Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Jacques Baratier est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Assistant Director Français né le 8 mars 1918 à Montpellier (France)

Jacques Baratier

Jacques Baratier
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 8 mars 1918 à Montpellier (France)
Mort 27 novembre 2009 (à 91 ans)
Récompenses Commandeur des Arts et des Lettres‎

Jacques Baratier est un réalisateur et scénariste français né le 8 mars 1918 à Montpellier et mort le 27 novembre 2009 à Antony. Cinéaste d'exigence aux antipodes du cinéma commercial, il considérait le cinéma comme une aventure intellectuelle et non comme un métier et collabora dans ce même esprit avec les écrivains et les auteurs de son temps comme Jacques Audiberti, Christiane Rochefort ou Arrabal. Il connut le succès populaire une seule fois avec Dragées au poivre. On lui doit d'avoir révélé, au public français, dans son premier long métrage, Goha, l'acteur égyptien Omar Sharif. Le cinéaste obtient, pour ce film, le Prix international du Festival de Cannes 1958.

Biographie

Sous l'impulsion de son père, banquier, Jacques Baratier étudie le droit jusqu'en licence en 1938. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, Baratier effectue son service militaire dans l'aviation. Il décide de s'engager au Maroc. À la Libération, il fréquente Saint-Germain-des-Prés, et rencontre Gabriel Pomerand, Olivier Larronde, Jacques Besse ou Boris Vian. Quelques années plus tard, il repart en Afrique du Nord avec le projet de devenir peintre. Mais, dans le Sahara algérien, il croise une équipe de cinéma, celle de René Chanas, qui tourne L'Escadron blanc. Il se fait engager comme figurant, puis assistant réalisateur. En 1948, il réalise un court-métrage, Les Filles du soleil, sur la vie des tribus berbères.

Par la suite, il enchaîne les documentaires (Désordre, La Cité du Midi, Métier de danseur consacré à Jean Babilée, Chevalier de Ménilmontant sur le Paris de Maurice Chevalier). En 1956, il réalise un court-métrage sur la vie nocturne à Paris, Paris, la nuit qui obtient l'Ours d'or au Festival de Berlin. En 1957, il tourne, en Tunisie, son premier long-métrage de fiction, Goha, avec Omar Sharif et Zohra Faïza dans les principaux rôles. Claudia Cardinale, pressentie pour être la vedette féminine, n'y tient plus qu'un petit rôle. Tiré d’un conte égyptien, il reçoit le Prix international du Festival de Cannes en 1958.



« Mon père propose à un jeune comédien égyptien, Omar Sharif, le premier rôle. À la sortie d’un lycée de Tunis, il remarque une jeune fille de 16 ans, Claudia Cardinale, à laquelle il propose le rôle féminin. Elle accepte, mais le coproducteur refuse. La jeune Claudia aura le rôle de la confidente. Suivant comme toujours son inspiration, mon père demande à Georges Schehadé, poète libanais, d’écrire le scénario et les dialogues de Goha. »


— Diane Baratier, Positif, n ° 600, février 2011

Pour son film suivant, il travaille avec l'écrivain Jacques Audiberti dont il adapte un roman, La Poupée (1962) ; il en fait un film satirique et loufoque qui prend pour toile de fond une dictature sud-américaine.



« Le sujet est une peinture surréaliste des dictatures qui sévissent en Amérique latine. Sans argent pour aller en Amérique du Sud, il décide d’engager des émigrés algériens de la banlieue parisienne pour jouer les révolutionnaires sud-américains, et tourne son film dans les bidonvilles de Nanterre grâce à l’appui de l’écrivain algérien Kateb Yacine. La Guerre d’Algérie touche à sa fin, et mon père fait scander à ses figurants des slogans « contre ceux qui les affament ». Il intègre dans la distribution des acteurs de théâtre comme Sacha Pitoëff, Jacques Dufilho, Daniel Emilfork et l’étonnant travesti Sonne Teal. C’est la première fois qu’on voyait un travesti à l’écran. »


— Diane Baratier

L'année suivante, Jacques Baratier signe un film inspiré des sketches de Guy Bedos, Dragées au poivre, où figurent, entre autres personnalités, Jean-Paul Belmondo, Simone Signoret, Francis Blanche et Claude Brasseur. En 1965, Baratier retrouve, dans L'Or du duc, l'inspiration de René Clair qu'il revendique depuis ses débuts (il réalisera d’ailleurs un portrait du cinéaste pour la télévision). Cette comédie aérienne met en scène Claude Rich en aristocrate fauché, flanqué de dix enfants et d'un autobus.

