Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Michel Audiard est un Acteur, Réalisateur, Scénariste et Producteur Français né le 15 mai 1920 à Paris (France)

Michel Audiard

Michel Audiard
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Paul Michel Audiard
Nationalité France
Naissance 15 mai 1920 à Paris (France)
Mort 28 juillet 1985 (à 65 ans) à Dourdan (France)

Michel Audiard, né à Paris le 15 mai 1920 et mort à Dourdan le 28 juillet 1985, est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français de cinéma, également écrivain et chroniqueur de presse.

S'inspirant de la gouaille du peuple parisien, les dialogues de Michel Audiard constituent l'un des meilleurs témoignages de l'irrévérence détachée propre aux années 1960. Parfois qualifié d'anarchiste de droite, un des seuls regrets qu'on lui connaisse est de ne pas avoir eu le temps d'adapter à l'écran le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.

Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques Audiard.

Biographie

Paul Michel Audiard naît au 2 de la rue Brézin, dans le 14e arrondissement de Paris, quartier populaire à cette époque, où il est élevé par son parrain. Il y poursuit sans grand intérêt des études qui le mènent jusqu'à un certificat d’études et un CAP de soudeur à l’autogène.

Passionné très jeune de littérature et de cinéma, il se forge une solide culture, en lisant notamment Rimbaud, Proust et Céline, et découvre les dialogues de Jeanson et de Prévert. Passionné également de bicyclette, il traîne du côté du vélodrome d'hiver, où il rencontre André Pousse, qu'il introduira plus tard dans le métier d’acteur. Songeant un temps à faire carrière dans le vélo, il y renonce toutefois car il « ne montait pas les côtes ».




La guerre
La Seconde Guerre mondiale, à laquelle il ne participe pas, est pour lui une période de privations, et la Libération le spectacle de tristes règlements de comptes.

Sous l'Occupation, il écrit dans plusieurs hebdomadaires collaborationnistes : la nouvelle Le Rescapé du Santa Maria dans L'Appel en 1943, dont les personnages juifs reprennent une symbolique antisémite, et en 1944 un article élogieux sur Autopsie des spectacles, écrit par Jean-Pierre Liausu, antisémite notoire. Dans cet article, il écrit : « Le monde qu'il est convenu d'appeler "artistique" et qui demeure dans sa majorité le plus coquet ramassis de faisans, juifs (pardonnez le pléonasme), métèques, margoulins… », qualifiant également Joseph Kessel de « petit youpin ».

Cependant, à partir de septembre 1943, il était membre du réseau de Résistance Navarre, tel qu'en témoigne une attestation du liquidateur du réseau, le capitaine Grolleau.

Il possédait une fiche d'adhésion au groupe Collaboration, qui rassemblait les élites intellectuelles collaborationnistes ; convoqué au commissariat du parc Montsouris le 17 mars 1947, il affirme que cette inscription s'était faite à son insu, justification qu'il répète en 1978.


L'après-guerre
Le 3 mai 1947, il épouse Marie-Christine Guibert en l'église Saint Dominique (Paris 14e). Avec « Cri-Cri », il aura deux garçons : François (né en 1949, mort en 1975) et Jacques (né le 30 avril 1952). Bien que toujours marié, il a en 1953 un troisième garçon, non reconnu, Bruno Meynis de Paulin, qui écrit en 2004 Être le fils de Michel Audiard (éd. Michel Lafon).

Au lendemain de la guerre, il vivote comme livreur de journaux, ce qui lui permet d’approcher le milieu du journalisme. Il entre ainsi à l’Étoile du soir, où il commence une série d'articles sur l'Asie, rédigés sur les comptoirs des bistrots parisiens. La découverte de l'imposture lui valant d'être rapidement remercié, il devient alors critique pour Cinévie.

