Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Linda Hamilton est une Actrice Américaine née le 26 septembre 1956 à Salisbury (Etats-Unis)

Linda Hamilton

Linda Hamilton
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Linda Carroll Hamilton
Nationalité Etats-Unis
Naissance 26 septembre 1956 (62 ans) à Salisbury (Etats-Unis)

Linda Hamilton est une actrice américaine née le 26 septembre 1956 à Salisbury (Maryland).

Elle est principalement connue pour avoir interprété le personnage de Sarah Connor dans les films de science-fiction Terminator (1984) et Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991), ainsi que pour son rôle de Catherine Chandler dans la série télévisée La Belle et la Bête, pour laquelle elle a été nommée deux fois aux Golden Globes et une fois aux Emmy Awards.

Sa filmographie compte également, entre autres, le film Le Pic de Dante et le téléfilm The Color of Courage.

Linda Hamilton a été l'épouse du réalisateur James Cameron, de 1997 à 1999. Leur divorce reste l’un des plus coûteux d'Hollywood.

Biographie

Famille et adolescence
Linda Hamilton naît à Salisbury dans le Maryland. Sa mère est une descendante de colons arrivés sur le Mayflower (1620) et son père, Carroll Stanford Hamilton, est médecin. Le père de Linda meurt d'un accident de voiture lorsqu’elle a cinq ans, sa mère se remarie par la suite avec un officier de police. Elle a une sœur jumelle, Leslie Hamilton (née six minutes après elle), une sœur ainée, Laura Hamilton, et un frère cadet, Ford Hamilton.

De son enfance, Linda Hamilton a dit un jour qu'elle avait grandi dans une « famille protestante anglo-saxonne très ennuyeuse », et qu'elle « dévorait des livres » durant son temps libre.

Les parents essayent d'initier leurs enfants aux arts dès leur plus jeune âge. Leur père adorait le théâtre, l’opéra et la musique classique, tandis que leur mère aimait la couture et la peinture. Les quatre enfants grandissent près de la baie de Chesapeake et font leurs études à l'école secondaire Wicomico de Salisbury.

Linda commence à jouer la comédie dès son jeune âge, sans avoir l’idée d’en faire carrière : elle rêve de devenir archéologue ou pompier.


Théâtre
Le fait d'avoir interprété le rôle de La Belle au bois dormant est l’un des premiers souvenirs de Linda Hamilton :
« Ma mère prit quelques faux bijoux d’un de ses costumes et fit une couronne pour moi. Je me suis trouvée. Je n’oublierai jamais la joie ressentie à cet instant ». Linda avait trouvé sa voie : « J’aime jouer. J’ai toujours aimé. J’ai fait du théâtre pour enfants quand j’étais jeune. Pas de talent particulier pour autant. Vous savez, j’ai une sœur jumelle alors ils nous avaient mises ensemble. Je suis sûre qu’ils ont pensé que ce serait vraiment mignon d’avoir les jumelles Hamilton pour le même rôle. J’ai découvert ma passion pour jouer à ce moment-là ». Sa passion pour la comédie continue de s’accroître lors de son travail avec un groupe d’enfants jouant du théâtre à Salisbury.

Pendant l’école secondaire, elle devient l’assistante du répétiteur et a aussi dirigé une pièce.
En 1974, après avoir été diplômée de la Wicomico High School, elle s'inscrit au Washington College à Chestertown, Maryland. Là, elle participe à quelques productions d’étudiants tirées du Prométhée enchaîné d’Eschyle, ainsi que The Adding Machine d’Elmer Rice.

Peu de temps après, elle rejoint les Kent Players, une troupe théâtrale basée à Chestertown et joue dans des pièces dont La Souricière (The Mousetrap) d’Agatha Christie, Vu du pont (A View from The Bridge) d’Arthur Miller, mais aussi dans l’adaptation musicale de L'Importance d'être Constant (The Importance of Being Earnest) d’Oscar Wilde, et dans une pièce adaptée de la nouvelle Histoire de Tom Jones, enfant trouvé d’Henry Fielding.

Après deux ans passés au Washington College, elle décide de se rendre à New York afin d’étudier dans une école d’arts dramatiques. Partie avec son petit-ami de l’époque, elle s’inscrit en 1976 au Lee Strasberg Theatre Institute. Elle peut y étudier la technique de jeu et reçoit, entre autres, l’enseignement de Nicholas Ray.

En 1989, un bref retour au Washington College lui permet de recevoir une citation (Alumni Citation) la désignant comme « étudiante exceptionnelle ».


