par Prince, NPG et 3rdeyegirl. Art Official Age est un album mêlant funk et electro, tandis que Plectrum Electrum sonne purement rock, enregistré dans les conditions du direct. Ces albums font l'objet d'une promotion limitée : peu d'affichages, un concert en direct sur Yahoo, un passage au Saturday Night Live et quelques singles.

Le 25 novembre, Prince se coupe à nouveau des réseaux sociaux Internet, et supprime de nombreuses pages et vidéos officielles. Ceci sonne la fin de la période promotionnelle 3rdEyeGirl. Le groupe perdurera pour quelques concerts en 2015 puis disparaitra. Pendant une interview Prince revient à ses fondamentaux et déclare que les contrats avec les maisons de disque sont une forme d’esclavage moderne. Ce qui peut expliquer qu'il ait choisi de mettre en attente, une fois de plus, son label du moment la Warner.

Le 7 septembre 2015 sort sur Internet l'album Hitnrun Phase One, collaboration entre Prince et Joshua Welton. L'album est édité en CD une semaine plus tard, mais Prince se montre réticent à l'idée d'en faire la promotion : ni interview, ni concert, ni publicité. Cet album est distribué via Tidal, un système de streaming musical à la demande avec abonnement. Sans promotion, les ventes n'arriveront pas à dépasser les quelques dizaines de milliers d’exemplaires. Ce qui n’empêche pas l’artiste de sortir via le même support Hitnrun Phase Two, le 12 décembre 2015. La première « phase » contient beaucoup d'inédits très expérimentaux ; la seconde contient plutôt des titres déjà parus, vendus depuis plusieurs années sur 3rdeyegirl.com.

Une tournée européenne nommée Piano & A Microphone Tour est programmée en novembre 2015, mais annulée après les attentats du 13 novembre à Paris. Cette tournée n'avait pas pour objet de faire la promotion des albums Hitnrun.


Mort
Le 21 avril 2016, le chanteur est retrouvé mort dans un des ascenseurs de sa résidence de Paisley Park, à Chanhassen, dans le Minnesota, où sont installés également ses studios d'enregistrements. Six jours avant, l'artiste aurait été traité en urgence pour une surdose médicamenteuse d'opiacés à base d'oxycodone, le Percocet. Après une autopsie ne relevant aucun signe de suicide ni de traumatisme, le 23 avril 2016, il est incinéré dans la plus stricte intimité, en présence de sa famille et de ses amis proches. L'endroit où reposent ses cendres est tenu secret. Le 2 juin, la police révèle qu'il est mort d'une surdose accidentelle de Fentanyl, un analgésique opioïde.