En 1949, le réalisateur André Hunebelle le fait entrer dans le monde du cinéma en lui commandant le scénario d’un film policier, Mission à Tanger, bientôt suivi de deux autres films, de trois romans policiers, et des premiers succès d’adaptation de romans au cinéma (Garou-Garou, le passe-muraille, Les Trois Mousquetaires). Sa notoriété s’étend. En 1955, grâce à Gilles Grangier, il rencontre Jean Gabin, à qui il propose le scénario de Gas-oil. Ainsi commence une collaboration de sept ans et 17 films, dont plusieurs grands succès (Les Grandes Familles, Les Vieux de la vieille, Le Baron de l'écluse, Un singe en hiver, Le cave se rebiffe), et qui ne s’est que peu interrompue : (Babette s'en va-t-en guerre, Un taxi pour Tobrouk).


La célébrité
Michel Audiard est à présent un scénariste populaire, ce qui lui attire les foudres des jeunes cinéastes de la Nouvelle Vague, pour lesquels il symbolise le « cinéma de papa ». En 1963, après s’être un peu fâché avec Jean Gabin, il écrit pour Jean-Paul Belmondo (Cent mille dollars au soleil d'Henri Verneuil) et toute une équipe d’acteurs talentueux, dont Lino Ventura, Francis Blanche, Bernard Blier, Jean Lefebvre (Les Tontons flingueurs et Les Barbouzes de Georges Lautner). Mais la fâcherie avec Jean Gabin ne dure pas, et ils se retrouvent en 1967 pour Le Pacha et collaboreront encore occasionnellement (Sous le signe du taureau de Gilles Grangier ou Le drapeau noir flotte sur la marmite).

En 1966, il entame une carrière de réalisateur et tourne des films dont les titres sont parmi les plus longs du cinéma français : (Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !, Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages). Mais après huit films et un documentaire, dont les succès restent médiocres, il revient à sa véritable vocation.

Le 19 janvier 1975, alors qu’il travaille avec le réalisateur Philippe de Broca au scénario de L'Incorrigible, il est durement touché par la nouvelle de la mort de son fils François, tué dans un accident de voiture. Il en conservera une profonde tristesse, qui donnera désormais à son œuvre une tonalité plus sombre (Garde à vue et Mortelle Randonnée de Claude Miller), même s’il continue par ailleurs à participer à de gros succès populaires (Le Grand Escogriffe, Tendre Poulet, Le Guignolo, Le Professionnel, Canicule). En 1978, il publie un roman en partie autobiographique La nuit, le jour et toutes les autres nuits, pour lequel il reçoit le prix des Quatre jurys. Il obtient la reconnaissance de ses pairs en remportant le César du meilleur scénario en 1982 pour Garde à vue.

Gérard Lebovici lui propose ainsi qu'à Patrick Modiano d'écrire une adaptation du livre, L'instinct de mort de Jacques Mesrine, que Philippe Labro réaliserait. Le projet est abandonné à la suite de l'assassinat du producteur.



Il a vécu dans un duplex rue de l'Assomption (16e arrondissement) puis à l'hôtel de La Trémoille, 14 rue de La Trémoille (8e arrondissement), dans la chambre 102, payée par la production, et où il écrivait ses scénarios.

Il meurt le 28 juillet 1985 dans sa maison de Dourdan, des suites d'un cancer, à l'âge de 65 ans.

Il repose au cimetière de Montrouge, dans le 14e arrondissement de Paris.


Postérité
Les dialogues des films scénarisés par Michel Audiard font l'objet d'un véritable culte populaire, comme en témoigne le nombre de sites web consacrés au sujet.

Alexandre Astier (créateur de la série Kaamelott) est un inconditionnel de Michel Audiard et affirme s'en inspirer pour les dialogues de sa propre série. Il en a été de même pour Bruno Solo et Yvan Le Bolloc'h pour la série télévisée Caméra Café.

