Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Cary Grant est un Acteur et Producteur exécutif Américain né le 18 janvier 1904 à Bristol (Royaume-uni)

Cary Grant

Cary Grant
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Archibald Alexander Leach
Nationalité Etats-Unis
Naissance 18 janvier 1904 à Bristol (Royaume-uni)
Mort 29 novembre 1986 (à 82 ans) à Davenport (Etats-Unis)

Archibald Alexander Leach, plus connu sous son pseudonyme de Cary Grant, né le 18 janvier 1904 à Bristol (Angleterre) et mort le 29 novembre 1986 à Davenport (Iowa), est un acteur américain d'origine britannique. Il a été naturalisé citoyen des États-Unis le 26 juin 1942.

Après une adolescence troublée, ce bricoleur habile, de grande taille (il mesurait 1,87 m) avait la particularité d'avoir un menton dit « en fesse d'ange », devient chanteur dans les comédies musicales de Broadway à New York. Son accent britannique mi-aristocratique mi-ouvrier de représentant de commerce fit de lui un spécialiste du genre dit « foldingue », genre comédie de boulevard marathon (screwball comedy).
Charmant mais peu stable, il a été marié cinq fois. Il tournera dans plusieurs films d'Alfred Hitchcock qui, bien connu pour ne pas aimer les acteurs, dira de lui « qu'il était le seul acteur qu'il ait jamais aimé de toute sa vie ».

Ian Fleming s'est inspiré de sa séduction, et de son look soigné pour créer le personnage de James Bond. En 1961, il fut le premier acteur à avoir été approché par Ian Fleming pour le rôle de James Bond, mais il refusa le rôle parce qu'il avait 58 ans à l'époque, et se sentait trop vieux pour incarner le célèbre agent secret.

À la fin de sa vie, il fera des tournées aux États-Unis appelées A Conversation with Cary Grant au cours desquelles étaient projetés des extraits de ses films suivis de débats.

L'American Film Institute l'a classé deuxième acteur de légende.

Biographie

Enfance et débuts
Archibald Alexander Leach né le 18 janvier 1904 à Bristol, en Angleterre. Il fut élève dans l'école primaire de Bishop Road. Enfant unique, il vécut une enfance malheureuse et agitée. Sa mère Elsie fut placée par son père dans un hôpital psychiatrique lorsque Archie avait dix ans. Elle ne surmonta jamais la dépression qui survint après la mort d'un précédent enfant. Son père, qui eut ensuite un fils d'une autre femme, lui raconta que sa mère était partie pour de longues vacances. Ce n'est pas avant d'avoir plus de 30 ans qu'il découvrit qu'elle vivait encore, placée dans un institut spécialisé.

Il fut renvoyé de la Fairfield Grammar School de Bristol en 1918. Il rejoignit ensuite la « Bob Pender stage troupe » et voyagea avec le groupe vers les États-Unis en 1920, lors d'une tournée de deux ans. À la fin de la tournée, il décida de rester sur place pour poursuivre sa carrière scénique.

Encore sous son nom de naissance, il joue sur la scène de The Muny à St. Louis (Missouri), dans les spectacles suivants : Irene (1931); Music in May (1931); Nina Rosa (1931); Rio Rita (1931); Street Singer (1931); The Three Musketeers (1931); et Wonderful Night (1931).


Carrière à Hollywood

Ayant connu le succès dans des comédies légères de Broadway, il part pour Hollywood en 1931, où il prend le nom de Cary Lockwood. Il choisit ce nom d'après son personnage dans la pièce Nikki. Il signe avec Paramount Pictures, mais les patrons du studio étaient plus impressionnés par l'acteur que par son pseudonyme. Le prénom convenait mais le nom de Lockwood prêtait à confusion avec un autre acteur. C'est en parcourant une liste de noms d'emprunt que naquit Cary Grant, choisi pour ses initiales C et G qui avaient déjà porté chance à Clark Gable et Gary Cooper, deux des plus grandes stars de l'époque.

