Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Innokenti Smoktounovski est un Acteur Russe né le 28 mars 1925 à Oblast de Tomsk (Russie)

Innokenti Smoktounovski

Innokenti Smoktounovski
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Innokenti Mikhaïlovitch Smoktounovitch
Nationalité Russie
Naissance 28 mars 1925 à Oblast de Tomsk (Russie)
Mort 3 aout 1994 (à 69 ans) à Moscou (Russie)
Récompenses Artiste du peuple de l'URSS, Ordre de Lénine, Médaille pour la victoire face à l'Allemagne dans la grande guerre patriotique de 1941-1945

Innokenti Mikhaïlovitch Smoktounovski (en russe : Иннокентий Михайлович Смоктуновский) de son vrai nom Smoktounovitch, né le 28 mars 1925 à Tatianovka dans le Gouvernement de Tomsk et mort le 3 août 1994 à Moscou, est un acteur soviétique puis russe.

Biographie

Fils de Mikhaïl Petrovitch Smoktounovitch (1899-1942) et de son épouse Anna Akimovna Makhneva (1902-1985), Innokenti est le second d'une fratrie de six enfants. Ils vivent au village Tatianovka jusqu'à ce que craignant la politique de collectivisation imposée par le gouvernement soviétique, les parents prennent la décision de quitter la campagne. En 1932, la famille part s'installer à Tomsk, puis, à Krasnoïarsk où habite la sœur du père, Nadezhda Petrovna qui, n'ayant pas d'enfants, prend chez elle Innokenti et son frère Vladimir. Le père de famille travaille comme débardeur au port de Krasnoïarsk jusqu'à ce qu'il soit mobilisé dans l'Armée rouge lorsque le conflit militaire s'ouvre sur le front de l'Est au cours de la Seconde Guerre mondiale. En août 1942, il est déclaré disparu au combat, plut tard son corps sera identifié.

Au début de la guerre Innokenti suit, un temps, une formation médicale qu'il abandonne pour devenir projectionniste. Dès 1942, il fait également de la figuration au Théâtre dramatique de Krasnoïarsk. Mobilisé à son tour en 1943, il se retrouve à l'école militaire de Kiev transférée en temps de guerre à Atchinsk, mais sans pouvoir terminer le cursus, sera incorporé dans la 75e division d'infanterie et envoyé au front. Il participe à la Bataille de Koursk, à la Bataille du Dniepr, à la Bataille de Kiev et recevra plusieurs décorations militaires. En décembre 1943, il est fait prisonnier par les allemands et passe par les camps de prisonniers de Jytomyr, Chepetivka et Berdytchiv. Le 7 janvier 1944, il réussit à s'évader et sera caché pendant un mois par une famille ukrainienne dans l'Oblast de Khmelnytsky qui le mettra ensuite en relation avec le réseau de résistance. En mai de la même année, son groupe de partisans intègre la 102e division d'infanterie avec laquelle Smoktounovski, avec le grade de sergent, participera entre autres à l'Offensive Vistule-Oder pour terminer la guerre à Grevesmühlen.

Démobilisé en octobre 1945, il rentre à Krasnoïarsk comptant tout d'abord entamer les études à l'Institut Technologique Forestier, puis, finalement se décide de suivre une formation d'art dramatique au sein du Théâtre Pouchkine. Sa perspective de carrière toutefois est mise à mal par le fait qu'en Union soviétique tout prisonnier de guerre, quel que soit le contexte de sa capture, est considéré comme un traitre à la suite de l'Ordre n° 270 du Haut Commandement suprême de l'Armée rouge signé par Joseph Staline en personne. Smoktounovski se voit de ce fait interdit de séjour dans les trente-neuf grandes villes du pays. Après bien les refus de sa candidature, il se retrouve dans la troupe du Théâtre dramatique Vladimir Maïakovski de Norilsk dans le kraï de Krasnoïarsk au nord du cercle polaire arctique. C'est là qu'il prendra un nom de scène, à la demande du directeur artistique. Il y jouera principalement devant le public de prisonniers. Parmi les acteurs de sa troupe se trouve Gueorgui Jjionov assigné à résidence à Norilsk qui restera son ami pour la vie.

Après un court passage au Théâtre dramatique russe de Makhatchkala en 1952, il travaille au Théâtre Gorki de Stalingrad en 1953-1954, puis, se décide de tenter sa chance à Moscou début de 1955. Il se rend à la capitale ayant pour tout vêtement un costume de ski et ainsi vêtu récite textes et monologues devant les metteurs en scène, produisant la plupart du temps l'effet d'un personnage étrange en décalage avec les attentes artistiques de l'époque. Finalement le Théâtre du Lenkom lui propose le contrat d'intérimaire, mais les rôles là aussi se font attendre. Smoktounovski le quitte alors pour le Théâtre national d'acteur de cinéma ce qui lui ouvre les portes des studios Mosfilm qui l'emploient pour faire de la figuration. Là, il est remarqué par le réalisateur Aleksandre Ivanov qui, en 1956, lui donne le rôle de Farber, un appelé issu de l'intelligentsia, dans Les Soldats, une adaptation de la nouvelle de Viktor Nekrassov Dans les tranchées de Stalingrad (1946). Le film recevra le troisième prix du Festival panrusse du cinéma de Moscou en 1958.

