Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Claude Autant-Lara est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur, Assistant Director, Directeur de l'art et Concepteur de costume Français né le 5 aout 1901 à Luzarches (France)

Claude Autant-Lara

Claude Autant-Lara
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Claude Autant
Nationalité France
Naissance 5 aout 1901 à Luzarches (France)
Mort 5 février 2000 (à 98 ans) à Antibes (France)

Claude Autant-Lara, ou Claude Autant, est un réalisateur français, né le 5 août 1901 à Luzarches (Val-d'Oise) et mort le 5 février 2000 à Antibes (Alpes-Maritimes).

Il a connu le succès pendant l'Occupation, et après la Seconde Guerre mondiale avec notamment l'adaptation du roman de Raymond Radiguet, Le Diable au corps (1947), puis L'Auberge rouge, Le Rouge et le Noir (adaptation du roman de Stendhal), et enfin La Traversée de Paris. À partir des années 1960, son cinéma rencontre moins de succès. Il s'engage en politique dans les années 1980 aux côtés du Front national.

Biographie

Des débuts difficiles
Fils de l'architecte Édouard Autant et de la comédienne Louise Lara, sociétaire de la Comédie-Française où elle avait été engagée après un premier prix de comédie au Concours du Conservatoire, Claude Autant-Lara suit sa scolarité au lycée Janson-de-Sailly et découvre rapidement le cinéma, une véritable révélation.

Renvoyé du lycée en 1915, il part en Angleterre dans un collège à la discipline sévère et revient pour s'inscrire à l’École des arts décoratifs où il se lie d'amitié avec le futur comédien Julien Carette ainsi qu'avec Jean Dorville. Son diplôme en poche, il commence à travailler dans un atelier de sculpture puis il est engagé par Marcel L'Herbier comme décorateur d'abord pour une pièce de théâtre, puis en 1920 comme assistant-réalisateur et décorateur pour le film L'Homme du large d'après Honoré de Balzac. En 1923, L'Herbier produit le premier court-métrage d'Autant-Lara, Faits-divers, dans lequel ce dernier dirige sa mère. La collaboration entre les deux hommes durera jusqu'en 1926. Cette année-là, Autant-Lara dessine les décors de Nana de Jean Renoir d'après Émile Zola. Il devient ensuite assistant–réalisateur de René Clair.

Grand admirateur de Georges Méliès et fasciné par les nouvelles techniques, il tourne en 1929 son second film Construire un feu, d’après Jack London, en utilisant le procédé d'anamorphose de l'hypergonar, qui sera connu plus tard sous le nom de CinemaScope. C'est un échec. Déçu et criblé de dettes, il s'embarque pour les États-Unis, où il réalise les versions françaises de films américains, notamment de Buster Keaton et de Douglas Fairbanks Jr. Il fréquente alors des Européens exilés comme lui, parmi lesquels Françoise Rosay et Luis Buñuel. Mais l'ambiance de travail et le style de vie américain ne conviennent pas à Autant-Lara qui décide deux ans plus tard de revenir en France.

Il réalise en 1932 des courts métrages d’après Georges Courteline. En 1933, il signe son premier long-métrage, Ciboulette, adaptation excentrique de la célèbre opérette de Reynaldo Hahn mise en dialogue par Jacques Prévert. Encore un échec. Il survit en travaillant pour Maurice Lehmann puis fait à nouveau parler de lui avec Le Mariage de Chiffon, en 1941, avec Odette Joyeux dans le rôle principal. Le bon accueil du film l'encourage à poursuivre. Il dirige à nouveau la comédienne dans Lettres d'amour en 1941, et l'année suivante dans Douce, considéré comme le premier film où il donne libre cours à son humour noir.

Claude Autant-Lara a été accusé de délation durant l'Occupation, notamment par le producteur de cinéma Pierre Braunberger.


