Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Philippe Caubère est un Acteur Français né le 21 septembre 1950 à Marseille (France)

Philippe Caubère

Philippe Caubère
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 21 septembre 1950 (69 ans) à Marseille (France)

Philippe Caubère est un comédien, auteur, metteur en scène français, né le 21 septembre 1950, à Marseille, Bouches-du-Rhône.

Biographie

Il commence le théâtre en 1968, au Théâtre d'essai d'Aix-en-Provence. Entre 1970 et 1977, il est un des piliers du théâtre du Soleil que dirige Ariane Mnouchkine où il participe aux spectacles 1789, 1793 et l'Âge d'or comme acteur-improvisateur, puis au film Molière dont il joue le rôle titre et au Dom Juan du même auteur, qu'il joue et met en scène, avant de choisir de voler de ses propres ailes.

Après un passage à l'Atelier théâtral de Louvain-la-Neuve, dirigé par Armand Delcampe en 1978-79, où il joue Lorenzaccio d'Alfred de Musset au festival d'Avignon et Les Trois Sœurs de Tchékhov dans une mise en scène d'Otomar Krejca, il se tourne vers l'écriture. Partant d'improvisations autobiographiques dirigées par Jean-Pierre Tailhade et de Clémence Massart, il crée en juillet 1981 au Festival d'Avignon La Danse du diable, une "pièce comique et fantastique" sur sa mère et son enfance marseillaise.

Le Roman d'un acteur, auquel il consacrera les 10 années suivantes, est une œuvre autobiographique monumentale, qu'il écrit, met en scène et joue avec la collaboration de Clémence Massart, Véronique Coquet (avec laquelle il fonde en 1985 la société de production La Comédie nouvelle) et Pascal Caubère (son frère). Composée de onze spectacles de 3 heures chacun, elle raconte la vie du jeune Ferdinand Faure - alter ego de Caubère - depuis son arrivée au théâtre du Soleil jusqu'à sa décision d'écrire et de produire lui-même ses spectacles.

L'auteur Caubère ne renie pas les influences de Proust et de Céline, ni celles de la commedia dell'arte et de Fellini : l'ampleur de l'œuvre, le monde qu'elle met en scène (les années 1950 à 70), la multitude de personnages peuvent donner le vertige, surtout lorsqu'on songe qu'après avoir créé les spectacles au fur et à mesure, de 1981 à 1993, il les a ensuite joués en même temps au rythme d'un par jour. Cela suppose de posséder, outre les déplacements, les effets de mise en scène et les voix et attitudes de tous les personnages, près de 36 heures de texte en mémoire. Mais Le Roman d'un acteur est plus qu'un simple marathon théâtral. Le ton de ses spectacles oscille, dit-il, « entre Tintin et la La recherche du temps perdu » et passe du comique burlesque au pathétique.

Philippe Caubère, avec le succès de son premier spectacle, est très vite considéré comme un grand comédien. Mais il exerce ses talents également en tant qu’auteur et metteur en scène. C'est un homme de théâtre complet. En 1999, il publie chez Denoël Les carnets d'un jeune homme 76/81 qui retracent au jour le jour la genèse de l'œuvre ; ceci après avoir mis en scène et joué Aragon (en deux parties, Le communiste et Le fou) en 1996 ; comme il créera en 2003 Recouvre-le de lumière d'Alain Montcouquiol et Urgent crier ! d'André Benedetto en 2011.

En 2000, vingt ans après le premier spectacle, Philippe Caubère remet sur le métier l'œuvre-matrice, La Danse du diable, en repartant des improvisations de l'époque, pour faire de ce spectacle de 3 heures un nouveau cycle, L'Homme qui danse, comprenant cette fois huit spectacles de 3 heures chacun, dont les deux derniers, La Ficelle et La Mort d'Avignon, constituent, de son propre aveu, l'épilogue à une "autobiographie théâtrale, comique et fantastique".

