Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Kenji Mizoguchi est un Réalisateur, Scénariste et Producteur Japonais né le 16 mai 1898 à ville de Tokyo (Japon)

Kenji Mizoguchi

Kenji Mizoguchi
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité Japon
Naissance 16 mai 1898 à ville de Tokyo (Japon)
Mort 24 aout 1956 (à 58 ans) à Kyoto (Japon)

Kenji Mizoguchi (溝口 健二, Mizoguchi Kenji) est un réalisateur japonais, né le 16 mai 1898 à Tokyo et mort le 24 août 1956 à Kyoto. Il est aujourd'hui considéré comme un des maîtres du cinéma japonais à côté de Kurosawa, Ozu et Mikio Naruse, mais aussi du cinéma mondial.

Biographie

Jeunesse
Mizoguchi naît à Tōkyō en 1898. Sa famille, malgré l'ambition de son père, devient très pauvre après la crise économique de 1904. Il vit alors dans le quartier d'Asakusa, le plus pauvre de Tōkyō. Le père de Mizoguchi, un ancien charpentier, est violent envers sa mère et sa sœur Suzu qu'il vendra comme geisha.

Ayant des difficultés à l'école, il devient apprenti dans l'atelier d'un dessinateur de mode. Il se passionne alors pour la peinture et, soutenu par sa sœur, s'inscrit à l'académie de peinture Aoibashi. Puis il travaille comme dessinateur publicitaire et dans un journal de Kōbe. En 1918, il participe à de violentes émeutes s'inspirant de la révolution russe qui lui font perdre son emploi.

Il entre dans l'industrie du film en 1920 comme acteur pour le studio Nikkatsu puis devient rapidement assistant-réalisateur de Tadashi Ono. En 1922, il réalise son premier film Le jour où l'amour revint imprégné de ses convictions socialistes et qui est censuré par le gouvernement.


Carrière de réalisateur
Au début de sa carrière, il réalise ses films rapidement, souvent des adaptations d'Eugene O'Neill, de Tolstoï ou des remakes de films expressionnistes allemands. Il tourne ainsi plus de 70 films dans les années 1920 et 1930 dont la plupart sont aujourd'hui perdus. Cette époque est marquée par son engagement contre la folie totalitaire dans laquelle bascule le Japon, et son intérêt pour les prostituées en rapport avec la situation de sa sœur. Ces thèmes sont tous deux transcrits dans ses films.

Pour être plus indépendant, il fonde en 1934 avec le producteur Masaichi Nagata la société de production Daiichi Eiga qui fera rapidement faillite.

Mizoguchi dira qu'il n'a commencé à tourner sérieusement qu'avec Les Sœurs de Gion en 1936 qui connaît un important succès populaire. C'est l'année où commence une fructueuse collaboration avec le scénariste Yoshikata Yoda. Il s'oriente dès lors vers le réalisme, au moyen duquel il montre la transition du Japon de la féodalité à la modernité.

Après La Cigogne en papier (Orizuru Osen), son dernier film muet, il passe à l'ère du cinéma parlant en 1935 avec Oyuki la vierge adapté de la nouvelle Boule de suif de Guy de Maupassant.

Il reçoit un prix du ministère de la culture avec Conte des chrysanthèmes tardifs (1939) qui étudie le rôle déprécié des femmes dans la société japonaise. Il développe sa célèbre approche « une scène/un plan », aidé par son chef décorateur Hiroshi Mizutani qui l'incite à utiliser des objectifs grand-angles.

Il réalise pendant la guerre des films de propagande pour Shochiku, la plus grande maison de production cinématographique japonaise. On peut citer Le Chant de la caserne, le célèbre La Vengeance des 47 rōnin et l'Épée Bijomaru qui lui permet d'éviter la prison.


Reconnaissance de l'après-guerre
Le Japon connaît après 1945 une vague de liberté dont Mizoguchi témoigne dans ses films militants pour le suffrage des femmes comme La victoire des femmes et Flamme de mon amour. Il craint à cette époque la répression anti-communiste et quitte en 1950 la Shochiku. Il se tourne vers des drames revisitant les traditions japonaises avec son scénariste et collaborateur Yoshikata Yoda.

Il commence à être connu en Occident au début des années 1950 notamment grâce au critique et réalisateur Jacques Rivette. Son premier film reconnu est La Vie d'O'Haru femme galante en 1952, avant qu'il ne reçoive la consécration d'un Lion d'argent au festival de Venise l'année suivante pour Les Contes de la lune vague après la pluie. Il est encore récompensé en 1954 pour L'Intendant Sansho et Les Amants crucifiés.

