Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Anton Giulio Bragaglia est un Acteur et Réalisateur Italien né le 11 février 1890 à Frosinone (Italie)

Anton Giulio Bragaglia

Anton Giulio Bragaglia
  • Infos
  • Photos
  • Meilleurs films
  • Famille
  • Personnages
  • Récompenses
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité Italie
Naissance 11 février 1890 à Frosinone (Italie)
Mort 15 juillet 1960 (à 70 ans) à Rome (Italie)

Anton Giulio Bragaglia, né le 11 février 1890 à Frosinone et mort le 15 juillet 1960 à Rome, est un artiste italien à la fois réalisateur de cinéma, photographe, scénographe, critique de cinéma et essayiste. Ses écrits portent sur le cinéma, la photographie et la danse. Il appartient au courant futuriste italien.

Biographie

Anton Giulio Bragaglia a commencé à travailler comme assistant réalisateur en 1906 auprès de la Società italiana Cines, une maison de production romaine dont son père, Francesco Bragaglia, était le directeur général. Tirant profit de la production foisonnante de la Cines il y acquit son expérience technique et artistique, notamment en travaillant aux côtés de réalisateurs du cinéma muet tels Mario Caserini et Enrico Guazzoni. En parallèle il se passionne pour l'archéologie et collabore avec Giacomo Boni et Rodolfo Lanciani.

Avec ses frères Arturo et Carlo Ludovico, il se consacre à l'expérimentation de nouvelles techniques photographiques et cinématographiques en se concentrant surtout sur la photodynamique, et bénéfice du soutien du mouvement futuriste italien, en particulier de Filippo Tommaso Marinetti. En 1913, il publie son essai Fotodinamismo futurista (Le photodynamisme futuriste) et devient rédacteur en chef du journal L'Artista (L'Artiste), un périodique artistique et théâtral.

En 1916, il fonde le périodique Cronache di attualità (Chroniques de l'actualité), qui traite de politique et d'art italien et international, en particulier l'avant-gardisme. La même année, il fonde la maison de production cinématographique Novissima-Film et réalise son célèbre film Thaïs (ou Perfido incanto), œuvre portant une empreinte résolument futuriste, sur des scénographies avant-gardistes d'Enrico Prampolini.

En 1918, il crée et dirige la galerie Casa d'arte Bragaglia qu'il inaugure avec une exposition personnelle de Giacomo Balla et qui présentera, entre autres, des expositions de Giorgio De Chirico, Mario Sironi, Hector Nava, Julius Evola et les dadaistes, Gustav Klimt, Egon Schiele et Ossip Zadkine

De 1921 à 1924, il publie le pamphlet satirique Index Rerum Virorumque Prohibitorum. En 1922, il ouvre le Teatro sperimentale degli indipendenti (Théâtre expérimental des indépendants) et lance sa propre compagnie de théâtre, la Compagnia Spettacoli Bragaglia avec laquelle il met en scène l'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht pour une tournée en 1929 et 1930. Le Teatro sperimentale degli indipendenti restera fidèle à son orientation avant-gardiste et recevra Luigi Pirandello, Marinetti, Italo Svevo et Rosso di San Secondo.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Anton Giulio Bragaglia (32 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