Début à la télévision
À la suite de nombreuses apparitions dans des productions d’étudiants, c’est un petit rôle dans la série télévisée Search for Tomorrow qui permet à Linda Hamilton de commencer sa carrière professionnelle. Son agence, s’apercevant qu'elle était peu demandée au théâtre, l'a alors encouragée à tenter sa chance à Los Angeles.

En 1979, elle emprunte 2 000 dollars et part pour la Californie. Une fois son premier rôle obtenu, une apparition dans Shirley, il ne lui restait plus que 6 dollars.


Terminator
C’est en 1984 que la carrière de Linda Hamilton prend un tournant décisif, grâce au film de science-fiction Terminator de James Cameron. Dans ce film, elle interprète le rôle de Sarah Connor, une jeune femme vivant à Los Angeles comme serveuse. Sa vie tourne au cauchemar lorsqu'un tueur implacable (Arnold Schwarzenegger) la poursuit pour des raisons inexpliquées.

Quand, en 1984, elle apprend qu’Arnold Schwarzenegger interprétera le rôle du Terminator, Linda n'est pas convaincue : « Je ne prenais pas Schwarzenegger très au sérieux comme acteur à ce moment-là. Je me suis dit : "Oh Seigneur, pourquoi prendre un homme qui ressemble à une machine pour en jouer une ? Prenez quelqu’un de frêle pour faire ces actes surhumains." Et j’avais tort. Il a été employé efficacement, et il a été très bien servi par ce film. »


La Belle et la Bête
L’année 1987 permet à Linda Hamilton de faire un retour à ses premiers débuts à la télévision avec la série La Belle et la Bête, où elle incarne une avocate, Catherine Chandler, vivant une histoire d’amour impossible avec un homme-lion, Vincent, interprété par Ron Perlman. La série rencontre un joli succès et prend fin après trois saisons, en 1990.


Terminator 2 : Le Jugement dernier
En mars 1990, Linda Hamilton accepte de reprendre le rôle de Sarah Connor dans Terminator 2 : Le Jugement dernier, personnage dont la personnalité a fortement évolué, dix ans après les événements du premier film.

En incarnant une femme plus forte et laissant ainsi loin derrière elle la serveuse timide et faible luttant pour prendre sa destinée en main, Sarah est presque un nouveau rôle pour elle. Ainsi, treize semaines avant que le tournage du film ne commence, Linda Hamilton suit un entraînement sportif intensif : « J’ai travaillé avec un coach, six jours par semaine : aérobic, jogging, trampoline mais surtout du bodybuilding ».

Hamilton s’est aussi entraînée au tir, afin de rendre son personnage plus authentique et plus crédible. Une fois son corps métamorphosé, il lui fallait encore entrer dans l’esprit de guerrière de Sarah Connor. Une formation très éprouvante avec un commando israélien l’aide à y parvenir. Au programme : manœuvre des armes, formation de mission, judo et discipline mentale.

Quand la production du film commence, l'actrice, qui avait pris 18 kilos durant sa grossesse, était pourtant maigre. Bien que son poids fût égal à celui de 1984 dans Terminator, son corps n’était maintenant plus que muscles. Son rôle de Sarah Connor reste un personnage mythique avec la citation culte : « Pas de destin, mais ce que nous faisons. »

Dans ce film, deux membres de la famille de Linda font une apparition, son fils Dalton, alors âgé de quatre ans, et sa sœur jumelle, Leslie. On peut voir Dalton dans la scène du parc avant la destruction de Los Angeles et Leslie dans le rôle du T-1000 prenant l’apparence de Sarah.


Suite de la carrière
Malgré le fait d’être arrivée à son apogée, en 1991, la carrière de Linda Hamilton prend ensuite un tournant plus calme et moins commercial. À l’époque de Terminator 2, elle explique à un journaliste, lui demandant pourquoi son statut de star ne s'est pas accru après le premier Terminator, que c’était dû à un choix personnel : « Si je l’avais vraiment voulu, j’aurais pu prendre des rôles similaires. Je ne le voulais pas ; après les gens ne vous reconnaissent que comme celle qui a gagné la célébrité avec... ». Avant de mettre sa carrière entre parenthèses pendant trois ans, Linda fait une dernière apparition dans l'émission Saturday Night Live.

En 1994, elle retrouve les plateaux de tournage avec le thriller Silent Fall. L’année suivante est un peu plus chargée avec le film Separate Lives et les deux téléfilms, The Way to Dusty Death et A Mother’s Prayer.

