Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Pierre-André Boutang est un Acteur, Réalisateur et Producteur Français né le 1 janvier 1937 à Paris (France)

Pierre-André Boutang

Pierre-André Boutang
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 1 janvier 1937 à Paris (France)
Mort 20 aout 2008 (à 71 ans)
Récompenses Commandeur des Arts et des Lettres‎

Pierre-André Boutang (né à Paris le 25 mars 1937, et mort le 20 août 2008 à Porticcio en Corse) est un documentariste, producteur et réalisateur français. Il a été l'un des dirigeants de la chaîne franco-allemande Arte après avoir compté parmi ceux de La Sept. Il est le fils du philosophe Pierre Boutang et le demi-frère de l'économiste Yann Moulier-Boutang.

Biographie

En 1958, il poursuit des études à Sciences Po, où il rencontre le futur réalisateur de cinéma, Jean-Daniel Pollet, avec lequel il noue une amitié qui durera tout au long de leur vie. Plutôt que d'étudier les sciences politiques, les deux amis fréquentent assidûment les salles de cinéma. Il accompagne Pollet dans ses premières expériences de tournage de court-métrage, dans les bals populaires autour de Paris. Il rentre à l'ORTF comme assistant réalisateur, programmateur des films diffusés puis coproducteur ou coréalisateur de séries telles que Les Écrans de la ville, Le Journal du cinéma, Cinéregard, Champs contre champs, Bibliothèque de poche ou Dim dam dom. Puis avec son compère Guy Seligmann, il crée l'émission L'Invité du dimanche.

Il a filmé un nombre considérable de portraits de personnalités du monde des arts et des lettres pour Les Archives du XX siècle, aventure télévisuelle lancée par Jean José Marchand, à laquelle Pierre-André Boutang participe dès le début. Pierre-André Boutang est obsédé par l’idée d’enregistrer et de garder en mémoire toutes les expériences humaines et culturelles, au sens très large du mot. Il réalise un nombre impressionnant de films. Sa spécialité : les portraits des grands du monde de la pensée et de l'art. Et il invente des programmes qui portent la culture sur le devant de la scène.

À la rentrée 1968, l'ORTF, via Jean-Émile Jeannesson et Michel Péricard, concepteurs de Soirées jeunesse, proposent à Pierre-André Boutang ainsi qu'à Philippe Collin, réalisateur, critique de cinéma à Elle et au Masque et la plume, de produire une nouvelle émission musicale pour les jeunes. Ceux-ci confient la présentation à l'équipe de Rock & Folk avec comme rédacteur en chef Philippe Koechlin et Raoul Sangla à la réalisation. Forum musiques est alors diffusée en direct sur la 1 chaîne le mercredi 23 octobre 1968 à 20h35, placée entre Les Shadoks et Cartes sur tables, émission consacrée au budget de 1969. Cette émission rock ne passe pas du tout auprès du public qui ne cessera d'envoyer des lettres de protestation à la chaîne. L'émission disparaît au bout de huit numéros en juin 1969.

Les années 1970 et 1980 voient la diffusion de grands entretiens, notamment Sartre par lui-même, L'Abécédaire de Gilles Deleuze ou Serge Daney, itinéraire d'un ciné-fils.

Au cours des années 1970, tout en poursuivant ses activités à la télévision, Pierre-André Boutang se rapproche du cinéma de fiction. En 1974, il joue le rôle d'un représentant de riches sociétés américaines, dans le western Touche pas à la femme blanche de Marco Ferreri. Très proche du producteur Jean-Pierre Rassam, Pierre-André Boutang met son grain de sel dans les films de Marco Ferreri comme La Grande bouffe, de Robert Bresson Lancelot du lac, de Maurice Pialat Nous ne vieillirons pas ensemble, mais surtout de Jean Yanne dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, Moi y'en a vouloir des sous et les Chinois à Paris. Il reprendra en 1984 le rôle de producteur de long métrage de fiction, pour permettre le tournage des Favoris de la lune d'Otar Iosseliani.

Il devient à partir de 1987, responsable des émissions culturelles de FR3 et d’Océaniques, (diffusées par La Sept, le samedi après-midi sur FR3) à la demande de Georges Duby. Il remportera grâce à elles deux Sept d'or.

Il permet la rediffusion de chef-d'œuvre du passé de la télévision (le Portrait souvenir de Proust, réalisé par Roger Stéphane, Les Heures chaudes de Montparnasse de Jean-Marie Drot, Mon frère Jacques de Pierre Prévert…), il lance des documentaires (dont beaucoup d'Alain Jaubert). Mais passe aussi des films de cinéastes documentaristes de son temps, comme The Store de Frederick Wiseman. L'émission Océaniques s'arrêta le lundi 14 décembre 1992.