Après des participations et un premier rôle face à Marlène Dietrich dans Blonde Venus, sa célébrité vint grâce à Mae West qui le choisit pour lui donner la réplique dans deux films à grand succès Lady Lou et Je ne suis pas un ange (tous les deux de 1933). Je ne suis pas un ange fut un succès très rentable, tout comme Lady Lou, nommé pour l'Oscar du meilleur film, qui sauva Paramount de la banqueroute.

En 1936, l'acteur commence à se montrer très exigeant, et ne supporte plus que la Paramount ne voie en lui qu'un sosie de Gary Cooper et décide à la fin de son contrat de devenir indépendant. Il signera deux contrats notamment avec la RKO et la Columbia Pictures qui lui permettent de devenir un acteur indépendant, et c'est en devenant un acteur indépendant qu'il deviendra l'égal de Gary Cooper et l'acteur de légende qu'on connaît.


Cary Grant joua dans les plus célèbres screwball comédies, dont L'Impossible monsieur Bébé avec Katharine Hepburn, La dame du vendredi avec Rosalind Russell, Arsenic et vieilles dentelles avec Priscilla Lane, et Chérie, je me sens rajeunir avec Ginger Rogers et Marilyn Monroe. Son rôle dans Cette sacrée vérité avec Irene Dunne représente l'incarnation type du personnage de Grant à l'écran. Ces rôles solidifièrent sa force d'attraction, et Indiscrétions, avec Hepburn et James Stewart, démontra son stéréotype à l'écran : l'homme charmeur mais peu fiable, précédemment marié à une femme intelligente et de caractère qui, après avoir divorcé de lui, réalise que - malgré ses défauts - il est irrésistible.
Grant fut une valeur sûre du box-office pendant plusieurs décennies. Acteur polyvalent, il pouvait jouer des rôles physiques comme dans Gunga Din avec le savoir-faire acquis sur la scène. Howard Hawks dit de lui qu'il était « de si loin le meilleur qu'aucun ne pouvait se comparer à lui. »

Il tournera dans plusieurs films d'Alfred Hitchcock qui, bien connu pour ne pas aimer les acteurs, dira de lui « qu'il était le seul acteur qu'il ait jamais aimé de toute sa vie ». Grant apparaît ainsi dans de grands classiques du maître du suspense : Soupçons, Les Enchaînés, La Main au collet et La Mort aux trousses. Hitchcock saura sortir Cary Grant de la comédie pour le tirer vers des rôles plus noirs et ambigus, montant ainsi une palette plus étendue de son talent. Le biographe Patrick McGilligan a écrit qu'en 1965, Hitchcock proposa à Grant de jouer dans Le Rideau déchiré mais celui-ci avait décidé de se retirer après son dernier film, Rien ne sert de courir (1966); Paul Newman prit son rôle face à Julie Andrews.



Au milieu des années 1950, Grant créa sa propre maison de production, Grantley Productions, et produisit plusieurs films distribués par Universal, tels Opération jupons, Indiscret, Un soupçon de vison (avec Doris Day), et Grand méchant loup appelle. En 1963, il joue aux côtés d'Audrey Hepburn dans Charade.

Grant était perçu comme un électron libre du fait qu'il était le premier acteur « indépendant », à contre-courant du vieux système des studios, qui décidaient des évolutions de leurs acteurs. Il put ainsi avoir le contrôle de chaque aspect de sa carrière. Il décidait quels films tourner et s'impliquait dans le choix du réalisateur et de ses partenaires et négociait même parfois un pourcentage sur les bénéfices, un privilège rare à l'époque mais désormais courant parmi les grandes stars.

Il fut nommé deux fois aux Oscars dans les années 1940 mais, étant l'un des premiers acteurs indépendants des grands studios, il ne l'obtiendra pas durant ses années d'activité. Ce n'est qu'en 1970 que l'académie lui remit un Oscar d'honneur pour sa carrière. En 1981, il reçut les honneurs du Kennedy Center.


Retraite
Éloigné des écrans, l'acteur resta néanmoins actif. À la fin des années 1960, il accepta un poste au comité de direction de Fabergé. Une fonction qu'il assumait pleinement en assistant aux assemblées et faisant de la promotion, conscient que sa présence lors du lancement d'un nouveau produit pouvait lui garantir le succès.