Ses meilleurs films

Poisson d'avril (1954)
(Concepteur de dialogues)
L'Animal (1977)
(Scénariste)
Le corps de mon ennemi (1976)
(Scénariste)
La Cage aux folles 3: Elles se marient (1985)
(Scénariste)
Cent mille dollars au soleil (1964)
(Ecrivain)
Le cave se rebiffe (1961)
(Concepteur de dialogues)

Le plus souvent avec

Jean Carmet
Jean Carmet
(16 films)
Bernard Blier
Bernard Blier
(19 films)
Robert Dalban
Robert Dalban
(18 films)
Georges Lautner
Georges Lautner
(15 films)
Marcel Bernier
Marcel Bernier
(22 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Michel Audiard (111 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Tendre poulet, 1h45
Réalisé par Philippe de Broca
Origine France
Genres Comédie, Action, Policier
Acteurs Annie Girardot, Philippe Noiret, Catherine Alric, Hubert Deschamps, Paulette Dubost, Brenda Vaccaro
Rôle Le mainate (voix)
Note67% 3.379993.379993.379993.379993.37999
Lise Tanquerelle (Annie Girardot), commissaire de police, a la surprise de constater que le cyclomotoriste qu'elle vient de heurter avec sa voiture n'est autre qu'Antoine Lemercier (Philippe Noiret), un ancien camarade de classe qu'elle n'a pas vu depuis 20 ans. Ces retrouvailles donnent lieu à un coup de foudre, mais Lise cache sa profession à Antoine, devenu professeur de grec et farouchement anti-police. Parallèlement à cette romance naissante, Lise doit enquêter sur une série de meurtres bizarres : trois députés assassinés successivement, un poinçon planté dans le dos.
Chantons sous l'occupation, 1h30
Réalisé par André Halimi
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes La musique, Documentaire sur la guerre, Documentaire historique, Documentaire sur la musique, Documentaire sur une personnalité, Musique, Politique, Documentaire sur la Seconde Guerre mondiale, Histoire de France, L'Occupation allemande en France
Acteurs Pascal Mazzotti, Jean Marais, Maurice Bardèche, Michel Audiard, André Pousse
Rôle Lui-même
Note62% 3.117063.117063.117063.117063.11706
On le sait, les stars de la chanson française, en général, n'ont pas été trop intimidées - ni inquiétées - par l'occupant allemand. Certaines, d'ailleurs, se sont empressées de séduire les oreilles pétainistes et nazies. Fallait-il, ou non, continuer à chanter? Cette activité pouvait-elle passer pour une forme de collaboration? A questions dérangeantes, réponses ambiguës! Quoi qu'il en soit, et comme le montre ce film, les années sombres ont été plutôt fertiles pour la chanson française.
C'est jeune et ça sait tout!
Réalisé par Claude Mulot
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Jean Lefebvre, Michel Galabru, Darry Cowl, Christine Fabréga, Michel Audiard, Nathalie Courval
Rôle Le père de Joëlle
Note51% 2.557652.557652.557652.557652.55765
Joëlle, la jeune nièce française des Lebrun, canadiens habitant Montréal, et directeur d'une usine de nourriture pour chiens. arrive chez eux pour quelques temps. La voyant comme une jeune fille prometteuse, ils s'entendent pour parfaire son éducation. Mais éduquera bien qui éduquera le dernier.
Comment réussir quand on est con et pleurnichard, 1h30
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Jean Carmet, Jean-Pierre Marielle, Stéphane Audran, Jane Birkin, Jean Rochefort, Daniel Prévost
Rôle un infirmier
Note55% 2.7682652.7682652.7682652.7682652.768265
Antoine Robinaud, voyageur de commerce, possède une technique imparable pour vendre ses bouteilles de vermouth frelaté : il apitoie les âmes sensibles en se lamentant sur les malheurs du monde en général, et sur les siens en particulier, s'inventant des maladies imaginaires et enterrant sa mère à chaque nouvelle vente. Sa stratégie se révèle particulièrement efficace auprès des dames : de la maîtresse suicidaire d'un directeur de palace à la strip-teaseuse attirée par les minables, chacune de ses conquêtes lui fait gravir une marche dans l'échelle sociale…
Vive la France, 1h25
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Michel Audiard
Rôle Récitant / Narrator (voice)
Note59% 2.988232.988232.988232.988232.98823
Comme tout documentaire, celui-ci reflète le point de vue de son auteur. Audiard commente ici des bandes d'actualités de la troisième république jusqu'aux années "De Gaulle" en n'omettant pas les deux guerres mondiales et l'occupation. Le ton est volontairement caustique, proche du pamphlet et n'épargne (presque) personne.
Le drapeau noir flotte sur la marmite, 1h18
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Transport, Le train
Acteurs Jean Gabin, Ginette Leclerc, Jacques Marin, Éric Damain, Claude Piéplu, Micheline Luccioni
Rôle un cheminot
Note57% 2.8522.8522.8522.8522.852
Alexandre Volabruque, le chef d'Antoine Simonet à la SNCF, à Villeneuve-Saint-Georges, félicite chaleureusement son employé pour la construction d'une maquette en allumettes d'une frégate avec laquelle il vient de remporter un prix à l'exposition des artistes cheminots. Mais Volabruque, qui a de la suite dans les idées, tient à présent à ce que Simonet lui construise un véritable bateau pour pêcher la daurade. Il a en effet l'idée fixe d'aller passer sa retraite à Dieppe, à bord d'un Grondin, qui lui permettrait de vivre du produit de sa pêche. Simonet, songeant à son avancement, n'ose pas refuser, d'autant plus que Volabruque a encore deux ans à faire avant de prendre sa retraite… et n'est pas réputé pour être tendre.
Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !, 1h25
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie, Policier
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique, LGBT, Travestissement au cinéma
Acteurs Annie Girardot, Bernard Blier, Mireille Darc, Sim, Catherine Samie, Jean Le Poulain
Rôle un preneur de son à la télévision
Note62% 3.1455653.1455653.1455653.1455653.145565
Germaine, une femme de ménage, a trois clients : M. Alexandre Liéthard, un caissier suppléant à la prévoyance de crédit, obsédé sexuel qui pioche dans la caisse pour financer ses frasques, Francine Marquette, une présentatrice télé considérée comme la future Première dame de France et M. Phalempin, un éducateur d'enfants dans les quartiers défavorisés de la capitale. Au fil des jours, Germaine apprend certains de leurs secrets (Alexandre a assassiné son supérieur hiérarchique et l'a enterré dans son jardin, Phalempin travaille comme artiste travesti la nuit dans un cabaret, et Francine, ancienne prostituée a participé à des parties fines avec des hommes politiques). En révélant habilement ces secrets, au détour des conversations plutôt anodines, elle arrive à ce que le caissier fasse chanter la présentatrice qui, elle, fait chanter l'éducateur qui, lui, fait chanter le caissier.
Sortie de secours
Réalisé par Roger Kahane
Origine France
Acteurs Régine, Jacques Richard, Claude Giraud, Jean Le Poulain, Christian de Tillière, Claude Chabrol

