Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Alain Delon est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Script Français né le 8 novembre 1935 à Sceaux (France)

Alain Delon

Alain Delon
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Alain Fabien Maurice Marcel Delon
Nationalité France
Naissance 8 novembre 1935 (83 ans) à Sceaux (France)
Récompenses Officier de la Légion d'honneur

Alain Delon, né le 8 novembre 1935 à Sceaux, est un acteur et homme d'affaires français. Il a aussi été producteur et a réalisé deux films.

Acteur parmi les plus populaires du cinéma français, il a attiré dans les salles plus de 135 millions de spectateurs, s'établissant ainsi comme un champion du box-office au même titre que Louis de Funès et Jean-Paul Belmondo à la même époque. Ayant joué aux côtés de grands acteurs tels que Jean Gabin, Simone Signoret, Romy Schneider ou Lino Ventura, il a vu un grand nombre de ses films devenir des classiques du cinéma français, comme Plein Soleil, L'Éclipse, Rocco et ses frères, Le Guépard, Mélodie en sous-sol, La Tulipe noire, Le Samouraï, La Piscine, Le Clan des Siciliens, Borsalino, Monsieur Klein ou Notre histoire.

La longueur et le prestige de sa carrière, commencée à l'âge de 22 ans, suscitent le respect et l'admiration de nombre de cinéastes contemporains comme Johnnie To, Quentin Tarantino ou Sofia Coppola. Bien qu'il n'ait pas réussi à s'imposer à Hollywood, Alain Delon dispose d'une renommée internationale ; outre l'Europe, il a également connu un grand succès en Asie, où il a développé des activités entrepreneuriales.

En 1985, il obtient le César du meilleur acteur pour Notre histoire.

Biographie

Jeunesse
Alain Fabien Maurice Marcel Delon naît le 8 novembre 1935 à Sceaux, dans le département de la Seine (actuellement les Hauts-de-Seine). Fils de Fabien Delon (1904-1977), directeur d'un petit cinéma de quartier, Le Régina, et d'Édith Arnold (1911-1995), préparatrice en pharmacie. Les Delon sont originaires de Saint-Vincent-Lespinasse, en Tarn-et-Garonne. Sa généalogie remonte à Jean Delon, né au XV siècle. L'arrière-grand-père paternel d'Alain Delon, Fabien Delon (Saint-Vincent-Lespinasse, 28 décembre 1829 - Figeac (Lot), 12 décembre 1909), décoré de la Légion d'honneur en 1892, était Ingénieur des ponts et chaussées. Sa grand-mère paternelle, Marie-Antoinette Evangelista, était corse originaire de la commune de Prunelli-di-Fiumorbo, elle avait épousé son grand-père Jean-Marcel Delon alors percepteur dans cette commune. La légende familiale dit la famille Evangelista apparentée aux Bonaparte.

En 1939, Alain Delon a quatre ans lorsque ses parents divorcent. Il est alors confié à une famille d’accueil, dont le père est gardien de prison à Fresnes, ce qui lui permet d'affirmer qu'il a assisté à l'exécution de Pierre Laval dans la cour. Il est placé ensuite dans la pension catholique de Saint-Nicolas d'Igny (dans l'Essonne) où il passe toute sa jeunesse avec un de ses meilleurs amis, Gérard Salomé. Il se fait renvoyer six fois des écoles qu'il fréquente. Sa mère qui a épousé en secondes noces Paul Boulogne, un commerçant boucher-charcutier de Bourg-la-Reine, lui ménage une place dans le domicile familial. Alain passe un CAP de boucherie pour reprendre sans aucune conviction le commerce de son beau-père qui compte seize employés.

À 14 ans, il a l'occasion de tourner dans Le Rapt, un court-métrage réalisé par le père de l'un de ses amis.

À dix-sept ans, devançant l'appel sous les drapeaux, il effectue son service militaire dans la Marine Nationale. Après un passage au Centre de formation maritime de Pont-Réan, il poursuit son service militaire en 1953 à l'École des transmissions des Bormettes. Après avoir été pris pour un vol de matériel de prison, la Marine Nationale lui laisse le choix entre quitter la marine ou prolonger son engagement de trois à cinq ans. Matelot de 1 classe, il est alors affecté à la compagnie de protection de Saïgon, sous les ordres du commandant Constant Colmay. Vers la fin de la guerre d'Indochine, il est mis aux arrêts pour avoir volé une jeep et fait une virée au cours de laquelle le véhicule tombe dans un arroyo. Son brevet de radio lui est retiré et il est exclu de la marine.