I due marescialli, 1h39
Réalisé par Sergio Corbucci
Origine Italie
Genres Comédie
Thèmes Politique
Acteurs Totò, Vittorio De Sica, Gianni Agus, Arturo Bragaglia, Anton Giulio Bragaglia, Francesco Giacobini
Rôle Don Nicola
Note71% 3.56733.56733.56733.56733.5673
In Italy, during 1943, two men collide during the bombing of the Nazis and American allies. Antonio is a thief who disguises himself as a priest for the robberies at the stations; Vittorio Cotono is a marshal upright who's chasing Antonio, and that in the end, to a misunderstanding, he is forced to do so by Marshal dress. Antonio is excited about the new appointment, and Vittorio meanwhile disguises himself as a priest. In fact the two are persecuted by the Nazis and fascists because they're hiding a Jew woman and an American who is planning the Allied landing.
Les Bateliers de la Volga, 1h42
Réalisé par Victor Tourjanski
Origine France
Genres Drame, Aventure
Acteurs John Derek, Elsa Martinelli, Dawn Addams, Gert Fröbe, Wolfgang Preiss, Nerio Bernardi
Note56% 2.8337452.8337452.8337452.8337452.833745
La Russie sous le règne d'Alexandre III. Le capitaine Alexej Orlof est dégradé et envoyé dans un bataillon disciplinaire à Donbrovka, en Sibérie pour avoir tenté de venger le viol de sa fiancée par le général Gorew. Il parvient à s'évader et s'enrôle dans l'équipage des bateliers de la Volga.
Cameriera bella presenza offresi..., 1h35
Réalisé par Giorgio Pàstina
Acteurs Elsa Merlini, Gino Cervi, Giulietta Masina, Alberto Sordi, Vittorio De Sica, Aldo Fabrizi
Rôle Matteo
Note63% 3.188183.188183.188183.188183.18818
Misadventures of the maid Maria through several employers.
Sette ore di guai, 1h21
Réalisé par Marcello Marchesi, Vittorio Metz
Genres Comédie
Acteurs Totò, Carlo Campanini, Isa Barzizza, Giulietta Masina, Clelia Matania, Mario Castellani
Rôle Arturo
Note64% 3.211683.211683.211683.211683.21168
Toto De Pasquale (Toto) is the holder of a modest tailoring. The day of the baptism of his son, receives the visit of the Advocate Espinaci (Eduardo Passarelli), charge d'notice the seizure of his property because of a debt long overdue and unpaid. When the lawyer discovers that the wife of De Pasquale (Clelia Matania) is an old friend of his, he decides to postpone. Toto, to ingratiate himself further, he decides to do godfather, forgetting that he had already entrusted the task to brother Matthew (Nino Milano), incurable bully. A few minutes later Toto, the lawyer and Matthew discover that the nurse (Bice Valori) has lost the baby after a fight on the streets with her husband. Without saying anything to his wife, Toto goes to look for the child and, in order not to suspect anything to the new mother, the child does bring the Romolini, a family of distracted students living close to De Pasquale. Oblivious to the fact that the child is brought home by a friend of De Pasquale mercy, Toto, the lawyer and Matthew end up at the home of a prostitute (Isa Barzizza) and his crazy protector (Guido Celano). Later, they are led to believe that the child has been brought in the wrong country estate of Romolini. Once in the village on the estate, the three divide and Toto pulls what he believes to be his son (but it is actually the child of Romolini) to grandfather Arturo (Arturo Bragaglia), who called for help immediately denounced the kidnapping of the baby. A few minutes later, the entire town chasing the poor tailor, mistaken for a kidnapper. Toto may first lynching and then fall from the roof of a building. At the end of many vicissitudes, Toto joins lawyer and brother with the baby, but arrived at the church where the baptism was to take place, he discovers that his son was already baptized. The poor man must therefore suffer the insults of the lawyer (who threatens to sequestrargli the workshop on behalf of its customers) and the mother-in-law (who denies financial support), as well as Romolini. At the end of the film, Toto sits on the steps of the church, while everyone is running behind a tow truck on which was accidentally placed his son and the small Romolini.
Bellissima
Bellissima (1951)
, 1h50
Réalisé par Luchino Visconti
Origine Italie
Genres Drame, Comédie
Acteurs Anna Magnani, Walter Chiari, Tecla Scarano, Anton Giulio Bragaglia, Lola Braccini, Alessandro Blasetti
Rôle the photographer
Note78% 3.9435153.9435153.9435153.9435153.943515
Maddalena, qui vit dans un quartier pauvre de Rome, inscrit sa très jeune fille à une audition organisée par le metteur en scène Blasetti aux studios Cinecittà. Toutes les mères qui ont eu connaissance de l'annonce affluent à Cinecittà avec leurs filles pour leur faire passer une audition. Maddalena est très déterminée à ce que ce soit la sienne qui soit choisie; elle a investi toutes ses économies dans ce but, pour que sa fille soit la plus jolie, la mieux habillée. Elle a placé en elle tous ses espoirs. Dans les studios, elle croise un homme qui cherche à exploiter sa naïveté et à l'escroquer en lui proposant un piston inventé de toutes pièces. Lors des essais de l'enfant devant la caméra, les rires et les sarcasmes des responsables devant sa gaucherie juvénile vont révolter Maddalena qui refusera finalement la proposition de contrat, anéantissant en même temps ses propres rêves.