Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Elem Klimov est un Réalisateur, Scénariste et Producteur Russe né le 9 juillet 1933 à Volgograd (Russie)

Elem Klimov

Elem Klimov
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Elem Guermanovitch Klimov
Nationalité Russie
Naissance 9 juillet 1933 à Volgograd (Russie)
Mort 26 octobre 2003 (à 70 ans) à Moscou (Russie)

Elem Guermanovitch Klimov (en russe : Элем Германович Климов), né le 9 juillet 1933 à Stalingrad et mort le 26 octobre 2003 à Moscou, est un réalisateur soviétique et russe.

Biographie

Âgé de 9 ans, lors de la bataille de Stalingrad, Elem Klimov doit quitter sa ville natale pour rejoindre l'Oural. Il traverse la Volga, enfoui sous les couvertures et les oreillers, protégé par sa mère qui fait écran de son corps, car les Allemands bombardent également les bateaux. Il verra la ville et le fleuve en feu et le pétrole des réservoirs détruits se déversant sur l'eau. Cette expérience le poussera plus tard à tourner un film de guerre intitulé Va et regarde (Idi e smotri, également traduit par Viens et Vois ou Requiem pour un massacre).

Il fait ses études à l'école d'aviation de Moscou, dont il sort diplômé en 1957, puis il travaille comme ingénieur dans une usine de la capitale. Il s'essaie ensuite au journalisme par le biais d'émissions destinées à la jeunesse sur la Radio-télévision centrale et travaille peu après à la Philharmonie de Moscou. Il obtient en 1964 le plus haut diplôme de mise en scène délivré par le VGIK, l'Institut moscovite d'études cinématographiques. Il eut notamment pour professeur Efim Dzigan. Immédiatement invité par la Mosfilm, il débute en tant que réalisateur avec Soyez les bienvenus ou Entrée interdite, une satire sulfureuse de l'univers des camps de vacances en été et des évènements qui peuvent s'y dérouler. La démarche satirique se poursuit avec Les Aventures d'un dentiste qui suscite le mécontentement des bureaucrates de la hiérarchie cinématographique. En 1970, il tente une expérience avec son long métrage documentaire Sport, sport, sport, qui intègre dans sa structure des séquences jouées. Ce mélange d'images documentaires et de jeu d'acteurs se retrouve dans son film Raspoutine, l'agonie qui évoque la fin de la dynastie Romanov. L'œuvre ne sort que sept ans après la fin de son tournage. Elle vaut à son auteur des ennuis avec la censure en raison de la violence de certaines scènes et de l'âpreté du regard historique, inhabituelles dans le cinéma soviétique. Klimov attendra aussi sept ans pour avoir l'autorisation de tourner Va et regarde ou selon l'intitulé francophone Requiem pour un massacre, œuvre encore plus éprouvante que la précédente. Celle-ci évoque, en effet, au travers du parcours d'un partisan de 15 ans, la politique allemande d'annihilation des populations de plusieurs centaines de villages biélorusses lors de la Seconde Guerre mondiale. En 1974, Klimov est appelé avec Guerman Lavrov et Marlen Khoutsiev à remplacer Mikhaïl Romm, décédé durant le tournage de Malgré tout, je crois. En 1979, son épouse, Larisa Shepitko, qui avait débuté la réalisation des Adieux à Matiora, trouve la mort à 40 ans dans un accident de la route. Il reprend le film et le réalise entièrement. Larissa, tourné l'année suivante, est une biographie d'une vingtaine de minutes de son épouse.

De 1985 à 1989, il a été premier secrétaire de l'Union des artistes du cinéma de l'URSS.

Il meurt en 2003 d'un accident vasculaire cérébral et est enterré à Moscou au cimetière Troïekourovskoïe.

Il fut membre du jury au Festival de Cannes 1987.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Elem Klimov (5 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Réalisateur

