Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
James Stewart est un Acteur et Scénariste Américain né le 20 mai 1908 à Pennsylvanie (Etats-Unis)

James Stewart

James Stewart
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance James Maitland Stewart
Nationalité Etats-Unis
Naissance 20 mai 1908 à Pennsylvanie (Etats-Unis)
Mort 2 juillet 1997 (à 89 ans) à Beverly Hills (Etats-Unis)
Récompenses Croix de guerre 1939-1945, Oscar du meilleur acteur, Médaille présidentielle de la liberté, Distinguished Flying Cross

James Stewart, né le 20 mai 1908 à Indiana en Pennsylvanie et mort le 2 juillet 1997 à Los Angeles, est un acteur américain.

Acteur emblématique du cinéma américain, il fut l'une de ses plus grandes stars, plusieurs fois nommé aux Oscars. Il possède une carrière aussi riche qu'éclectique et a associé son nom à plusieurs chefs-d'œuvre tels que Mr. Smith au Sénat, Indiscrétions, La vie est belle, La Corde, Winchester '73, Fenêtre sur cour, L'homme qui en savait trop, Sueurs froides, L'homme qui tua Liberty Valance ou encore La Conquête de l'Ouest, et a tourné avec les plus grands noms : Alfred Hitchcock, Frank Capra, George Cukor, Ernst Lubitsch, Anthony Mann, Henry Hathaway ou John Ford.

Comme beaucoup d'acteurs de son temps, il afficha des opinions politiques favorables aux républicains. Il connut une belle carrière militaire en s'engageant dans l'armée de l'air au début de la Seconde Guerre mondiale, où il fut honoré des plus hautes distinctions. Il se retira en tant que brigadier général.

Légende de Hollywood, il reçut en 1985 un Oscar d'honneur des mains de son ami Cary Grant pour l'ensemble de sa longue carrière. Acteur ayant le plus de films présents dans les 100 plus grands films américains de tous les temps, il est aussi classé troisième plus grand acteur américain de tous les temps par l'American Film Institute en 1999.

Biographie

Origine et premiers pas
James Maitland Stewart naquit à Indiana (Pennsylvanie), dans une famille d'ascendance écossaise. Il fit des études d'architecture à l'Université de Princeton où il avait comme camarade de classe Joshua Logan qui le convainquit de rejoindre l'University Players récemment créée dans le Massachusetts. Il y rencontra d'abord Henry Fonda puis Margaret Sullavan parmi d'autres acteurs. Stewart était déjà un vétéran des théâtres de Broadway quand Hollywood lui fit signe. Il gagna l'Oscar du meilleur acteur en 1940 pour son rôle dans The Philadelphia Story dans lequel il fut la covedette de Cary Grant et Katharine Hepburn.

Stewart parlait dans un style balbutiant et indécis qui était quelquefois dur à comprendre mais qui transpirait de sincérité pour son auditoire. Sa carrière était donc construite autour de sa façon de jouer un personnage simple avec de bonnes valeurs morales (bien qu'occasionnellement il pût jouer les méchants). Son style hésitant donnait à ses personnages un sentiment de naturel peu commun dans beaucoup des films de cette époque. Il tourne avec le réalisateur Frank Capra, notamment Vous ne l'emporterez pas avec vous (You Can't Take It With You, 1938) et Mr. Smith au Sénat (Mr. Smith Goes to Washington, 1939).


Son engagement dans l'Armée

Certifié pilote privé depuis 1935 et pilote commercial depuis 1938. Il s'engagea dans l'United States Army Air Forces en mars 1941 avant l'attaque de Pearl Harbor. Son premier poste était à Moffett Field (Californie), un poste d'instructeur pour pilotes de bombardier tout en tournant dans des films ayant pour but de favoriser le recrutement de 100 000 aviateurs. Au mois d'août 1943, il est affecté à sa demande expresse au 445e Groupe de Bombardement, à la base aérienne de Sioux City (Iowa), comme premier officier en opération du 703e escadron. En décembre 1943, les B-24 Liberator du 445e rejoignent la base anglaise de Tibenham, dans le Norfolk, et sont d'emblée envoyés en mission au-dessus de l'Allemagne. En mars 1944, James Stewart est affecté au 453e Bombardiers, une unité de B-24 reconstituée après avoir été décimée. Pour redonner courage à ses pilotes, Stewart prendra la tête de l'escadre au cours de plusieurs missions (20 missions officiellement enregistrées) au-dessus des territoires occupés. Il devient chef d'état-major du 2e Groupe de Bombardement de la 8th Air Force. Après la guerre, il poursuivit sa carrière dans l'Air Force Reserve, jusqu'à atteindre le grade de brigadier général en 1959. Sa dernière mission fut le 20 février 1966 un bombardement contre des camps Vietcongs au Sud Viêt Nam durant la guerre du Viêt Nam, auquel il participa comme observateur à bord d'un B-52, avant de mettre un terme à sa carrière militaire . Parmi ses décorations, il y avait l'Air Medal, la Distinguished Flying Cross, la Croix de Guerre française avec palme et 7 étoiles pour autant de victoires en combat aérien.