Entre-temps en 1956, Gueorgui Tovstonogov prend la direction du Grand théâtre dramatique de Léningrad et entreprend à y monter L'Idiot de Fiodor Dostoïevski. La candidature de Smoktounovski pour le rôle de prince Mychkine lui est proposée par Evgueni Lebedev déjà choisi pour incarner Parfione Rogojine, ce dernier connait Smoktounovski par son travail à ses côtés dans Les Soldats. Tovstonogov visionne le film et convoque cet artiste alors pratiquement inconnu. Lors de la première audition il est frappé par son regard à la fois direct et détaché, exactement comme celui qu'il imaginait que le héros dostoïevskien devait avoir. Pourtant il s'avère bien difficile d'animer sur scène ce prince qui parait à la première vue tout prêt. Smoktounovski dira plus tard n'avoir jamais connu auparavant une telle souffrance lors de l'émergence d'un personnage. Selon lui, après bien des essais et conflits, une brève observation d'un homme perdu dans ses pensées au milieu d'un brouhaha d'un hall de théâtre, décidera de ce que sera son Mychkine. La première représentation a lieu le 31 décembre 1957 et c'est un triomphe. La critique parle d'une révélation, d'ailleurs elle ne parle que de Mychkine qui parvient à éclipser le reste de la troupe pourtant étoilée. Dans ses postures gauches, sa voix humble et ses silences se concentre une naïveté bienveillante toute nouvelle pour le spectateur soviétique.

Sur scène du Grand théâtre dramatique, Smoktounovski incarne également Félix Dzerjinski dans Le Carillon du Kremlin (Kremlyovskie kuranty) de Nikolaï Pogodine et Serguei Serioguine dans Une histoire d'Irkoutsk d'Alekseï Arbouzov, mais ces performances n'atteignent guère celle dans L'Idiot. Au même moment, plusieurs cinéastes le sollicitent et lui offrent d'emblée les premiers rôles dans leurs films. Le travail pour le cinéma s'avère toutefois incompatible avec une activité théâtrale. L'artiste préfère donc se consacrer pleinement à la carrière cinématographique fin 1960.

