Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Bernadette Lafont est une Actrice Française née le 26 octobre 1938 à Nîmes (France)

Bernadette Lafont

Bernadette Lafont
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 26 octobre 1938 à Nîmes (France)
Mort 25 juillet 2013 (à 74 ans) à Nîmes (France)
Récompenses Officier de la Légion d'honneur

Bernadette Lafont est une actrice française, née le 28 octobre 1938 à Nîmes et morte le 25 juillet 2013 au centre hospitalier du Grau-du-Roi.

Grâce à ses rôles dans Les Mistons (1957) de François Truffaut, Les Bonnes Femmes (1960) de Claude Chabrol ou encore La Maman et la Putain (1973) de Jean Eustache, cette vedette populaire est considérée comme l’une des égéries de la Nouvelle Vague.

Biographie

Jeunesse et formation
Fille de protestants des Cévennes, née à la maison de santé protestante de Nîmes, elle grandit à Saint-Geniès-de-Malgoirès où son père Roger est pharmacien, puis fait ses études au lycée de jeunes filles (actuel collège Feuchères) de Nîmes. Sa mère, femme stricte au foyer qui désespère d’avoir un garçon pendant dix ans, l'appellera toujours Bernard. Bernadette Lafont se destine à la danse et suit des cours à l'opéra de Nîmes. Elle rêve aussi de cinéma en regardant Brigitte Bardot. Ses cours à l'opéra de Nîmes donnent à la midinette gironde et au caractère bien trempé une cambrure parfaite. Elle décroche la première partie de son baccalauréat, à 16 ans, à Nîmes où ses parents se sont alors installés.


Premiers pas au cinéma
En 1955, alors en vacances, elle fait la connaissance de l'acteur français montant de l'époque, Gérard Blain, dans les arènes de Nîmes où il répète la pièce Jules César. Elle l'épouse à l'âge de dix-huit ans et le suit à Paris où elle rencontre François Truffaut, qui lui offre son premier rôle dans le court-métrage Les Mistons (1957) tourné la même année à Nîmes. Voulant faire son premier film, Truffaut qui dispose de peu de moyens financiers l'engage elle et son mari Gérard Blain, à la grande surprise de Bernadette car son mari refuse qu'elle devienne actrice.


Actrice fétiche de la Nouvelle Vague
Elle prend goût au cinéma et devient rapidement une figure représentative de la Nouvelle Vague notamment après les deux films de Claude Chabrol, essentiels du mouvement, Le Beau Serge en 1957 avec son mari, puis Les Bonnes Femmes en 1960 où son tempérament fougueux et sexy se révèle. La jeune comédienne va travailler également avec Jacques Doniol-Valcroze, Edouard Molinaro, Costa-Gavras, Georges Lautner et Louis Malle, Philippe Garrel, Michel Drach et Moshé Mizrahi, Jean-Daniel Pollet ou encore Marc'O, montrant sa prédilection pour un cinéma d'auteurs exigeant.

Estampillée Nouvelle Vague qui critique le cinéma classique, cette bourgeoise décomplexée n'hésite pas à jouer des rôles transgressifs (plusieurs de ses rôles qui mettent en avantage son physique pulpeux lui vaudront le surnom de « vamp villageoise »).


Repli sur la famille
Divorcée de Blain, elle s'unit, en 1959, au sculpteur et cinéaste hongrois Diourka Medveczky qui en fait sa muse et dont elle a trois enfants en trois ans : Élisabeth, David et Pauline.


Sa carrière connaît un creux (elle se retire alors cinq ans à la campagne et met au monde ses trois enfants) mais elle s'en moque, faisant de la phrase de Jean Cocteau sa devise :
« Les premières places ne m'intéressent pas spécialement ; celles que j'aime, ce sont les places à part. »



En 1969, l'actrice tourne dans l'unique long métrage de son mari Diourka Medveczky, Paul, qui, malgré d'excellentes critiques, n'a jamais été distribué et n'est paru qu'en 2012 dans le coffret « Diourka-Lafont » chez Filmedia.


Retour au cinéma
La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan, en 1969 également, lui permet de renouer avec le succès. Alors que la mode est aux actrices blondes, cette brune de type méditerranéen détonne et se fait qualifier de « Bardot nègre » dans Le Monde par l'écrivain Hervé Guibert.



En 1971, elle est l'une des femmes du manifeste des 343, publié le 5 avril 1971 par le Nouvel Observateur en faveur du droit à l'avortement.