Le succès et les critiques
Après le succès populaire, en 1946, de Sylvie et le Fantôme, toujours avec Odette Joyeux, il met en scène, en 1947, Micheline Presle et Gérard Philipe dans Le Diable au corps, tiré du roman de Raymond Radiguet. Le film, qui retrace l’histoire passionnée de deux jeunes amants partagés entre leur fougue et leur peur de s’engager, provoque de vives réactions dans la presse et dans le public. Il permet à Autant-Lara de confirmer sa réputation de réalisateur aussi original qu'imprévisible. Anticonformiste et provocateur, il affirme : « Si un film n'a pas de venin, il ne vaut rien ». Le film est salué à sa sortie par le critique André Bazin mais quelques années plus tard, il devient l'une des cibles de François Truffaut dans son pamphlet contre le cinéma français dit « de qualité » intitulé « Une certaine tendance du cinéma français ».

En 1949, il adapte à l’écran la pièce de Feydeau, Occupe-toi d'Amélie, qu'il considérera comme son film préféré. Puis il enchaîne les comédies sombres et les aventures douces-amères, notamment L’Auberge rouge (Fernandel) en 1951, Le Blé en herbe d'après le roman de Colette (1954), La Traversée de Paris (Jean Gabin, Bourvil et Louis de Funès) en 1956, La Jument Verte (Bourvil), inspirés de Marcel Aymé et En cas de malheur (Jean Gabin et Brigitte Bardot) en 1959, d’après Simenon.

Son adaptation du roman de Stendhal, Le Rouge et le Noir, en 1954, lui vaut de violentes critiques de la part des futurs cinéastes de la Nouvelle Vague, qui lui reprochent d'incarner un cinéma dépassé. Dans un article publié dans les Cahiers du cinéma, le jeune critique François Truffaut s'en prend à ce symbole d'« une certaine tendance du cinéma français », dont les conceptions artistiques relèvent selon lui d'un autre âge. En réaction, Autant-Lara critiquera invariablement l'ensemble du mouvement de la Nouvelle Vague.

Il tourne encore une quinzaine de films avant de cesser ses activités de réalisateur dans les années 1970.

Il publie alors plusieurs livres de souvenirs, des recueils de discours et des pamphlets comme Télé-Mafia, Les Fourgons du malheur ou Le Coq et le Rat. Ses mémoires, intitulés La Rage dans le cœur, publiés en 1984, témoignent de son amertume.


Politique et polémique




Le 8 mai 1989, il déjeune avec Jean-Marie Le Pen et annonce qu'il se présente avec le Front national aux élections européennes.

Le 18 juin 1989, il revint sur le devant de la scène médiatique, de manière controversée, en étant élu au Parlement européen sur la liste du Front national, lui qui avait été pourtant président de la Fédération nationale du spectacle CGT (syndicat proche des communistes) pendant seize années, de 1947 à 1963. Doyen d'âge de la nouvelle assemblée, il présida, comme le voulait alors la tradition, la session inaugurale, en juillet 1989. Il prononça un discours où il exprimait notamment ses « inquiétudes face à la menace culturelle américaine ». La quasi-totalité des députés sortirent de l'hémicycle afin de ne pas assister au discours d'un élu du Front national. Comme il avait été prévu avant l'élection, Claude Autant-Lara démissionne de son siège de député européen aussitôt après, et est remplacé par Jean-Claude Martinez.

À la suite de cette polémique, il tint des propos reproduits par le mensuel Globe en septembre 1989, disant au sujet de Simone Veil : « Que vous le vouliez ou non, elle fait partie d'une ethnie politique qui essaie de s'implanter et de dominer… Oh elle joue de la mandoline avec ça [les camps de concentration]. Mais elle en est revenue, hein ? Et elle se porte bien… Bon alors quand on me parle de génocide, je dis, en tout cas, ils ont raté la mère Veil ! ». Dans le même entretien, le cinéaste vilipende également la « juiverie cinématographique internationale ». Le garde des Sceaux d'alors, Pierre Arpaillange, fit engager des poursuites pour « injures raciales, diffamation raciale et incitation à la haine raciale. » Claude Autant-Lara fut relaxé. En outre, les membres de l'Académie des beaux-arts, dont il était vice-président pour l'année, lui demandèrent de ne plus siéger parmi eux. Il fut remplacé, à sa mort, par le cinéaste Francis Girod, lequel prononça, le 17 décembre 2003, son éloge sous la Coupole.