Il sera suivi par Akira Kurosawa, puis par Yasujirō Ozu. Mizoguchi touche par sa subtilité et sa poésie, non dénuées de noirceur et servies par des images en noir et blanc très travaillées.

Entre 1953 et sa mort en 1956, tous ses films sont favorablement accueillis par la critique européenne et rencontrent leur public. Mizoguchi meurt à Kyōto d'une leucémie à l'âge de 58 ans. Il est aujourd'hui considéré comme un des maîtres du cinéma japonais à côté de Kurosawa, Ozu et Mikio Naruse, mais aussi du cinéma mondial.

Entre 1923 et sa mort, il a réalisé quatre-vingt-quatorze films, dont deux en couleur (L'Impératrice Yang Kwei-Fei et Le Héros sacrilège). Soixante-deux de ces films sont perdus, ce qui fait de Mizoguchi le réalisateur de premier plan dont le plus grand nombre de films sont perdus, loin devant John Ford, un autre grand réalisateur dont nombre de films sont perdus. On ne conserve, notamment, qu'une poignée de films muets de Mizoguchi (ce sont La Chanson du pays natal, 1925, Le Pays natal, 1930, des extraits de La Marche de Tokyo, 1929, un court métrage documentaire sur un journal japonais en 1929, un court fragment de L'Étrangère Okichi, 1930, Le Fil blanc de la cascade, 1933, La Cigogne en papier, 1935). Six films parlants de la période 1938-1945 sont également perdus. Dans les années 2000 est retrouvé Ojō Okichi un film parlant de 1935, réalisé en collaboration avec Tatsunosuke Takashima.

Le plus souvent avec

Yoshikata Yoda
Yoshikata Yoda
(21 films)
Eitarō Shindō
Eitarō Shindō
(12 films)
Masaichi Nagata
Masaichi Nagata
(12 films)
Kinuyo Tanaka
Kinuyo Tanaka
(11 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Kenji Mizoguchi (34 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Réalisateur

