Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Oliver Stone est un Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur et Monteur Américain né le 15 septembre 1946 à New York (Etats-Unis)

Oliver Stone

Oliver Stone
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance William Oliver Stone
Nationalité Etats-Unis
Naissance 15 septembre 1946 (72 ans) à New York (Etats-Unis)
Récompenses Oscar du meilleur réalisateur, Bronze Star, Writers Guild of America Award

William Oliver Stone, appelé Oliver Stone, né le 15 septembre 1946 à Manhattan, New York, dans l'État de New York, aux États-Unis, est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain.

Il est le lauréat de 4 Oscars du cinéma : meilleur scénario adapté pour Midnight Express en 1978, meilleur film et meilleur réalisateur pour Platoon en 1986, et meilleur réalisateur pour Né un 4 juillet en 1989.

Biographie

Jeunesse et formation
Né le 15 septembre 1946 à New York, dans l'arrondissement de Manhattan, il est l'unique enfant de Louis Stone, un financier de Wall Street issu d'une famille juive américaine — qui lui inspirera plus tard le film Wall Street —, et de Jacqueline Goddet, une Française de confession catholique (ce qui explique l'aisance d'Oliver Stone en français). Âgée d'à peine 19 ans et d'une famille modeste, elle rencontre Louis Stone à Paris peu après la fin de la guerre en Europe, alors que celui-ci est officier chargé des finances dans le cabinet du général Dwight Eisenhower. Ils se marient en novembre 1945 et partent pour New York. Oliver est élevé dans des conditions privilégiées même si, en raison des nombreux voyages de sa mère en France, une baby-sitter remplace le plus souvent ses deux parents.

Il entame des études à Yale tout en y faisant preuve d'esprit « aventurier et provocateur ». Il a ainsi été trouvé en possession de marijuana au Mexique à 21 ans et ne termine pas son second semestre au sein de l'université.


Volontaire au Viêt Nam et débuts dans le cinéma (années 1970)
Comme de nombreux Américains, il s'engage dans la guerre du Viêt Nam : cet événement majeur aura un impact dans sa carrière, marquant ses œuvres d'une empreinte de révolte et de dégoût face à l'État et la violence contemporaine.

Il part s'entraîner avec son bataillon au Fort Jackson en Caroline du Sud, puis est envoyé au Viêt Nam le 14 septembre 1967 : il servira dans la 25e division d'infanterie et la 1 division de cavalerie en place près de la frontière cambodgienne. Il se fera alors appeler Bill, le prénom Oliver faisant trop efféminé auprès du corps militaire. Il reviendra au pays muni de décorations prestigieuses : Purple Heart et Bronze Star. Mais c'est surtout au Viêt Nam qu'il développera l'aspect visuel de ses films, ayant expérimenté pendant le conflit ses talents de photographe.

Il reprend par ailleurs ses études, mais se tourne désormais vers le cinéma. Il intègre l'Université de New York. Il y rencontre Lloyd Kaufman, fondateur de la société Troma Entertainment, spécialisée dans le film d’horreur, et surtout, Martin Scorsese, qui devient son professeur, lui conseillant de puiser dans son expérience personnelle et sa vie pour écrire. Dès lors, il se concentrera sur l’épisode marquant de sa jeune vie : la guerre du Viêt Nam. Ainsi, il sort de l’Université diplôme en poche grâce à son très remarqué film de fin d’année, un court-métrage de 11 minutes intitulé Last Year in Viet Nam. Dès lors, il expérimentera le cinéma en diversifiant ses méthodes d’écriture et de réalisation et en passant tour à tour du rôle de réalisateur à celui de producteur et même d'acteur.


Révélation et consécration (années 1980)

Oliver Stone débute réellement en tant que scénariste : il écrira en outre durant sa carrière tous les scénarios de ses œuvres (mis à part U-Turn). Ainsi, il accouche de scripts stylisés qui plaisent aux producteurs et sera ainsi au générique de films des plus grands réalisateurs : Brian De Palma pour Scarface, Alan Parker pour Midnight Express et Evita ou encore Michael Cimino pour L'Année du dragon.

Oliver Stone réalise quelques séries B d’horreur comme La Main du cauchemar, puis apparaît sous le feu des projecteurs en 1986 avec deux films retentissants et contestataires : Salvador et Platoon. Ce dernier remporte quatre Oscars en 1987 dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Il s'agit du premier opus de sa trilogie sur le Viêt Nam avec Né un 4 juillet et Entre Ciel et Terre quasi autobiographiques. Né un 4 juillet lui vaut en 1990 un nouvel Oscar pour sa réalisation et la reconnaissance de ses pairs.