À la fin de sa vie, il fera des tournées aux États-Unis appelées A Conversation with Cary Grant au cours desquelles étaient projetés des extraits de ses films suivis de débats. L'acteur se préparait pour une représentation à l'Adler Theater à Davenport dans l'Iowa l'après-midi du 29 novembre 1986 lorsqu'il fut victime d'un accident vasculaire cérébral. Il meurt dans la nuit au St. Luke's Hospital à l'âge de 82 ans.


Vie privée à Hollywood
La vie privée de l'acteur fut agitée, comprenant notamment cinq mariages.


Mariages
Sa première femme, Virginia Cherrill, divorce de lui le 26 mars 1935 au motif de violences conjugales. Ils s'étaient mariés le 10 février 1934.

En 1942, Grant épouse la très riche et mondaine Barbara Hutton et devint une figure paternelle pour son fils, Lance Reventlow, qui trouvera la mort dans un accident d'avion. Le couple fut ironiquement surnommé « Cash and Cary », même si dans un accord prénuptial, l'acteur refusait tout arrangement financier en cas de divorce. Celui-ci survint en 1945, mais ils restèrent des amis toutes leurs vies. Grant a toujours réfuté l'accusation d'un mariage d'argent. Il a dit avec son humour typique : « Je peux m'être marié pour de très bonnes raisons, mais l'argent n'a jamais été l'une d'elles. »

Sa troisième femme est l'actrice Betsy Drake, qu'il épouse le 25 décembre 1949. Ils partagent l'affiche de deux films ensemble. S'avérant le mariage le plus durable, il s'achèvera le 14 août 1962. Drake lui fit découvrir le LSD, et au début des années 1960 il raconta comment un traitement de la drogue hallucinogène – légale à l'époque – dans une prestigieuse clinique californienne lui apporta la paix intérieure que le yoga, l'hypnose et le mysticisme n'avaient pu lui procurer.

Son quatrième mariage, à l'actrice Dyan Cannon de trente-trois ans sa cadette, eut lieu le 22 juillet 1965 à Las Vegas. Le mariage fut suivi de la naissance prématurée de son unique enfant, Jennifer Grant, le 26 février 1966 alors que l'acteur avait 62 ans. Il l'appelait souvent « ma meilleure production », et regretta de n'avoir pas eu d'enfant plus tôt. Le mariage avait du plomb dans l'aile dès le début et Cannon le quitta en décembre 1966, déclarant que Grant partait souvent dans des rages soudaines et la battait quand elle lui « désobéissait ». Le divorce, finalisé en 1968, fut amer et public, et la bataille pour la garde de leur fille dura dix ans.

Le 11 avril 1981 Grant épouse sa compagne de longue date, Barbara Harris, qui avait trente-deux ans de moins que lui. Elle restera à ses côtés jusqu'à sa mort.

Les années de guerre et la citoyenneté américaine
Grant devint citoyen américain en 1942 pour désamorcer le scandale résultant de sa non-incorporation à l'armée britannique. Un critique de films anglais écrivit que les acteurs britanniques restés à Hollywood ne devaient être photographiés qu'en noir et blanc de façon que le public ne puisse voir la traînée jaune sur leur colonne vertébrale. Il a pourtant servi comme volontaire dans la Royal Navy dès 1940, mais à 36 ans il avait atteint la limite d'âge d'incorporation. Cela lui fit déclarer qu'il voulait participer activement, même pour un poste de pompier. Mais une partie du gouvernement britannique pensait qu'il serait d'une plus grande utilité en restant à Hollywood. Durant les années de guerre, il reversa l'intégralité de ses salaires aux œuvres de charité anglaises et le bruit courut même qu'il travaillait pour les services de renseignement de son pays, transmettant les suspicions de sympathie nazi parmi l'élite d'Hollywood. Mais ceci n'a jamais pu être prouvé, tant que les archives sur ce sujet restent classées à ce jour. En 1946, George VI l'honora de la médaille du Roi pour services rendus à la Grande-Bretagne durant les hostilités.