La rue de la honte, 1h27
Réalisé par Yasuzō Masumura, Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Machiko Kyō, Ayako Wakao, Kenji Sahara, Michiyo Kogure, Kumeko Urabe, Eitarō Shindō
Note78% 3.943993.943993.943993.943993.94399
La vie quotidienne de prostituées travaillant dans une maison de passes de Tōkyō à un moment où le gouvernement délibère sur l'adoption ou non d'une loi visant à interdire la prostitution au Japon.
Le héros sacrilège, 1h48
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes La mer, Sport, Transport, Arts martiaux, Samouraï
Acteurs Ichikawa Raizō VIII, Michiyo Kogure, Koreya Senda, Eijirō Yanagi, Akitake Kōno, Tamao Nakamura
Note71% 3.5912253.5912253.5912253.5912253.591225
Japon, XII siècle, moines et nobles s'opposent. Le clan Taïra, dirigé par Tadamori, a du mal à être considéré à sa juste valeur par la cour. Le fils de Tadamori, Kiyomori, apprend qu'il est peut-être en réalité le fils de l'ancien empereur, qui était l'amant de sa mère, une courtisane.
L'Impératrice Yang Kwei-Fei, 1h38
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Historique, Romance
Acteurs Machiko Kyō, Masayuki Mori, Sō Yamamura, Sachiko Murase, Eitarō Ozawa, Isao Yamagata
Note71% 3.5926953.5926953.5926953.5926953.592695
Dans la Chine du VIII siècle, l'impératrice Yang (Yang Guifei) choisit de se sacrifier pour sauver l'empereur.
Les Amants crucifiés, 1h42
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Romance
Thèmes La mer, Sport, Transport, Arts martiaux
Acteurs Kazuo Hasegawa, Kyōko Kagawa, Ichirō Sugai (菅井一郎), Eitarō Shindō, Eitarō Ozawa, Yōko Minamida
Note80% 4.042884.042884.042884.042884.04288
L'action se déroule au Japon en 1684. Ishun est Grand Imprimeur à Kyoto, capitale impériale du Japon, et créancier de nombreux courtisans. Ishun est marié à O-San, de trente ans plus jeune que lui, que son frère Dôki Gifuya puis sa mère pressent d'éponger les dettes familiales. Mohei, qui est le meilleur employé d'Ishun et tient ses comptes, se propose de tirer sa maîtresse d'embarras. Un autre employé, Sukeimon, surprend Mohei et menace de le dénoncer s'il ne le fait pas profiter de sa prétendue filouterie. Plutôt que de commettre ce vol, Mohei se dénonce à Ishun. O-San est sur le point de se dénoncer à son tour, lorsqu'O-Tama, une jeune servante sur laquelle Ishun exerce un droit de cuissage, s'accuse pour protéger Mohei. Ishun fait enfermer Mohei. O-Tama révèle à O-San les infidélités d'Ishun. Pour le confondre, O-San échange sa chambre avec O-Tama. Sukeimon se rend compte que Mohei s'est échappé et le trouve dans la chambre d'O-Tama en compagnie d'O-San à qui il faisait ses adieux. Mohei s'enfuit mais O-San se retrouve considérée comme adultère. Lorsqu'Ishun lui enjoint de se suicider, elle s'enfuit à son tour et rejoint Mohei.
L'Intendant Sanshô, 2h
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes La mer, Sport, Transport, Arts martiaux
Acteurs Kinuyo Tanaka, Kyōko Kagawa, Eitarō Shindō, Ichirō Sugai (菅井一郎), Ken Mitsuda, Masahiko Tsugawa (津川 雅彦)
Note83% 4.1984054.1984054.1984054.1984054.198405
Tamaki voyage à travers le Japon avec ses deux jeunes enfants, Zushiô et Anju. Ils rentrent au village natal après de longues années, et ils évoquent le moment où ils ont été forcés de partir: le mari de Tamaki, le père des enfants, maire du village, a perdu la confiance de ses supérieurs à cause de son désir de justice vis-à-vis des paysans pauvres. En même temps, les enfants se rappellent les conseils de leur père: les hommes ont les mêmes droits et il faut avoir de la pitié, même avec les ennemis. Un soir ils se réfugient dans le logis d'une prêtresse. Celle-ci va aider des bandits à voler les enfants. Tamaki est vendue pour être prostituée, tandis que les enfants deviennent des esclaves de Sansho, un propriétaire cruel et misérable. Le fils de Sansho, a pitié de ces deux enfants et il leur conseille de cacher leur identité noble.
Une femme dont on parle, 1h23
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Romance
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Kinuyo Tanaka, Yoshiko Kuga, Eitarō Shindō, Haruo Tanaka, Chieko Naniwa, Saburo Date
Note74% 3.7388153.7388153.7388153.7388153.738815
Hatsuko dirige une maison de geisha à Kyoto, elle est veuve. Sa fille Yukiko revient de Tokyo après une tentative de suicide, quand son amant l'a abandonné. Hatsuko est la maîtresse du jeune docteur Matoba, qui s'occupe des geishas de la maison. Le médecin est attiré par Yukiko, qui d'abord le méprise, comme tout ce qui concerne la maison des courtisanes de haut-rang (太夫, tayū) et geisha. Mais Yukiko change d'attitude ; sans le savoir, les deux femmes aiment le même homme.