De retour à Paris en 1956 où il fait la connaissance de la future Dalida avec qui il aura ensuite une liaison, il enchaîne les petits métiers, notamment comme débardeur aux Halles et à Montmartre où il côtoie le monde de la pègre et des gigolos, dont l'un, selon Bernard Violet, un « homosexuel nommé Carlos », assurera sa protection. Sa rencontre amoureuse avec Brigitte Auber au Club Saint-Germain l'éloigne de cet univers et va changer son parcours. Dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, il se fait remarquer par Jean-Claude Brialy qui l'invite au Festival de Cannes, où son physique et sa gueule d'ange ne passent pas inaperçus. Il fait un bout d'essai concluant et aborde ainsi le milieu du cinéma, sans formation particulière de comédien.


Années 1950 : débuts et premiers succès

À Rome, où Alain Delon vit avec Gian Paolo Barbieri, qui deviendra un photographe célèbre, il est remarqué par le découvreur de talents américain David O. Selznick, qui lui propose un contrat de sept ans aux États-Unis à la condition qu'il apprenne l'anglais. De retour en France, Delon se met donc à l'étude de cette langue mais il rencontre Yves Allégret, qui le convainc de rester en France.

En 1957, Michèle Cordoue, dont il est l'amant, convainc son mari, le réalisateur Yves Allégret, de l'engager pour tourner son premier film Quand la femme s'en mêle. Il y joue un petit rôle aux côtés de la star Edwige Feuillère. Alain Delon raconte : « Je ne savais rien faire. Allégret m'a regardé comme ça et il m'a dit : "Écoute-moi bien, Alain. Parle comme tu me parles. Regarde comme tu me regardes. Écoute comme tu m'écoutes. Ne joue pas, vis". Ça a tout changé. Si Yves Allégret ne m'avait pas dit ça, je n'aurais pas eu cette carrière ». Il apparaît ensuite dans la comédie Sois belle et tais-toi de Marc Allégret, où il côtoie Mylène Demongeot, Henri Vidal, ainsi qu'un autre jeune acteur, tout comme lui débutant : Jean-Paul Belmondo.

En 1958, il rencontre Romy Schneider sur le tournage du film Christine, réalisé par Pierre Gaspard-Huit, avec son ami Jean-Claude Brialy et Micheline Presle. Le coup de foudre est réciproque. Il a vingt-trois ans, elle en a vingt ; les « fiancés de l'Europe » se fiancent, le 22 mars 1959, sur le lac de Lugano dans la maison des parents Schneider, sous les feux de la presse. Ils incarnent la beauté, la jeunesse, le succès et deviennent un couple célébré par le show-business et le public.

Après Christine, où il tenait son premier rôle important, Delon rencontre son premier succès dans Faibles Femmes de Michel Boisrond, où il retrouve Mylène Demongeot et partage également l'affiche avec d'autres jeunes premières, Pascale Petit et Jacqueline Sassard. Dans Le Chemin des écoliers, d'après Marcel Aymé, il joue le fils du personnage interprété par Bourvil.

Son modèle est alors Jean Gabin


Années 1960 : la consécration

En 1960, Alain Delon accède au rang de star sous la direction de René Clément avec Plein Soleil, adapté du roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith, qui est suivi, en 1961, par Rocco et ses frères de Luchino Visconti, qui remporte le Prix Spécial du Jury au Festival de Venise et consacre Delon et Annie Girardot. La jeune star joue ensuite dans un sketch romantique face à Brigitte Bardot dans Les Amours célèbres, un film en costumes inspiré des bandes dessinées de Paul Gordeaux, tourné par Michel Boisrond. La même année, Alain Delon commence une carrière d'homme d'affaires en achetant dans le Vieux-Nice, le restaurant La Camargue.

Dans la foulée du Guépard, Delon s'essaie au théâtre sous la direction de Visconti, dans une pièce de l'élisabéthain John Ford, Dommage qu'elle soit une p... , donnant la réplique à Romy Schneider et Daniel Sorano.

L'acteur s'éloigne des compositions légères de ses débuts. De fait, ni la comédie anarchiste de René Clément, Quelle joie de vivre, ni le sketch de Le Diable et les Dix Commandements réalisé par le vétéran Julien Duvivier (où il séduit Danielle Darrieux), pas plus que Les Amours célèbres ne figurent parmi ses films marquants. En 1962, il joue aux côtés de Monica Vitti dans L'Éclipse de Michelangelo Antonioni, film qui obtient le Prix Spécial du Jury du Festival de Cannes.