Une actrice sans grâce secoue la médiocrité d'une vie qui ne veut jamais sourire. Cette femme ne désespère pas. Elle compte bien obliger la vie à finir par s'occuper d'elle...
Une Veuve en Or, 1h25
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Michèle Mercier, Claude Rich, André Pousse, Jacques Dufilho, Sim, Roger Carel
Rôle le vendeur de France-Soir
Note50% 2.5443352.5443352.5443352.5443352.544335
Une femme cherche à faire éliminer son mari pour toucher un héritage de 100 000 000 de dollars qu'elle n'aura qu'à l'unique condition qu'elle devienne veuve.
Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, 1h19
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie, Policier
Thèmes Hold up, Gangsters, Escroquerie
Acteurs Bernard Blier, Marlène Jobert, Françoise Rosay, Mario David, André Pousse, Robert Berri
Rôle le rapporteur aux finances (non crédité)
Note60% 3.0077353.0077353.0077353.0077353.007735
Rita va jouer de ses relations, notamment amoureuses, parmi les truands pour obtenir sa part dans un partage de lingots d'or. Jacky réussit à braquer un chargement d'or, mais Fred (le fiancé de Rita) l'élimine et met la main sur le butin. Malheureusement, il se fait doubler par Charles « le téméraire » qui s'est associé opportunément à Rita. Charles trahit Rita en ne lui versant pas sa part du magot. Celle-ci va se plaindre à sa tante, Léontine, femme escroc en retraite sur la côte d'Azur, depuis l'arrestation d'Al Capone.
Le Duel à travers les âges, 29minutes
Origine France
Acteurs Michel Audiard, Claude Dauphin, Louis Bugette, Philippe Hersent, Jack Ary, Charles Bayard
Rôle commentaires

