Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Mohsen Makhmalbaf est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur, Monteur et Créateur du plateau Iranien né le 29 mai 1957 à Téhéran (Iran)

Mohsen Makhmalbaf

Mohsen Makhmalbaf
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Mohsen Makhmalbaf
Nationalité Iran
Naissance 29 mai 1957 (65 ans) à Téhéran (Iran)

Mohsen Makhmalbaf (en persan : محسن مخملباف) est un scénariste, réalisateur, monteur, producteur, acteur et directeur de la photographie iranien né le 29 mai 1957 à Téhéran (Iran). Ses filles, Samira et Hana Makhmalbaf, sont elles aussi réalisatrices.

Biographie

Né dans une famille pauvre au sud de Téhéran, il travaille dès l'âge de huit ans, et il change de métier treize fois avant d'avoir dix-sept ans. Avant la révolution iranienne, il s'engage en politique, est arrêté et emprisonné pendant plus de quatre ans, pour n'en sortir qu'après la révolution. Il abandonne la politique, se préoccupe de culture.

Il commence à écrire et tourner des films. Il publie également des livres, dix-sept à ce jour, traduits dans plus de dix langues. Ses films ont été montrés dans plus de quarante pays et ont été présentés plus de mille fois dans des festivals de films internationaux. En 2002, il avait remporté 26 prix. En 2000, l'Université de Boston lui décerne son prix spécial. En 2010, il est fait docteur honoris causa de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il appartient à la nouvelle vague du cinéma iranien.

Il enseigne le cinéma aux membres de sa famille. Marzieh Meshkini, sa femme, a reçu treize prix internationaux pour son film Le Jour où je suis devenue femme, et sa fille Samira a obtenu le prix du jury au Festival de Cannes en 2000 avec son film Le Tableau noir (Takht-e Siāh). Sa plus jeune fille, Hana, a réalisé son premier film, le documentaire Joie de la folie, en 2002, puis un deuxième en 2007, sa première fiction, tournée à Bâmiyân en Afghanistan : Le Cahier.



« J'ai vu de mes propres yeux 20 000 hommes, femmes et enfants autour de la ville de Hérat, en train de mourir de faim. Ils ne pouvaient pas marcher et étaient allongés sur le sol, attendant l'inéluctable. C'était la conséquence des récentes famines. Le même jour, le haut commissaire aux Réfugiés auprès des Nations unies, Mme Sadako Ogata, a visité ces gens et a promis que le monde les aiderait. Trois mois après, j'ai appris par une radio iranienne par la voix même de Mme Ogata qu'un million d'Afghans étaient condamnés à mourir de faim.

J'en suis arrivé à la conclusion que les bouddhas de Bamyan n'avaient pas été détruits mais s'étaient écroulés de honte... face à l'ignorance du monde envers l'Afghanistan. Ils se sont écroulés sachant que leur grandeur n'était d'aucun secours. »


— « L'Afghanistan, un pays sans image » dans En Afghanistan, les bouddhas n'ont pas été détruits, ils se sont écroulés de honte, 2001

Makhmalbaf crée une organisation non-gouvernementale pour permettre aux enfants afghans d'aller à l'école en Iran ; grâce à des modifications législatives dues à son action lors de la présidence de Mohammad Khatami, il parvient à envoyer des dizaines de milliers d'enfants afghans dans des écoles iraniennes. Il s'occupe à cette époque de plus de 80 projets concernant l'éducation, l'hygiène, la construction d'écoles, l'enseignement du cinéma en Afghanistan et en Iran.

Il vit plusieurs années avec sa famille à Kaboul, où il contribue à construire des écoles et des hôpitaux. Il aide un réalisateur afghan à produire un film. Sa fille Samira réalise un film en Afghanistan, intitulé À cinq heures de l'après-midi.

Une grande partie du travail de Mohsen Makhmalbaf, parmi ses films et ses écrits, est bannie en Iran. Il quitte son pays en 2004 en protestation contre l'extrême pression de la censure et ce qu'il considère comme le retour du fascisme en Iran.