Après ces polémiques, Claude Autant-Lara participa à une série d'entretiens avec le Suisse Freddy Buache, dans lesquels il révélait nombre d'anecdotes qui avaient jalonné la réalisation de ses films.


Vie privée
Il a été marié à Ghislaine Auboin (1912-1967).

Ses meilleurs films

Journal d'une femme en blanc (1965)
(Réalisateur)
Le diable au corps (1947)
(Réalisateur)
Le Franciscain de Bourges (1968)
(Réalisateur)
La traversée de Paris (1956)
(Réalisateur)
Le rouge et le noir (1954)
(Réalisateur)
Le Comte de Monte-Cristo (1961)
(Réalisateur)

Le plus souvent avec

Jean Aurenche
Jean Aurenche
(25 films)
Pierre Bost
Pierre Bost
(14 films)
Jean Renoir
Jean Renoir
(1 films)
Albert Michel
Albert Michel
(8 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Claude Autant-Lara (51 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Nana
Nana (1926)
, 2h30
Réalisé par Jean Renoir
Origine France
Genres Drame, Romance
Thèmes Sexualité, Erotique, Prostitution, Thriller érotique
Acteurs Werner Krauss, Catherine Hessling, Claude Autant-Lara, André Cerf, Pierre Champagne, Jacqueline Ford
Rôle Fauchery
Note68% 3.441263.441263.441263.441263.44126
L'histoire se passe sous le second Empire. Nana, une actrice de théâtre, joue des pièces légères que viennent voir les bourgeois de Paris. Grâce à ces succès masculins, elle devient une courtisane riche et adulée ; elle quitte donc la scène, et se fait entretenir. Un jeune homme va jusqu'à se suicider pour conserver les faveurs de Nana. Le comte de Muffat devient l'homme qui se ruine pour l'entretenir et pour satisfaire ses besoins faramineux. Nana le trompe et dilapide son argent lors de grandes fêtes qu'elle organise. Un jour, reprise par l'envie de faire de la scène, elle monte à nouveau sur les planches. Quelque temps plus tard, elle attrape la variole et en meurt peu après.
L'homme du large, 1h25
Réalisé par Claude Autant-Lara, Marcel L'Herbier
Origine France
Genres Drame
Thèmes La mer, Transport
Acteurs Jaque-Catelain, Marcelle Pradot, Roger Karl, Charles Boyer, Claude Autant-Lara, Claire Prélia
Rôle un jeune ami
Note70% 3.516493.516493.516493.516493.51649
En 1821, un jeune couple rencontre un marin pauvre qui leur indique le chemin de Batz-sur-Mer et il les conduit vers un rocher que les jeunes gens veulent escalader. Mais le pêcheur les prévient : là-bas vit un homme étrange que personne n'ose approcher. Les jeunes gens poursuivent quand même leur escalade et découvrent la grotte où un homme se tient immobile comme une impressionnante statue. Le pêcheur est le seul à connaître l'histoire de ce marin qui a fait le vœu de rester face à la mer pour expier la mort de son fils dont il est responsable. Les jeunes gens, bouleversés par ce récit, s'empressent de retourner au Croisic, où l'histoire sera couchée sur papier.