Sa carrière de star

Sa première prestation après son retour de la guerre est son portrait de George Bailey dans le film de Frank Capra, La vie est belle (1946), qui lui vaudra une nomination aux Oscars.

Étant un des acteurs fétiches d'Alfred Hitchcock, il est à l'affiche dans quatre de ses films : La Corde (1948), Fenêtre sur cour (1954), L'homme qui en savait trop (1956) et Sueurs froides (1958).

Il apparaît aussi dans beaucoup de westerns classiques, mais aussi dans Harvey (1950), dans Autopsie d'un meurtre (1959) et le rôle-titre dans The Glenn Miller Story (1953).

De par son expérience dans l'aviation, ce fut ensuite pour lui un choix approprié de jouer Charles Lindbergh dans L'Odyssée de Charles Lindbergh (1957). Il apparut également dans d'autres films d'aviation tels que Le Voyage fantastique (1951) ou Le Vol du Phénix (1965). Dans un épisode de The World at War (1974), il était un des anciens aviateurs interviewés à propos de sa carrière pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus tard dans sa carrière, Stewart essaya un léger changement de son image ; bien qu'étant toujours le héros, il commença à jouer d'une façon plus risquée, avec un côté plus dur.


Fin de carrière
Il fut récompensé par l'American Film Institute pour l'ensemble de sa carrière en 1980 (cette organisation l'a aussi classé troisième acteur de légende) et aussi par un Oscar d'honneur pour les 50 années de ses mémorables performances en 1985. Un musée consacré à sa vie (The Jimmy Stewart Museum) est situé dans sa ville natale d'Indiana. Il y a aussi une statue érigée sur la pelouse devant le Palais de Justice dans le comté d'Indiana qui lui rendit hommage le 20 mai 1983 pour célébrer son 75e anniversaire.

James Stewart meurt d'une embolie pulmonaire le lendemain de la mort de son ami Robert Mitchum, le 2 juillet 1997. Il est enterré au Forest Lawn Memorial Park à Glendale (Californie).


Vie privée
Il se maria le 9 août 1949 à l'âge de 41 ans avec l'ancienne modèle Gloria Hatrick McLean et se dévoua à sa femme jusqu'à la mort de celle-ci, le 16 février 1994. Le 7 mai 1951, leurs filles jumelles, Judy Stewart et Kelly Stewart naquirent.

En outre, de son premier mariage (avec Edward Beale McLean), Gloria avait eu deux fils : Ronald et Michael. James Stewart les adopta et les éleva comme s'ils étaient ses propres enfants. L'un d'eux, Ronald Stewart, mourut le 8 juin 1969 au Viêt-Nam (porté disparu).
Contrairement à la plupart des acteurs, il avait une vie privée très discrète et détestait toute médiatisation.

L'acteur connaissait quelques mots de français et on peut l'entendre exprimer quelques mots dans le film Chère Brigitte durant lequel il fait la rencontre de l'actrice française Brigitte Bardot.

Ses meilleurs films

La conquête de l'Ouest (1962)
(Acteur)
Fenêtre sur cour (1954)
(Acteur)
Sous le plus grand chapiteau du monde (1952)
(Acteur)
Sueurs froides (1958)
(Acteur)
L'homme qui en savait trop (1956)
(Acteur)
Monsieur Smith au Sénat (1939)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Cedric Gibbons
Cedric Gibbons
(17 films)
Bess Flowers
Bess Flowers
(11 films)
John Wayne
John Wayne
(10 films)
Source : Wikidata

Filmographie de James Stewart (99 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