Ses meilleurs films

Les Enchaînés (1946)
(Acteur)
La Mort aux trousses (1959)
(Acteur)
Grand méchant loup appelle (1964)
(Acteur)
La Main au collet (1955)
(Acteur)
Deux sœurs vivaient en paix (1947)
(Acteur)
Soupçons (1941)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Bess Flowers
Bess Flowers
(14 films)
Darrell Silvera
Darrell Silvera
(13 films)
Leo McCarey
Leo McCarey
(4 films)
Stanley Donen
Stanley Donen
(4 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Cary Grant (87 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Cinéma Paradiso, 1h58
Réalisé par Giuseppe Tornatore
Origine Italie
Genres Drame, Romance
Thèmes L'adolescence, Film traitant du cinéma, L'enfance, Maladie, La mer, Transport, Le handicap, La cécité
Acteurs Philippe Noiret, Salvatore Cascio, Marco Leonardi, Jacques Perrin, Brigitte Fossey, Antonella Attili
Rôle Walter Burns (archive footage) (uncredited)
Note84% 4.2494354.2494354.2494354.2494354.249435
À Rome, à la fin des années 1980, Salvatore vient d'apprendre la mort de son vieil ami Alfredo. Par cette nouvelle, c'est toute son enfance qui remonte à la surface : son village natal, en Sicile, quand on l'appelait Totò et qu'il partageait son temps libre entre l'église (où il était enfant de chœur) et la salle de cinéma paroissiale, où régnait Alfredo, le projectionniste qui, au travers des films qu'il projetait, lui apprenait la vie.
Les cadavres ne portent pas de costard, 1h28
Réalisé par Carl Reiner
Origine Etats-Unis
Genres Thriller, Comédie, Comédie policière, Action, Policier, Romance
Acteurs Steve Martin, Rachel Ward, Carl Reiner, Alan Ladd, Reni Santoni, Barbara Stanwyck
Rôle (in "Suspicion") (archive footage)
Note67% 3.3992953.3992953.3992953.3992953.399295
À la recherche de son père, une femme fait appel à un détective privé, pour une enquête complètement loufoque prétexte à un hommage aux films noirs américains et à ses acteurs, grâce à d'astucieux montages entre les scènes du film mélangées aux originales de quelques références du genre. On peut ainsi voir le héros, joué par Steve Martin, donner la réplique à Humphrey Bogart, Burt Lancaster, Kirk Douglas et beaucoup d'autres...
Elvis: That's the Way It Is, 1h48
Réalisé par Denis Sanders
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire, Musical
Thèmes La musique, Documentaire sur la musique, Documentaire sur une personnalité, Musique
Acteurs Elvis Presley, Cary Grant, Sammy Davis Jr., Red West
Rôle Himself (uncredited)
Note79% 3.99163.99163.99163.99163.9916
Le King vous donne rendez-vous pour un concert mythique à Las Vegas en 1970. Ce concert, filmé en 6 soirées, nous montre un Elvis au meilleur de sa forme qui électrise la salle en interprétant ses plus grands succès.
Rien ne sert de courir, 1h49
Réalisé par Charles Walters
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Thèmes La mer, Sport, Transport, Jeux olympiques
Acteurs Cary Grant, Samantha Eggar, Jim Hutton, George Takei, John Standing, Miiko Taka
Rôle Sir William Rutland
Note66% 3.3491153.3491153.3491153.3491153.349115
À Tokyo durant les jeux olympiques de 1964, il est pratiquement impossible de se loger.
Grand méchant loup appelle, 1h58
Réalisé par Ralph Nelson
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Aventure, Romance
Thèmes La mer, Transport, Politique
Acteurs Cary Grant, Leslie Caron, Trevor Howard, Peter Forster, Richard Lupino, Simon Scott
Rôle Walter Christopher Eckland
Note73% 3.6974753.6974753.6974753.6974753.697475
En 1942, dans les îles du Pacifique, un navigateur solitaire se laisse convaincre d'espionner les avions japonais pour le compte de la marine australienne. Au cours de ses pérégrinations, il fait la connaissance d'une jeune institutrice et de ses sept élèves, échouées à la suite d'un atterrissage forcé.