Les contes de la lune vague après la pluie, 1h34
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Science-fiction, Thriller, Comédie, Fantasy, Horreur, Historique
Thèmes La mer, Sport, Transport, Arts martiaux, Fantômes
Acteurs Masayuki Mori, Machiko Kyō, Kinuyo Tanaka, Mitsuko Mito, Eitarō Ozawa, Ryosuke Kagawa
Note82% 4.1478354.1478354.1478354.1478354.147835
Genjuro est un potier qui vit dans un petit village de campagne, Ōmi, au XVI siècle. Un jour, il part vendre ses pots à la ville en compagnie de Tobei. Quand Genjuro revient à Ōmi, il a gagné beaucoup d'argent car la guerre avec l'armée Shibata fait monter les prix. Tobei, quant à lui, s'est engagé avec des samouraïs, mais il rentrera bien vite chez lui, humilié par de vrais guerriers. Genjuro veut augmenter sa productivité pour gagner encore plus d'argent. Il part pour la ville avec Tobei et la femme de celui-ci. En ville, Genjuro tombe amoureux de dame Wakasa, Tobei devient un vrai samouraï grâce à l'argent de la vente qu'il a volé, et la femme de Tobei devient prostituée après avoir été violée en le poursuivant. Cependant, un prêtre dit à Genjuro que la femme qu'il aime est en fait un fantôme, et que son âme est manipulée par des esprits malfaisants ; il rentre alors au village. Tobeï et sa femme se rencontrent par hasard ; Tobei abandonne son métier de samouraï et rentre lui aussi au village avec sa femme. Mais la femme de Genjuro, Miyagi, est morte entre-temps en voulant retourner au village. Quant à ce dernier, il ne lui reste que son fils.
Les Musiciens de Gion, 1h25
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes La mer, Transport
Acteurs Michiyo Kogure, Ayako Wakao, Saburo Date, Haruo Tanaka, Chieko Naniwa, Eitarō Shindō
Note76% 3.8411353.8411353.8411353.8411353.841135
Dans le Japon d'après guerre, à Gion, quartier de Kyoto, la jeune Eiko dont le père endetté ne veut pas payer les études, décide de devenir geisha de haut niveau, à l'instar sa mère qui vient de mourir. Elle demande à une geisha célèbre pour sa beauté, Miyoharu, d'assurer sa formation. Il leur faut pour cela emprunter de l'argent à une influente propriétaire de maison de thé, Okimi. Mais les deux jeunes femmes comprennent qu'elles doivent, en contrepartie, coucher l'une avec un industriel, l'autre avec un haut fonctionnaire. Lors d'une soirée à la maison de thé, Eiko se rebelle et blesse l'un des hommes à la langue. Scandale : toutes les portes se ferment devant elles. Pour survivre, elles sont contraintes de céder. Dans la maison voisine, une nouvelle jeune geisha arrive.
La Vie d'Oharu, femme galante, 2h28
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes La mer, Sexualité, Sport, Transport, Erotique, Prostitution, Arts martiaux, Thriller érotique
Acteurs Kinuyo Tanaka, Ichirō Sugai (菅井一郎), Toshiro Mifune, Takashi Shimura, Chieko Higashiyama, Jūkichi Uno
Note81% 4.0960254.0960254.0960254.0960254.096025
Une ancienne prostituée, O'Haru, se souvient... : jeune fille, elle était amoureuse d'un homme de caste inférieure qui, pour cette raison, a été exécuté. La famille de O'Haru a été exilée et la jeune femme, par un enchaînement de circonstances, est passée d'un homme à l'autre : d'abord concubine d'un prince dont l'épouse est stérile, elle est chassée dès qu'elle donne naissance à un enfant ; son père la vend alors comme courtisane...
Madame Oyû, 1h29
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Acteurs Kinuyo Tanaka, Nobuko Otowa, Eijirō Yanagi, Eitarō Shindō
Note74% 3.740033.740033.740033.740033.74003
Miss Oyu raconte l'histoire d'un homme, Shinnosuke, en quête d'une épouse. Le jour où lui est présentée Oshizu, il s'éprend de sa sœur Oyu, une jeune veuve. Ne pouvant se marier avec cette dernière, il choisit d'épouser Oshizu. Les rapports entre les trois personnages, pris entre le carcan des conventions sociales et la force de leurs passions, évoluent sous le regard d'une caméra les saisissant dans leur intimité.
La Dame de Musashino, 1h28
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Genres Drame
Acteurs Kinuyo Tanaka, Yukiko Todoroki, Masayuki Mori, Sō Yamamura, Eitarō Shindō, Noriko Sengoku
Note74% 3.7304453.7304453.7304453.7304453.730445
Madame Yuki, épouse d'un obscur professeur, souffre profondément de l'ennui dans sa peite ville au milieu de la société d'apres guerre. Elle s'acharne à conserver la propriété de son père et s'éprend d'un jeune cousin. Quand on découvre sa liaison, elle met discrètement fin à ses jours.
Le Destin de madame Yuki, 1h28
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Acteurs Michiyo Kogure, Ken Uehara, Yoshiko Kuga, Eijirō Yanagi, Kumeko Urabe, Sō Yamamura