En 1963, il joue le rôle de Tancrède dans Le Guépard de Luchino Visconti, en compagnie de Claudia Cardinale et de Burt Lancaster ; le film obtient la Palme d'or au festival de Cannes. La même année il tourne, sous la direction de Henri Verneuil, Mélodie en sous-sol,, récompensé par le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère. C'est lors du tournage de ce classique du genre policier que Delon rencontre Jean Gabin. Cette série de films est considérée comme une suite de chefs-d'œuvre. Alain Delon s'impose également en héros de film d'aventures dans La Tulipe noire, de Christian-Jaque, avec Virna Lisi.

En 1964, il s'essaie à la production, dans le registre du film d'auteur engagé, avec L'Insoumis d'Alain Cavalier aux côtés de Georges Géret et Lea Massari. La même année, le 13 août, peu de temps après sa rupture avec Romy Schneider (leur liaison durait depuis cinq ans), il épouse l'actrice Nathalie Canovas alias Barthélémy, dont il attend un enfant. Anthony naît le 30 septembre suivant, à Hollywood, où l'acteur a signé un contrat de longue durée car il veut y faire carrière. Déçu par la qualité des films, il résilie son contrat.

Sa carrière s'internationalise. Il travaille au Royaume-Uni pour un sketch de La Rolls-Royce jaune d'Anthony Asquith, avec Shirley MacLaine et George C. Scott, et pour La Motocyclette de Jack Cardiff d'après André Pieyre de Mandiargues avec Marianne Faithfull. À Hollywood, il tourne avec Ann-Margret, Van Heflin, Jack Palance le thriller Les Tueurs de San Francisco, Texas, nous voilà, un western parodique avec Dean Martin, et le film de guerre Les Centurions de Mark Robson avec Anthony Quinn et George Segal.



En 1966, Clément lui donne le rôle de Jacques Chaban-Delmas dans Paris brûle-t-il ?.
Devenu une valeur sûre du cinéma français, l'acteur côtoie ses pairs : Lino Ventura dans Les Aventuriers de Robert Enrico, Senta Berger dans le thriller Diaboliquement vôtre de Julien Duvivier et Brigitte Bardot pour la seconde fois dans un sketch des Histoires extraordinaires, d'après Edgar Allan Poe, réalisé par Louis Malle.

En 1967, Alain et Nathalie tournent ensemble dans Le Samouraï, le classique de Jean-Pierre Melville. L'année suivante, Delon revient au théâtre pour une pièce de Jean Cau, mise en scène par Raymond Rouleau, Les Yeux crevés. Durant la décennie, Delon retrouve son maître Clément pour le suspense dans Les Félins, où il est le prisonnier de Jane Fonda et Lola Albright.

En 1968, Delon affronte Charles Bronson dans le policier Adieu l'ami, écrit par Sébastien Japrisot et réalisé par Jean Herman, connu également comme écrivain sous le pseudonyme de Jean Vautrin.

Toujours en 1968, Delon monte sa propre société de production, Adel Productions. Son premier film produit est Jeff, également réalisé par Herman. Il propose à Mireille Darc de jouer avec lui dans Jeff. Alain Delon clôt la décennie avec deux classiques du film noir : La Piscine, qui est l'occasion de retrouvailles spectaculaires avec Romy Schneider devant la caméra de Jacques Deray, et Le Clan des Siciliens, retrouvailles avec Verneuil, Gabin et Ventura.

Pendant ce temps, éclate l'affaire Marković, du nom de son garde du corps, Stevan Marković, retrouvé mort dans un bois à Élancourt dans les Yvelines. François Marcantoni, un ami de Delon, est accusé de l'assassinat. Alain Delon est interrogé par la police, bien que l'assassinat ait eu lieu à Paris alors qu'il était à Ramatuelle, lieu de tournage de la Piscine ; Nathalie est également interrogée.

En 1969, il fonde un haras à Aix-en-Provence, avec Mireille Darc et le parrain du milieu marseillais Jacky Imbert.


Années 1970 : poursuite des succès
En 1970, Delon tourne avec Jean-Paul Belmondo, son unique rival dans le cinéma français, Borsalino, classique du film de gangsters signé Jacques Deray. En 1970 et 1972, Delon tourne de nouveau avec un de ses maîtres, Jean-Pierre Melville, Le Cercle rouge, face à Bourvil (son père dans Le Chemin des écoliers onze années plus tôt), et Un flic qui marque sa rencontre professionnelle avec Catherine Deneuve et Richard Crenna. Durant la décennie, il développe et pousse à l'extrême deux aspects essentiels de son personnage cinématographique : le fétichisme du vêtement (chapeau et imperméable) et le professionnalisme. On retrouve cet aspect dans Le Cercle rouge, Un flic et Borsalino and Co… Tournée en 1974, la suite de Borsalino se fait sans Belmondo (son personnage étant mort dans le précédent film), mais avec Deray ; la même année Delon accepte le rôle principal de Zorro.