Charade
Charade (1963)
, 1h53
Réalisé par Marc Maurette, Stanley Donen
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Comédie, Comédie policière, Comédie romantique, Policier, Romance
Thèmes Espionnage, Transport, Transport en Île-de-France, Métro parisien dans la culture populaire
Acteurs Cary Grant, Audrey Hepburn, Walter Matthau, James Coburn, George Kennedy, Dominique Minot
Rôle Brian Cruikshank / Peter Joshua / Alexander Dyle / Adam Canfield
Note78% 3.948773.948773.948773.948773.94877
Regina Lampert est à Megève pour les sports d'hiver, elle a pris la décision de divorcer, elle fait la connaissance de Peter Joshua. À son retour à Paris, elle découvre son appartement dévasté et vidé de ses meubles et de ses animaux de compagnie. L'inspecteur Grandpierre lui apprend l'assassinat de son mari dans le train Paris - Bordeaux alors qu'il se préparait à partir vers l'Amérique du Sud. Fait troublant, on a retrouvé quatre passeports différents à son nom. En fait, Reggie ne sait rien de son mari, ni de sa famille, ni de son travail.
Hollywood Without Make-Up
Réalisé par Ken Murray
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur les villes
Acteurs Kirk Douglas, Ken Murray, Cary Grant, June Allyson, George K. Arthur, Eddie Albert
Rôle Lui-même
Note72% 3.622113.622113.622113.622113.62211
The film consists of archive footage of famous Hollywood stars, mostly home movies showing the stars as themselves instead of playing a role in front of the camera.
Un soupçon de vison, 1h39
Réalisé par Delbert Mann
Origine Etats-Unis
Genres Comédie, Comédie romantique, Romance
Thèmes Musique
Acteurs Doris Day, Cary Grant, Gig Young, John Astin, Alan Hewitt, Dick Sargent
Rôle Philip Shayne
Note66% 3.349443.349443.349443.349443.34944
Philip Shayne (Cary Grant), riche homme d'affaires, traverse quotidiennement les rues de New York entre son domicile et ses bureaux. Lors de l'un de ses trajets, sa voiture croise Cathy Timberlake (Doris Day), jeune femme à la recherche d'un emploi qui sort du métro, et l'éclabousse. Lorsqu'il la voit entrer chez Horn & Hardart, juste en face de ses bureaux, Philip envoie Roger (Gig Young), son directeur financier, lui présenter des excuses et lui offrir une nouvelle robe. Outrée par ce manque de galanterie, Cathy décide d'aller à la rencontre de Philip et de le lui faire savoir. Mais au lieu de cela, elle tombe sous son charme. Après cette rencontre, Philip propose à sa nouvelle amie de l'accompagner à Baltimore puis aux Nations unies pour écouter son discours. Ce qui n'est toutefois pas du goût de Connie Emerson (Audrey Meadows), l'amie de Cathy. Alors que Philip, qui ne veut pas se faire passer la bague au doigt, continue d'inviter Cathy aux quatre coins du monde, cette dernière espère une demande en mariage.
Ailleurs l'herbe est plus verte, 1h44
Réalisé par Stanley Donen
Origine Royaume-uni
Genres Drame, Comédie, Comédie romantique, Romance
Thèmes Théâtre, Adaptation d'une pièce de théâtre
Acteurs Cary Grant, Deborah Kerr, Robert Mitchum, Jean Simmons, Moray Watson, Joan Benham
Rôle Lord Victor Rhyall
Note64% 3.2489853.2489853.2489853.2489853.248985