À travers des extraits de films, d’images d’actualité et de reconstitutions, ce film retrace les différentes périodes du duel.

Réalisateur

Comment réussir quand on est con et pleurnichard, 1h30
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Jean Carmet, Jean-Pierre Marielle, Stéphane Audran, Jane Birkin, Jean Rochefort, Daniel Prévost
Note55% 2.7682652.7682652.7682652.7682652.768265
Antoine Robinaud, voyageur de commerce, possède une technique imparable pour vendre ses bouteilles de vermouth frelaté : il apitoie les âmes sensibles en se lamentant sur les malheurs du monde en général, et sur les siens en particulier, s'inventant des maladies imaginaires et enterrant sa mère à chaque nouvelle vente. Sa stratégie se révèle particulièrement efficace auprès des dames : de la maîtresse suicidaire d'un directeur de palace à la strip-teaseuse attirée par les minables, chacune de ses conquêtes lui fait gravir une marche dans l'échelle sociale…
Bons baisers... à lundi, 1h30
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Bernard Blier, Jean Carmet, Maria Pacôme, Évelyne Buyle, Jean-Jacques Moreau, Jacques Canselier
Note57% 2.8816252.8816252.8816252.8816252.881625
Henri-Pierre (Jean Carmet), Bob (Jean-Jacques Moreau) et Dimitri (Jacques Canselier) sont trois gangsters minables qui s'aventurent chez Frankie Strong (Bernard Blier), le roi du show-business et son épouse Mirette (Maria Pacôme), pour les dévaliser. Malheureusement, comme tous les gens riches, Strong et ses amis n'ont pas d'argent sur eux, seulement des cartes de crédit. Henri-Pierre finit par accepter un chèque, avant de s'apercevoir qu'étant vendredi soir, les banques n'ouvrent que le lundi. Les braqueurs et les braqués vont donc passer le week-end ensemble, en famille, et les rôles vont parfois se trouver inversés…
Vive la France, 1h25
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Michel Audiard
Note59% 2.988232.988232.988232.988232.98823
Comme tout documentaire, celui-ci reflète le point de vue de son auteur. Audiard commente ici des bandes d'actualités de la troisième république jusqu'aux années "De Gaulle" en n'omettant pas les deux guerres mondiales et l'occupation. Le ton est volontairement caustique, proche du pamphlet et n'épargne (presque) personne.
Elle cause plus, elle flingue !
Réalisé par Michel Audiard
Origine France
Genres Comédie, Policier
Acteurs Annie Girardot, Bernard Blier, Maurice Biraud, Roger Carel, Jean Carmet, Darry Cowl
Note51% 2.550892.550892.550892.550892.55089
La « princesse » d'un bidonville de Champigny-sur-Marne, à l'aide de ses serviteurs dignes d'une cour des miracles recycle, dans une machine qui joue une samba, tous ceux qui lui tombent entre les mains. Leurs os servent ensuite parfois de « saintes reliques » aux autorités ecclésiastiques.