Réalisateur

Gloria
Gloria (1977)
, 1h57
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame
Acteurs Valérie Jeannet, Nicole Maurey, Maurice Biraud, Andrée Tainsy, Dorothée Jemma, André Gaillard
Note52% 2.630812.630812.630812.630812.63081
Des dix ans de Gloria en 1914 jusqu'au milieu des années 1920, défile le triste destin d'une femme que sauvera l'amour. C'est surtout la nostalgie du regard d'Autant-Lara sur cette époque.
Les Patates, 1h30
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Comédie dramatique
Thèmes Histoire de France, L'Occupation allemande en France, Mise en scène d'une plante
Acteurs Henri Virlogeux, Pascale Roberts, Jacques Balutin, Marc Eyraud, René Havard, Bernard Lajarrige
Note55% 2.788752.788752.788752.788752.78875
À Bourg-Fidèle, petit village des Ardennes (pendant la guerre), il est devenu de plus en plus difficile pour Clovis Parizel, ouvrier de fonderie, de nourrir sa famille. Un jour, il arrive à son dernier sac de patates. Sa femme, Mathilde, lui conseille d'aller voir les Guignard, parents d'un camarade de guerre prisonnier en Allemagne, pour leur apporter la lettre qu'il a reçue de leur fils et leur demander quelques patates. D'abord hésitant quant à cette idée, c'est sur une suggestion de son beau-frère, douanier, qui lui conseille de se les faire envoyer par chemin de fer, qu'il décide finalement de passer en zone libre. Sans laissez-passer, il est obligé de descendre du train en arrivant en zone libre mais ayant oublié son chapeau, il parvient à remonter dans le train, pendant que les Allemands lui tournent le dos.
Le Franciscain de Bourges, 1h50
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame, Comédie
Thèmes Histoire de France, L'Occupation allemande en France
Acteurs Hardy Krüger, Jean Desailly, Jean-Pierre Dorat, Reinhard Kolldehoff, Gérard Berner, Christian Barbier
Note65% 3.2657653.2657653.2657653.2657653.265765
En 1943, deux résistants, les frères Toledano, sont arrêtés, emprisonnés et torturés à la prison de Bourges. Aloïs Stanke, frère Alfred, infirmier militaire allemand et frère franciscain, vient les soigner et les réconforter. Luttant contre la Gestapo, il tente de les faire évader...
Une femme en blanc se révolte, 1h55
Réalisé par Claude Autant-Lara, Jean-Marie Poiré
Origine France
Genres Drame
Acteurs Michel Ruhl, Danielle Volle, Josée Steiner, Sophie Leclair, Claude Titre, Bernard Dhéran