Dans les années 1970 et au début des années 1980, Alain Delon apparaît dans un grand nombre de films d'action, en majorité des polars, où il interprète des personnages de héros, ou parfois d'anti-héros tragiques : Doucement les basses avec Nathalie Delon et Paul Meurisse, Flic Story (rôle de Roger Borniche), Le Gang d'après Borniche, Trois hommes à abattre, aux côtés de l'actrice italienne Dalila Di Lazzaro, d'après Jean-Patrick Manchette, tous de Jacques Deray. Le Gitan avec Bernard Giraudeau et Renato Salvatori, son frère dans Rocco, et Comme un boomerang, aux côtés de Charles Vanel, mis en scène par José Giovanni, Mort d'un pourri de Georges Lautner, sur un scénario de Michel Audiard, avec Ornella Muti et Klaus Kinski… À la même époque Delon tourne le western Soleil rouge du Britannique Terence Young, où il interprète « Gotch », rivalisant avec Bronson, Toshirō Mifune et Ursula Andress. Il tentera de nouvelles incursions dans le cinéma américain en tenant l'un des rôles principaux du thriller Scorpio réalisé par Michael Winner, aux côtés de Burt Lancaster, Paul Scofield et Gayle Hunnicutt, et du film catastrophe Airport 80 Concorde aux côtés de Sylvia Kristel et Robert Wagner, qui ne remporte pas un grand succès commercial.

1971 marque sa première rencontre avec Joseph Losey pour L'Assassinat de Trotsky, où il se confronte à Romy Schneider et Richard Burton. Quelques années plus tard, Monsieur Klein, chef-d'œuvre de Losey, dont Delon est l'acteur principal et le producteur, repart bredouille du festival de Cannes 1976, mais s'avère un beau succès critique. En 1977, à la 2e cérémonie des César, il remporte le César du meilleur film.

Delon tourne deux fois avec Simone Signoret dans La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre et Les Granges Brûlées de Jean Chapot, et se mesure une dernière fois à Jean Gabin dans le tragique Deux hommes dans la ville de José Giovanni. Alain Jessua offre également à l'acteur deux rôles intéressants, dans Armaguedon face à Jean Yanne et Renato Salvatori, et surtout dans l'éprouvant Traitement de choc où il apparaît nu et frappe Annie Girardot.

Alain Delon et Mireille Darc travaillent ensemble pour Madly, Les Seins de glace de Lautner et L'Homme pressé d'Édouard Molinaro d'après Paul Morand. Et en 1973, le séducteur de l'écran donne la réplique à Dalida, dans le duo Paroles, paroles…, dans lequel lui-même ne chante pas, à la différence de sa partenaire.

Il produit le thriller Le Jeu de la puissance/Power Play avec notamment les stars britanniques David Hemmings, Peter O'Toole et Donald Pleasence.

Si les choix commerciaux de Delon sont souvent critiqués, force est de reconnaître qu'il n'a jamais quitté le cinéma d'auteur. Outre les films déjà cités, il paraît en 1972 dans Le Professeur de l'Italien Valerio Zurlini, qui impose un Delon fatigué. En 1978, l'acteur produit Attention, les enfants regardent de Serge Leroy, film atypique et passé inaperçu, dans lequel l'acteur apparaît dans un rôle à contre-emploi.


Années 1980-1990 : tentatives de renouvellement et réalisations
Dans le grand film soviétique Téhéran 43 (1981) Alain Delon, Claude Jade et Curd Jürgens étaient les vedettes occidentales dans des rôles aux côtés d'acteurs soviétiques. Mais c'était aussi la participation de Delon, qui a apporté le film 47 millions de spectateurs de cinéma seuls en Union soviétique. En 1981, Delon réalise son premier film, un polar, Pour la peau d'un flic, d'après Jean-Patrick Manchette, qui révèle Anne Parillaud. Il joue dans Trois hommes à abattre, où il rencontre Dalila Di Lazzaro. Étant producteur, Delon avouera que tous les films incluant dans leur titre le terme « Flic », qu'il choisira lui-même, s'avéreront être des succès commerciaux. L'année suivante l'acteur retrouve Catherine Deneuve dans Le Choc de Robin Davis, d'après Manchette encore, dont il cosigne l'adaptation et les dialogues (ce n'est pas la première fois). Il revient à la réalisation en 1983 pour Le Battant, avec de nouveau Anne Parillaud et Richard Anconina dans un second rôle. En 1984, il incarne le baron de Charlus dans Un amour de Swann, adapté de Marcel Proust par Volker Schlöndorff ; le film recueille des critiques mitigées.