En 1996, elle reprend à nouveau son personnage fétiche, Sarah Connor, pour le mini film T2 3-D: Battle Across Time. Diffusé dans les parcs d’attractions Universal Parks & Resorts, il dure un petit quart d’heure et a coûté la bagatelle de 60 millions de dollars. On y retrouve également Arnold Schwarzenegger, Edward Furlong et Robert Patrick.

Après avoir joué dans le thriller Shadow Conspiracy (1997), on la retrouve dans un film d’action, le Pic de Dante (Dante’s Peak). Elle y partage l’affiche avec Pierce Brosnan. Une apparition dans la série humoristique Frasier termine l’année 1997.

L’année 1998, est consacrée à la télévision, avec plusieurs téléfilms : On the Line, Robots Rising, Rescuers: Stories of Courage: Two Couples, Point Last Seen. Elle joue aussi dans un épisode de la série Batman, les nouvelles aventures.

En 1999, elle tourne dans le téléfilm The Color of Courage, qui relate l’arrivée d’une famille de couleur noire dans un quartier habité exclusivement par des blancs. Elle joue aussi pendant un épisode dans la série Batman, la relève, suivi du film The Secret Life of Girls. En 2000, suit le film Sex and Mister X et trois épisodes de Buzz Lightyear of Star Command. Le film indépendant, Affaires de femmes (A Girl Thing), le téléfilm Bailey's Mistake et le thriller Skeletons in the Closet composent l’année 2001.

Les années suivantes sont peu remplies : elle tourne en 2002 le téléfilm Silent Night ; en 2003 et 2004, les films Wholey Moses et Jonah.



En 2003, elle ne souhaite pas faire partie du 3e volet de la saga Terminator, Terminator 3 : le soulèvement des machines. Elle trouve qu’il n’y a pas de nouvelles perspectives pour Sarah dans ce film. Selon elle, ce troisième volet est surtout axé sur les personnages de John Connor et du Terminator. Le fait que James Cameron ne réalise pas le film l’avait déjà fortement dissuadée.

En 2005 et 2006, on la voit dans les films Smile, Missing in America et dans la comédie The Kids and I et le temps de deux épisodes dans la série According to Jim. Les films Broken, In Your Dreams et une apparition dans la série Thief, ainsi que le téléfilm familial Home by Christmas clôturent l’année 2006.

En 2009, elle confirme à MTV qu'elle va reprendre son rôle de Sarah Connor dans Terminator Renaissance, réalisé par McG, en tant que voix off : « Nous sommes encore en train d'en parler, je n'ai pas encore lu mes répliques, je ne sais pas de quoi il retourne. Ma contribution sera une voix-off. Je serais sans doute très heureuse de prêter ma voix. Ils sont en train d'écrire cette partie, nous avons fini les négociations ».

En 2010, elle tourne dans la saison 4 de la série Chuck où elle incarne la mère disparue de Chuck (Zachary Levi), le personnage principal.

En 2017, James Cameron annonce qu'elle reprendra le rôle de Sarah Connor dans le prochain Terminator, réalisé par Tim Miller, où elle retrouvera Arnold Schwarzenegger. Le film est écrit et produit par Cameron.


Vie privée
Trouble bipolaire
Le père de Linda Hamilton souffrait de trouble bipolaire, appelé autrefois maniaco-dépression et, très tôt, elle-même en ressentit les symptômes. Cependant, elle refusa longtemps de se soigner avec des médicaments, cette idée lui faisant peur.


Presque toute sa vie fut l’alternance d’un état d’euphorie à un état de tristesse et de désespoir avec, dans l’intervalle, des périodes d’humeur normale. Mais, à la fin de ses trente ans, elle accepte enfin de se soigner à l’aide de médicaments : « Finalement je me suis rendue et j’ai accepté. C’est ainsi que Dieu m’a faite. La vie est un petit peu plus dure pour moi. Lorsque c’était devenu épuisant, j’ai demandé de l’aide. Je crois que les anti-dépresseurs m'ont sauvé la vie. »

Addiction à la drogue et l’alcool
En 1982, un évènement imprévu fait basculer la vie de Linda Hamilton dans l’enfer de la cocaïne et de l’alcool. Quand le temps vient de régler l’acompte de sa propriété, elle découvre que son agent artistique, Harvey Glass, a détourné 107 000 dollars de ses revenus. « C’était un cauchemar, j’ai dû faire un emprunt afin de pouvoir rembourser cet acompte. »

Sa frustration étant terrible, elle commence à prendre de la cocaïne. Devenue très dépendante, elle et un ami vont jusqu’à en acheter vingt-huit grammes pour les « sniffer » complètement. « Il y a des drogues qui stimulent l’âme mais la cocaïne en est une qui ferme juste le cœur. C’est vraiment horrible de sniffer des drogues. J’ai arrêté de moi-même mais à un moment j’ai eu peur de devoir rentrer dans un centre de désintoxication. J’étais vraiment en difficulté. » L’alcool fut aussi un problème à cette époque.

