Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Jean Rouch est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur, Assistant Director, Directeur de la Photographie et Cinématographie Français né le 31 mai 1917 à Paris (France)

Jean Rouch

Jean Rouch
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 31 mai 1917 à Paris (France)
Mort 18 février 2004 (à 86 ans) à Birni N'Konni (Niger)

Jean Rouch est un réalisateur et un ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris et mort le 18 février 2004 au Niger.

Il est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes. Considéré comme le créateur de l'ethnofiction, un sous-genre de la docufiction, il est l'un des théoriciens et fondateurs de l'anthropologie visuelle.

Biographie

Famille
Jean Rouch est le fils de Jules Rouch, officier de marine, météorologue, explorateur et de Luce Gain. Ils ont eu deux enfants : Geneviève et Jean. C'est lors de l’expédition polaire française en Antarctique, commandée par Jean-Baptiste Charcot de 1908 à 1910 avec le Pourquoi pas ?, que Jules Rouch rencontre Louis Gain, le naturaliste de l'expédition. Au retour de l'expédition, Jules Rouch fait la connaissance de Luce, venue accueillir son frère. Il l'épouse en 1913. Pendant la première guerre mondiale, Jules Rouch est nommé chef du service météorologique aux armées, fin 1916. Après la guerre, en tant qu'officier de marine, il occupe plusieurs postes à l'étranger, notamment en Allemagne, en Algérie, au Maroc et en Grèce. Il termine sa carrière en tant que directeur du musée océanographique de Monaco.

Jean Rouch s'est marié deux fois : en 1952 avec Jane Margareth George (1922-1987), puis en 2002 avec Jocelyne Rouch-Lamothe. Jane a partagé la passion de son mari pour l'Afrique et a publié en 1984 un essai, Nous n'irons plus aux bals nègres. Jocelyne Rouch-Lamothe a tenu son propre rôle dans le court-métrage réalisé par Bernd Mosblech en 2007 : Je suis un Africain blanc - L'adieu à Jean Rouch. Elle a créé en 2006 la Fondation Jean Rouch, placée sous l'égide de la Fondation de France.


Ingénieur
Après une formation d’ingénieur à l'École nationale des Ponts et Chaussées, Jean Rouch se fait engager avec deux camarades de promotion, Jean Sauvy et Pierre Ponty, comme ingénieur des travaux publics en Afrique. Rouch est affecté au Niger où il construit des routes et des ponts. Après la mort d’ouvriers foudroyés sur un chantier, il découvre les mystères de la religion et de la magie songhaï. Il se consacre alors à l'ethnographie.

Après avoir été expulsé de la colonie du Niger, il prépare à Dakar les campagnes militaires de libération, puis rejoint la 2e division blindée du général Leclerc et entre avec les armées alliées dans Berlin en 1945.


Ethnologue
De retour en France, il suit les cours d'ethnologie de Marcel Mauss et de Marcel Griaule, puis repart, en 1946, en Afrique avec Jean Sauvy et Pierre Ponty pour descendre en pirogue les 4 200 km du fleuve Niger, de sa source jusqu’à l’océan Atlantique. Après cet exploit, il effectue d’autres missions, tourne des films et soutient sa thèse avec son maître Marcel Griaule, lui-même pionnier du cinéma ethnographique. En 1953, chargé de recherches au CNRS, il crée (avec Henri Langlois, Enrico Fulchignoni , Marcel Griaule, André Leroi-Gourhan et Claude Lévi-Strauss) le Comité du film ethnographique, qui siège au musée de l'Homme à Paris. Il est l'un des fondateurs du "cinéma-vérité" avec Edgar Morin, un mouvement qu'il a contribué à théoriser et dont il a proposé le film-manifeste avec Chronique d'un été en 1961.

En 1969, il crée avec Pierre Braunberger et Anatole Dauman le Groupe de recherches et d'essais cinématographiques (Grec), destiné à produire de premiers courts métrages, avec le soutien du CNC

En 1978, il s'intéresse avec Jean-Michel Arnold, au festival "L'homme regarde l'homme", créé par Jacques Willemont en 1975 à Créteil, puis déplacé en 1978 à Beaubourg. Ils se l'approprient et le rebaptisent Cinéma du réel ; le festival existe toujours.