Elle est ensuite l'héroïne de Une belle fille comme moi (1972) de François Truffaut et joue le rôle de Marie dans La Maman et la Putain (1973) de Jean Eustache qui marquent sa filmographie. Lafont enchaîne avec des films signés László Szabó (Zig-Zig avec Catherine Deneuve), Jacques Bral, Jacques Rivette (Noroît avec Geraldine Chaplin), l'italien Pasquale Festa Campanile (Le Larron), Jacques Davila et Juliet Berto, ainsi que des comédies et « nanars » réalisés par Gérard Pirès, Jean-Marie Poiré voire Max Pécas, où sa voix gouailleuse et son ton décalé la rendent populaire.

Dans les années 1980, elle apparaît dans plusieurs films de Jean-Pierre Mocky (dont Le Pactole avec sa fille Pauline) et Claude Chabrol (dont Inspecteur Lavardin et Masques), mais surtout dans L'Effrontée de Claude Miller en 1985 qui lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle. C'est aussi durant cette décennie qu'elle intensifie son activité sur le petit écran, où elle avait débuté dès 1961 : elle participera au fil des ans aux séries Merci Bernard de Jean-Michel Ribes, Maigret face à Bruno Crémer, Pepe Carvalho, Les Enquêtes d'Éloïse Rome, La Minute vieille, jusqu'à Scènes de ménages en 2013 ; elle sera dirigée par Liliane de Kermadec, Paul Vecchiali, Elizabeth Rappeneau, Bruno Garcia, et retrouvera Nelly Kaplan pour un téléfilm en 1985 ; elle interprétera même la gouvernante du Père Noël en 1997.

En 1988, sa fille Pauline, elle aussi actrice, meurt accidentellement. Elle surmonte son chagrin en multipliant les films et les pièces de théâtre. Elle rencontre alors Marion Vernoux et Pierre-Henri Salfati, Raoul Ruiz, Pascal Bonitzer, Claude Zidi, Julie Delpy, Zoe Cassavetes… Tout au long de sa carrière, non contente de multiplier les collaborations avec des cinéastes souvent prestigieux et confidentiels, elle aura eu les partenaires les plus brillants et les plus diversifiés : Eddie Constantine, Laurent Terzieff chez Garrel, Ugo Tognazzi, Jean-Paul Belmondo chez Malle, Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Kalfon, Jean-Louis Trintignant, Daniel Duval, Michel Bouquet, Alain Cuny, Michel Duchaussoy, André Dussollier chez Truffaut, Michel Galabru, Francis Blanche, Peter Ustinov, Michel Serrault (La Gueule de l'autre), Miles Davis, Richard Bohringer, Victor Lanoux, Jean Lefebvre et Bernard Menez, sans oublier Anna Karina, Bulle Ogier, Micheline Presle, Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg… Elle retrouvera cette dernière dans la comédie à succès Prête-moi ta main d'Éric Lartigau en 2006. Deux ans plus tard, elle incarne la mère de Michel Blanc dans Nos 18 ans.


Carrière théâtrale
Bernadette Lafont a débuté au théâtre en 1963 mais ce n'est qu'en 1978, en jouant la comtesse Bathory dans « Bathory Erzsebet » de Marie-Françoise Egret, que l'amour des planches la saisit. Elle s'illustre ensuite, entre autres, dans La Tour de la défense de Copi, Désiré de Sacha Guitry mis en scène et interprété par Jean-Claude Brialy avec aussi Marie-José Nat, L'Arlésienne d'Alphonse Daudet aux côtés de Jean Marais, Monsieur Amédée (1999) avec son cher Galabru qu'elle retrouve dans La Femme du boulanger de Marcel Pagnol (où elle interprète la bonne du curé), Un beau salaud avec Bernard Tapie, Les Monologues du vagin d'Eve Ensler, Si c'était à refaire de Laurent Ruquier, L’Amour, la mort, les fringues de Nora et Delia Ephron, mis en scène par Danièle Thompson avec Karin Viard, Géraldine Pailhas et Valérie Bonneton dans la distribution, des lectures de Claude Bourgeyx et Marcel Proust notamment ; sa dernière apparition sur scène s'effectue dans l'opérette Ciboulette où figure Jérôme Deschamps.

De 1990 à 1996, elle préside les Ateliers de création audiovisuelle de Sommières, une petite structure de formation, délocalisée à Saint-André-de-Valborgne la dernière année.

En 2005, le festival International du film Entrevues à Belfort lui consacre une rétrospective.