Son côté critique se développe de plus en plus tout au long de son parcours cinématographique, au point qu’il est comparé à Robert Altman ou encore Samuel Fuller, autres contestataires américains.


Biopics et documentaires (années 1990-2000)

Il égratigne ainsi maints éléments de la société civile et militaire : les yuppies dans Wall Street, l’État dans Né un 4 juillet ou encore la CIA et le complexe militaro-industriel dans JFK.

Oliver Stone s'intéresse ensuite au dopage dans le milieu du sport avec son film axé sur le football américain L'Enfer du dimanche. Il marque ensuite une pause par la réalisation de deux documentaires, l’un sur la Palestine et Yasser Arafat (Persona non grata) et un autre très controversé sur Fidel Castro (Comandante). Ce documentaire est une synthèse de 30 heures d’interviews entre Stone, grand admirateur du dirigeant cubain et Fidel Castro. Diffusé en mai 2003 sur les écrans américains, il a dû être remonté à cause de la pression des anti-castristes.

Enfin, Oliver Stone repart avec de nouveaux films controversés : le film épique Alexandre en 2005 qui, fort d’un budget de plus de 150 millions d’euros, n’aura pas trouvé son public et reste pour Stone un échec, lui qui voulait réaliser le plus grand film de sa carrière. Il s’attaque sans temps mort à un autre sujet brûlant, concernant les États-Unis – et c’est une constante dans sa carrière (sauf Alexandre) – les attentats terroristes du 11 septembre 2001. Longtemps baptisé The 11 September’s Oliver Stone Project, le film prend le nom de World Trade Center et s’attachera aux secours déployés par les autorités durant ces attentats et les pompiers en particulier.

Après JFK et Nixon, il s'intéresse à George W. Bush dans W. : L'Improbable Président, sorti en 2008. Josh Brolin incarne le 43e Président des États-Unis. Dans le monde, W. a rapporté 29 506 464 $ au box-office. Les recettes au box-office du film sont assez décevantes, au vu de son budget de 25 100 000 $.


Confirmation (années 2010)

En 2010, il signe la suite de son Wall Street de 1989, intitulée Wall Street : L'argent ne dort jamais. Michael Douglas reprend son rôle de Gordon Gekko, alors que Shia LaBeouf incarne un jeune trader.

En 2012, il adapte un roman de Don Winslow, pour le film Savages. Taylor Kitsch, Blake Lively et Aaron Taylor-Johnson incarnent les membres d'un ménage à trois qui deale de la marijuana. On retrouve également dans ce film John Travolta, Benicio del Toro et Salma Hayek.

En 2013, il réalise un spot publicitaire pour la Coupe du monde de football de 2014, où il apparaît lui-même aux côtés des footballeurs Radamel Falcao, David Luiz et Sergio Agüero.

En 2014, il projette de réaliser un film sur l'histoire du lanceur d'alerte Edward Snowden, le scénario est basé sur l'ouvrage du journaliste Luke Harding (The Guardian), The Snowden Files : The Inside Story of the World's Most Wanted Man . Le tournage de Snowden débute en février 2015, et le film sort en 2016.


Vie privée
Jacqueline Goddet, la mère d'Oliver est décédée le 28 avril 2015, à l'âge de 93 ans, à Indian Wells.


Faits polémiques et prises de position
En 2007, alors qu'il intervenait en Colombie pour la libération de trois otages des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, considérés comme terroriste par l'Union européenne et les États-Unis), il accuse le controversé chef d’État colombien Álvaro Uribe d'avoir délibérément fait échouer leurs libérations en faisant intensifier les opérations militaires dans le secteur. Il déclare par ailleurs au sujet des guérilleros qu'ils ne sont pas des terroristes mais « une armée de paysans semblable à celle d’Emiliano Zapata » et, tout en condamnant la pratique des enlèvements, les juge « héroïques de se battre et de mourir pour ce qu'ils pensent être juste ».

Déjà attaqué par "l'élite médiatique" américaine à cause de ses vues sur l’assassinat de John F. Kennedy, Stone est même attaqué en justice pour son film Tueurs nés, accusé d’avoir incité par ce film un fait divers sanglant.

Il apporte son soutien à Julian Assange et Chelsea Manning.