En 1978, les autorités de la jeune république du Mozambique demandent à des cinéastes connus, parmi lesquels Jean-Luc Godard et le brésilo-mozambicain Ruy Guerra, de concevoir une politique cinématographique et télévisuelle innovante. Jean Rouch propose pour sa part une approche fondée sur la formation de futurs cinéastes sur place. Avec Jacques d'Arthuys, attaché culturel de l’ambassade de France , il constitue alors un atelier de formation au cinéma documentaire sur pellicule en super 8, à la pédagogie simple, fondée sur la pratique : « on tourne le matin, on développe à midi, on monte l’après-midi et on projette le soir. » Après cette expérience, les Ateliers Varan sont créés en 1981 à Paris.

Au cours de sa longue carrière, Jean Rouch, réputé pour son agilité intellectuelle et son don de la parole, enseigne inlassablement le cinéma en France, en Afrique, aux États-Unis et réalise près de cent vingt films. Il suscite de multiples vocations de cinéastes à travers le monde. Il anime pendant des années le séminaire « Cinéma et Sciences Humaines » à la Cinémathèque française en collaboration pédagogique avec l'université de Paris X-Nanterre, où il crée le premier DEA en études cinématographiques de France.

Influencé par Dziga Vertov et Robert Flaherty, Jean Rouch est l’un des pères fondateurs du cinéma-vérité. Il est une source d’inspiration et une constante référence pour les réalisateurs de la Nouvelle Vague. Président de la Cinémathèque française pendant cinq ans (entre 1986 et 1991), il est en 1993, à Berlin, lauréat du prix international de la paix, pour son film Madame l'eau. Son œuvre, couronnée par de nombreuses récompenses prestigieuses, s’inscrit dans l’histoire du cinéma. Un admirateur de Rouch, Jean-Luc Godard, pose cette question : « Jean Rouch n'a pas volé son titre de carte de visite : chargé de recherche au Musée de l'homme. Existe-t-il une plus belle définition du cinéaste ? ».


Décès
Au cours d’une ultime mission au Niger, le 18 février 2004, à la tombée de la nuit, à 16 kilomètres de la ville de Birni N'Konni sur la route de Tahoua dans l’est du pays, Jean Rouch est victime d'un accident de voiture mortel. Il désirait être incinéré, mais le Niger interdit les crémations. Il repose dans une tombe dans l'ancien cimetière chrétien de Niamey.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Jean Rouch (17 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Le fils de Gascogne, 1h46
Réalisé par Pascal Aubier
Origine France
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique, Musical, Romance
Acteurs Grégoire Colin, Dinara Droukarova, Jean-Claude Dreyfus, Pascal Bonitzer, Gérard Cherqui, László Szabó
Rôle Lui-même
Note64% 3.233953.233953.233953.233953.23395
Harvey, jeune provincial timide, accueille une troupe de choristes géorgiens accompagnés de Dinara, leur interprète (quarteron russe : « pour quatrième, mon père est tatar, ma mère elle est moitié la russe moitié la juive »), et leur sert de guide dans Paris.
Cinématon
Cinématon (1978)