En 1974, il réalise plusieurs émissions d'Italiques, l'émission littéraire de Marc Gilbert.

Tout au long de sa carrière, Jacques Baratier, influencé par le cinéma surréaliste, l'esprit germanopratin et la psychanalyse, réalise des films qui explorent la folie et l'inconscient : Piège (1969), L'Araignée de satin (1984), Rien, voilà l'ordre (2004). D'autres films, plus réalistes, se rapprochent, eux, du documentaire : Le Désordre à vingt ans (1967) sur le Saint-Germain-des-Prés de l'après-guerre où l'on retrouve Boris Vian, Jacques Audiberti, Juliette Gréco et Gabriel Pomerand. Ou encore La Ville-bidon (1973) qui dénonce l'édification des tours dans la banlieue parisienne, dans lequel Roland Dubillard incarne un gardien de HLM philosophe et désabusé.

Le plus souvent avec

Daniel Duval
Daniel Duval
(1 films)
Jackie Raynal
Jackie Raynal
(3 films)
Jean Richard
Jean Richard
(3 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Jacques Baratier (21 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Boxes
Boxes (2007)
, 1h35
Réalisé par Jane Birkin
Origine France
Genres Drame, Biographie
Acteurs Geraldine Chaplin, Michel Piccoli, Jane Birkin, Natacha Régnier, Lou Doillon, John Hurt
Rôle Le petit veuf
Note51% 2.588382.588382.588382.588382.58838
Anna parle à son père sur son lit de mort. Elle continue de le voir et de lui parler, dans sa maison du Finistère, où elle vit avec sa mère et Fanny, Camille et Lilli, ses trois filles, toutes trois nées de pères différents. Joséphine est une femme en fauteuil roulant qui "entend" les Belges "dans les murs". Les pères reviennent : Max, le père de Camille, Jean, celui de Lilli, et le père de Fanny, quitté très jeune parce qu'infidèle.
Zanzibar à Saint-Sulpice, 9minutes
Réalisé par Gérard Courant
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Jacques Baratier, Laura Duke Condominas, Gérard Courant, Zouzou, Philippe Garrel, Esther Garrel
Rôle Lui-même

En 1999, trente ans après leur révolution cinématographique, les membres du Groupe Zanzibar (Philippe Garrel, Jackie Raynal, Patrick Deval, Serge Bard, Zouzou, etc.), accompagnés de leurs amis, se retrouvent au café de la Mairie, Place Saint-Sulpice à Paris.
L'araignée de satin, 1h25
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Drame
Thèmes Sexualité, Théâtre, Adaptation d'une pièce de théâtre, LGBT, Lesbianisme
Acteurs Catherine Jourdan, Daniel Mesguich, Roland Topor, Ingrid Caven, Michel Albertini, Michèle Guigon
Rôle Arthème
Note54% 2.70382.70382.70382.70382.7038
« Les Fauvettes ». Un pensionnat pour jeunes filles du monde que dirige Madame de Challens. Tout y est calme et feutré. Y compris les relations, pourtant troubles, entre les élèves. Madame de Challens n'est pas pour rien dans cette atmosphère. Elle a une influence étrange sur les élèves. Un an plus tôt, une élève s'est suicidée et Solange, un professeur, a dû partir en hôpital psychiatrique.
La Ville-Bidon
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Drame
Acteurs Bernadette Lafont, Daniel Duval, Jean-Pierre Darras, Roland Dubillard, Robert Castel, Xavier Gélin
Rôle Le sociologue
Note64% 3.212713.212713.212713.212713.21271
"Avec son équipe, constituée notamment d'un architecte et d'un promoteur, un député-maire veut construire les bâtiments d'une ville nouvelle sur un terrain occupé présentement par une décharge et un bidonville. Des manifestations ont lieu contre des expulsions dont sont victimes certains occupants des bidonvilles. Le promoteur contacte Brunet, le propriétaire du terrain de la décharge, et lui propose une affaire : s'il accepte de donner une partie de ses terrains à la municipalité, celle-ci y construira des équipements collectifs et le reste des terrains à vendre verra sa valeur multipliée par mille. Bien entendu, le promoteur se réservera la moitié des bénéfices. Le député-maire et son entourage décident de confier à un sociologue une enquête sur la cité de transit où ont été relogées certaines familles expulsées des bidonvilles. Le député espère que le sociologue, naïf et plein de bonne foi, arrivera à la conclusion : supprimer cet endroit invivable. Le sociologue interroge Fiona, une jeune fille qui connaît bien les lieux. Celle-ci dénonce l'alcoolisme et la promiscuité qui provoquent la mésentente des foyers. Le gardien de la cité confirme ces dires. Le sociologue découvre l'univers des ferrailleurs qu'il juge plutôt sympathiques en dépit d'un certain racisme à l'encontre des ouvriers portugais. Or le cadavre d'une jeune fille assassinée a été abandonné dans la décharge. Constamment à l'écart, individualistes, les ferrailleurs sont les premiers à être accusés. Au cours d'une poursuite en voiture, par la police, l'un d'entre eux, Mario, l'ami de Fiona, meurt dans son véhicule renversé. Ce drame n'empêche pas, quelque temps plus tard, le député-maire d'inaugurer avec fierté les bâtiments d'une ville nouvelle. Mais, très sceptique, un gardien d'immeuble déclare que tout cela sera pourri avant vingt ans.