Après 1992, il est nommé directeur délégué aux programmes de La Sept-Arte qui devient Arte-France, et devient un pilier de la chaîne franco-allemande auprès de Jérôme Clément. Il est directeur délégué aux programmes avant de planifier de nombreuses soirées théma puis d'être cofondateur du magazine Oceanopolis et du magazine culturel Métropolis de 1995 à 2006. En 2006, Pierre-André Boutang est remplacé par Rebecca Manzoni qui reprend le magazine Métropolis sur Arte. La chaîne l'a choisie afin de rajeunir ses programmes et attirer la nouvelle génération.

En 2006, âgé de 69 ans, il part à la retraite. Le 20 août 2008, il décède en Corse à 71 ans.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Pierre-André Boutang (6 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

La Chose publique, 1h23
Réalisé par Mathieu Amalric
Origine France
Genres Comédie dramatique
Acteurs Anne Alvaro, Jean-Quentin Châtelain, Michèle Laroque, Bernard Ménez, François Gédigier, Christelle Prot
Rôle Lui-même
Note58% 2.943672.943672.943672.943672.94367
Jérôme Clément et tout l'aréopage de la chaîne de télévision Arte font le point sur l'avancement des réalisations des téléfilms pour leur collection « Masculin/Féminin » ayant pour thème la parité. Philippe Roberts, l'un des commandités, est en retard dans son travail. Outre un problème d'inspiration, il est profondément déstabilisé par l'annonce que lui a faite son épouse Julia, et mère de ses deux enfants, qui a décidé subitement de leur séparation à la suite de sa rencontre avec « quelqu'un ». Elle a retrouvé son désir et sa capacité à l'inspirer dans le regard de son amant, un certain François Magal journaliste sportif à L'Équipe. Ajouté à un sentiment d'étouffement qu'elle vit au sein de leur couple du fait du travail de son mari, elle engage une procédure de divorce.
Le Jeu avec le feu, 1h29
Réalisé par Alain Robbe-Grillet
Genres Drame, Comédie dramatique
Thèmes Sexualité, Erotique
Acteurs Jean-Louis Trintignant, Philippe Noiret, Anicée Alvina, Sylvia Kristel, Philippe Ogouz, Agostina Belli
Rôle Un banquier (uncredited)
Note61% 3.0551953.0551953.0551953.0551953.055195
Un banquier, Georges de Saxe, est averti par un coup de téléphone anonyme que sa fille Caroline vient d'être enlevée. Les ravisseurs réclament une rançon d'un million de dollars. Mais peu après, Caroline rentre à la maison. Son père décide néanmoins de protéger sa fille : ses conseillers lui suggèrent de la mettre à l'abri dans une clinique spécialisée...
Touche pas la femme blanche, 1h48
Réalisé par Marco Ferreri
Origine France
Genres Comédie, Western
Acteurs Marcello Mastroianni, Catherine Deneuve, Darry Cowl, Alain Cuny, Michel Piccoli, Ugo Tognazzi
Rôle un représentant politique
Note61% 3.095363.095363.095363.095363.09536
Une parodie de western représentant la bataille de Little Big Horn (1876) menée par le général Custer, le film est tourné sur le chantier du futur Forum des Halles dans le centre de Paris des années soixante-dix en lieu et place de la destruction des pavillons Baltard. Dans cette farce anachronique, le général Custer veut parquer et exterminer les Indiens devenus résistants aux persécutions. Marie-Hélène de Boismonfrais, tout de blanc vêtue, est séduite par Custer. Elle symbolise « la femme blanche » que Mitch, l'éclaireur indien de Custer, ne doit pas toucher. Buffalo Bill y joue les trublions.

Réalisateur

L'Abécédaire de Gilles Deleuze
Réalisé par Pierre-André Boutang
Genres Documentaire
Note83% 4.1533954.1533954.1533954.1533954.153395
Composé de huit heures d'entretien avec le philosophe français Gilles Deleuze, l'Abécédaire est le seul film consacré à ce penseur qui a toujours refusé d'apparaître à la télévision. Il accepta pour cette unique fois d'être interviewé par une équipe de télévision, à condition que ce film prenne la forme de conversations entre lui et son ancienne élève et amie Claire Parnet et qu'il soit diffusé après sa mort. Deleuze n'a pas véritablement préparé l'émission : s'il connaissait à l'avance les titres des séquences, il ignorait le contenu exact des questions. Comme son nom l'indique, ce film est découpé en vingt-cinq thèmes classés par ordre alphabétique où Gilles Deleuze aborde certaines de ses idées et concepts, mais aussi des questions plus personnelles (par exemple dans « B comme boisson », « E comme enfance », ou « M comme maladies ») en liaison avec son travail philosophique.

Producteur

La Chasse aux papillons, 1h55
Réalisé par Otar Iosseliani
Origine France
Genres Drame
Acteurs Maimouna N'Diaye
Rôle Producteur
Note72% 3.624923.624923.624923.624923.62492
À l'écart dans un vieux château, deux vieilles dames se tiennent informées des catastrophes du monde grâce à la radio. Lorsque l'une d'elles décède, les convoitises et manigances commencent autour de la seconde.