Ses meilleurs films

Batman (1989)
(Son)
Purple Rain (1984)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Doctor Fink
Doctor Fink
(2 films)
Sanaa Hamri
Sanaa Hamri
(2 films)
Sheena Easton
Sheena Easton
(1 films)
Kirstie Alley
Kirstie Alley
(1 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Prince (23 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Les nouvelles aventures de Cendrillon, 1h28
Réalisé par Lionel Steketee
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Inspiré de l'univers des contes et légendes, Magie
Acteurs Marilou Berry, Josiane Balasko, Arnaud Ducret, Didier Bourdon, Vincent Desagnat, Joséphine Draï
Rôle lui-même (image d'archive)
Note45% 2.2586252.2586252.2586252.2586252.258625
Julie raconte l'histoire de Cendrillon… Enfin presque. Elle se transposera en Cendrillon et Marco en prince. De nombreux aller-retours entre le conte et la réalité mettant en parallèle son histoire personnelle.
Life Is Hot in Cracktown
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Policier
Thèmes Maladie, Psychotrope, Sexualité, Erotique, Homosexualité, Prostitution, Transsexuels et transgenres, LGBT, LGBT
Acteurs Kerry Washington, Evan Ross, Shannyn Sossamon, Brandon Routh, Lara Flynn Boyle, RZA
Rôle Murietta
Note61% 3.050973.050973.050973.050973.05097
The film intertwines several unsettling stories of people in a Manhattan neighborhood ravaged by crack cocaine.
Rex, Chien Pompier, 1h51
Réalisé par Todd Holland
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Action, Aventure
Thèmes Mise en scène d'un animal, Mise en scène d'un chien, Film catastrophe
Acteurs Josh Hutcherson, Bruce Greenwood, Dash Mihok, Steven Culp, Claudette Mink, Bill Nunn
Rôle FF Pep Clemente
Note56% 2.8028952.8028952.8028952.8028952.802895
Pour Rex, star incontestée des toutous d'Hollywood, la vie prend une tournure inattendue lorsqu'il se retrouve perdu et pourchassé par la fourrière dans les rues de la ville ! Coincé dans un bâtiment en flammes dans lequel il s'était caché, il est sauvé par une équipe de pompiers qui l'adopte comme mascotte.Loin des paillettes, Rex va utiliser ses dons pour aider ses nouveaux amis au cours de sauvetages difficiles. Mais avec ses exploits, sa renommée de chien pompier grandit et ses anciens maîtres finissent par le retrouver.Alors que Rex et ses amis font face à une nouvelle menace, les propriétaires de Rex font tout pour le récupérer.
Dus
Dus (2005)
, 2h22
Réalisé par Anubhav Sinha
Origine Inde
Genres Drame, Thriller, Action, Policier
Thèmes La musique, Le terrorisme, Musique, Bollywood
Acteurs Sanjay Dutt, Abhishek Bachchan, Suniel Shetty, Zayed Khan, Esha Deol, Shilpa Shetty
Rôle the lead singer / dancer in Deedar de song
Note55% 2.7510352.7510352.7510352.7510352.751035
Siddhant Dheer est le chef d'une cellule anti-terroriste qui apprend qu'un attentat particulièrement meurtrier, dont l'organisateur serait un certain Jambwal, est projeté le 10 mai. Informé par Neha, un de ses agents, qu'un complice de Jambwal est incarcéré au Canada, il y envoie son frère afin qu'il l'enlève et l'interroge. Mais au fur et à mesure que l'enquête mouvementée progresse, les suspects se suicident les uns après les autres, les agents doubles se multiplient et les coupables ne sont pas ceux qu'on croit.
Prince Live At The Aladdin Las Vegas, 1h20
Réalisé par Sanaa Hamri
Origine Etats-Unis
Genres Musical
Acteurs Prince
Rôle Prince
Note77% 3.8986353.8986353.8986353.8986353.898635
Ce concert, donné pendant le One Nite Alone...Tour, pour sortir en DVD, inclut plusieurs invités, une habitude que Prince a pris pour immortaliser ses plus grandes tournées. Le DVD présente 14 titres extraits du concert, pour un total de 82 minutes, quand la prestation originale a duré plus de trois heures.
Rave Un2 the Year 2000, 2h12
Réalisé par Prince
Origine Etats-Unis
Thèmes La musique, Documentaire sur la musique, Documentaire sur une personnalité, Musique
Acteurs Prince, Lenny Kravitz

Rave Un2 the Year 2000 avec Prince célèbre la joie de vivre après 2000 ans. Il joue des musiques de son nouvel album acclamé par la critique Rave Un2 the Joy Fantastic, ainsi que des extraits de sa cave à Hits et Classiques de la pop. Filmé au studio de Paisley Park à Minneapolis, avec un groupe multi-forme, comprenant notamment le légendaire bassiste Larry Graham et les membres de Sly and the Family Stone qui l'ont rejoints pour cet événement historique spectaculaire.
3 Chains O' Gold, 1h13
Réalisé par Prince
Origine Etats-Unis
Genres Musical
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Prince, Troy Beyer, Kirstie Alley
Note72% 3.618313.618313.618313.618313.61831
L'histoire commence avec l'assassinat du père de la princesse égyptienne Mayte par sept assaillants inconnus. Mayte estime que les assassins faisaient partie de la fameuse organisation « 3 Chains of Gold ». Elle veut mettre au point un plan pour riposter avec Prince, comme elle croit qu'il est le seul qui puisse la protéger des chaînes des sept assassins. Ce qui suit est une histoire d'amour entre Prince et Mayte, et pour finir Prince organise l'assassinat des 7 assaillants (accompagnée par la chanson "7"). L'histoire est un peu tirée par les cheveux, mais elle tente d'expliquer pourquoi Prince en est arrivé à en changer de nom : découverte de l'amour et de la spiritualité.
The Undertaker, 30minutes
Origine Etats-Unis
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Prince