L'année suivante, Alain Delon s'écarte de nouveau de son personnage de héros de polar pour tourner dans Notre histoire de Bertrand Blier, qui lui vaut d'être récompensé par le César du meilleur acteur en 1985.

S'ensuit Parole de flic de Pinheiro (face à Jacques Perrin et le débutant Vincent Lindon), qui est un succès public. Il tente de renouveler son image avec le film fantastique Le Passage, qu'il produit et dont il coécrit le scénario (le générique chanté par Francis Lalanne connaît aussi le succès), et en jouant pour la première fois depuis 1962 dans un téléfilm, la mini-série Cinéma, dont il interprète aussi la chanson générique. Il y retrouve sa « marraine en cinéma », Edwige Feuillère. Après le film Ne réveillez pas un flic qui dort où figurent aussi Michel Serrault et Serge Reggiani, Alain Delon cesse d'apparaître en héros de polar. Si Nouvelle Vague, qu'il tourne sous la direction de Jean-Luc Godard, lui permet de retrouver la faveur de certains critiques, il ne touche pas le grand public, pas plus qu'avec un film plus commercial, le thriller Dancing Machine. Le Retour de Casanova, adapté par Jean-Claude Carrière d'un roman d'Arthur Schnitzler, et dans lequel Alain Delon a pour partenaires Elsa et Fabrice Luchini, ne remporte pas non plus le succès espéré. Alain Delon tourne ensuite coup sur coup sous la direction de Jacques Deray deux films noirs, Un crime et L'Ours en peluche, d'après Georges Simenon), dont aucun ne touche un large public.

Dans Le Jour et la Nuit, sous la direction de l'écrivain et philosophe Bernard-Henri Lévy, il joue avec Lauren Bacall, mais la promotion colossale du film est suivie d'une réception critique effroyable ; fiasco commercial, Le Jour et la nuit est l'un des plus lourds échecs de la carrière d'Alain Delon.

L'année suivante, il apparaît dans Une chance sur deux, réalisé par Patrice Leconte : ce polar de divertissement met en scène, sur un mode nostalgique, des retrouvailles artistiques avec Jean-Paul Belmondo, trente ans après Borsalino, avec pour présence féminine Vanessa Paradis. Même s'il dépasse le million d'entrées, le film ne remporte pas le succès escompté. En 1999, Delon déclare mettre fin à sa carrière au cinéma.

Il retourne sur les planches à partir de 1996 en jouant une pièce d'Eric-Emmanuel Schmitt, Variations énigmatiques.


Années 2000 : retour aux succès, à la télévision et au théâtre

Bien qu'il ait annoncé mettre un terme à sa carrière cinématographique, Alain Delon accepte, en 1999, de participer au film de Bertrand Blier Les Acteurs, dans lequel il rend hommage à Gabin, Bourvil, Montand, Signoret et de Funès.

En 2001, Alain Delon incarne le commissaire de police Fabio Montale de Marseille, dans une série policière d'après l'œuvre de Jean-Claude Izzo pour TF1, qui s'avère être un des scores historiques pour la télévision française en termes d'audience avec 12,4 millions de téléspectateurs. Il joue ensuite en 2003 et 2004 le rôle de Frank Riva dans la série du même nom pour France 2, où il retrouve Jacques Perrin et Mireille Darc. Toujours pour la télévision, il tourne dans Le Lion d'après le roman de Joseph Kessel et sous la direction de Pinheiro, auprès de sa fille Anouchka et d'Ornella Muti.

En octobre 2002, Alain Delon et Rosalie van Breemen se séparent après quinze ans de vie commune. Dépressif, âgé de soixante-sept ans, Delon avoue souvent à la presse son manque d'envie de vivre. En 2003, Claudia Cardinale, sa partenaire dans Le Guépard en 1963, lui remet l'Étoile d'Or du Festival international du film de Marrakech. Il est fait commandeur de la Légion d'honneur en 2005 par le président de la République française Jacques Chirac pour « sa contribution à l'art du cinéma mondial ». En 2008, il tient le rôle de Jules César dans Astérix aux Jeux olympiques, mais ce film à très gros budget, malgré plus de six millions de spectateurs, est très mal accueilli par la critique et ne reçoit pas le succès escompté. Alain Delon continue sa carrière sur les planches, interprétant notamment en 2007 Sur la route de Madison et en 2008 Love Letters, successivement avec Mireille Darc et Anouk Aimée.