Oliver Stone ne soutient ni Hillary Clinton ni Donald Trump à l'élection présidentielle américaine de 2016. Il déclare ne pas avoir le désir de réaliser de film sur Trump suite à la victoire de celui-ci, et ne pas être autant « fasciné par lui » que la majorité des gens. Quant à Clinton, Stone lui reproche principalement son agressivité dans les relations internationales, évoquant son rôle dans le soutien des États-Unis aux paramilitaires Contras (Nicaragua), les bombardements de l'OTAN en ex-Yougoslavie, l'invasion de l'Irak et de l'Afghanistan, la destruction de l’État laïc libyen et les tentatives de changement de régime en Syrie. Il avait cependant soutenu Bernie Sanders dans la primaire démocrate. En avril 2017, il signe avec Danny Glover, Noam Chomsky, Eve Ensler, Mark Ruffalo et Nancy Fraser une pétition de soutien à Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle en France (« France: Please Don't Repeat Clinton vs. Trump Tragedy »).

Ses meilleurs films

JFK (1991)
(Réalisateur)
Alexandre (2004)
(Réalisateur)
World Trade Center (2006)
(Réalisateur)
Né un 4 juillet (1989)
(Réalisateur)
Evita (1996)
(Scénariste)
Platoon (1987)
(Réalisateur)

Le plus souvent avec

Sean Stone
Sean Stone
(13 films)
Wylie Stateman
Wylie Stateman
(12 films)
David Brenner
David Brenner
(7 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Oliver Stone (57 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Acteur