Réalisé par Gérard Courant
Genres Documentaire
Acteurs Fernando Arrabal, Raphaël Bassan, Yann Beauvais, Roberto Benigni, Juliet Berto, Sandrine Bonnaire
Rôle Lui-même
Note60% 3.045883.045883.045883.045883.04588
Cinématon est une série cinématographique de portraits filmés montrant une personnalité des arts, de la culture ou du spectacle, en un seul gros plan fixe et muet de 3 minutes et demie, dans lesquels elle est libre de faire ce qu'elle veut.
Le Joli Mai, 2h36
Réalisé par Chris Marker
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes La banlieue française
Acteurs Chris Marker, Yves Montand, Simone Signoret, Jean-Luc Godard, Anna Karina, Alain Resnais
Rôle Lui-même
Note79% 3.986473.986473.986473.986473.98647
Un mois dans une ville, mai 1962, Paris filmé au plus près du pavé et des visages par Chris Marker et son équipe. « En ce premier mois de paix depuis sept ans », car la guerre d'Algérie s'achève avec les accords d'Évian, que font, à quoi pensent les Parisiens ? La guerre et la politique ? On évite d'en parler, l'interviewer s'en étonne même : les Français qui aimaient tant discuter seraient-ils muets ?
Chronique d'un été (Paris 1960), 1h26
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Film traitant du cinéma
Acteurs Marceline Loridan-Ivens, Jean Rouch
Rôle Lui-même
Note74% 3.7440453.7440453.7440453.7440453.744045
Paris, été 1960, Edgar Morin et Jean Rouch s'entretiennent avec des Parisiens sur la façon dont ils se « débrouillent avec la vie ». Première question : êtes-vous heureux ? Les thèmes abordés sont variés : l'amour, le travail, les loisirs, la culture, le racisme, etc. Réalisé selon les thèses exposées par Morin dans l'article « Pour un nouveau cinéma-vérité », le film est le manifeste filmique du cinéma-vérité, un mouvement qui interroge la capacité du cinéma à saisir la réalité et qui donnera lieu à de vastes débats jusqu'en 1963.
Les maîtres fous, 36minutes
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Maladie, Psychologie, Folie
Acteurs Jean Rouch
Rôle Narrateur
Note66% 3.3408853.3408853.3408853.3408853.340885
Le documentaire illustre les pratiques rituelles de la secte religieuse des Haoukas , une secte originaire du Niger - telles que pratiquées par des immigrés pauvres d'Accra (Ghana). Ces rites consistent en l'incarnation par la transe des figures de la colonisation (le gouverneur, la femme du capitaine, le conducteur de locomotive, etc.) et s'organise autour d'une confession publique, de chorégraphies frénétiques et de sacrifices d'animaux (poules, chien).

Réalisateur

Dionysos
Dionysos (1986)
, 1h40
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Thèmes Transport, Automobile, Road movie
Note63% 3.151943.151943.151943.151943.15194
Un professeur d'art dramatique américain vient à Paris soutenir sa thèse intitulée « La nécessité du culte de la nature dans les sociétés industrielles ». Un des membres du jury lui propose de passer de la théorie à la pratique.
Babatou, les trois conseils, 1h32
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Guerre, Historique
Acteurs Damouré Zika, Oumarou Ganda

