Recherchez un film ou une personnalité :
FacebookConnexionInscription
Juliette Gréco est une Actrice Française née le 7 février 1927 à Montpellier (France)

Juliette Gréco

Juliette Gréco
Si vous aimez cette personne, faites-le savoir !
Nom de naissance Marie-Juliette Gréco
Nationalité France
Naissance 7 février 1927 (92 ans) à Montpellier (France)
Récompenses Commandeur de la Légion d'honneur‎

Juliette Gréco, née le 7 février 1927 à Montpellier, est une chanteuse et actrice française.

Biographie

Enfance
Juliette Gréco est née d'un père d'origine corse, Gérard Gréco, commissaire de la police des jeux, et d'une mère bordelaise, Juliette Lafeychine (1899-1978). Ses parents étant séparés, ses grands-parents maternels l'élèvent à Bordeaux avec sa sœur aînée Charlotte. Leur mère les rejoint en 1933 et les emmène toutes les deux à Paris. Passionnée de danse, Juliette, en 1939, est petit rat à l'Opéra Garnier. La guerre ayant éclaté, la famille retourne dans le sud-ouest de la France (en Dordogne). C'est là que sa mère s'engage dans la Résistance, elle est arrêtée en 1943. Les deux sœurs rejoignent Paris mais sont capturées et emprisonnées à la maison d'arrêt de Fresnes, après que Charlotte devait remettre des documents à la Résistance. Juliette ne sera pas déportée à cause de son jeune âge, contrairement à sa mère et sa sœur aînée Charlotte qui seront envoyées à Ravensbrück. Elles ne reviendront de déportation qu'en 1945, après la libération du camp par l'Armée rouge. Juliette est libérée de Fresnes et, après avoir récupéré ses affaires au siège de la Gestapo française dans le 16e arrondissement de Paris, elle se retrouve seule et sans ressources « sur l'avenue la plus belle du monde, l'avenue Foch » avec un ticket de métro en poche. Elle se rend alors chez la seule personne de sa connaissance résidant dans la capitale, Hélène Duc, qui avait été son professeur de français à Bergerac et une amie de sa mère. Elle sait qu'Hélène habite au 20, rue Servandoni, près de l'église Saint-Sulpice ; celle-ci la loge et la prend en charge.


Saint-Germain-des-Prés
Le quartier Saint-Germain-des-Prés est à deux pas de là et, en 1945, Juliette découvre le bouillonnement intellectuel de la rive gauche et la vie politique à travers les Jeunesses communistes. Hélène Duc l'envoie suivre les cours d'art dramatique dispensés par Solange Sicard. Juliette décroche quelques rôles au théâtre (Victor ou les Enfants au pouvoir en novembre 1946) et travaille sur une émission de radio consacrée à la poésie.

Juliette noue des relations amicales avec de jeunes artistes (elle vit un temps avec le peintre Bernard Quentin au 7, rue Servandoni) et intellectuels du quartier de Saint-Germain-des-Prés, dont Anne-Marie Cazalis et Boris Vian. C'est dans l'un des établissements de la rue Dauphine, Le Tabou, qu'elle découvre par hasard grâce à son manteau qu'elle avait posé sur la rampe et qui était tombé en bas d'un escalier, que celui-ci dispose d'une grande cave voûtée inutilisée que le patron appelle « le tunnel ». Juliette et ses copains trouvent l'endroit idéal pour y faire de la musique et danser tout en discutant de philosophie. Il suffit d'une semaine pour que les curieux viennent en nombre pour observer cette nouvelle et bizarre faune baptisée existentialistes. Juliette, devenue la célèbre muse de Saint-Germain-des-Prés sans avoir rien accompli de probant, décide alors de justifier sa célébrité en optant pour la chanson. Jean-Paul Sartre lui confie une sorte de mélopée qu'il a écrite pour sa pièce de théâtre Huis clos et lui conseille d'aller voir le compositeur Joseph Kosma pour que celui-ci en réécrive la musique qu'il ne trouvait pas réussie. C'est ainsi que Juliette interprète la chanson Rue des Blancs-Manteaux, œuvre née de la plume du chantre de l'existentialisme et d'un compositeur rompu à l'art de mise en musique de la poésie (notamment celle de Jacques Prévert).

Selon l'écrivain espagnol Manuel Vicent, Juliette Gréco fut l'une des amantes d'Albert Camus. Au début des années 1960, elle a également une relation avec le producteur américain Darryl F. Zanuck.