La classe américaine, 1h10
Réalisé par Michel Hazanavicius, Dominique Mézerette
Origine France
Genres Comédie, Policier
Acteurs John Wayne, Dustin Hoffman, Burt Lancaster, Robert Redford, Paul Newman, Lana Turner
Rôle Jacques
Note80% 4.0379254.0379254.0379254.0379254.037925
Le film se pose volontiers en hommage au Citizen Kane d'Orson Welles. La présence de ce dernier dans le film, qui fait savoir à quel point il n'aime pas « les voleurs et les fils de pute » informe le spectateur que le film se pose davantage en dédicace qu'en plagiat de l’œuvre mythique du cinéaste reconnu.
La classe américaine, 39minutes
Réalisé par Michel Hazanavicius, Dominique Mézerette
Genres Comédie, Policier
Acteurs John Wayne, Dustin Hoffman, Robert Redford, Steve McQueen, Paul Newman, Burt Lancaster
Rôle Jacques (Archive Footage)
Note80% 4.038014.038014.038014.038014.03801
Diffusé pour les fêtes de fin d'année, ce second détournement est un Ça cartoon déjanté mêlant des séquences originales présenté par Valérie Payet et Philippe Dana à des extraits redoublés de dessins animés avec Bugs Bunny, Daffy Duck... et de films avec Steve McQueen, Burt Lancaster, Jack Nicholson, Jean Gabin, etc. Il s'agit du second des trois téléfilms du Grand Détournement.
La classe américaine
Réalisé par Michel Hazanavicius, Dominique Mézerette
Genres Comédie, Policier
Acteurs John Wayne, Dustin Hoffman, Robert Redford, Paul Newman, Elvis Presley, James Stewart
Rôle Jacques (Archive Footage)
Note80% 4.037974.037974.037974.037974.03797
George Abitbol, l'homme le plus classe du monde, meurt tragiquement lors d'une croisière. Dans un dernier souffle, il murmure : « Monde de merde ». Pourquoi ? Ces mots intriguent le rédacteur en chef d'un quotidien américain. Il dépêche ses trois meilleurs enquêteurs : Dave, Peter et Steven (prononcer « Pétère et Stéveune ») pour éclaircir ce mystère...
Fievel au Far West, 1h15
Réalisé par Phil Nibbelink, Simon Wells
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Aventure, Animation, Western
Thèmes Mise en scène d'un animal, Transport, Le train, Mise en scène d'un rongeur, Mise en scène d'une souris, Mise en scène d'un mammifère
Acteurs Phillip Glasser, James Stewart, Cathy Cavadini, Nehemiah Persoff, Dom DeLuise, Amy Irving
Rôle Wylie Burp
Note64% 3.248133.248133.248133.248133.24813
Après avoir émigré aux États-Unis, la famille Souriskewitz vit dans un tout petit appartement de New York. À la suite d'une attaque des chats, ils sont obligés de s'enfuir... C'est alors qu'ils croisent la route d'une étrange souris habillée en cow-boy qui vend des billets de train pour l'Ouest... Intrigués, les Souriskewitz s'embarquent et, au terme du voyage, descendent à Green River où bien d'autres péripéties les attendent.
Cinéma Paradiso, 1h58
Réalisé par Giuseppe Tornatore
Origine Italie
Genres Drame, Romance
Thèmes L'adolescence, Film traitant du cinéma, L'enfance, Maladie, La mer, Transport, Le handicap, La cécité
Acteurs Philippe Noiret, Salvatore Cascio, Marco Leonardi, Jacques Perrin, Brigitte Fossey, Antonella Attili
Rôle George Bailey (archive footage) (uncredited)
Note84% 4.2494354.2494354.2494354.2494354.249435
À Rome, à la fin des années 1980, Salvatore vient d'apprendre la mort de son vieil ami Alfredo. Par cette nouvelle, c'est toute son enfance qui remonte à la surface : son village natal, en Sicile, quand on l'appelait Totò et qu'il partageait son temps libre entre l'église (où il était enfant de chœur) et la salle de cinéma paroissiale, où régnait Alfredo, le projectionniste qui, au travers des films qu'il projetait, lui apprenait la vie.
Sans soleil, 1h40
Réalisé par Chris Marker
Origine France
Genres Science-fiction, Documentaire
Thèmes Afrique post-coloniale, La mer, Transport
Acteurs Florence Delay, Arielle Dombasle, Kim Novak, James Stewart, Charlotte Kerr, Alexandra Stewart
Rôle Himself / John 'Scottie' Ferguson (archive footage)
Note79% 3.9959053.9959053.9959053.9959053.995905
Le film est construit autour du discours d'un cameraman fictif, Sandor Krasna, rédacteur de lettres lues tout au long du film par Florence Delay. Dans ses écrits, il va traiter successivement du temps, de la mémoire, de la fragilité humaine face aux séismes du Japon ou encore face à la famine, menace constante au Cap Vert ou en Guinée-Bissau. Le cinéaste voyage alors aux « deux pôles extrêmes de la survie » tel qu'il le dit lui-même. Il montrera non pas les difficultés pour ces sociétés à s'en sortir, mais plutôt leur façon de vivre et d'exister au-delà de ce qui peut leur coûter la vie. Car comme il l'annonce : « Moi, ce que je veux vous montrer, ce sont les fêtes de quartier ».
