Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Karyme Lozano est une Actrice Mexicaine née le 3 avril 1978 à Mexico (Mexique)

Karyme Lozano

Karyme Lozano
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Karyme Lucía Virginia Lozano Carreno
Nationalité Mexique
Naissance 3 avril 1978 (44 ans) à Mexico (Mexique)

Karyme Lozano ([kaˈɾime loˈsano]; born Karyme Lucía Virginia Lozano Carreno on April 3, 1978 in Mexico City, D.F., Mexico) is a Mexican actress.

Biographie

Lozano was born April 3, 1978 in Mexico City, D.F., Mexico. She is niece of Mexican actor Jaime Lozano and cousin of former Mexican footballer Jaime Lozano. Since childhood loved to sing, dance and act. Her studies were conducted at the American college, however, to take lessons with director José Luis Ibáñez, realized that whenever she liked the action and that was her true profession, situation proved to be part of the Televisa's la escuela de actuación (CEA).

She is best known as a star of telenovelas Amar Sin Límites, 1999-2000 Televisa series Tres mujeres, El Manantial, Niña amada mía and the Venevisión telenovela Soñar no Cuesta Nada, entirely shot in Miami, Florida and was also chosen to take part of the series Mujeres Asesinas, in its second season. also a hit series in Mexico City. She also sang the latter series' theme song. Lozano also starred in several theatrical plays in Mexico City.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Karyme Lozano (2 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

Cristeros
Cristeros (2012)
, 2h25
Réalisé par Dean Wright
Origine Mexique
Genres Drame, Guerre, Historique
Thèmes Religion
Acteurs Andy García, Eva Longoria, Eduardo Verástegui, Peter O'Toole, Bruce Greenwood, Oscar Isaac
Rôle Doña María del Río
Note65% 3.2528053.2528053.2528053.2528053.252805
Le film débute par la description des lois anticatholiques de la nouvelle constitution du Mexique, en 1917. S'ensuit le récit épique de la guerre des Cristeros (1926-1929), une guerre civile déclenchée par l'impossibilité, pour les catholiques, de pratiquer leur religion sous le gouvernement du Président Plutarco Elías Calles, par l'expulsion des prêtres étrangers, puis l'assassinat de ceux refusant ces lois. Le film suit l'épopée de gens ordinaires, qui ont choisi de défendre leur foi en Dieu et leur liberté ; ils doivent décider s'ils sont prêts à donner leur vie pour les défendre. Le père Christopher (Peter O'Toole), prêtre catholique, est assassiné par les Fédéraux et un jeune garçon de 13 ans, José Sánchez del Río, est témoin de la scène. Révolté, il rejoint la résistance — ou « Cristeros » (« Soldats du Christ ») — combattant Calles. « ¡Viva Cristo Rey! » (« Vive le Christ Roi ! »), crient-ils avec leur général retraité Enrique Gorostieta Velarde, qui a pris la tête de l'opposition comme mercenaire. Alors que les Cristeros combattent les Fédéraux envoyés par le Président Calles, José Sánchez est capturé. On le torture pour qu'il renie sa foi en Dieu, mais il refuse et est exécuté. L'année suivante, le général Enrique Gorostieta est tué lors d'une bataille à Jalisco. En 1929, la liberté religieuse est restaurée. Le pape Jean-Paul II béatifiera vingt-cinq martyrs et le pape Benoît XVI, en 2005, béatifiera José Sánchez ainsi que douze autres martyrs Cristeros.