Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Anne Wiazemsky est une Actrice et Créateur de nouvelle Française née le 14 mai 1947 à Berlin (Allemagne)

Anne Wiazemsky

Anne Wiazemsky
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nationalité France
Naissance 14 mai 1947 à Berlin (Allemagne)
Mort 5 octobre 2017 (à 70 ans)
Récompenses Chevalier de la Légion d'honneur‎

Anne Wiazemsky, née le 14 mai 1947 à Berlin et morte le 5 octobre 2017 à Paris, est une écrivaine, comédienne et réalisatrice française. Elle a été la muse et la deuxième épouse du réalisateur franco-suisse Jean-Luc Godard à ses débuts.

Biographie

Anne Wiazemsky est la fille de Claire Mauriac (1917-1992), fille de François Mauriac, et du diplomate Yvan Wiazemsky (1915-1962), issu d'une famille princière russe, émigrée en France après la révolution de 1917. Ses parents se sont rencontrés à Berlin où sa mère qui s'était engagée à la Croix rouge travaillait au service des personnes déplacées. La rencontre et le mariage de Claire Mauriac et Yvan Wiazemsky sont racontés dans son livre, Mon enfant de Berlin. Elle est la sœur de Pierre Wiazemsky, dessinateur de presse connu sous le pseudonyme de Wiaz.

Elle passe une grande partie de son enfance à Genève et à Caracas. La famille rentre en France en 1961, peu avant la mort d'Yvan Wiazemsky. La famille va alors vivre auprès de François Mauriac. Elle racontera l'affection la liant à son grand-père et leurs discussions sur « la littérature, le bien, le mal » mais pas « la religion, un sujet de discorde ».

Anne Wiazemsky est élève d'institutions privées, l'école Sainte-Marie de Passy de 1964 à 1966. Alors qu'elle est en classe de première, elle est présentée à Robert Bresson par Florence Delay, qui a joué le rôle de Jeanne dans Procès de Jeanne d'Arc en 1962. Bresson lui donne le rôle principal de Au hasard Balthazar, qui est tourné pendant l'été 1965.

En 1966, elle est reçue au baccalauréat (en septembre, au rattrapage) et s'inscrit en première année de philosophie à l'université de Nanterre qui a ouvert deux ans plus tôt. Durant l'été 1966, tout en faisant ses révisions, elle fait la connaissance de Jean-Luc Godard et côtoie grâce à lui Michel Cournot et François Truffaut ; elle fréquente aussi Francis Jeanson qui lui donne des cours de philosophie.

Durant l'année 1966-67, Jean-Luc Godard prépare, puis tourne (mars et avril) son film La Chinoise, avec Jean-Pierre Léaud et Juliet Berto, où Anne Wiazemsky joue le rôle d'une jeune révolutionnaire pro-chinoise, Véronique Supervielle.

À la faculté des lettres de Nanterre, elle se trouve en relation avec Daniel Cohn-Bendit et Jean-Pierre Duteuil ; un tract écrit par eux, appelant au sabotage des examens, est lu par le personnage de Véronique dans le film. À la fin de l'année, peu enthousiasmée par ses études, elle décide d'y mettre un terme sans même se présenter aux examens.

Le 21 juillet 1967, Wiazemsky et Godard se marient à Begnins dans le canton de Vaud, sans publicité (l'assistance est limitée aux deux témoins). La première de La Chinoise a lieu le 2 août au Palais des Papes à Avignon, dans le cadre du festival.

Elle tourne ensuite dans plusieurs autres films de Godard (Week-end, Le Gai savoir, Vent d'est, Tout va bien), mais aussi dans des films de cinéastes comme Marco Ferreri, Alain Tanner, Carmelo Bene, Michel Deville, Philippe Garrel, etc. En 1968, elle joue Odetta, la jeune fille de Théorème de Pier Paolo Pasolini, bouleversée comme toute sa famille par l'arrivée du mystérieux « Visiteur » (Terence Stamp). On la verra dans un autre Pasolini, Porcherie.

Wiazemsky et Godard se séparent en 1970.

En 1971, elle est l'une des signataires du manifeste des 343 femmes qui déclarent avoir avorté, manifeste publié le 5 avril par Le Nouvel Observateur.

On l'a aussi vue, en 1985, dans un rôle secondaire du film Rendez-vous d'André Téchiné.