En 2013, il est président du jury du 35e Festival international du film de Moscou. Deux ans plus tard, en 2015 il préside le jury du 39e Festival international du film de Hong Kong.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Mohsen Makhmalbaf (29 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

The Gardener, 1h27
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Genres Drame, Documentaire
Thèmes Religion, Documentaire sur la religion
Acteurs Mohsen Makhmalbaf
Note59% 2.9982452.9982452.9982452.9982452.998245
« Le Jardinier » est un documentaire poétique filmé dans les villes de Jérusalem, Haïfa et Saint-Jean-d’Acre, en Israël. C'est l'histoire d'un débat entre deux générations d’Iraniens ; Il s'agit des aspects positifs et négatifs de la religion. Le film nous éclaire aussi sur la beauté des Jardins Bahá'is.
The Story of Film : An Odyssey, 15h15
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma
Acteurs Alexandre Sokourov, Norman Lloyd, Lars von Trier, Paul Schrader, Kyōko Kagawa, Haskell Wexler
Rôle Lui-même
Note83% 4.19444.19444.19444.19444.1944
L'histoire du cinéma international racontée à travers l'histoire de l'innovation cinématographique. Couvrant six continents et douze décennies, il montre comment les cinéastes sont influencés par les événements historiques de leur époque et par les autres cinéastes.
Afghan Alphabet
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine Iran
Genres Documentaire
Acteurs Mohsen Makhmalbaf
Rôle Lui-même
Note68% 3.418673.418673.418673.418673.41867
Un Instant d'Innocence, 1h18
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Genres Drame, Comédie, Documentaire
Acteurs Mohsen Makhmalbaf, Hana Makhmalbaf
Rôle The Director
Note77% 3.8944653.8944653.8944653.8944653.894465
Un jeune homme idéaliste de dix-sept ans manifeste contre le chah, mais il donne un coup de couteau contre un policier et se retrouve en prison pour une peine de cinq ans. Vingt ans plus tard, il est devenu le célèbre réalisateur Mohssen Makhmalbaf. L'ancien policier vient un jour le voir pour lui demander de réaliser un film sur ces événements du passé. Chacun choisit un acteur pour interpréter le personnage de leur jeunesse. Ils passent une journée entière ensemble, afin de mieux se connaître. Le policier raconte à son acteur ce qu'il faut faire pour interpréter son rôle, et même comment offrir une fleur à une jeune fille qui vient demander l'heure tous les jours. Le réalisateur discute avec son acteur à propos de livres, du salut de l'humanité et comment l'on peut cacher un couteau dans un morceau de pain.
Salaam Cinema, 1h15
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine Iran
Genres Drame, Comédie, Documentaire
Acteurs Mohsen Makhmalbaf
Rôle Lui-même
Note76% 3.8378353.8378353.8378353.8378353.837835
A well-known Iranian director, Mohsen Makhmalbaf, plans to make a film for the celebration of the 100th anniversary of cinema. He placed an advertisement in a newspaper in order to hire one hundred actors. He has prepared 1000 application forms, but 5000 people show up. The result is a riot in which the applicants are trampled on and wounded. Mohsen Makhmalbaf auditions dozens of men and women in front of the camera; their statements, which are by turns funny and touching, reveal the reality of life in Iran. Thus, the director enables us to see and understand those intellectuals, students and children and above all the women, who can not normally be heard or seen. It shows, once again, that cinema is of vital importance in countries such as Iran.
Close-up
Close-up (1990)
, 1h34
Réalisé par Abbas Kiarostami
Origine Iran
Genres Drame, Documentaire, Policier
Thèmes L'usurpation d'identité, Escroquerie
Acteurs Mohsen Makhmalbaf, Abbas Kiarostami, Abolfazl Ahankhah
Rôle Lui-même
Note81% 4.0971654.0971654.0971654.0971654.097165
L’histoire est basée sur un fait divers : un jeune chômeur d’origine turque vient d’être emprisonné après avoir tenté d’escroquer une famille de la bourgeoisie de Téhéran. Auprès d’eux, il se fait passer pour la vedette du nouveau cinéma iranien, Mohsen Makhmalbaf, un intellectuel engagé dans la révolution islamiste qui devient de plus en critique envers le régime et dont la popularité est immense d’un bout à l’autre du pays. Hossein Sabzian a profité d’une rencontre avec une femme dans un bus pour lancer son imposture. Il a proposé à la famille Ahankhah de les enrôler dans son nouveau film et leur a extorqué un peu d’argent pour sa production imaginaire mais la supercherie est découverte par la famille, entrainant Hossein dans un procès .