Réalisateur

Rien, voilà l'ordre, 1h36
Réalisé par Jacques Baratier
Acteurs Amira Casar, Laurent Terzieff, Claude Rich, James Thiérrée, Macha Méril, Jean-Claude Dreyfus
Note63% 3.1543853.1543853.1543853.1543853.154385
Dans une clinique psychiatrique, un patient en fauteuil roulant, oublié depuis 30 ans, joue le psychiatre amateur auprès des autres malades. Une actrice traumatisée par un accident y fait la rencontre de personnages pittoresques.
Mon île était le monde, 52minutes
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Film sur un écrivain, Documentaire sur une personnalité

Ce monde est né dans le regard du poète Jean Albany. Celui-ci a créé son île, ses émotions ont créé son univers ; la mer, les oiseaux, les femmes, les fleurs lui ont offert son langage. Le créole est écrit, l'identité réunionnaise enracinée. Quelques œuvres de Jean Albany : Zamal, Miel vert, Bleu Mascarin, Bal indigo...
L'araignée de satin, 1h25
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Drame
Thèmes Sexualité, Théâtre, Adaptation d'une pièce de théâtre, LGBT, Lesbianisme
Acteurs Catherine Jourdan, Daniel Mesguich, Roland Topor, Ingrid Caven, Michel Albertini, Michèle Guigon
Note54% 2.70382.70382.70382.70382.7038
« Les Fauvettes ». Un pensionnat pour jeunes filles du monde que dirige Madame de Challens. Tout y est calme et feutré. Y compris les relations, pourtant troubles, entre les élèves. Madame de Challens n'est pas pour rien dans cette atmosphère. Elle a une influence étrange sur les élèves. Un an plus tôt, une élève s'est suicidée et Solange, un professeur, a dû partir en hôpital psychiatrique.
Vous intéressez-vous à la chose?, 1h20
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Erotique, Comédie
Thèmes Sexualité, Erotique
Acteurs Nathalie Delon, Muriel Catala, Didier Haudepin, Joachim Hansen, Christine Schuberth, Renée Saint-Cyr
Note54% 2.716612.716612.716612.716612.71661
C'est l'été dans une maison de campagne dans le sud de la France. Une famille décide d'y organiser une grande réunion au mois de juillet. Il y a Bernard, un médecin conservateur et un peu rigide, et sa sœur Lise, son opposée, une architecte moderne et libertine, ainsi que les adolescents Patrick et son frère Julien qui sont tous les deux attirés par Dina, une fille rousse aux yeux verts âgée de 15 ans. Elle fait plus que son âge et est consciente du pouvoir de ses charmes. "C'est ma cousine, et mon premier grand amour" raconte Patrick dès le début du film.
La Ville-Bidon
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Drame
Acteurs Bernadette Lafont, Daniel Duval, Jean-Pierre Darras, Roland Dubillard, Robert Castel, Xavier Gélin
Note64% 3.212713.212713.212713.212713.21271
"Avec son équipe, constituée notamment d'un architecte et d'un promoteur, un député-maire veut construire les bâtiments d'une ville nouvelle sur un terrain occupé présentement par une décharge et un bidonville. Des manifestations ont lieu contre des expulsions dont sont victimes certains occupants des bidonvilles. Le promoteur contacte Brunet, le propriétaire du terrain de la décharge, et lui propose une affaire : s'il accepte de donner une partie de ses terrains à la municipalité, celle-ci y construira des équipements collectifs et le reste des terrains à vendre verra sa valeur multipliée par mille. Bien entendu, le promoteur se réservera la moitié des bénéfices. Le député-maire et son entourage décident de confier à un sociologue une enquête sur la cité de transit où ont été relogées certaines familles expulsées des bidonvilles. Le député espère que le