Ses derniers films, Paulette et Attila Marcel, sortis en 2013, reçoivent un très bon accueil du public. Elle déclare à cette époque « vivre depuis plus de trente ans dans le même appartement, dans le Marais, avec son chat », alors que son compagnon, le peintre figuratif Pierre de Chevilly, vit principalement à la campagne; acquéreur de l'ancienne école de garçons de la commune d'Argenton-Château ; sur sa suggestion elle achète, en 2006, une petite maison dans ce lieu calme, sa « thalasso mentale », où elle offre gracieusement son concours de conteuse lors de manifestations culturelles locales en 2011 et 2013. Depuis 2004, elle séjournait ponctuellement à Argenton-les-Vallées, bourgade poitevine, avec son dernier compagnon le peintre Pierre de Chevilly, et depuis 2001 aimait participer bénévolement aux animations locales.


Départ d'une grande actrice
Partie se reposer dans sa maison familiale de Saint-André-de-Valborgne, dans le Gard, elle est victime d’un premier malaise cardiaque, le 28 juin 2013. Contrainte de séjourner au centre héliomarin de Grau-du-Roi, elle a un second malaise le 22 juillet 2013. Transportée par le SAMU au CHU de Nîmes, elle y meurt le 25 juillet 2013 à l'âge de 74 ans, en plein festival de Vebron dont elle est la marraine depuis ses origines en 1988.

Lors de ses obsèques religieuses qui ont eu lieu au temple protestant de Saint-André-de-Valborgne, le 29 juillet 2013, le réalisateur Jean-Pierre Mocky déplore l'absence totale de la profession et du gouvernement. Selon la coutume de ses ancêtres huguenots, elle fut inhumée dans le jardin du mas familial, aux côtés des siens.

En 2013, le cinéaste Gérard Courant lui rend hommage dans In Memoriam Bernadette Lafont avec les comédiennes Alexandra Stewart et Stéphane Audran et le comédien Guillaume Gouix qui lisent des lettres de Bernadette Lafont et des textes de François Truffaut et Claude Chabrol. Le film a été édité en DVD en 2016 aux éditions L'Harmattan.

Ses meilleurs films

Prête-moi ta main (2006)
(Actrice)
Une vie de chat (2010)
(Actrice)
Paulette (2013)
(Actrice)
Canicule (1984)
(Actrice)
La gueule de l'autre (1979)
(Actrice)
Pleins feux sur Stanislas (1965)
(Actrice)

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Bernadette Lafont (135 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

Paulette
Paulette (2013)
, 1h27
Réalisé par Jérôme Enrico
Origine France
Genres Comédie, Policier
Thèmes La banlieue française, Maladie, Psychotrope, Le racisme, Gangsters
Acteurs Bernadette Lafont, Carmen Maura, Dominique Lavanant, Françoise Bertin, André Penvern, Axelle Laffont
Rôle Paulette Courtine
Note65% 3.2974453.2974453.2974453.2974453.297445
Le film est basé sur une histoire vraie. Paulette, une grand-mère veuve aigrie et raciste, peste contre tous ceux qui l'entourent. Elle vit seule dans une cité HLM de banlieue parisienne au milieu des dealers. Alors qu'elle ne paye plus ses factures à cause de l'insuffisance de sa petite retraite, elle subit un jour une saisie de l'huissier. Pour subsister, elle se voit alors dans l'obligation de contacter un petit caïd nommé Vito, dealer de la cité, à qui elle demande d'intégrer son trafic de haschich. Les affaires prospérant grâce à son sens des affaires acquis dans un commerce tout au long de sa vie, elle se réconcilie peu à peu avec la vie et les gens, notamment avec sa fille contre qui elle était fâchée, son gendre, un flic noir qu'elle méprisait et haïssait, et son petit-fils métis qu'elle appelait par dédain Bamboula. Elle invente un jour une manière nouvelle d'écouler la drogue avec la complicité de ses amies, de quoi intéresser le mafieux russe Taras pressé de multiplier ses bénéfices.
Attila Marcel, 1h46
Réalisé par Sylvain Chomet
Origine France
Genres Drame, Comédie
Thèmes Maladie, La musique, Psychotrope, Musique, Piano, Le handicap, Personne sourde ou muette
Acteurs Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont, Hélène Vincent, Luis Rego, Fanny Touron
Rôle Tante Annie
Note70% 3.5476153.5476153.5476153.5476153.547615
Paul, jeune pianiste virtuose de 33 ans amateur de chouquettes, vit avec ses deux tantes aristocrates, Annie et Anna, qui tiennent un cours de danse dont il est le pianiste attitré. Il est muet depuis l’âge de deux ans, où il a vu ses parents, Anita et Marcel, mourir devant lui.
Le Skylab
Le Skylab (2011)
, 1h53
Réalisé par Julie Delpy
Origine France
Genres Drame, Comédie
Acteurs Julie Delpy, Éric Elmosnino, Aure Atika, Noémie Lvovsky, Bernadette Lafont, Emmanuelle Riva
Rôle Mamie Amandine
Note63% 3.1971253.1971253.1971253.1971253.197125
L'action se passe en juillet 1979, pendant les quelques jours où la France a craint la chute de la station spatiale Skylab sur son sol. Une grande famille se réunit pour un week-end d'été dans sa maison de campagne. Le film recrée l'atmosphère de l'époque, les conversations entre adultes ou entre enfants... En particulier, on suit le point de vue d'Albertine, une jeune fille de 11 ans, et sa découverte des émois de l'adolescence.
La très excellente et divertissante histoire de François Rabelais, 3h20
Réalisé par Hervé Baslé
Origine France
Genres Drame, Historique
Acteurs Michel Aumont, Éric Elmosnino, Hervé Briaux, Jacques Boudet, Bernadette Lafont, Marcel Bozonnet
Rôle Amandine
Note66% 3.316593.316593.316593.316593.31659
En 1553, trois jours avant sa mort, François Rabelais revisite une dernière fois les chemins de sa vie. Il revit son enfance, où son père avocat dépense sans compter pour l'éducation de ce fils si prompt à s'enflammer. Il apprend de son père mais aussi des lépreux. Il se souvient : moine vagabond, franciscain puis bénédictin, il revêt ensuite la tenue des prêtres séculiers, puis, toujours poussé par le besoin impérieux de s'instruire, s'enfuit à la faculté de médecine de Montpellier. Pour exercer la médecine, il choisit Lyon où il s'énamoure d'une jeune et jolie veuve. Elle porte rapidement la promesse d'une naissance.
Pas de toit sans moi
Réalisé par Guy Jacques
Origine France
Genres Romance
Acteurs Aïssa Maïga, Antoine Duléry, Bernadette Lafont, Maka Sidibé, Cheik Doukouré, Françoise Lépine
Rôle Madeleine
Note64% 3.2379853.2379853.2379853.2379853.237985
Un célibataire chômeur et aigri, est contraint de cohabiter avec sa voisine et ses deux enfants pour éviter d’être expulsé de son spacieux appartement..
Le Bon Samaritain, 1h30
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Laurent Gamelon, Bernadette Lafont, Michel Galabru, Patrick Bosso, Élise Tielrooy, Marie-Armelle Deguy
Rôle Amandine Moustelle