Conversations avec Monsieur Poutine, 4h
Réalisé par Oliver Stone
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire
Thèmes Politique, Documentaire sur la politique, Politique
Acteurs Oliver Stone
Rôle lui-même
Note76% 3.845613.845613.845613.845613.84561
Durant deux ans, entre juillet 2015 et février 2017, le réalisateur-scénariste américain Oliver Stone a interviewé Vladimir Poutine, durant près de 50 heures, sur divers sujets politiques ainsi que son ascension au pouvoir.
The Weight of Chains 2, 2h4
Réalisé par Boris Malagurski
Origine Canada
Genres Comédie, Documentaire, Historique
Thèmes Documentaire sur la politique, Politique
Acteurs Boris Malagurski, Oliver Stone
Rôle Lui-même
Note92% 4.63064.63064.63064.63064.6306
The film starts with events that led to the overthrow of Slobodan Milošević on 5 October 2000. It analyzes the National Endowment for Democracy's financing of the Otpor! resistance movement, together with the West's training of Serbian activists and politicians in Budapest and discusses the row between the government and the opposition concerning electoral fraud accusations. The film continues to assess Serbia's economy after the fall of Milošević.
Greystone Park
Réalisé par Sean Stone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Thriller, Horreur
Thèmes Fantômes
Acteurs Sean Stone, Alexander Wraith, Oliver Stone, Bruce Payne
Rôle Lui-même
Note32% 1.6180851.6180851.6180851.6180851.618085
The film is said to be based on true life experiences. Sean Stone and Alexander Wraith play filmmakers who meet at a dinner with Oliver Stone (Sean's real-life father) when Wall Street: Money Never Sleeps was being filmed in October 2009, where they started to discuss ghost stories. As a result, Sean and Alexander decided to visit an abandoned psychiatric hospital in New Jersey, famous for its radical treatment of patients with mental illness, 'to explore whether or not they believe in the supernatural'. Once inside the institution, they soon discovered that they were not alone.
Casting By
Casting By (2012)
, 1h29
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur le monde des affaires, Documentaire sur le cinéma, Documentaire sur les villes
Acteurs Marion Dougherty, Lynn Stalmaster, Woody Allen, Jeff Bridges, Glenn Close, Robert De Niro
Note75% 3.791363.791363.791363.791363.79136
Ce nouveau documentaire essentiel rend hommage à l'héritage laissé par le directeur de casting fin, légendaire Marion Dougherty et jette un regard sur un des métiers plus négligés et moins elle est comprises dans le cinéma.
The Undefeated, 1h53
Origine Etats-Unis
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire historique, Documentaire sur une personnalité, Documentaire sur la politique, Politique
Acteurs Pamela Anderson, Joy Behar, Sandra Bernhard, Louis C.K., John Cleese, Ellen DeGeneres
Rôle Himself (archive footage)
Note22% 1.114991.114991.114991.114991.11499
The film is constructed in three acts. The film opens with a montage. The first act concerns itself with Palin's experiences as the mayor of Wasilla. The second act is about Palin's half term as governor of Alaska. The third act, titled "From here, I can see November," revolves around her candidacy as vice-president and her rise to national prominence. It goes into detail how she became the darling of the Tea Party movement. The film ends with clips of the Madison rally where Palin challenged Republicans to: "Fight like a girl." The last shot is of Palin saying into the camera, "Mr.
Wall Street : L'argent ne dort jamais, 2h13
Réalisé par Oliver Stone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Policier
Thèmes La prison
Acteurs Michael Douglas, Shia LaBeouf, Josh Brolin, Carey Mulligan, Frank Langella, Susan Sarandon
Rôle Investisseur
Note61% 3.099223.099223.099223.099223.09922
En 2001, Gordon Gekko sort de prison après avoir purgé une peine de 8 ans pour délit d'initié et diverses fraudes.
Torrente 3: El protector, 1h37
Réalisé par Santiago Segura
Origine Espagne
Genres Comédie, Policier
Acteurs Santiago Segura, José Mota, Tony Leblanc, Yvonne Sciò, Oliver Stone, Fabio Testi
Rôle un client au bar
Note56% 2.8000752.8000752.8000752.8000752.800075
L'eurodéputé italienne Giannina Ricci (célèbre pour sa lutte contre les entreprises polluantes) vient en Espagne pour dénoncer publiquement une multinationale espagnole. La direction de l'entreprise s'inquiète et suborne quelques hauts responsables de la police pour que la protection de l'eurodéputé ne soit pas la meilleure possible. C'est ainsi que Jose Luis Torrente, récemment réincorporé dans la police, a la tâche de protéger l'italienne.
Alexandre
Alexandre (2004)
, 2h55
Réalisé par Oliver Stone
Origine Allemagne
Genres Drame, Guerre, Biographie, Action, Aventure, Historique, Péplum, Romance
Thèmes Politique, Sexualité, Bisexualité, Homosexualité, Politique, LGBT, Royauté, LGBT
Acteurs Colin Farrell, Angelina Jolie, Val Kilmer, Connor Paolo, Jared Leto, Rosario Dawson
Rôle Macedonian soldier at Zeus Statue
Note56% 2.801062.801062.801062.801062.80106
Le film narre la vie d'Alexandre le Grand (-356 à -323) du point de vue d'un de ses principaux généraux, Ptolémée, de son enfance à sa mort, des cours d'Aristote aux conquêtes qui firent sa légende, de l'intimité aux champs de bataille.
L'Enfer du dimanche, 2h30
Réalisé par Oliver Stone
Origine Etats-Unis
Genres Drame
Thèmes Sport, Football américain
Acteurs Al Pacino, Dennis Quaid, Cameron Diaz, James Woods, Jamie Foxx, LL Cool J
Rôle le commentateur Tug Kowalski
Note68% 3.4495953.4495953.4495953.4495953.449595
Les Sharks de Miami, prestigieuse équipe de football américain, sont dans une mauvaise passe et luttent pour obtenir une place en série éliminatoire. Leur quart-arrière étoile Jack « Cap » Rooney (Dennis Quaid) est de plus en plus contesté au sein de l'équipe à cause de son âge, notamment par l'ambitieuse présidente Christina Pagniacci (Cameron Diaz), qui veut moderniser la franchise. De plus, l'entraîneur Tony D'Amato (Al Pacino), qui a mené dans le passé l'équipe à deux victoires en finale du championnat, est critiqué car considéré comme vieillissant. Le jeune Willie Beamen (Jamie Foxx) remplace Cap après la blessure de ce dernier et, malgré des débuts hésitants, fait rapidement sensation par son jeu spectaculaire. Rapidement, les résultats des Sharks s'améliorent, et Beamen voit sa popularité grimper, popularité qui lui monte vite à la tête. S'instaure alors une guerre entre Beamen, qui veut mener les matches à sa manière au mépris des cahiers de jeu, et D'Amato qui compte bien se faire respecter jusqu'au bout de sa carrière, dont il sent la fin proche.
Nixon
Nixon (1995)
, 3h3
Réalisé par Oliver Stone
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Biographie, Historique
Thèmes Politique, Politique, Maison-Blanche
Acteurs Anthony Hopkins, Joan Allen, Paul Sorvino, Bob Hoskins, Powers Boothe, John Diehl
Note70% 3.549483.549483.549483.549483.54948
Le film couvre tous les aspects de la vie de Nixon, de son enfance à Whittier en Californie à la rencontre avec sa femme Pat Ryan. Il explore en profondeur tous les événements marquants de sa présidence, y compris sa chute due à un abus de son pouvoir exécutif à la Maison Blanche, l'affaire du Watergate constituant un élément central du film.