Finalement, après trois années, elle réussit à renoncer à la tentation de la drogue et de l’alcool.


Mariage avec Bruce Abbott
C’est en tournant son premier film, T.A.G. – The Assassination Game (1982), que Linda Hamilton rencontre son premier mari, l’acteur Bruce Abbott. Ils se marient dans l’année, le 19 décembre 1982.

À l’âge de trente-trois ans, l'actrice souhaite avoir un enfant. Après avoir fait une fausse couche, elle se retrouve rapidement de nouveau enceinte et quitte alors la série La Belle et la Bête afin de se consacrer à sa famille. Son premier enfant, un garçon prénommé Dalton, nait le 4 octobre 1989. Peu de temps après la naissance de leur fils, le couple se sépare. Leur divorce est prononcé à la fin de l’année 1989.


Mariage avec James Cameron
C’est après avoir terminé le tournage de Terminator 2 que Linda Hamilton entame une relation avec le réalisateur du film, James Cameron. En 1992, ils souhaitent agrandir leur famille, mais leur projet se voit retardé, Linda ayant fait deux fausses couches. Finalement, le 15 février 1993, une petite fille, Joséphine Archer, voit le jour. Le couple se marie quelques années plus tard. Leur mariage est célébré à Malibu (Californie), le 26 juillet 1997.

En avril 1998, elle découvre l’aventure extraconjugale de son mari avec Suzy Amis, rencontrée durant le tournage du film Titanic. Le couple décide alors de se séparer. À la fin de l’année, la procédure de divorce est lancée, leurs différends les rendant irréconciliables.

L’issue de ce divorce médiatique coûtera cher à James Cameron : d’après les tabloïds, l'actrice aurait obtenu un peu moins de 53 millions de dollars, soit plus de la moitié des revenus que Titanic avait rapportés à Cameron. Elle obtient également la garde de leur fille Joséphine, alors âgée de cinq ans. Au tribunal, l'actrice ne cache pas son amertume : « Nous n'avons rien en commun à l'exception de notre fille. C'est vraiment un pauvre type, pauvre et malheureux ». Le couple divorce entre la fin 1999 et le début de 2000.

Il a été souvent rapporté que leur entente continua d’être tempétueuse après leur divorce. Cependant, au début de l’année 2001, Linda Hamilton affirme avec insistance que leurs tensions font partie du passé : « Les gens seraient surpris de savoir à quel point nous sommes amis ».

Son divorce l’ayant beaucoup affectée, elle reste alors célibataire pendant deux ans.


Style de vie
Ce que Linda Hamilton aime le plus, c’est passer du temps avec ses enfants, Dalton et Joséphine : « J’aime être à la maison avec eux. C’est agréable d’être pleinement présente, même si être mère célibataire a ses inconvénients. Avant tout, je les ai éloignés autant que possible de Hollywood. Je pense que les enfants ont besoin de parents normaux, ils ne veulent pas de célébrités ou de parents importants. Ils ne les veulent pas différents des autres. »

Elle estime qu’elle ne manque de rien : « J’ai des amis fantastiques, des relations profondes, des enfants aimants, une communauté et une Église derrière moi. » Elle dit aussi être une personne complètement réalisée, étant vraiment dans le monde avec des talents et des failles et ajoute qu’elle est très heureuse.