Lord et Lady Rhyall ont dû ouvrir au public leur manoir anglais pour arrondir les fins de mois. Ils vivent avec leurs deux enfants dans quelques pièces du château, pendant que les touristes se bousculent dans le reste de l'immense demeure. Lady Rhyall cultive des champignons qu'elle vend au village, et le majordome supplie qu'on le renvoie pour faire des économies. Un jour, un millionnaire américain, Charles Delacro, pousse la porte marquée "privé" et tombe sous le charme de Lady Rhyall. Elle part à Londres, sous couvert d'habiter chez son amie Hattie et vit quelques jours de rêve avec l'Américain. Lord Rhyall n'est pas dupe, mais tient à garder sa femme sans se montrer jaloux. Il organise un week-end au manoir où les quatre protagonistes vont redistribuer les cartes.
La Mort aux trousses, 2h16
Réalisé par Alfred Hitchcock
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Action, Aventure, Espionnage, Policier
Thèmes Espionnage, Transport, Automobile, Le train, Road movie, Film de poursuite, Mariage
Acteurs Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason, Jessie Royce Landis, Leo G. Carroll, Philip Ober
Rôle Roger Thornhill
Note82% 4.148844.148844.148844.148844.14884
Un publicitaire new-yorkais, Roger Thornhill (Cary Grant), a un rendez-vous d'affaires au Plaza Hotel. Mais il y est enlevé à la suite d'un malentendu : ses ravisseurs le prennent pour un certain George Kaplan. Thornhill est amené dans la somptueuse maison de M. Townsend à Glen Cove. Il fait la rencontre de ce dernier, qui est bien persuadé d'avoir enlevé George Kaplan. Thornhill refusant de coopérer avec ses ravisseurs, l'assistant de M. Townsend, Leonard, lui fait avaler une bouteille entière de whisky. Puis, aidé d'un autre sbire de Townsend, il le met dans une voiture volée, et pousse celle-ci en direction d'un ravin afin de faire croire à un accident. Mais Roger Thornhill, qui réussit à reprendre ses esprits, empêche la chute mortelle dans le ravin et roule, jusqu'à ce qu'il se fasse arrêter par la police. En état d'ébriété, il passe la nuit dans une cellule. Le lendemain, personne ne croit à son histoire, pas même sa mère. Les enquêteurs se rendent à la maison de Mr Townsend. La femme de celui-ci les informe que son mari tient l'après-midi même un discours aux Nations unies. Les enquêteurs sont alors persuadés que Thornhill ment. Mais le publicitaire, bien déterminé à prouver son innocence, se rend à l'hôtel Plaza dans la chambre de George Kaplan. Après avoir interrogé le personnel, il se rend compte que personne n'a jamais vu le mystérieux Kaplan. Après avoir réussi une fois de plus à échapper aux sbires de Townsend, Roger Thornhill se rend aux Nations unies. Il y demande à rencontrer M. Townsend, mais quelle n'est pas sa surprise : ce n'est pas le même homme que la veille au soir. Au moment où il comprend que l'homme qui occupait la maison de Townsend n'était pas Townsend, mais le dangereux malfaiteur Philip Vandamm (James Mason), le vrai Mr Townsend est poignardé par un sbire de Vandamm et tombe dans les bras de Thornhill, immédiatement accusé.
Opération jupons, 2h4
Réalisé par Blake Edwards
Origine Etats-Unis
Genres Guerre, Comédie, Action, Romance
Thèmes Bidasses, La mer, Transport, Action sous-marine, Guerre en milieu sous-marin, Politique, Forces armées des États-Unis
Acteurs Cary Grant, Tony Curtis, Dina Merrill, Joan O'Brien, Gene Evans, Gavin MacLeod
Rôle le lieutenant-commandant (puis vice-amiral) Matt T. Sherman
Note72% 3.648553.648553.648553.648553.64855
Fin 1941, dans le Pacifique. Le sous-marin Le Tigre des Mers est gravement endommagé dans les premiers jours de la guerre avec le Japon. Son commandant, Matt Sherman, est aidé par son second, le très débrouillard lieutenant Holden, qui déniche tout l'équipement nécessaire aux réparations, y compris un stock inutilisé de pots de peinture rouges et blancs pour repeindre le sous-marin! À l'occasion d'une escale sur une île, cinq infirmières-officiers en détresse sont recueillies à bord, mettant l'équipage en émoi...