Réalisateur

The Gardener, 1h27
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Genres Drame, Documentaire
Thèmes Religion, Documentaire sur la religion
Acteurs Mohsen Makhmalbaf
Note59% 2.9982452.9982452.9982452.9982452.998245
« Le Jardinier » est un documentaire poétique filmé dans les villes de Jérusalem, Haïfa et Saint-Jean-d’Acre, en Israël. C'est l'histoire d'un débat entre deux générations d’Iraniens ; Il s'agit des aspects positifs et négatifs de la religion. Le film nous éclaire aussi sur la beauté des Jardins Bahá'is.
Le Cri des fourmis
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Genres Drame, Aventure
Thèmes Religion
Note60% 3.0490153.0490153.0490153.0490153.049015
Elle est croyante (Mahnoor Shadzi), il est athée (Mahmoud Chokrolahi), ils sont iraniens et vont passer leur lune de miel en Inde. C'est un regard croisé sur l'Inde et ses philosophies et ses religions. Un enfant, oui mais pourquoi, pour qui ? Ils croisent aussi un occidental.
Sex and Philosophy, 1h42
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine France
Genres Drame, Romance
Note54% 2.709082.709082.709082.709082.70908
À son anniversaire, un homme de quarante ans qui se trouve seul, invite ses quatre ex-amantes à un cours de danse dont il est lui-même le professeur. Ces retrouvailles lui donnent l’occasion de revoir les raisons de l’effondrement de ses relations d’amour, et il réalise ainsi que plus le monde contemporain donne libre champ au sexe dans une relation, plus il s’éloigne de l'amour.
Kandahar
Kandahar (2001)
, 1h25
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine Iran
Genres Drame
Note67% 3.3965453.3965453.3965453.3965453.396545
Après avoir reçu une lettre suicidaire de sa sœur, Nafas, une réfugiée afghane au Canada décide de se rendre à Kandahar pour lui venir en aide. Parce qu'elle est journaliste, elle doit entrer en Afghanistan clandestinement et parcourir rapidement son chemin à pied pour retrouver sa pauvre sœur. En route, elle rencontre plusieurs personnes lui rappelant les conditions difficiles qu'elle a toujours cherché à fuir et qu'elle retrouve, malgré elle, pour sauver sa sœur.
Sokout Le Silence, 1h14
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine Iran
Genres Drame, Musical
Thèmes La musique, Musiques du monde, Musique
Note68% 3.442243.442243.442243.442243.44224
Khorshid, un garçonnet de 10 ans, vit avec sa mère dans un village du Tadjikistan. Il est aveugle. Nadereh, la petite protégée du luthier chez qui il travaille, l'accompagne chaque jour. Elle est son regard. Khorshid lui, vit et découvre la vie au travers des bruits de la ville, qui l'entraînent parfois jusqu'à se perdre.
Gabbeh
Gabbeh (1996)
, 1h12
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Origine Iran
Genres Drame, Romance
Note68% 3.4478253.4478253.4478253.4478253.447825
Un couple de personnes âgées marche vers la rivière afin de laver leur gabbeh. Quand le tapis est étalé sur le sol, une jeune fille, qui reçoit le nom de Gabbeh, semble surgir comme par magie d'un des motifs tissés de celui-ci. Le film présente son histoire et celle de sa famille, entre autres de son oncle qui espère trouver une épouse, et surtout de son désir vis-à-vis d'un jeune homme avec qui elle espère se marier.
Un Instant d'Innocence, 1h18
Réalisé par Mohsen Makhmalbaf
Genres Drame, Comédie, Documentaire
Acteurs Mohsen Makhmalbaf, Hana Makhmalbaf
Note77% 3.8944653.8944653.8944653.8944653.894465
Un jeune homme idéaliste de dix-sept ans manifeste contre le chah, mais il donne un coup de couteau contre un policier et se retrouve en prison pour une peine de cinq ans. Vingt ans plus tard, il est devenu le célèbre réalisateur Mohssen Makhmalbaf. L'ancien policier vient un jour le voir pour lui demander de réaliser un film sur ces événements du passé. Chacun choisit un acteur pour interpréter le personnage de leur jeunesse. Ils passent une journée entière ensemble, afin de mieux se connaître. Le policier raconte à son acteur ce qu'il faut faire pour interpréter son rôle, et même comment offrir une fleur à une jeune fille qui vient demander l'heure tous les jours. Le réalisateur discute avec son acteur à propos de livres, du salut de l'humanité et comment l'on peut cacher un couteau dans un morceau de pain.