Ses meilleurs films

Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991)
(Actrice)
Le Pic de Dante (1997)
(Actrice)
Terminator (1984)
(Actrice)
Eiga Tamagotchi
(Actrice)

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Linda Hamilton (34 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

Air Force One ne répond plus, 2h44
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Catastrophe, Action
Thèmes Film catastrophe
Acteurs Jeremy Sisto, Emilie de Ravin, Rupert Graves, Jamie Thomas King, Ken Duken, Linda Hamilton
Rôle Harriet Rowntree
Note42% 2.1419152.1419152.1419152.1419152.141915
Markey, capitaine dans l'armée américaine, est envoyé en Serbie pour arrêter un criminel de guerre, Dragutin. Au même moment, la présidente Rowntree s'envole à bord de l'avion présidentiel Air Force One avec une jeune journaliste, Romero. Mais l'avion est piégé et doit atterrir d'urgence en Serbie, où se trouve le bras droit de Dragutin, un certain Petrovic. Markey ignore que Petrovic est en fait un agent britannique du MI5…
DC Showcase: Jonah Hex, 12minutes
Genres Action, Animation, Western
Thèmes Super-héros
Acteurs Thomas Jane, Linda Hamilton, Jason Marsden, Michael Rooker, Michelle Trachtenberg
Rôle Madame Lorraine (voice)
Note72% 3.642343.642343.642343.642343.64234
Red Doc, an outlaw that claims he can take on anyone and anything, arrives in town looking for more booze and more action. Madame Lorraine spots him, and after inviting him upstairs, kills him, takes his money and has two of her henchmen dispose of the body.
Terminator Renaissance, 1h55
Réalisé par McG
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Science-fiction, Guerre, Thriller, Action, Science-fiction post-apocalyptique
Thèmes Film post-apocalyptique, Religion, Transport, Voyage dans le temps, Aviation, Le futur, Politique, Road movie, Cyberpunk, Dystopique, Uchronie, Film de poursuite, Anticipation, Mise en scène d'un robot, Film catastrophe
Acteurs Christian Bale, Sam Worthington, Anton Yelchin, Bryce Dallas Howard, Roland Kickinger, Moon Bloodgood
Rôle Sarah Connor
Note65% 3.296633.296633.296633.296633.29663
En 2003, dans la prison de Longview, Marcus Wright va être exécuté pour le meurtre de son frère et de deux policiers. Le docteur Serena Kogan, elle-même condamnée par un cancer en phase terminale, tente de le convaincre de léguer son corps à la science. En l'occurrence à la genetic division (section génétique) de Cyberdyne Systems, l'entreprise responsable de la mise au point du programme Skynet. Peu après avoir signé le document que lui a présenté le docteur Kogan, Marcus est exécuté par injection létale.
Broken
Broken (2006)
, 1h37
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Horreur
Thèmes Sexualité, LGBT, Lesbianisme
Acteurs Heather Graham, Jeremy Sisto, Randall Batinkoff, Jake Busey, Scarlett Chorvat, Michael A. Goorjian
Rôle Karen
Note57% 2.8523552.8523552.8523552.8523552.852355
Hope est une serveuse qui a fait des erreurs dans sa vie. Elle quitte l'Ohio pour Los Angeles où elle tente de faire une carrière dans le spectacle. Elle tombe sur Will, un ex-petit ami toxicomane déterminé à la reconquérir. Elle replonge alors dans la drogue...
Pour vivre un grand amour, 1h35
Réalisé par Gail Harvey
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Thèmes Noël
Acteurs Linda Hamilton, Rob Stewart, Garwin Sanford, Brittney Wilson, Ingrid Torrance, Serge Houde
Rôle Julie Bedford
Note64% 3.245053.245053.245053.245053.24505
Une femme voit sa vie dégringoler après la découverte de l'infidélité de son époux. Mais des rencontres inattendues vont lui permettre de rebondir.
Smile
Smile (2005)
, 1h47
Genres Drame
Acteurs Sean Astin, Mika Sue Boorem, Wang Luoyong, Beau Bridges, Linda Hamilton, Cheri Oteri
Rôle Bridgette
Note63% 3.1990353.1990353.1990353.1990353.199035
Katie, une jeune Américaine, part en Chine, où elle fait la connaissance de Lin, une adolescente au visage déformé. Katie va lui redonner le goût de vivre.
The Kid & I, 1h33
Réalisé par Penelope Spheeris
Genres Comédie
Thèmes Buddy movie
Acteurs Eric Gores, Linda Hamilton, Henry Winkler, Richard Edson, Brenda Strong, Arielle Kebbel
Rôle Susan Mandeville
Note57% 2.8528752.8528752.8528752.8528752.852875