Anne Wiazemsky se consacre également à l'écriture, à partir de 1988, avec des récits en bonne partie autobiographiques. Parmi ses œuvres littéraires, Canines publié en 1993, et consacré au monde du théâtre, lui vaut le prix Goncourt des lycéens. Hymnes à l’amour, publié en 1996, où elle évoque son enfance et ses parents, se voit décerner le Grand prix RTL-Lire. Une poignée de gens, publié en 1998, qui évoque les origines russes de sa famille, est couronné du grand prix du roman de l'Académie française.

Elle meurt le 5 octobre 2017, à 70 ans, des suites d'un cancer. Elle est inhumée le 11 octobre 2017 au cimetière du Montparnasse (3e division) à Paris, dans le même caveau que Régine Deforges (1935-2014), épouse de son frère Pierre Wiazemsky.

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Anne Wiazemsky (35 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

Qui trop embrasse..., 1h24
Origine France
Genres Drame, Comédie
Acteurs Anne Wiazemsky, Andrzej Seweryn, Tonie Marshall, Micheline Presle, Christian Cloarec, Gérard Lartigau
Rôle Nathalie
Note74% 3.730773.730773.730773.730773.73077
"Qui trop embrasse" ou les petites guerres que se livrent les amants. La petite guerre entre Francoise et Christian, Christian et Nathalie, Nathalie et Marc.
Rendez-vous, 1h22
Réalisé par André Téchiné
Origine France
Genres Drame, Romance
Thèmes Sexualité, Erotique
Acteurs Juliette Binoche, Jean-Louis Trintignant, Lambert Wilson, Wadeck Stanczak, Anne Wiazemsky, Dominique Lavanant
Rôle L'administratrice
Note65% 3.293813.293813.293813.293813.29381
Une jeune comédienne, Nina, monte à Paris, et trouve à se loger chez deux jeunes gens, Paulot et Quentin. Elle s'éprend de Quentin, un homme ténébreux et ambigu, avec des manies suicidaires, qui joue dans des spectacles érotiques, tandis que Paulot l'aime en secret.
Sois belle et tais-toi, 1h55
Réalisé par Delphine Seyrig
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Film traitant du cinéma, Féminisme, Politique, La télévision, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur une personnalité, Politique
Acteurs Jenny Agutter, Juliet Berto, Ellen Burstyn, Candy Clark, Jill Clayburgh, Patti D'Arbanville
Rôle Elle-même
Note68% 3.430483.430483.430483.430483.43048
Le film consiste en une série d'entretiens entre Delphine Seyrig et vingt-trois actrices françaises, anglaises, américaines et une québécoise qui évoquent leur expérience professionnelle, les rôles qui leur sont proposés et leurs relations avec les réalisateurs et les équipes techniques.
Même les mômes ont du vague à l'âme
Réalisé par Jean-Louis Daniel
Origine France
Genres Comédie dramatique
Acteurs Marie-Christine Barrault, Guy Bedos, Bruno Cremer, Jacques Spiesser, Mimsy Farmer, Nathalie Nell
Rôle la photographe