Requiem pour un massacre, 2h20
Réalisé par Elem Klimov
Origine Russie
Genres Drame, Guerre, Thriller, Action, Horreur, Historique
Thèmes Politique, Politique
Acteurs Aleksei Kravchenko
Note83% 4.1502854.1502854.1502854.1502854.150285
Biélorussie 1943. Sous les invectives d'un villageois, deux enfants creusent le sable pour récupérer divers objets enfouis avec des cadavres de soldats. Le plus âgé, Fiora, trouve un fusil et revenu à son domicile, malgré l'opposition farouche de sa mère, décide de rejoindre les partisans biélorusses. Ceux-ci viennent le chercher et en dépit des adieux déchirants de sa mère, il part en la laissant avec ses deux sœurs car son père est sans doute au front.
Les Adieux à Matiora, 1h48
Réalisé par Elem Klimov, Larissa Chepitko
Genres Drame
Acteurs Stefaniya Staniyuta, Alexei Petrenko, Lev Dourov, Alexeï Petrenko, Maïa Boulgakova, Maya Bulgakovа
Note73% 3.68373.68373.68373.68373.6837
Le film dépeint les réactions des habitants lors de l'organisation de l'évacuation du village de Matiora sur l'île du même nom qui doit être submergée par la mise en eau d'un barrage sur l'Angara.
Raspoutine, l'agonie, 2h23
Réalisé par Elem Klimov
Origine Russie
Genres Drame, Historique
Acteurs Alissa Freindlich, Anatoli Romashin, Velta Līne, Mikhail Svetin, Lev Lemke, Alexeï Petrenko
Note70% 3.543663.543663.543663.543663.54366
Ce film est une série de scènes montrant un grand nombre de personnages représentatifs de la société russe et surtout de proches de la famille impériale russe pendant la guerre de 1914-1918. De nombreuses bandes d’actualités de l’époque s’intercalent entre les séquences mises en scène, dont certaines se déroulent sur les lieux-mêmes où se sont passés les évènements : Peterhof, Petrograd, la forteresse Pierre-et-Paul,… D’autres sont présentées dans des décors dus à la créativité de Chavkat Abdousalamov et de Sergueï Voronkov. Chacune de ces scènes, comme une pièce de puzzle, illustre une composante de l’aristocratie russe en pleine décomposition, qui ne sait plus à qui s’en remettre.
Pokhozhdeniya zubnogo vracha, 1h22
Réalisé par Elem Klimov
Genres Comédie
Acteurs Andrey Myagkov, Alissa Freindlich, Olga Gobzeva, Igor Kvacha, Valentin Nikouline
Note68% 3.432993.432993.432993.432993.43299
A dentist is derided (and eventually has his life ruined) by his colleagues for his natural talent of painlessly pulling out teeth.
Soyez les bienvenus, 1h14
Réalisé par Elem Klimov
Origine Russie
Genres Comédie
Acteurs Yevgeniy Yevstigneyev, Aleksei Smirnov, Tatyana Barysheva, Radner Mouratov
Note80% 4.040054.040054.040054.040054.04005
Des enfants passent l'été dans un camp de pionniers. L'un d'eux, Kostya Inotchkine, viole le règlement, et pour cela l'administrateur du camp, le camarade Dynine, l'exclut des listes de vacanciers et le renvoie à sa maison. Cependant Kostya, ne voulant pas déranger sa grand-mère, subrepticement revient au camp. Bientôt tout le monde apprend le secret d'Inotchkine, sauf l'administrateur. La lutte des adhérents d'Inotchkine contre la bureaucratie administrative finit par la victoire triomphante.

Scénariste

Requiem pour un massacre, 2h20
Réalisé par Elem Klimov
Origine Russie
Genres Drame, Guerre, Thriller, Action, Horreur, Historique
Thèmes Politique, Politique
Acteurs Aleksei Kravchenko
Rôle Ecrivain
Note83% 4.1502854.1502854.1502854.1502854.150285
Biélorussie 1943. Sous les invectives d'un villageois, deux enfants creusent le sable pour récupérer divers objets enfouis avec des cadavres de soldats. Le plus âgé, Fiora, trouve un fusil et revenu à son domicile, malgré l'opposition farouche de sa mère, décide de rejoindre les partisans biélorusses. Ceux-ci viennent le chercher et en dépit des adieux déchirants de sa mère, il part en la laissant avec ses deux sœurs car son père est sans doute au front.

Producteur

Raspoutine, l'agonie, 2h23
Réalisé par Elem Klimov
Origine Russie
Genres Drame, Historique
Acteurs Alissa Freindlich, Anatoli Romashin, Velta Līne, Mikhail Svetin, Lev Lemke, Alexeï Petrenko
Rôle Producteur
Note70% 3.543663.543663.543663.543663.54366
Ce film est une série de scènes montrant un grand nombre de personnages représentatifs de la société russe et surtout de proches de la famille impériale russe pendant la guerre de 1914-1918. De nombreuses bandes d’actualités de l’époque s’intercalent entre les séquences mises en scène, dont certaines se déroulent sur les lieux-mêmes où se sont passés les évènements : Peterhof, Petrograd, la forteresse Pierre-et-Paul,… D’autres sont présentées dans des décors dus à la créativité de Chavkat Abdousalamov et de Sergueï Voronkov. Chacune de ces scènes, comme une pièce de puzzle, illustre une composante de l’aristocratie russe en pleine décomposition, qui ne sait plus à qui s’en remettre.