Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Thinking XXX est un film de genre Documentaire avec Sunrise Adams

Thinking XXX (2004)

Thinking XXX
Si vous aimez ce film, faites-le savoir !

Thinking XXX is a 2004 documentary television film about the process photographer Timothy Greenfield-Sanders went through to create his book XXX: 30 Porn Star Portraits.

Acteurs

Bande annonce de Thinking XXX

Bluray, DVD

Streaming / VOD

Source : Wikidata

Commentaires


Postez un commentaire :

Suggestions de films similaires à Thinking XXX

Il y a 29 films ayant les mêmes acteurs, 7557 ayant les mêmes genres cinématographiques, 9789 films qui ont les mêmes thèmes (dont 0 films qui ont les mêmes 6 thèmes que Thinking XXX), pour avoir au final 70 suggestions de films similaires.

Si vous avez aimé Thinking XXX, vous aimerez sûrement les films similaires suivants :
Sex: The Annabel Chong Story
Origine Canada
Genres Documentaire
Thèmes Sexualité, La pornographie, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma
Acteurs Annabel Chong, Seymore Butts, Ron Jeremy, Jasmin St. Clair
Note56% 2.804222.804222.804222.804222.80422
Le 19 janvier 1995, Annabel Chong, vingt-deux ans, bat le record mondial du plus grand « gangbang » (deux cent cinquante hommes en dix heures) et devient une star du porno. Qui est Annabel Chong, née Grace Quek en 1972 à Singapour de parents professeurs ? Le réalisateur Gough Lewis la découvre lors d’un show télévisé. Il l’a suivie et filmée pendant plusieurs années, rencontrant sa famille, ses amis, ses professeurs, ainsi que les protagonistes de l’industrie du film pornographique.
Inside Lara Roxx, 1h21
Origine Canada
Genres Documentaire
Thèmes Maladie, Sexualité, La pornographie, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur une personnalité, Documentaire sur la santé, Sida
Acteurs Lara Roxx
Note63% 3.1845653.1845653.1845653.1845653.184565
The film's director Mia Donovan documents Roxx's life in the 5-year period following her diagnosis. Donovan meets her in a psychiatric ward in Montreal suffering from bipolar disorder. The film Covers Roxx's return to L.A. and Las Vegas to reconnect with the industry, her appearance on the The Maury Povich Show, her attempt to establish a foundation for the protection of sex workers, and her crack addiction and entry into rehab.
Dad Made Dirty Movies, 58minutes
Réalisé par Jordan Todorov
Genres Documentaire
Thèmes Sexualité, La pornographie, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur une personnalité
Acteurs Stephen C. Apostolof, Ted V. Mikels, David S. Ward, Ed Wood, The Amazing Criswell, Tor Johnson
Note65% 3.2842753.2842753.2842753.2842753.284275
Dad Made Dirty Movies chronicles Stephen C. Apostolof's rise, from the story of his escape as a refugee from the Soviet occupation of Eastern Europe, to producer and director of sexploitation films in the 1960s and 1970s, his turbulent relationship with infamous Ed Wood and his downfall in the late 1970s with advent of hardcore pornography.
Five Obstructions, 1h30
Réalisé par Lars von Trier, Jørgen Leth
Origine Danemark
Genres Drame, Documentaire, Film à sketches
Thèmes Film traitant du cinéma, La mer, Sexualité, Transport, Prostitution, Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur l'art, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur une personnalité, Documentaire sur la prostitution, Documentaire sur les films
Acteurs Patrick Bauchau, Jørgen Leth, Lars von Trier, Alexandra Vandernoot, Anders Hove, Bent Christensen
Note74% 3.746823.746823.746823.746823.74682
Lars von Trier prétend que le court-métrage Det perfekte menneske de Jørgen Leth sorti en 1967 est son film préféré. Dans le but de lui rendre hommage, mais d'une manière perverse, à la fois manipulatrice et créatrice, il propose à l'auteur du film original, son compatriote Jørgen Leth, de détruire et de reconstruire autrement ce court-métrage. Il défie Leth d'en tourner cinq remakes. Pour chaque projet, il lui impose de nouvelles « obstructions », consignes, restrictions, interdictions plus ou moins arbitraires, l'obligeant à repenser l'histoire, l'esthétique et les personnages de son film. Il s'ensuit à chaque épreuve un feed back entre les deux hommes où Lars von Trier, dans une sorte de position de « directeur de conscience », à la limite de l'humiliation, semble prendre à cœur de déconstruire et détruire ce que Jørgen Leth a réalisé.