À la fin du XIX siècle, dans la boucle du Niger, un chasseur et un berger partent se mettre au service du roi guerrier Babatou pour capturer des esclaves. Lorsqu'ils reviennent chez eux, après des années d'aventures, ils ne ramènent que trois conseils.
Cocorico monsieur Poulet, 1h33
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Transport, Automobile, Road movie
Acteurs Damouré Zika
Note67% 3.378293.378293.378293.378293.37829
Lam, possesseur d'une 2 CV camionnette nommée « Patience », et son apprenti Tallou, veulent aller acheter des poulets dans les villages de la brousse pour les revendre à la ville. Damouré, un opportuniste, se joint à eux pour ce voyage d'un jour, en espérant faire des affaires juteuses. Mais tout un tas d'événements se mettent en travers de leur chemin, dont un « diable » et le fleuve à traverser. Le voyage s'éternise.
L'An 01
L'An 01 (1973)
, 1h27
Réalisé par Jacques Doillon, Alain Resnais, Jean Rouch
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Film libertaire, Politique, Politique, Histoire de France
Acteurs Daniel Auteuil, Josiane Balasko, Romain Bouteille, Isabelle de Botton, Madeleine Bouchez, Christian Clavier
Note63% 3.1549053.1549053.1549053.1549053.154905
Le film narre un abandon utopique, consensuel et festif de l'économie de marché et du productivisme. La population décide d'un certain nombre de résolutions dont la première est « On arrête tout » et la deuxième « Après un temps d'arrêt total, ne seront ranimés — avec réticence — que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable. Probablement : l'eau pour boire, l'électricité pour lire le soir, la TSF pour dire “Ce n'est pas la fin du monde, c'est l'an 01, et maintenant une page de Mécanique céleste” ». L'entrée en vigueur de ces résolutions correspond au premier jour d'une ère nouvelle, l'An 01.
Petit à petit, 1h36
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Drame, Comédie
Acteurs Damouré Zika, Safi Faye, Moustapha Alassane
Note72% 3.6117653.6117653.6117653.6117653.611765
Damouré, qui dirige à Ayorou (Niger) avec Lam et Illo la société d'import-export Petit à petit décide de construire un « grand Building » dans son village. Il part à Paris pour voir « comment on peut vivre dans des maisons à étages ». Dans la capitale, il découvre les curieuses façons de vivre et de penser des Parisiens qu'il décrit dans des « Lettres persanes » envoyées régulièrement à ces compagnons, jusqu'à ce que ceux-ci, le croyant devenu fou, envoient Lam le rejoindre pour se rendre compte sur place...
Jaguar
Jaguar (1967)
, 1h31
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Drame, Documentaire
Acteurs Damouré Zika
Note73% 3.661213.661213.661213.661213.66121
Jaguar, sorte de road movie à pied, raconte le voyage de trois amis, Damouré, Lam et Illo, en direction de la Gold Coast où ils espèrent bien, en quelques mois, faire fortune afin de rentrer grandis dans leur village.
La chasse au lion à l'arc, 1h17
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Genres Documentaire
Note74% 3.7027253.7027253.7027253.7027253.702725
A la frontière du Mali et du Niger, les hommes vivent en parfaite harmonie avec le cosmos. Les vaches paissent tranquillement, même en compagnie des lions. Cependant, il arrive que l'ordre cosmique soit rompu lorsqu'un lion décide de s'attaquer à une vache valide. Il est alors décidé de partir à la chasse au lion, qui se pratique tous les quatre ans et nécessite une préparation très poussée. Des flèches empoisonnées sont confectionnées, les arcs sont fabriqués tandis que des danses rituelles sont pratiquées et des incantations pour préparer le poison, le boto, sont prononcées. Des pièges sont mis en place et lorsque l'animal s'y engouffre, le chasseur n'a plus qu'à tirer sa flèche.
Paris vu par..., 1h35
Réalisé par Claude Chabrol, Jean Douchet, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard, Jean Rouch, Jean-Daniel Pollet
Origine France
Genres Drame, Comédie
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Barbet Schroeder, Serge Davri, Gilles Quéant, Claude Melki, Jean-Michel Rouzière, Micheline Dax
Note67% 3.393653.393653.393653.393653.39365
Six réalisateurs emblématiques de la Nouvelle Vague revisitent Paris à leur manière, échafaudant des fictions au coeur des quartiers de la capitale. Tandis que Jean-Daniel Pollet vagabonde Rue Saint-Denis, Jean Rouch s'intéresse à la Gare du Nord, Jean Douchet à Saint-Germain des Prés et Eric Rohmer à Place de l'Etoile. Jean-Luc Godard hésite entre Montparnasse-Levallois, alors que Claude Chabrol préfère La Muette.
Les veuves de 15 ans, 25minutes
Réalisé par Jean Rouch
Origine France
Acteurs Maurice Pialat
Note67% 3.358833.358833.358833.358833.35883
La vie au jour le jour de deux jeunes filles du XVIe arrondissement qui, entre la famille et les copains, cherchent le bonheur et l'amour. Présenté comme un essai sur les adolescentes de Paris, ce film stigmatise l'insouciance et la futilité de la jeunesse bourgeoise des années 1960. C'est aussi, comme le dit la critique Nathalie Mary dans la revue Bref, « peut-être le premier film désacralisateur sur l'adolescence, un des plus beaux et des plus intelligents, sans pudibonderie, fait par le plus rocker des griots, quelques années avant Une vraie jeune fille de Catherine Breillat .»