sociologue, naïf et plein de bonne foi, arrivera à la conclusion : supprimer cet endroit invivable. Le sociologue interroge Fiona, une jeune fille qui connaît bien les lieux. Celle-ci dénonce l'alcoolisme et la promiscuité qui provoquent la mésentente des foyers. Le gardien de la cité confirme ces dires. Le sociologue découvre l'univers des ferrailleurs qu'il juge plutôt sympathiques en dépit d'un certain racisme à l'encontre des ouvriers portugais. Or le cadavre d'une jeune fille assassinée a été abandonné dans la décharge. Constamment à l'écart, individualistes, les ferrailleurs sont les premiers à être accusés. Au cours d'une poursuite en voiture, par la police, l'un d'entre eux, Mario, l'ami de Fiona, meurt dans son véhicule renversé. Ce drame n'empêche pas, quelque temps plus tard, le député-maire d'inaugurer avec fierté les bâtiments d'une ville nouvelle. Mais, très sceptique, un gardien d'immeuble déclare que tout cela sera pourri avant vingt ans.
Piège
Piège (1970)
, 58minutes
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Thriller, Policier
Acteurs Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Jean-Baptiste Thierrée, Fernando Arrabal, Jackie Raynal
Note60% 3.002663.002663.002663.002663.00266
Arsène, jeune homme solitaire et inquiet, atteint de la maladie de la persécution, tente de se protéger des voleurs – sinon de lui-même – en posant des pièges chez lui. Il assiste impuissant à l’effraction puis à la mise à sac de sa maison par un couple de jeunes filles cleptomanes qu’il a délibérément attirées chez lui. Fasciné par elles, il devient au cours de la nuit son propre bourreau et le jouet de fantasmes régressifs infantiles et autodestructeurs à l’issue irréversible. Ainsi s’accomplit la prédiction initiale du vendeur de pièges qui avait diagnostiqué sa « peur d’être volé ».
Le Désordre à vingt ans, 1h
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Louis Arbessier, Antonin Artaud, Roger Blin, Marie-Hélène Breillat, Blanchette Brunoy, Philippe Clay
Note67% 3.384413.384413.384413.384413.38441
À partir de son court métrage Désordre, tourné en 1947-48, Jacques Baratier revisite, vingt ans après, le quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés. Confrontation de ce proche passé avec les années 1960, foisonnement culturel et intellectuel, variations autour de l'existentialisme...
L'Or du duc, 1h30
Réalisé par Jacques Baratier, Bernard Toublanc-Michel
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Claude Rich, Monique Tarbès, Danielle Darrieux, Jacques Dufilho, Noël Roquevert, Pierre Brasseur
Note63% 3.1543053.1543053.1543053.1543053.154305
Le duc est ruiné mais un de ses oncles qui a fait fortune lui a légué un autobus... Lui et sa famille décident de s'y installer sans savoir qu'il est fait d'or massif. C'est le début de nombreuses péripéties pour eux !
Dragées au poivre, 1h30
Réalisé par Jacques Baratier, Jean Léon
Origine France
Genres Comédie, Comédie musicale
Acteurs Guy Bedos, Jean-Paul Belmondo, Francis Blanche, Claude Brasseur, Jean-Marc Bory, Françoise Brion
Note62% 3.138533.138533.138533.138533.13853
Gérard, « jeune homme de bonne famille », rêve de devenir acteur. Pour ce faire, il suit partout sa sœur Frédérique, entichée de cinéma-vérité. Évoluant au milieu d’une faune aussi bizarre que bigarrée, elle braque sur tout un chacun, sur tout et sur rien, sa « caméra-stylo ». Tout en suivant les diktats des modes songs & ciné alors en vigueur elle met à mal tous les snobismes de l’époque... du yé-yé aux sciences humaines en passant par la Nouvelle Vague.