Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Karol Chodura est un Réalisateur, Assistant Director, Directeur de la Photographie et Cinématographie Polonais né le 9 septembre 1921 à Cieszyn (Pologne)

Karol Chodura

Karol Chodura
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité Pologne
Naissance 9 septembre 1921 à Cieszyn (Pologne)
Mort 22 mars 2001 (à 79 ans) à Varsovie (Pologne)

Karol Chodura (9 September 1921 - 22 March 2001) is a Polish cinematographer and first assistant director. A graduate of National Film School in Łódź.

Ses meilleurs films

La Dernière Étape (1948)
(Opérateur caméra)

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Karol Chodura (2 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Réalisateur

Directeur

Nad Niemnem
Réalisé par Karol Chodura
Genres Drame
Acteurs Janusz Zakrzeński, Jan Prochyra
Rôle Assistant Director
Note61% 3.0965153.0965153.0965153.0965153.096515

Caméraman

Les cinq de la rue Barska, 1h48
Réalisé par Andrzej Wajda, Aleksander Ford
Origine Pologne
Genres Drame
Acteurs Aleksandra Śląska, Tadeusz Janczar, Andrzej Kozak, Tadeusz Łomnicki, Kazimierz Opaliński, Mieczysław Stoor
Rôle Directeur de la Photographie
Note65% 3.2676653.2676653.2676653.2676653.267665
Five young men who have lost their ideals during the Nazi occupation make a living on stealing. After they have been caught and convicted they try to become legit. Hereby they encounter a variety of problemes including getting unwillingly entangled in plans of terrorists.
La Dernière Étape, 1h44
Réalisé par Wanda Jakubowska
Origine Pologne
Genres Drame, Guerre
Thèmes Religion, Politique, Religion juive
Acteurs Aleksandra Śląska, Zofia Mrozowska, Huguette Faget, Alina Janowska, Jadwiga Chojnacka, Maria Kaniewska
Rôle Opérateur caméra
Note70% 3.530683.530683.530683.530683.53068
Le film commence par l'arrestation de l'héroïne. La deuxième scène a déjà pour cadre Birkenau. Le film tout en décrivant la vie du camp s'attache au personnage de Helena qui accouche au Revier, l'infirmerie du camp. Le bébé est tué avec une piqure par un médecin SS. Dès lors la narration s'organise autour de détenues qui « forment le noyau de solidarité internationale » et s'opposent au SS et aux Kapos polonaises pour la plupart.

Equipe