Carrière

En 1949, disposant d'un riche répertoire (de Jean-Paul Sartre à Boris Vian...), Juliette Gréco participe à la réouverture du cabaret le Bœuf sur le toit. Elle rencontre cette année-là Miles Davis dont elle tombe amoureuse. Il hésite à l'épouser, ce qui est impensable aux États-Unis (à l'époque, les unions entre Noirs et Blancs sont illégales dans de nombreux États américains). Lui ne voulant pas lui imposer une vie aux États-Unis en tant qu'épouse d'un Noir américain, et elle ne voulant pas abandonner sa carrière en France, ils renoncent et Miles rentre à New York à la fin mai.

En 1951, elle reçoit le prix de la SACEM pour Je hais les dimanches. En 1952, elle part en tournée au Brésil et aux États-Unis dans la revue April in Paris. En 1954, elle chante à l'Olympia.

Elle rencontre le comédien Philippe Lemaire, sur le tournage du film Quand tu liras cette lettre de Jean-Pierre Melville et l'épouse le 25 juin 1953. Ils divorcent en 1956 après la naissance de leur fille Laurence-Marie (née le 24 mars 1954).

Elle repart pour New York et ses interprétations des plus grands auteurs français enthousiasment les Américains.

Mel Ferrer, qu'elle a connu sur le tournage d'Elena et les Hommes de Jean Renoir (1956) et devenu depuis un de ses « grands copains », lui téléphone depuis Mexico où va se tourner son prochain film, car il pense qu'elle conviendrait « à son producteur. qui cherche une Française pour un petit mais très intéressant rôle dans Le soleil se lève aussi dirigé par Henry King ». C'est ainsi qu'elle fait connaissance avec Darryl F. Zanuck et s'en éprend peu à peu. Une liaison amoureuse s'établit et elle tourne dans quelques-unes de ses productions, notamment dans Les Racines du ciel (John Huston, 1958) et Drame dans un miroir (Richard Fleischer, 1960), films dans lesquels elle partage l'affiche avec Orson Welles. Mais sa relation avec Zanuck est houleuse, car celui-ci, dixit Juliette Gréco, « possessif et passionné. […] a vécu avec moi une aventure exotique, mais finalement douloureuse, malheureusement ». En même temps que s'achève sa relation avec Darryl Zanuck, c'est avec le film d'aventure Le Grand Risque (Richard Fleischer, 1961) que s'achève sa carrière « hollywoodienne » sans qu'elle ait jamais mis les pieds dans les studios de la Fox aux États-Unis.





Au début des années 1960, elle revient à la chanson et ne la quitte plus. Elle chante (notamment), Jacques Brel, Léo Ferré, Guy Béart et aussi Serge Gainsbourg alors un quasi inconnu.

En 1962, elle fait partie des premiers actionnaires de Minute. À cette époque le journal, fondé par Jean-François Devay, médaillé de la Résistance, « est alors plutôt tourné vers l’actualité « people ». [...] Et s’inscrit également dans la lignée des journaux satiriques » du moment. Il compte parmi ses premiers actionnaires des personnalités comme Françoise Sagan, Eddie Barclay, Fernand Raynaud, Alain Griotteray ou encore Marcel Dassault.

En 1965, elle se produit gratuitement dans les Maisons des jeunes et de la culture de la banlieue parisienne, devant un public constitué d'étudiants et d'ouvriers. Toujours en 1965, elle tient un rôle de premier plan dans le feuilleton télévisé Belphégor ou le Fantôme du Louvre. La même année, lors d'un dîner de têtes d'affiches organisé par un grand magazine populaire, Télé 7 jours, elle se retrouve assise aux côtés de Michel Piccoli... et tombe amoureuse de l'acteur. Ils se marient en 1966. Le couple se sépare en 1977.

Du 16 septembre au 23 octobre 1966, le TNP accueille pour la première fois dans sa grande salle (2 800 places) du palais de Chaillot deux chanteurs : Juliette Gréco et Georges Brassens.

En 1968, elle inaugure la formule des concerts de 18 h 30 au théâtre de la Ville à Paris. Elle y interprète l'une de ses plus célèbres chansons, Déshabillez-moi.

Elle enregistre en avril 1969 un titre de Didier Rimaud à la demande de son ami François Rauber, Faudrait aller plus loin, chanson intégrée à l'album Difficile amour de Bernard Geoffroy.