Deux couples, Eva et Edy et Martin et Charlotte sont séparés par une condition sociale très différente. Les premiers sont de riches bourgeois, les seconds des ouvriers. Malgré tout, Martin, à la personnalité instable, est l'amant de Eva sans que Edy s'en inquiète car ce dernier se console avec Flora, une prostituée de luxe. Mais quand un drame arrive, l'avortement obligé de Charlotte, Martin devra demander l'aide financière de Morton, un ami de Edy. Le couple ouvrier subira le cynisme et la cruauté des bourgeois. Un enchaînement de drames précipitera Martin dans une dérive criminelle. Tout cela est jugé du point de vue de Kuiv le fils, âgé de 10 ans, de Martin et Charlotte.
Le train
Le train (1973)
, 1h35
Réalisé par Pierre Granier-Deferre
Origine France
Genres Drame, Guerre, Historique, Romance
Thèmes Transport, Le train, Politique, Histoire de France, L'Occupation allemande en France, La condition juive en France sous l'Occupation allemande, Film se déroulant dans un train
Acteurs Jean-Louis Trintignant, Romy Schneider, Maurice Biraud, Régine, Nike Arrighi, Serge Marquand
Rôle la paysanne fille-mère, passagère du train de l'exode
Note69% 3.4963953.4963953.4963953.4963953.496395
Mai 1940 : le film commence dans la petite ville de Fumay dans les Ardennes au début de l'offensive allemande à travers la Belgique. On voit passer des réfugiés belges dans un climat très calme et sous un grand soleil.
Le retour d'Afrique, 1h53
Réalisé par Alain Tanner
Origine Suisse
Genres Drame, Comédie dramatique
Acteurs François Marthouret, Juliet Berto, Josée Destoop, Anne Wiazemsky, Roger Ibáñez, Roger Jendly
Rôle Anne
Note74% 3.7137153.7137153.7137153.7137153.713715
Deux jeunes Suisses, Vincent et Françoise, sont mariés. Lui est horticulteur, elle secrétaire. Ils aimeraient quitter Genève pour l'Afrique. Justement un de leurs amis vit en Algérie et leur promet du travail. Au moment de partir ils reçoivent un télégramme leur demandant d'annuler leur départ. Troisième volet de la trilogie sur l'évasion après "Charles mort ou vif" et "La Salamandre".
George qui ?
Réalisé par Michèle Rosier
Genres Biographie
Acteurs Anne Wiazemsky, Alain Libolt, Geneviève Mnich, Jean-Gabriel Nordmann, Bulle Ogier, Roger Planchon
Rôle George Sand
Note61% 3.0765253.0765253.0765253.0765253.076525
Premier film de Michèle Rosier, George qui ?, sorti le 3 mai 1973, se veut un portrait passionné, à la fois historique et contemporain, de l’écrivaine, amoureuse et grande figure de l’émancipation féminine George Sand (1804-1873). Au côté d’Anne Wiazemsky qui y incarne la femme de lettres se pressent de nombreux amis de la réalisatrice, venus pour la plupart du théâtre et du cinéma d’auteur (Françoise Lebrun, Bulle Ogier, Roger Planchon, Jean-Pierre Kalfon, Jean-Michel Ribes), ainsi que le philosophe Gilles Deleuze, dont c’est l’unique apparition au cinéma. Film en costume, George qui ? s’amuse des anachronismes : une 2CV faisant face à une Austin-Mini, un poids lourd, une télévision en arrière-plan ; autant de libertés qui permettent à la réalisatrice d’effectuer une synthèse entre la révolution de 1848 et les revendications sociétales de Mai 68. Longues interviews de la réalisatrice, comptes-rendus enthousiastes : le film rencontre un succès critique.
George qui ?, 1h50
Réalisé par Michèle Rosier
Origine France
Acteurs Anne Wiazemsky, Alain Libolt, Jean-Gabriel Nordmann, Bulle Ogier, Roger Planchon, Yves Rénier
Rôle George Sand
Note61% 3.0765253.0765253.0765253.0765253.076525
Premier film de Michèle Rosier, George qui ?, sorti le 3 mai 1973, se veut un portrait passionné, à la fois historique et contemporain, de l’écrivaine, amoureuse et grande figure de l’émancipation féminine George Sand (1804-1873). Au côté d’Anne Wiazemsky qui y incarne la femme de lettres se pressent de nombreux amis de la réalisatrice, venus pour la plupart du théâtre et du cinéma d’auteur (Françoise Lebrun, Bulle Ogier, Roger Planchon, Jean-Pierre Kalfon, Jean-Michel Ribes), ainsi que le philosophe Gilles Deleuze, dont c’est l’unique apparition au cinéma. Film en costume, George qui ? s’amuse des anachronismes : une 2CV faisant face à une Austin-Mini, un poids lourd, une télévision en arrière-plan ; autant de libertés qui permettent à la réalisatrice d’effectuer une synthèse entre la révolution de 1848 et les revendications sociétales de Mai 68. Longues interviews de la réalisatrice, comptes-rendus enthousiastes : le film rencontre un succès critique.
Tout va bien, 1h35
Réalisé par Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Gorin
Genres Drame
Thèmes Journalisme, Film libertaire, Le monde du travail, Politique
Acteurs Jane Fonda, Yves Montand, Vittorio Caprioli, Anne Wiazemsky, Éric Charden, Ibrahim Seck
Rôle Une ouvrière
Note66% 3.3476953.3476953.3476953.3476953.347695
Le film s'ouvre sur une série de chèques signés pour faire un film (acteurs, techniciens, laboratoire...). La voix off explique que pour faire un film, il faut de l'argent et que pour avoir de l'argent, il faut des stars. Le film nous montre alors Yves Montand (lui) et Jane Fonda (elle, Suzanne) et explique que ces deux personnages sont en couple.