Jean-Jacques René (Laurent Gamelon) vient de réussir un braquage et prend la fuite sur une route de campagne, son butin dans une valise. Mais il tombe en panne d'essence. Continuant sa route à pied, il arrive dans un village au beau milieu d'un enterrement. Là, on le prend pour Antoine, le fils du défunt, disparu depuis longtemps. Seule l'énergique Amandine (Bernadette Lafont) pense qu'il ne s'agit pas d'Antoine.
Une vie de chat, 1h10
Réalisé par Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli
Origine France
Genres Comédie, Aventure, Policier, Animation
Thèmes Mise en scène d'un animal, Mise en scène d'un chat, Mise en scène d'un mammifère
Acteurs Dominique Blanc, Jean Benguigui, Bruno Salomone, Marcia Gay Harden, Bernadette Lafont, Steven Blum
Rôle Claudine
Note68% 3.4465453.4465453.4465453.4465453.446545
Un chat nommé Dino mène une double vie : il passe ses journées avec Zoé, la fille de Jeanne, commissaire de police, mais la nuit il accompagne un voleur, Nico, sur les toits de Paris. Alors que la mère de Zoé enquête sur les cambriolages nocturnes, un autre truand, Victor Costa, kidnappe la fillette.
Au bas de l'échelle, 1h30
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Vincent Elbaz, Claude Brasseur, Helena Noguerra, Bernadette Lafont, Lionel Abelanski, Julie de Bona
Rôle Annie Morvanec
Note64% 3.2069753.2069753.2069753.2069753.206975
Thibaut est un brillant diplômé, doublé d'un fils à papa snob. Bercé depuis tout petit dans un monde confortable, des amis et une fiancée à la hauteur de sa condition sociale, son père tient à ce qu'il prenne la succession au poste de président de l'usine dont la famille est propriétaire. A une condition: qu'il passe six mois au bas de l'échelle, en travaillant comme simple ouvrier de sa propre usine, sous une fausse identité, et qu'il renonce pendant tout ce temps au luxe auquel il était habitué. A l'usine, il rencontre la belle Mariette…
Tricheuse
Tricheuse (2009)
, 1h35
Réalisé par Jean-François Davy
Origine France
Genres Comédie, Romance
Acteurs Hélène de Fougerolles, Zinedine Soualem, Valérie Kaprisky, Mylène Demongeot, Michel Duchaussoy, Patrick Jean Marie Bouchitté
Rôle M Paroquet
Note53% 2.665342.665342.665342.665342.66534
Pour obtenir la location d'une résidence convoitée et éloigner son amant trop pressant, Clémence, une jeune avocate, fait croire à son entourage qu’elle est mariée avec Farid, un accordeur de piano.
La première étoile, 1h30
Réalisé par Lucien Jean-Baptiste
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Sport, Le thème des vacances, Sports d'hiver, Ski
Acteurs Firmine Richard, Lucien Jean-Baptiste, Anne Consigny, Loreyna Colombo, Michel Jonasz, Gilles Benizio
Rôle Suzanne Morgeot, la propriétaire du châlet
Note56% 2.833052.833052.833052.833052.83305
Jean-Gabriel Élisabeth, d'origine antillaise, marié à une métropolitaine et père de trois enfants, vit à Créteil de petits boulots et passe son temps au bar PMU du coin. Un jour, pour faire plaisir à sa fille, il promet un peu vite à toute la famille de les emmener en vacances au ski. Seul problème : cette fois-ci, s'il ne tient pas sa promesse, sa femme le quitte. Il va devoir faire preuve d'une imagination sans limites pour y parvenir puis affronter un milieu alpin qui lui est peu familier.
Bazar
Bazar (2009)