Préparant sa thèse de gynécologie, Claude Sauvage, sur les instances d'un médecin de village, Vincent Ferrière, accepte de le remplacer pour quelques jours. Durant ce laps de temps, elle prend sur elle de faire avorter l'institutrice, qui a peur d'accoucher d'un enfant handicapé. Mais une lettre anonyme la dénonce, et son procès a lieu…
Humour noir, 1h33
Réalisé par Claude Autant-Lara, José María Forqué
Origine Espagne
Genres Comédie, Film à sketches
Acteurs Emma Penella, Alida Valli, Folco Lulli, Jean Richard, Pierre Brasseur, Sylvie
Note54% 2.7357652.7357652.7357652.7357652.735765
Dans un cirque, la trapéziste Wilma va se débarrasser d’une rivale lors d’un « numéro de magie » exécuté par un amateur.
Journal d'une femme en blanc, 1h50
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame
Thèmes La grossesse
Acteurs Marie-Josée Nat, Claude Gensac, Jean Valmont, Paloma Matta, Jean-Pierre Dorat, Robert Benoît
Note63% 3.1831753.1831753.1831753.1831753.183175
Claude Sauvage, une jeune gynécologue tenace, tient la chronique de quelques mois d'internat dans un hôpital parisien. Vie privée et carrière médicale, elle consigne ses doutes et désirs dans une société où la place et le sort des femmes demeurent à cette époque un enjeu secondaire. L'itinéraire personnel de Claude croise à travers le cas de quelques patientes le débat alors crucial sur l'ambition professionnelle féminine, la contraception et le droit à l'avortement.
Le magot de Josefa, 1h30
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Comédie
Acteurs André Bourvil, Anna Magnani, Pierre Brasseur, Henri Virlogeux, Christian Marin, Jean-Marie Proslier
Note55% 2.7734252.7734252.7734252.7734252.773425
Justin, parolier de son état, et son ami Pierre, compositeur, mènent une vie de bohème à Paris. Justin pense que Josefa, sa mère, est plus riche qu'il n'y paraît et décide de lui escroquer trois millions de centimes en utilisant Pierre comme intermédiaire dans une affaire de chèque insolvable. Josefa évente la ruse et refuse toute aide à son fils. Cependant, Pierre a découvert l'identité du père de son ami, qui lui était inconnu depuis vingt ans. Les deux compères, aidés de la mère de Justin, vont alors tout mettre en œuvre pour extorquer au père, honteux et repentant, les trois millions de centimes qui font défaut à son fils.
Le Meurtrier, 1h44
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame, Thriller, Policier
Acteurs Gert Fröbe, Marina Vlady, Robert Hossein, Maurice Ronet, Yvonne Furneaux, Paulette Dubost
Note62% 3.102383.102383.102383.102383.10238
Un soir d'hiver, Melchior Kimmel tue sa femme, Hélène, sur une route de la Côte d'Azur. Bien que la police le soupçonne de l'avoir assassiné, il n 'est pas arrêté par manque de preuves. Quelques mois plus tard, une autre femme, Clara Saccard, est retrouvée morte dans une station de bus. Cette fois-ci, le suspect est son mari, Walter, qui, par coïncidence, est un client de librairie appartenant à Kimmel. Inspecteur Corby est convaincu que les deux meurtres sont liés - mais comment ...?
Tu ne tueras point, 2h3
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame, Guerre
Acteurs Suzanne Flon, Laurent Terzieff, Bekim Fehmiu, Horst Frank
Note74% 3.723543.723543.723543.723543.72354
D'après une histoire vraie : à la Libération, un objecteur de conscience (Jean-Bernard Moreau) est condamné alors qu'un Allemand, séminariste qui a tué un résistant sur l'ordre de ses supérieurs, est acquitté.
Le Comte de Monte-Cristo
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Drame, Aventure, Historique
Thèmes La prison, La provence, La peine de mort
Acteurs Louis Jourdan, Yvonne Furneaux, Pierre Mondy, Bernard Dhéran, Yves Rénier, Jean-Claude Michel
Note64% 3.2489253.2489253.2489253.2489253.248925
Au début du XIX siècle, à Marseille, Edmond Dantès est victime d'un complot ourdi par trois individus jaloux de son ascension sociale : le magistrat Henri de Villefort, l'officier Fernand de Mortcerf et l'envieux marin Caderousse le dénoncent comme étant bonapartiste. Edmond Dantès est arrêté et condamné à être incarcéré dans la prison de l'île du Château d'If. Villefort devient procureur, Mortcerf se marie avec Mercédès dont il a brisé ses fiançailles avec Dantès tandis que Caderousse, qui ne supportait pas de voir Dantès être prochainement promu capitaine de vaisseau, s'établit comme aubergiste. Au bout de dix-sept ans, Dantès parvient à communiquer avec l'abbé Faria, prisonnier d'une cellule voisine. Celui-ci lui apprend qu'un formidable trésor est caché dans l'île de Monte-Cristo. Les deux prisonniers décident de s'évader grâce à un ingénieux, mais risqué stratagème au cours duquel l'abbé Faria trouve la mort. Edmond Dantès parvient jusqu'à l'île de Monte-Cristo et, devenu immensément riche, fait son apparition dans la grande bourgeoisie parisienne sous le nom de comte de Monte-Cristo. Rien ne l'arrête, désormais, pour assouvir sa froide et implacable vengeance.
Vive Henri IV vive l'amour, 2h
Réalisé par Claude Autant-Lara
Origine France
Genres Comédie, Aventure, Historique, Romance
Acteurs Francis Claude, Danièle Gaubert, Jean Sorel, Melina Mercouri, Danielle Darrieux, Annick Allières
Note54% 2.746972.746972.746972.746972.74697
Évocation de la vie du roi de France Henri IV, assassiné par Ravaillac.