Années 2010

En 2010, Alain Delon apparaît dans le téléfilm Un mari de trop aux côtés de la chanteuse Lorie. Il reprend le théâtre en 2011 avec la pièce Une journée ordinaire sur les relations père-fille qu'il interprète aux côtés de sa fille, Anouchka, et d'Élisa Servier. On le voit tenant la main de Mireille Darc, le 4 mars 2011 à l'église Saint-Roch, aux obsèques d'Annie Girardot. Cette même année, en plus d'être président du jury de l'élection Miss France 2012, il est nommé président à vie du jury (il a déjà été président du jury des élections Miss France en 2001 et 2011). Il est également ambassadeur de la marque de lunettes Krys.

En 2013, le festival de Cannes lui rend hommage ; à cette occasion le film Plein Soleil de René Clément est présenté en version remastérisée lors de la sélection Cannes Classics. En octobre, Alain Delon joue de nouveau dans la pièce de théâtre Une Journée ordinaire, mais cette fois en tournée à travers la France, accompagné de nouveau de sa fille Anouchka.

Début mai 2017, Alain Delon annonce qu'il va tourner à l'automne avec Juliette Binoche son dernier film devant la caméra de Patrice Leconte, déclarant « Ce sera mon dernier film ».

Ses meilleurs films

Astérix aux Jeux olympiques (2008)
(Acteur)
Un flic (1972)
(Acteur)
Adieu l'ami (1968)
(Acteur)
Le Guépard (1963)
(Acteur)
Scorpio (1973)
(Acteur)
Les Centurions (1966)
(Acteur)