Réalisé par Patricia Plattner
Origine France
Genres Drame, Comédie dramatique
Acteurs Bernadette Lafont, Lou Doillon, Pio Marmaï, Sacha Bourdo, Alexandra Stewart, Vimala Pons
Rôle Gabrielle
Note60% 3.0235553.0235553.0235553.0235553.023555
Gabrielle affiche une soixantaine pétulante. Passionnée par son métier d'antiquaire, elle est le centre de tout un petit monde qui gravite autour d'elle. Univers qui s'écroule le jour où elle reçoit l'avis d'expulsion de son Bazar, en même temps qu'elle apprend qu'elle va devenir grand-mère. Elle se jette dans une aventure amoureuse avec Fred, un jeune homme de vingt-cinq ans d'origine portugaise qui vit de l'autre côté de la frontière.
Nos 18 ans
Nos 18 ans (2008)
, 1h33
Origine France
Genres Comédie, Musical
Acteurs Théo Frilet, Valentine Catzéflis, Michel Blanc, Bernadette Lafont, Arthur Dupont, Julia Piaton
Rôle Adèle Martineau
Note60% 3.038113.038113.038113.038113.03811
En 1990, Lucas passe son bac. Le dernier jour de cours, il en profite pour insulter son professeur de philosophie, Monsieur Martineau qu'il traite, entre autres, de sadique, de raté, de salaud... Ce à quoi Monsieur Martineau lui apprend qu'il va faire passer les oraux de rattrapage, que Lucas est sûr de devoir passer.
48 heures par jour, 1h29
Réalisé par Catherine Castel, Catherine Castel
Origine France
Genres Comédie
Acteurs Aure Atika, Antoine de Caunes, Victoria Abril, Aurore Clément, Catherine Jacob, Bernadette Lafont
Rôle Mélina
Note51% 2.595222.595222.595222.595222.59522
Promise à un brillant avenir professionnel mais fatiguée de plafonner dans sa carrière parce qu'elle doit aussi s'occuper de ses enfants, Marianne rêverait d'inverser les rôles avec son mari Bruno pour qu'il rentre plus tôt s'occuper du foyer et qu'elle puisse à son tour se consacrer davantage à son job ! Du rêve à la réalité, un regard amusant porté sur le sort des femmes d'aujourd'hui qui jonglent en permanence entre boulot, enfants et maison, souvent seules à tout supporter.
Ma sœur est moi, 1h30
Origine France
Acteurs Grégori Baquet, Bernadette Lafont, Laurent Ournac, Philippe du Janerand, José Paul, Laurence Colussi
Rôle Marie-Hélène

Depuis huit ans, Julien gère l'entreprise familiale. Sa mère, Marie-Hélène, est dans le coma depuis plusieurs années et sa sœur a très vite déserté. Il ne restait donc plus que lui pour prendre la tête de la société. Mission dont il se serait bien passé... Le jeune homme ne supporte plus son travail, jusqu'au jour où Marie-Hélène se réveille. En pleine forme, celle-ci n'a qu'une idée en tête, voir sa fille. Injoignable, Julien décide alors de se glisser dans la peau de sa sœur Lucie, persuadé que c'est la seule solution pour ne pas faire rechuter sa mère.