Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Mikhaïl Naoumovitch Kalik est un Réalisateur et Scénariste né le 27 janvier 1927

Mikhaïl Naoumovitch Kalik

Mikhaïl Naoumovitch Kalik
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Naissance 27 janvier 1927
Mort 31 mars 2017 (à 90 ans)

Mikhaïl Naoumovitch Kalik (en russe : Михаи́л Нау́мович Ка́лик), né le 27 janvier 1927 à Arkhangelsk et mort le 31 mars 2017 à Jérusalem, est un réalisateur et scénariste soviétique.

Biographie

Mikhaïl (Moïsseï) Kalik nait dans une famille juive d'Arkhangelsk.
Son père Naoum Kalik est acteur du théâtre de marionnettes et l'un des fondateurs du Théâtre de la jeunesse ouvrière d'Arkhangelsk, la mère prénommée Lea-Liba est originaire d'une riche famille de Kiev.

D'abord inscrit à la faculté d'histoire du théâtre de l'Académie russe des arts du théâtre Kalik transfère son dossier d'étudiant en 1949 à l'Institut national de la cinématographie (VGIK) où il étudie dans la classe de Grigori Alexandrov.

En 1951, étiqueté avec plusieurs autres étudiants de «nationaliste bourgeois juif» il est arrêté et accusé d'activités contre-révolutionnaires. La sentence de dix ans de détention est prononcée à son encontre. On l'envoie à la prison de Lefortovo, puis au camp d'Ozerlag (Taïchet) et autres sites du Goulag. Il ne sera relâché et réhabilité qu'à l'ère de la déstalinisation. Il reprend ses cours cette fois sous la direction de Sergueï Ioutkevitch et sort, diplômé du VGIK en 1958.

Il débute avec l'Ataman Kodr, film d'aventure avec les éléments de folklore moldave coréalisé avec Boris Rytsarev aux studios Moldova-Film en 1958. La même année, les deux réalisateurs enchaînent avec l'adaptation de la Débâcle de Fadeiev sortie sous le titre La Jeunesse de nos pères. Kalik réalise ensuite seul La Berceuse (Kolybelnaïa, 1960) et L'homme suit le soleil qu'on peut aussi traduire par À la recherche du soleil (Chelovek idet za solntsem, 1962), inspirés du cinéma français de la Nouvelle Vague. L'influence de la nouvelle vague est tout particulièrement décelable dans L'homme suit le soleil où on retrouve les similitudes avec Le Ballon rouge (1956) de Albert Lamorisse.

Kalik considère comme sa plus grande réussite l'adaptation de la nouvelle de Boris Balter Adieu, les gosses ! sorti en 1964. Le film trouvera difficilement son public à cause de la censure soviétique.

Avec Inna Toumanian en 1968, il réalise Aimer (Liubit) où au sujet fictif se mêlent les interviews tournées dans le genre documentaire dont une du prédicateur Alexandre Men alors inconnu des médias. Le film est censuré, les coupures sont réalisées sans accord de ses auteurs et sa projection est limitée. Il est finalement retiré de la distribution en été 1969.

Peu avant son immigration pour Israël, en 1971, Kalik porte à l'écran Le Prix (The Price, 1968), la pièce d'Arthur Miller que les spectateurs ne découvriront qu'en 1989, car en Union soviétique les œuvres des artistes partis à l'étranger sont bannies de la scène culturelle.

Installé en Israël depuis 1971, il se consacre à la télévision et au travail d'enseignement. Il tournera un long métrage Trois et une en 1975, des courts métrages et des documentaires. En 1989, la perestroïka lui offre l'occasion de retrouver sa terre natale. Il en profite pour retrouver les pellicules originales et restaurer son film Aimer. En 1992, sort Et le vent revient son dernier film, largement autobiographique.

Le réalisateur meurt à Jérusalem des suites d'une longue maladie le 31 mars 2017.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Mikhaïl Naoumovitch Kalik (4 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Réalisateur

Aimer
Aimer (1968)

Réalisé par Inna Toumanian, Mikhaïl Naoumovitch Kalik
Genres Drame, Documentaire, Romance
Acteurs Alissa Freindlich, Igor Kvacha, Ekaterina Vassilieva, Svetlana Svetlitchnaïa, Andreï Mironov, Valentin Nikouline
Note72% 3.611393.611393.611393.611393.61139
Premier épisode. Une soirée dans un appartement réunit quelques jeunes gens. Pendant que ses amis dansent, l'un des invités reste penché sur son livre. Soudain la musique s'interrompt et fait place à un enregistrement d'une conversation où une femme déclare son amour à un homme. Les convives s'arrêtent de danser et se regroupent, tout ouïe, autour du magnétophone.
Adieu, les gosses !, 1h22
Réalisé par Mikhaïl Naoumovitch Kalik
Origine Russie
Genres Drame
Acteurs Mikhaïl Kononov, Yevgeny Morgunov
Note76% 3.8098253.8098253.8098253.8098253.809825
Un ancien militaire soviétique replonge avec nostalgie dans les souvenirs des derniers jours passés en compagnie de ses amis d'enfance, avant leur départ sur le front de la Seconde Guerre mondiale.
La Berceuse, 1h35
Réalisé par Mikhaïl Naoumovitch Kalik
Origine Russie
Genres Drame
Acteurs Ekaterina Savinova, Ada Vojtsik, Svetlana Svetlitchnaïa, Vladimir Zamansky
Note72% 3.618753.618753.618753.618753.61875
Vétéran de la Seconde Guerre mondiale le pilote Lossev apprend que sa fille Aurika née à Tchekany (quartier de Chișinău) en 1941 lorsqu'il était déjà mobilisé et qu'il croyait périe lors d'un bombardement, est probablement vivante. Elle doit avoir dix-sept ans. Il se lance à sa recherche.

Scénariste

Adieu, les gosses !, 1h22
Réalisé par Mikhaïl Naoumovitch Kalik
Origine Russie
Genres Drame
Acteurs Mikhaïl Kononov, Yevgeny Morgunov
Note76% 3.8098253.8098253.8098253.8098253.809825
Un ancien militaire soviétique replonge avec nostalgie dans les souvenirs des derniers jours passés en compagnie de ses amis d'enfance, avant leur départ sur le front de la Seconde Guerre mondiale.