Pendant cette période Smoktounovski joue dans de nombreux films qui lui permettent d'accéder à une célébrité nationale et parmi eux Hamlet de Grigori Kozintsev (1964) qui fait connaitre son nom au-delà des frontières de l'URSS.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Innokenti Smoktounovski (28 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Les Yeux noirs, 1h58
Réalisé par Nikita Mikhalkov
Origine Italie
Genres Drame, Comédie, Romance
Acteurs Marcello Mastroianni, Silvana Mangano, Marthe Keller, Elena Safonova, Pina Cei, Vsevolod Larionov
Rôle le gouverneur de Sisoev
Note73% 3.6933.6933.6933.6933.693
Un Italien marié raconte à un homme, rencontré lors d'une traversée sur un paquebot, ses déboires sentimentaux avec une Russe également mariée. Le scénario est inspiré, entre autres, de quatre nouvelles d'Anton Tchekhov, dont La Dame au petit chien, Ma femme et Anne au cou (aussi connu sous le nom L'Ordre d'Anna).
Le XXe siècle commence, 2h30
Réalisé par Igor Maslennikov
Origine Russie
Genres Aventure, Policier
Thèmes Sherlock Holmes, Buddy movie
Acteurs Vassili Livanov, Vitali Solomine, Rina Zelionaïa, Borislav Brondoukov, Innokenti Smoktounovski, Elena Safonova
Rôle lord Bellinger
Note79% 3.990333.990333.990333.990333.99033
Le premier épisode du téléfilm mêle les intrigues du Pouce de l'ingénieur et de La Deuxième Tache.
La Dame de pique, 1h32
Réalisé par Igor Maslennikov
Genres Drame
Thèmes Fantômes
Acteurs Alla Demidova, Innokenti Smoktounovski, Vitali Solomine, Elena Gogoleva
Rôle Tchelanski
Note69% 3.452913.452913.452913.452913.45291
Hermann ne joue jamais aux cartes, bien qu'il passe des soirées avec des amis joueurs de cartes. Un jour, il entend parler d'un secret permettant de toujours gagner au jeu...L'actrice Alla Demidova lit des extraits de la nouvelle de Pouchkine, le long des berges de la Moïka. Igor Maslennikov filme la nouvelle dans un rythme haletant, comme une véritable histoire policière.
Moscou ne croit pas aux larmes, 2h10
Réalisé par Vladimir Valentinovich Menshov
Origine Russie
Genres Drame, Comédie, Comédie dramatique, Mélodrame, Romance
Acteurs Vera Alentova, Irina Muravyova, Alexeï Batalov, Natalya Vavilova, Oleg Tabakov, Aleksandr Fatyushin
Rôle lui-même au Festival du Film français
Note80% 4.046834.046834.046834.046834.04683
Trois filles, Katia, Lioumila et Antonina, rêvent de conquérir les moscovites. Alors que l'une d'entre elles est engagée pour garder une luxueuse résidence, elles décident de se faire passer pour des bourgeoises pour pouvoir inviter des intellectuels et des célébrités à dîner...
Выбор цели, 2h38
Réalisé par Igor Talankine
Genres Drame, Historique
Thèmes Politique
Acteurs Serge Bondartchouk, Irina Skobtseva, Nikolai Petrovich Burlyayev, Innokenti Smoktounovski, Sergueï Iourievitch Iourski, Alla Demidova
Note66% 3.307243.307243.307243.307243.30724
The film depicts the nuclear arms race that took place between all sides in the Second World War and the beginning of the Cold War. The first part centers on the war years, dealing with the Manhattan Project and the American effort to beat the Germans to the bomb, as well as with Stalin's decision that the USSR must have its own atomic project. The second part displays the Soviet post-war nuclear program. The plot deals mainly with the personal dilemmas facing all the scientists who worked on the atomic weapons.
L'Étoile d'un merveilleux bonheur, 2h47
Réalisé par Vladimir Moty
Genres Drame, Historique, Romance
Acteurs Irina Kouptchenko, Alexeï Batalov, Natalia Bondartchouk, Oleg Yankovsky, Ewa Szykulska, Vladislav Strzelczyk
Rôle Ivan Tseïdler
Note71% 3.5776353.5776353.5776353.5776353.577635
L'histoire se déroule au lendemain de l'insurrection décabriste contre le tsar Nicolas Ier en 1825. La révolte est réprimée et les officiers militaires impliqués dans cette révolte avouent l'un après l'autre et se voient condamnés à l'exil en Sibérie. Leurs femmes font face à cette prise de décision, les suivre dans leur exil ou demeurer chez elles.
Le Miroir
Le Miroir (1975)
, 1h46
Réalisé par Andreï Tarkovski
Genres Drame, Documentaire, Historique
Acteurs Margarita Terekhova, Oleg Yankovsky, Alla Demidova, Yuriy Nazarov, Nikolai Grinko, Anatoli Solonitsyne
Rôle le narrateur
Note80% 4.049534.049534.049534.049534.04953
Aliocha, mourant, revoit sa vie passée et, dans un désordre apparent, revit ses souvenirs...
Ils ont combattu pour la patrie, 2h17
Réalisé par Serge Bondartchouk
Genres Drame, Guerre, Historique
Thèmes Politique, Politique
Acteurs Vasily Shukshin, Viatcheslav Tikhonov, Serge Bondartchouk, Georgi Burkov, Yuri Nikulin, Ivan Lapikov
Rôle le chirurgien
Note79% 3.9890053.9890053.9890053.9890053.989005
En juillet 1942, devant l'offensive allemande, le 38e régiment d'artillerie se replie vers Stalingrad. Épuisés par une marche de trente kilomètres faite dans la matinée, la troupe arrive dans un petit village situé sur la rive droite du Don. Elle s'y arrête et les soldats en profitent pour se refaire, boire, manger, fumer, discuter, se confier, dormir, se baigner, réparer du matériel, aller à la pêche aux écrevisses,... et pour Pétia c'est aussi découvrir la gent féminine locale et au passage encaisser les critiques très sévères d'une vieille paysanne qui les prend pour de lâches fuyards.
Ils ont combattu pour la patrie, 1h46
Réalisé par Serge Bondartchouk
Origine Russie
Genres Drame, Guerre, Historique
Thèmes Politique, Politique
Acteurs Vasily Shukshin, Vsevolod Safonov, Viatcheslav Tikhonov, Serge Bondartchouk, Innokenti Smoktounovski, Yuri Nikulin
Rôle lieutenant Farber
Note71% 3.586113.586113.586113.586113.58611
En juillet 1942, lors de la seconde bataille de Kharkov les défenses soviétiques sont submergées par la contre-attaque allemande. Accompagnées de réfugiés civils, les troupes reculent vers Stalingrad. Parmi les combattants se trouvent le lieutenant Youri Kierżencew, son radiotéléphoniste Anton Valega et Ivan Sedykh, un éclaireur. Pour quelques jours, ils sont hébergés dans la maison d'un ouvrier d'usine des tracteurs de Stalingrad dont la nièce prénommée Lucia travaille dans un hôpital militaire. En compagnie de la jeune femme, le lieutenant Kierżencew fait une promenade le long de la Volga, ils passent près du kourgane Mamaïev. Lucia voit Kierżencew comme quelqu'un de renfermé, peu causant et pragmatique. Lui même avoue que ses centres d’intérêt se sont réduits aux éléments d'organisation militaire tellement que, même en regardant la Lune, il la considère strictement du point de vue stratégique.