Le 14 avril 2011, en réaction à un projet de Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, visant à réprimer les clients de personnes prostituées, il publie dans le quotidien Libération une tribune libre intitulée Moi, Philippe Caubère, acteur, féministe, marié et "client de prostituées" dans lequel il dénonce un texte "attentant de plein fouet aux libertés publiques", voulant « pointer le retour de l'ordre moral » tout en précisant qu'« Il faut évidemment régler le problème des réseaux de prostitution ». Il est alors invité sur différents plateaux de télévision pour exposer son point de vue.

En 2012, il crée Marsiho d'André Suarès, deuxième spectacle du Sud (après Urgent crier !)

En juillet 2013, il condamne, dans le quotidien Libération, la politique menée par la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, notamment le limogeage de différents directeurs d'institutions culturelles.

Ses meilleurs films

Molière (1978)
(Acteur)
Le Château de ma mère (1990)
(Acteur)
La Gloire de mon Père (1990)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Philippe Caubère (9 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

L'harmonie familiale, 1h12
Réalisé par Camille de Casabianca
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Georges Corraface, Philippe Caubère, Camille de Casabianca, Ged Marlon, Didier Flamand

René sort de l'hôpital psychiatrique ; Victoire quitte Sciences Po ; Béatrice et Jean partent de Gif-sur-Yvette tandis que Casimir remonte d'un bar louche et Émile descend d'un « cloud ». Agitée de sentiments contradictoires, Laurence s'apprête à recevoir la petite famille qui converge chez elle pour un réveillon de Noël où l'on a décidé de ne pas se faire de cadeaux.
Truands
Truands (2007)
, 1h47
Réalisé par Frédéric Schoendoerffer
Origine France
Genres Thriller, Policier
Thèmes Gangsters
Acteurs Benoît Magimel, Béatrice Dalle, Philippe Caubère, Olivier Marchal, Mehdi Nebbou, Tomer Sisley
Rôle Claude Corti