Note73% 3.672623.672623.672623.672623.67262
Hamako entre au service de Madame Yuki, qu'elle admire. Mais elle va découvrir que Yuki est en réalité une femme faible, qui n'a pas le courage d'abandonner son mari abusif, Naoyuki, pour vivre avec l'homme qu'elle aime, un musicien du nom de Masaya.
Flamme de mon amour, 1h36
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Romance
Thèmes La mer, Transport
Acteurs Kinuyo Tanaka, Mitsuko Mito, Kuniko Miyake, Eitarō Ozawa, Ichirō Sugai (菅井一郎), Sadako Sawamura
Note75% 3.7712653.7712653.7712653.7712653.771265
1884. La militante féministe, Toshiko Kishida se rend à Okayama, où Eiko Hirayama a fondé une école destinée à promouvoir une conception neuve du rôle de la femme dans la société japonaise. Eiko découvre, par exemple, que Chiyo, la fille des domestiques de sa propre famille, a été vendue à un habitant de Tokyo. Hélas, l'école de Eiko est bientôt fermée par les autorités. Elle se voit contrainte de partir pour Tokyo afin de se rendre au siège du Parti libéral, pourtant menacé de dissolution. Là, elle devient chroniqueuse pour le journal du Parti et se lie avec Kentaro Omoi, le responsable du mouvement. Elle va enquêter, notamment, sur la révolte des fermiers de la soie à Chichibu. Ceux-ci luttent, en particulier, contre les terribles conditions de travail imposées aux ouvrières des filatures. Eiko assiste à l'esclavage de ces femmes qui, de plus, sont souvent battues, torturées voire violées. Parmi celles-ci, elle reconnaît Chiyo. Cette dernière vient précisément d'incendier un bâtiment. Omoi, Eiko et Chiyo sont tous trois accusés de complicité et arrêtés. Chiyo, enceinte, se donne à un gardien dans l'espoir d'obtenir un moyen d'évasion. Au lieu de cela, elle est violemment frappée et son bébé mourra. Plus tard, Eiko apprend qu'Omoi, qui désire l'épouser, a aussi pour maîtresse Chiyo. Omoi trouve cette situation normale. Eiko comprend, dès lors, qu'il y a beaucoup à faire pour modifier la mentalité masculine japonaise. Mais, persévérante, elle continue son combat, d'autant que le contexte politique, désormais plus favorable, lui permet de rouvrir son école à Okayama. Dans le train qui la ramène vers sa ville natale, Eiko est rejointe par Chiyo.
Les femmes de la nuit, 1h13
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame, Thriller, Romance
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Kinuyo Tanaka, Kumeko Urabe, Sanae Takasugi, Sadako Sawamura
Note72% 3.640463.640463.640463.640463.64046
Osaka. Fusako Owada, une veuve de guerre, ayant perdu son bébé tuberculeux, rencontre par hasard sa sœur Natsuko, qui, jusque-là, vivait en Corée. Celle-ci lui apprend le décès de leurs parents, victimes de malnutrition. Entraîneuse de cabaret, Natsuko s'installe chez Fusako qui travaille comme secrétaire chez un patron du marché noir. Fusako est également la maîtresse de celui-ci. Mais, un jour, fuyant une perquisition policière, elle le surprend, chez elle, en compagnie de sa sœur. Terriblement déçue, elle choisit alors de se prostituer. La fille de ses amis, Kumiko, est volée par un faux-étudiant, dépouillée par des filles de joie "pillardes". Fusako échoue bientôt à l'hôpital où sa sœur, partie à sa recherche, finira par la retrouver. Natsuko est enceinte et, tout comme sa sœur, atteinte de la syphilis.
L'Amour de l'actrice Sumako, 1h36
Réalisé par Kenji Mizoguchi
Origine Japon
Genres Drame
Thèmes Théâtre, Adaptation d'une pièce de théâtre
Acteurs Kinuyo Tanaka, Sō Yamamura, Eijirō Tōno, Chieko Higashiyama, Eitarō Ozawa
Note70% 3.5263753.5263753.5263753.5263753.526375
Dans une école d'art dramatique, au début du XX siècle, le metteur en scène Shimamura a pour objectif d'élargir son répertoire au théâtre étranger contemporain et de ne plus se cantonner aux seules représentations kabuki. À cette fin, il est autorisé à monter Maison de poupée d'Henrik Ibsen. Mais il recherche une actrice locale digne d'interpréter le rôle principal de Nora. La rencontre avec la comédienne Sumako Matsui est décisive. Celle-ci, deux fois malheureuse en amour et proche d'un état suicidaire, veut s'émanciper pleinement, à la fois comme femme et comme actrice. La pièce d'Ibsen entre donc en résonance avec sa vie et son idéal. De son côté, Shimamura, en homme de son temps, estime, par exemple, que sa fille doit choisir par elle-même l'amour et l'homme qui lui conviennent. Il refuse d'émettre le moindre avis à ce sujet, ni même de rencontrer l'éventuel mari. Sur le plan strictement professionnel, Sumako et Shimamura sont, tous deux, des perfectionnistes. L'osmose est donc totale : elle aboutira à une vie de couple et à la fondation d'un Théâtre d'Art moderne.