Former actor Bill Williams (Tom Arnold) is about to commit suicide over his ruined career. He throws out all his stuff and gives his clothes to a poor alcoholic. The man drinks Bill's vodka and takes half of his pills messing up his suicide plan and takes off. Bill drinks his alcohol and then takes the pills not knowing he won't die. He then lies down in the bathtub and closes his eyes. Three days later a demented film agent named Johnny Bernstein (Henry Winkler) shows up at the apartment with a business offer for him. He says a billionaire, Davis Roman (Joe Mantegna) will hire Bill to write and co-star in a movie exactly like True Lies so that his son, Aaron Roman (Eric Gores), whose favorite film is True Lies, can live out his dream of being an actor and star of an action movie. Not knowing much about the boy or the billionaire, Bill agrees to do the project since he would make thousands by the end of the movie.
Missing in America, 1h42
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Acteurs Danny Glover, Ron Perlman, Linda Hamilton, David Strathairn, Timothy Webber, Zoë Weizenbaum
Rôle Kate
Note65% 3.2966553.2966553.2966553.2966553.296655
Jake Neely, un vétéran du Vietnam, vit en exil dans les forêts du Nord Ouest des États-Unis. Henry, un ancien soldat, et sa fille américano-vietnamienne, Lenny, viennent lui rendre visite. Henry se meurt d'un cancer provoqué par l'exposition à l'Agent Orange et veut confier sa fille à Jake, mais ce dernier refuse. Le lendemain, Henry disparaît, laissant Jake seul avec la petite Lenny...
Silent Night, 1h40
Réalisé par Rodney Gibbons
Origine Canada
Genres Drame, Guerre
Thèmes Noël, Politique
Acteurs Linda Hamilton, Romano Orzari, James McGowan, Michael Sinelnikoff, Alain Goulem, Martin Neufeld
Rôle Elisabeth Vincken
Note76% 3.838563.838563.838563.838563.83856
A German mother, Elisabeth Vincken (Linda Hamilton), who had already lost her eldest son in the Battle of Stalingrad and whose husband is a cook serving in the German army, and her son, Fritz, are seeking refuge in a cabin near the front lines in the Ardennes forests region of western Europe. They are invaded by three American soldiers and then soon after three German soldiers, and after much resistance the mother manages to convince the enemy soldiers to put aside their differences for one night and share a Christmas dinner. The Germans were planning to kill the Americans, but eventually they and the American soldiers share their rations to make a proper Christmas dinner. This includes homemade cookies and other goodies. Throughout the night the Americans and Germans befriend each other, despite the fact that they will eventually have to return to the war. The next morning an American MP soldier comes and is surprised by what he sees. As he learns of what has happened he turns his rifle on the American soldiers and begins talking with the Germans. Realizing the officer is really a German soldier who has infiltrated the American lines, the Americans surrender and the three German soldiers get their weapons. The German infiltrator then orders the three other soldiers to execute the Americans. Just before he is about to shoot the mother, one of the German soldiers knocks him out, saving her. The soldiers depart, with the Americans taking the German infiltrator as a prisoner of war, and also one of the Germans, who is only fourteen - neither side wants him to die in a future battle. The Germans also return to their side. All say good bye and wish each other good luck for the rest of the war. In the present day, an elder Fritz (Michael Sinelnikoff) is visited by Private Jimmy Rassi's grandson, Christopher, with Fritz handing over Rassi's dogtags.
Le Souvenir en héritage
Réalisé par Michael M. Robin
Genres Drame, Fantasy
Acteurs Linda Hamilton, Kyle Secor, Jesse James, Paz de la Huerta, Richard Burgi, Joan Plowright
Rôle Liz Donovan
Note52% 2.630772.630772.630772.630772.63077
Liz Donnegy se retrouve veuve. Paul était un merveilleux mari et un bon père pour ses deux enfants, Becca et Dylan. Le jour de l'enterrement, Becca est ramenée par la police après avoir fait une fugue et, pour couronner le tout, Charlie, un ami de Paul, lui apprend que ce dernier avait acheté une île, dans le Maine, avec toutes les économies de la famille. Sur les conseils de tante Angie, Liz se rend sur place avec les enfants et là, elle est choquée d'apprendre que le terrain en question est un vieux cimetière, dans lequel s'est installée une étrange communauté.
Sex and Mrs. X, 1h40
Réalisé par Arthur Allan Seidelman
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Romance
Acteurs Jacqueline Bisset, Linda Hamilton, Paolo Seganti, Peter MacNeill, Daniel Pilon, Sarah Lafleur
Rôle Joanna Scott
Note59% 2.95462.95462.95462.95462.9546
Joanna (Hamilton) is a magazine writer whose life is thrown into disarray when her husband leaves her for another woman. But she finds salvation when she is assigned to interview a Paris madame (Bisset) who inspires a sexual reawakening in her.