Mr. Krueger's Christmas, 26minutes
Réalisé par Kieth Merrill
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Thèmes Noël, Religion
Acteurs James Stewart
Rôle Mr. Krueger
Note79% 3.979613.979613.979613.979613.97961
James Stewart plays Willy Krueger, a widowed apartment janitor who lives in a basement flat with his cat George. On a cold Christmas Eve, he daydreams to escape his lonely life: he muses about being a man of culture and means, an ice dance at Temple Square, a sleigh ride, as well as the conductor of the Mormon Tabernacle Choir, and also imagines himself in the stable with Mary, Joseph and the infant Jesus.
The Green Horizon, 2h
Réalisé par Susumu Hani
Origine Japon
Genres Drame
Acteurs James Stewart, Philip Sayer
Rôle le vieil homme
Note54% 2.74542.74542.74542.74542.7454
Au Kenya, un vieil homme et sa petite-fille hébergent un pilote après le crash de son avion. Le pilote et la jeune femme sont attirés l'un par l'autre, mais la fiancée du pilote arrive sur les lieux de l'accident.
Le Grand Sommeil, 1h39
Réalisé par Michael Winner
Origine Royaume-uni
Genres Drame, Thriller, Action, Policier, Romance
Acteurs Robert Mitchum, Sarah Miles, Richard Boone, Candy Clark, Joan Collins, Edward Fox
Rôle General Sternwood
Note59% 2.950772.950772.950772.950772.95077
Embauché par le général Sternwood pour enquêter sur une affaire de chantage dont est victime sa fille, Camilla Sternwood, Philip Marlowe rend visite à un bouquiniste nommé Geiger qui est bientôt retrouvé mort. Marlowe découvre alors que les deux filles du général mènent une double vie dont il entend bien découvrir le mot de la fin.
La Magie de Lassie, 1h40
Réalisé par Don Chaffey
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Action, Aventure, Musical
Thèmes Mise en scène d'un animal, La musique, Mise en scène d'un chien, Musique, Mise en scène d'un mammifère
Acteurs James Stewart, Michael Sharrett, Pernell Roberts, Mickey Rooney, Gary Davis, Stéphanie Zimbalist
Rôle Clovis Mitchell
Note57% 2.857922.857922.857922.857922.85792
Lassie est arrachée à son jeune maître Michael Sharrett par Pernell Roberts, qui espère obtenir de Jimmy Stewart son vignoble en guise de rançon. Mais le plan de Roberts tombe à l'eau, lorsque Lassie prend la fuite pour retrouver Michael.
Les Naufragés du 747, 1h54
Réalisé par Jerry Jameson
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Catastrophe, Action, Aventure
Thèmes La fin du monde, La mer, Le terrorisme, Transport, Aviation, Dans un avion, Film catastrophe, Film catastrophe américain, Film de catastrophe aérienne, Détournement d'avion
Acteurs Jack Lemmon, Lee Grant, James Stewart, Olivia de Havilland, Joseph Cotten, Brenda Vaccaro
Rôle Philip Stevens
Note57% 2.850572.850572.850572.850572.85057
Philip Stevens, américain fortuné, décide d’exposer sa collection d’œuvres d'art dans sa résidence secondaire de Palm Beach, pour en faire un musée privé. Pour l'inauguration, il convie une centaine de collectionneurs amateurs d’art, et d’amis, à la cérémonie en mettant à leur disposition son Boeing 747 personnel, piloté par Don Gallagher.
Le Dernier Des Géants, 1h40
Réalisé par Don Siegel
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Action, Aventure, Western
Acteurs John Wayne, Lauren Bacall, Ron Howard, Harry Morgan, James Stewart, Richard Boone
Rôle Dr. E.W. Hostetler
Note76% 3.8479753.8479753.8479753.8479753.847975
Atteint d'une maladie incurable, John Bernard Books (John Wayne), le dernier des professionnels légendaires de la gâchette, rentre calmement à Carson City pour recevoir des soins de son vieil ami le Dr Hostetler (James Stewart). Sachant que ses jours sont comptés, il trouve confort et tranquillité dans une pension tenue par une veuve (Lauren Bacall) et son fils (Ron Howard). Mais « Books » n'est pas destiné à mourir en paix; devant les perspectives de la déchéance physique et d'une agonie atroce, il choisit de partir comme il a toujours vécu, les armes à la main, dans un dernier combat.