Le plus souvent avec

Source : Wikidata

Filmographie de Alain Delon (91 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Un mari de trop, 1h30
Réalisé par Louis Choquette
Origine France
Genres Comédie, Comédie romantique
Acteurs Lorie, Alain Delon, Alexandre Varga, Philippe Bas, Jean-Luc Bideau, Cyrielle Clair
Rôle Maxime de Rougemont
Note59% 2.9978652.9978652.9978652.9978652.997865
« À 28 ans seulement, Stéphanie Vasseur pense avoir réalisé tous ses rêves. Elle vient d'être nommée rédactrice en chef de GLAM, un prestigieux magazine de mode, et le charmant Grégoire de Rougemont, avocat de bonne famille, la demande en mariage. Le seul hic : Stéphanie a menti sur ses origines modestes pour en arriver là et… elle est toujours mariée à Alex, son amour de jeunesse ! De retour à Calais, face à son mari, sa famille, ses racines, Stéphanie commence à douter de ses choix de vie… »
Astérix aux Jeux olympiques, 1h57
Réalisé par Thomas Langmann, Frédéric Forestier
Origine France
Genres Comédie, Fantasy, Aventure, Péplum
Thèmes Mise en scène d'un animal, Sport, Jeux olympiques, Film d'animation mettant en scène un animal, Mise en scène d'un chien, Astérix, Politique, Buddy movie, Films pour enfants, Mise en scène d'un mammifère
Acteurs Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Benoît Poelvoorde, Franck Dubosc, Alain Delon, Vanessa Hessler
Rôle Jules César
Note51% 2.552342.552342.552342.552342.55234
Astérix et Obélix doivent remporter les Jeux olympiques pour permettre au jeune Gaulois Alafolix d'épouser la Princesse Irina et lutter contre le terrible Brutus, prêt à tous les stratagèmes pour lui aussi gagner les Jeux et se débarrasser de son père adoptif : Jules César.
Sous le nom de Melville, 1h16
Réalisé par Olivier Bohler
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur la guerre, Documentaire historique, Politique, Documentaire sur la Seconde Guerre mondiale
Acteurs Jean-Pierre Melville, Johnnie To, Masahiro Kobayashi, Masahiro Kobayashi, Pierre Grasset, Bertrand Tavernier
Rôle Lui-même
Note75% 3.754253.754253.754253.754253.75425
Sous le nom de Melville retrace le parcours de Melville pendant la Seconde Guerre mondiale et l'impact que cette expérience personnelle de la guerre et de la Résistance a eu sur l'ensemble de son œuvre de cinéaste, ainsi que, indirectement, sur celle de ses héritiers. Le film comporte des éléments d'entretiens avec des cinéastes comme Johnnie To ou Masahiro Kobayashi qui viennent éclairer a posteriori l'œuvre de Melville.
Les Acteurs, 1h43
Réalisé par Bertrand Blier
Origine France
Genres Comédie
Thèmes Film traitant du cinéma
Acteurs Pierre Arditi, Josiane Balasko, Jean-Paul Belmondo, François Berléand, Dominique Blanc, Claude Brasseur
Rôle Lui-même
Note57% 2.859142.859142.859142.859142.85914
Quelques portraits de comédiens qui se rencontrent et se racontent, de façon organisée ou fortuite. Ils s'interrogent avec une certaine distance et ironie sur leur métier.
Une chance sur deux, 1h50
Réalisé par Patrice Leconte
Origine France
Genres Comédie, Comédie dramatique, Action, Aventure
Acteurs Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Vanessa Paradis, Michel Aumont, Éric Defosse, Sandrine Caron
Rôle Julien Vignal
Note58% 2.9017652.9017652.9017652.9017652.901765
Alice sort de prison après avoir purgé une peine de huit mois ferme pour vol de voiture. Sa mère qui vient de mourir lui a laissé une cassette dans laquelle elle lui avoue le mystère de sa naissance. Alice n'a jamais connu son père. Vingt ans auparavant, sa mère a aimé deux hommes et l'un des deux a conçu avec elle Alice sans le savoir. Alice va ainsi découvrir deux gros « gabarits » : Léo Brassac et Julien Vignal. Avant de savoir lequel des deux est son père, elle va les entraîner dans une aventure où elle est impliquée contre des trafiquants russes.
Le Jour et la Nuit, 1h50
Réalisé par Bernard-Henri Lévy
Origine France
Genres Drame
Acteurs Alain Delon, Arielle Dombasle, Xavier Beauvois, Lauren Bacall, Francisco Rabal, Vanessa Bauche
Rôle Alexandre
Note23% 1.1555451.1555451.1555451.1555451.155545
Écrivain vieillissant, Alexandre (Alain Delon) vit en monarque au fond du Mexique. Entouré de sa cour (personnages étranges et mystérieux), il trompe l'ennui par l'alcool, la boxe, les femmes et la montgolfière. Désireux d'acquérir les droits d'adaptation du premier roman de l'artiste, le producteur Filippi (Karl Zéro) et son actrice Laure (Arielle Dombasle) arrivent bientôt dans la vie de l'auteur célébré. Alexandre et Laure vont, peu à peu, se rapprocher et déclencher au sein de la communauté les passions les plus extrêmes.
Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma, 1h41
Réalisé par Agnès Varda
Origine France
Genres Comédie, Historique, Romance
Acteurs Michel Piccoli, Marcello Mastroianni, Henri Garcin, Julie Gayet, Mathieu Demy, Anouk Aimée
Rôle Lui-même
Note61% 3.051133.051133.051133.051133.05113
Monsieur Cinéma est presque centenaire, vit seul dans son immense villa et perd la mémoire. Il croit être le cinéma à lui tout seul et engage la jeune et jolie spécialiste Camille pour raviver sa mémoire qui flanche et pour lui raconter des histoires sur les films qu'il a réalisés.