Paris, de nos jours, dans le milieu du grand banditisme. Claude Corti, cinquante-deux-ans, est l'un des rares hommes de pouvoir du métier. Proxénétisme, trafic de stupéfiants, faux billets, voitures, rackets, braquages, il sait tout ce qui se passe dans sa zone d'influence et prend une commission sur tout. Seule la violence lui permet de survivre.
L'Étoile du soldat, 1h45
Réalisé par Christophe de Ponfilly
Origine France
Genres Drame, Guerre, Documentaire
Acteurs Sacha Bourdo, Patrick Chauvel, Philippe Caubère, Hanns Zischler
Rôle Narrateur
Note68% 3.424483.424483.424483.424483.42448
Le film retrace les mésaventures d'un guitariste russe (Nikolaï) enrôlé en 1984 dans le chaos de la guerre d'Afghanistan.
La Gloire de mon Père, 1h45
Réalisé par Yves Robert
Origine France
Genres Drame, Comédie, Aventure
Thèmes L'enfance, La famille, La provence
Acteurs Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Thérèse Liotard, Didier Pain, Julien Ciamaca, Victorien Delamare
Rôle Joseph Pagnol
Note75% 3.795683.795683.795683.795683.79568
Fils d'un instituteur marseillais, Marcel Pagnol passe ses premières années dans le monde de l'école où il se montre naturellement bon élève. Jeune adolescent, durant les grandes vacances de l'été 1904, il découvre les garrigues environnant Marseille et le Garlaban, auxquels il restera attaché toute sa vie.
Le Château de ma mère, 1h38
Réalisé par Yves Robert
Origine France
Genres Drame, Comédie, Aventure, Romance
Thèmes L'enfance, La famille, La provence
Acteurs Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Thérèse Liotard, Didier Pain, Julien Ciamaca, Victorien Delamare
Rôle Joseph Pagnol
Note75% 3.7932953.7932953.7932953.7932953.793295
Chaque fin de semaine et en été, le jeune Marcel Pagnol passe ses vacances en famille dans les collines du Garlaban, au-dessus de Marseille. Marcel a hâte de retrouver son « petit frère des collines », Lili des Bellons. Mais le trajet est long depuis la cité phocéenne. Joseph, le père de Marcel, décide alors de passer illégalement par les berges du canal pour raccourcir la marche de plusieurs kilomètres, ce qui n'est pas du goût d'Augustine, sa femme, angoissée à l'idée de traverser des propriétés privées. La famille Pagnol se fait bientôt surprendre dans les jardins du château de la Buzine appartenant à un ancien militaire.
La femme flic, 1h43
Réalisé par Yves Boisset
Origine France
Genres Drame, Policier
Thèmes La provence, Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Miou-Miou, Jean-Pierre Kalfon, Jean-Marc Thibault, François Simon, Roland Blanche, Leny Escudero
Rôle L'abbé Henning
Note64% 3.2408553.2408553.2408553.2408553.240855
Mutée à Lens (Pas-de-Calais), une jeune femme policière enquête sur un réseau de prostitution enfantine et se heurte à l'establishment local.
Retour à Marseille, 1h57
Réalisé par René Allio
Origine France
Genres Drame
Thèmes La famille, La provence
Acteurs Raf Vallone, Andréa Ferréol, Gilberte Rivet, Ariane Ascaride, Philippe Caubère, Armand Meffre
Rôle Monsieur André
Note60% 3.026153.026153.026153.026153.02615
Michel, la soixantaine, revient à Marseille pour assister aux obsèques de sa tante. Originaire d’Italie, c’est là-bas qu’il a réussi professionnellement et il est heureux de retrouver sa famille dont il force l’admiration. En sortant de l’église, on a volé la voiture de Michel et il apprend que c’est son jeune neveu, dit le « minot », qui est l’auteur du délit. Sans avertir la police, Michel part à la recherche du minot et de sa voiture. Plus que sa voiture, il souhaite surtout récupérer le porte-documents qu’il y a laissé et qui contient bon nombre de fausses factures compromettantes…
Molière
Molière (1978)
, 4h20
Réalisé par Élie Chouraqui, Ariane Mnouchkine
Origine France
Genres Drame, Biographie, Historique
Thèmes Film sur un écrivain, Politique, Théâtre, Politique, Royauté, Molière au cinéma
Acteurs Marie-Françoise Audollent, Roger Planchon, Philippe Caubère, Joséphine Derenne, Brigitte Catillon, Maurice Chevit
Rôle Molière/La Mort
Note76% 3.8268953.8268953.8268953.8268953.826895
La vie du dramaturge et comédien Molière, de ses débuts modestes à la gloire royale.
1789
1789 (1974)
, 2h26
Réalisé par Ariane Mnouchkine
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Théâtre, Adaptation d'une pièce de théâtre, Histoire de France, Révolution française
Acteurs Roland Amstutz, Lucia Bensasson, Jean-Claude Bourbault, Philippe Caubère, Joséphine Derenne, Louba Guertchikoff
Rôle Molière
Note71% 3.58583.58583.58583.58583.5858
Au lendemain de la fusillade du Champ-de-Mars du 17 juillet 1791, des bateleurs entreprennent de jouer les principaux événements des deux années qui viennent de s’écouler : de la réunion des États généraux à la proclamation de la loi martiale, en passant par la prise de la Bastille, la Grande Peur, et la nuit du 4 août. Dans une grande liesse populaire, ils tentent de montrer le détournement des espoirs, l’explosion de la joie puis l’effondrement du rêve d’égalité des droits. Pour ce faire, les bateleurs utilisent toutes les formes théâtrales, de la pantomime à la tragédie, des marionnettes à l’opéra-bouffe. Ils représentent ainsi les personnages importants ou humbles de cette année décisive et prennent à leur compte la phrase de Saint-Just : « La révolution doit s’arrêter à la perfection du bonheur.