La vidéo reprend uniquement les parties musicales du film initial entrecoupées de saynètes ou apparait Vanessa Marcil. Nona Gaye a complètement disparue du scénario.
The Sacrifice of Victor, 45minutes
Origine Etats-Unis
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Prince

La cassette débute avec des images du concert officiel donné au Wembley Stadium. Prince, revêtu d'un linceul noir, est porté hors de scène par ses danseurs. On le voit ensuite arriver sur les lieux de l'aftershow, monter sur scène et empoigner une guitare pour démarrer sur « The Ride ». La version, différente de celle proposée sur « The Undertaker », est phénoménale.
The Hits Collection (vidéo), 1h1
Origine Etats-Unis
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Prince

Après 15 années de carrière la Warner Bros à tenus à sortir une compilation ou un best-of de son protégé. Une idée qu'il ne partagea pas du tout, ce conflit est un des premiers qui va entrainer l'émancipation de Prince. C'est sans son accord et après son changement de nom que la compagnie sort The Hits / The B-Sides et cette vidéo qui contient une sélection de clips. Ceci a permis aux fans de trouver ou retrouver, avec une image et un son parfaits, des clips assez anciens comme ceux de Uptown, Dirty Mind ou Controversy. On s'aperçoit alors que pendant très longtemps, les clips de Prince n'ont été que des extraits de concerts ou de répétitions (1999, Little Red Corvette).
Gett Off Video Collection, 30minutes
Origine Etats-Unis
Acteurs Prince

On comprend rapidement que tout le contenus concerne Gett Off, il y a donc son clip et 4 autres clips de chansons dérivé.
Graffiti Bridge, 1h35
Réalisé par Prince
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Musical
Thèmes La musique, Le hip-hop, Musique
Acteurs Prince
Rôle The Kid
Note44% 2.2118252.2118252.2118252.2118252.211825
Le Kid (Prince) est désormais interprète et propriétaire du club. Morris (Morris Day), son ancien rival, revient lui en tant que copropriétaire du mini-club, Glam Slam, ainsi que de plusieurs autres dans la région y compris ses piliers, Pandemonium. Le Kid est forcé de payer 10 000 $ à Morris pour qu'il puisse rembourser le maire. Le Kid alors se voit forcé de devenir copropriété de son club. Il perd de la clientèle et décide de défier Morris, à participer à une bataille de musique dont l'enjeu serait le Glam Slam.
Lovesexy Live, 2h2
Origine Etats-Unis
Acteurs Prince

Il s'agit du dernier concert de la partie européenne de la tournée donné le 9 septembre 1988 au Westfalenhallen de Dortmund devant 14 000 personnes. Le show a été filmé par la télévision hollandaise sous la direction d'Egbert Van Hees. Une équipe de 75 personnes et 17 caméras ont été nécessaires pour assurer la retransmission en direct ou en léger différé dans plusieurs pays européens. Peu après, le concert est sorti en vidéo (VHS) en deux volumes, et en laserdisc au Japon.
Prince : Sign o' the Times, 1h25
Réalisé par Prince, Albert Magnoli
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire, Musical
Thèmes La musique, Documentaire sur la musique, Documentaire sur une personnalité, Musique
Acteurs Prince, Sheena Easton, Doctor Fink
Rôle Lui-même
Note79% 3.9893753.9893753.9893753.9893753.989375
La tournée mythique de Sign O' The Times a propulsé Prince au sommet de sa gloire. Ce concert est un show d'une envergure exceptionnelle. Prince est ici à l'apogée de sa créativité.