L'Ours en peluche, 1h24
Réalisé par Jacques Deray
Origine France
Genres Drame, Thriller, Romance
Acteurs Alain Delon, Laure Killing, Alexandra Winisky, Madeleine Robinson, Martine Brochard, Francesca Dellera
Rôle Jean Rivière
Note52% 2.6292352.6292352.6292352.6292352.629235
Le professeur Jean Rivière reçoit des appels téléphoniques qui l'accusent de meurtre. Un ours en peluche lui arrive par courrier.
Un crime
Un crime (1993)
, 1h25
Réalisé par Jacques Deray
Genres Drame, Thriller, Policier
Thèmes L'action se déroule en une journée
Acteurs Alain Delon, Manuel Blanc, Sophie Broustal, Maxime Leroux, Francine Bergé, Jean-Marie Winling
Rôle maître Charles Dunand
Note56% 2.8103552.8103552.8103552.8103552.810355
Un célèbre avocat lyonnais parvient à innocenter un jeune homme accusé de parricide. La nuit même de sa remise en liberté, celui-ci lui avoue qu'il est bien un criminel.
Le Retour de Casanova, 1h33
Réalisé par Édouard Niermans
Origine France
Genres Drame, Comédie, Romance
Thèmes Film sur un écrivain
Acteurs Alain Delon, Fabrice Luchini, Elsa Lunghini, Wadeck Stanczak, Delia Boccardo, Jacques Boudet
Rôle Giacomo Casanova
Note59% 2.953762.953762.953762.953762.95376
Dans l'esprit de la commedia dell'arte, un Casanova vieillissant et qui pourrait se contenter de séduire avec facilité sa logeuse, est poussé par sa vanité à tenter de faire la conquête d'une jeune fille, dont il aboutira à faire le malheur.
Nouvelle Vague, 1h30
Réalisé par Jean-Luc Godard
Origine France
Genres Drame, Fantasy
Acteurs Alain Delon, Domiziana Giordano, Laurence Côte, Odile Versois, Jacques Dacqmine, Roland Amstutz
Rôle « Lui », Roger Lennox et Richard Lennox
Note69% 3.49173.49173.49173.49173.4917
Une femme riche, belle, active, renverse un homme sur la route. Elle le ramène chez elle, le prend en charge, le loge dans sa luxueuse maison au bord du lac Léman, au milieu des serviteurs et de ses collaborateurs. Silencieux, penseur, il s'installe dans sa vie et devient pour elle une sorte de pendant à sa suractivité. Mais son repli sur lui-même l'irrite, et, lors d'une baignade au milieu du lac, elle le fait tomber à l'eau et le laisse se noyer. Puis elle reprend sa vie active. Quelque temps plus tard, un autre homme arrive, au physique identique. Il se dit son frère, au courant du meurtre, et obtient de diriger une des sociétés de la femme en échange de son silence. Cette fois, c'est un homme actif, brillant, autoritaire. Ils deviennent amants, mais c'est lui maintenant qui dirige tout tandis qu'elle se laisse aller. La scène se répète : ils partent en bateau sur le lac, mais c'est elle qui tombe à l'eau et commence à se noyer : il la sauve, et reste près d'elle, montrant son vrai visage : un peu de chaque homme est en lui.
Dancing Machine, 1h46
Réalisé par Gilles Béhat
Origine France
Genres Drame, Thriller
Thèmes Danse
Acteurs Alain Delon, Claude Brasseur, Tonya Kinzinger, Étienne Chicot, Consuelo de Haviland
Rôle Alan Wolf
Note41% 2.08732.08732.08732.08732.0873
Alain Wolf, ancien danseur émérite, handicapé par un accident de moto qui a tué sa femme, tient, avec succès, une école de danse. Cependant, plusieurs élèves meurent dans des circonstances mystérieuses. L'inspecteur Eparvier devra résoudre ces crimes.
Ne réveillez pas un flic qui dort, 1h37
Réalisé par José Pinheiro
Origine France
Genres Policier
Acteurs Alain Delon, Michel Serrault, Patrick Catalifo, Xavier Deluc, Serge Reggiani, Bernard Farcy
Rôle Commissaire divisionnaire Eugène Grindel
Note57% 2.856062.856062.856062.856062.85606
Des gangsters notoires sont sauvagement assassinés par des policiers, menés par le commissaire principal Roger Scatti. Ces policiers extrémistes, organisés sous la bannière Fidélité de la police, entendent appliquer la loi du talion et renverser l'ordre ancien. Chargé de l'enquête sur ces meurtres, le commissaire divisionnaire Grindel — aidé de ses adjoints Lutz et Péret — se met en quête de témoins, dont Pierre Stadler, un ancien terroriste d'extrême gauche qui est aussitôt supprimé par Scatti et ses acolytes, Valles, Spiero et Latueva. Grindel rencontre ensuite secrètement au jardin des Buttes-Chaumont son vieil indicateur, « Le Stéphanois », et ne peut lui éviter d'être abattu d'un carreau d'arbalète.
Le Passage
Le Passage (1986)
, 1h40
Réalisé par René Manzor
Origine France
Genres Drame, Fantastique, Fantasy
Acteurs Alain Delon, Christine Boisson, Jean-Luc Moreau, René Manzor, Christian Brendel, Daniel Emilfork
Rôle Jean Diaz
Note48% 2.4213252.4213252.4213252.4213252.421325
Séparé de sa femme, un spécialiste du dessin animé est victime d'un accident de voiture avec son fils. La Faucheuse lui propose un marché : s'il réalise un film d'animation de violence, son enfant, dans le coma, survivra.
Parole de flic, 1h38
Réalisé par José Pinheiro
Origine France
Genres Drame, Thriller, Action, Policier
Thèmes Cirque
Acteurs Alain Delon, Jacques Perrin, Fiona Gélin, Éva Darlan, Jean-François Stévenin, Vincent Lindon
Rôle Daniel Pratt
Note58% 2.90452.90452.90452.90452.9045
Daniel Pratt, ancien policier, vit en Afrique quand il apprend que sa fille a été assassinée à Lyon. Il revient en France pour la venger.