Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Michaël Abiteboul est un Acteur Français

Michaël Abiteboul

Michaël Abiteboul
Michaël Abiteboul a participé à 51 films (en tant qu'acteur, réalisateur ou scénariste).
Parmis ceux là, 2 ont bien marchés suivant le box office France et Monde.

Voici les meilleurs films classés par le nombre d'entrées :

Acteur

Un Bonheur n'arrive jamais seul, 1h45
Réalisé par James Huth
Origine France
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Acteurs Sophie Marceau, Gad Elmaleh, François Berléand, Maurice Barthélemy, Bérénice Marlohe, Michaël Abiteboul
Rôle Lionel Ronssin
Note64% 3.23623.23623.23623.23623.2362
Sacha, pianiste bohème et célibataire endurci, chouchouté par une mère inquiète, et Charlotte, mère de famille nombreuse des beaux quartiers, divorcée plusieurs fois, en quête de stabilité, se rencontrent par hasard, tombent amoureux en dépit du gouffre qui les sépare, tentent de résister à la dure loi de la réalité. La chose est d'autant moins simple que Charlotte est divorcée du redoutable Alain Posche, industriel richissime qui entend encore régenter sa vie, et qui se trouve être le principal client de l'agence de publicité grâce à laquelle Sacha parvient à joindre les deux bouts. Posche n'économise aucun coup tordu pour faire capoter la nouvelle liaison de son ex-femme.
L'Hermine
L'Hermine (2015)
, 1h38
Réalisé par Christian Vincent
Origine France
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique, Policier, Romance
Acteurs Fabrice Luchini, Sidse Babett Knudsen, Michaël Abiteboul, Raphaël Ferret, Miss Ming, Corinne Masiero
Rôle Jourd'hui, l'avocat de la défense
Note65% 3.2859053.2859053.2859053.2859053.285905
À Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, Michel Racine est un président de cour d'assises implacable, qui suscite peu de sympathie parmi les avocats de la défense et certains collègues en raison de son caractère distant et austère, ce qui lui vaut d'être surnommé le « Président aux deux chiffres », car les accusés des procès qu'il préside en prennent pour plus de dix ans. Il vit à l'hôtel, séparé de sa femme. Bien que grippé, Racine préside le procès de Martial Beclin, accusé d'avoir mortellement frappé son nourrisson de sept mois, Melissa, à coup de bottes rangers. L'accusé refuse de se justifier, préférant répéter qu'il est innocent. Racine opère la sélection des jurés, issus de différents milieux sociaux. Soudain, il tire au sort le nom de Ditte Lorensen-Cottret, qu'il semble connaître. Lorsque les jurés se rendent dans un bistrot pour faire plus ample connaissance, Racine envoie un SMS sur le portable de Ditte. Il est révélé que Ditte travaille comme médecin anesthésiste dans un hôpital, qu'elle est divorcée et mère d'une adolescente de dix-sept ans, et qu'elle a soigné Racine à la suite d'un accident six ans auparavant. Racine, tombé amoureux d'elle lors de son séjour à l'hôpital, lui avait envoyé une lettre d'amour, restée sans réponse. Il l'avait revue lors d'un repas entre amis, mais elle avait coupé court à toute relation. Ils reparlent du passé en buvant un verre, dévoilant une facette plus humaine de la personnalité de Racine.