Au début des années 1970, Juliette Gréco effectue de nombreuses tournées à l'étranger (notamment en Italie, en Allemagne, au Canada et au Japon), alors qu'en France, son succès semble marquer le pas, car en 1972, elle quitte les productions Philips, chez qui elle enregistrait depuis plus de 20 ans, pour les productions Barclay et, sous ce label, sort deux albums : Juliette Gréco chante Maurice Fanon (1972) et Je vous attends (1974), opus essentiellement écrit par Henri Gougaud, exception faite de Ta jalousie de Jean-Loup Dabadie et de la reprise de L'Enfance, chanson de Jacques Brel (extraite de son film de 1973, Le Far West). Parallèlement, Gérard Jouannest, son pianiste et accompagnateur depuis 1968, devient son compositeur exclusif qu'elle épousera en 1988.

Nouveau changement de maison de disque en 1975. Elle quitte Barclay pour graver ses deux albums suivants chez RCA Victor : Vivre, en 1975 et Gréco chante Jacques Brel, Henri Gougaud, Pierre Seghers, en 1977. Pour ces deux albums, elle reprend sa plume de parolière (exercice auquel elle s'est déjà essayée en 1969) pour écrire successivement : Fleur d'orange, Le Mal du temps et L'Enfant (1975), Pays de déraison et L'amour trompe la mort (1977). Sa carrière de parolière s'achève avec ces cinq titres.

Entre 1982 et 1983, elle semble faire un bilan de sa carrière, car consécutivement à la parution de ses mémoires (Jujube, Éditions Stock, 1982), Juliette Gréco établit sous la direction artistique de Gérard Meys son anthologie discographique telle qu'elle la conçoit à ce moment-là. François Rauber réalise les arrangements et dirige l'orchestre tandis que Gérard Jouannest est au piano. Cette anthologie est commercialisée en trois volumes séparés chez les disques Meys (voir discographie).

Toujours chez les disques Meys, Gréco enregistre un nouvel album : Gréco 83 où, encore une fois, de nouveaux auteurs venus d'horizons divers lui écrivent du sur-mesure, dont Les Années d'autrefois, du journaliste Richard Cannavo, qui devient un titre incontournable de ses tours de chant. Parmi les autres auteurs figurent le dessinateur humoristique Gébé (Bleu sans cocaïne), l'auteur-compositeur-interprète Allain Leprest (Le Pull-over, musique de Jean Ferrat) et le parolier Claude Lemesle (Y'a que les hommes pour s'épouser).

Elle est faite Chevalier de la Légion d'honneur par le Premier ministre Laurent Fabius, le 23 octobre 1984.

Elle retrouve son public de l'Olympia en 1991 et l'album live du concert est édité par Philips.

Elle enregistre en 1993 un album écrit par Étienne Roda-Gil sur des musiques, entre autres, de João Bosco, Julien Clerc, Gérard Jouannest et Caetano Veloso.

En octobre de la même année, un nouvel Olympia précède une tournée.

Après une absence discographique de quatre ans, elle enregistre, en 1998, pour les disques Meys un album écrit par Jean-Claude Carrière. Son récital au théâtre de l'Odéon à Paris en mai 1999 est enregistré.

En 2003, elle enregistre chez Polydor un nouvel album sur des textes de Christophe Miossec, Marie Nimier et Jean Rouault, Benjamin Biolay et Gérard Manset. L'ensemble est mis en musique par Gérard Jouannest et François Rauber.

Elle retrouve l'Olympia en 2004.

En 2006 elle part pour New York enregistrer un album avec des musiciens de jazz qui paraît en France sous le titre Le Temps d'une chanson. Elle le chante sur la scène du théâtre du Châtelet à Paris seulement accompagnée d'un piano et d'un accordéon.

Le 10 mars 2007, les Victoires de la musique la couronnent d'une « Victoire d'honneur » pour toute sa carrière. Pour la première fois, le 27 octobre 2007, elle donne un concert à la salle Pleyel accompagnée d'une formation réduite.

En novembre 2008, elle enregistre en duo la chanson Roméo et Juliette avec Abd Al Malik (album Dante).

Fin 2008-début 2009, elle prépare un nouvel album réalisé à partir de textes d'Olivia Ruiz et d'Abd Al Malik.

En mars 2010, un nouveau documentaire, Je suis comme je suis de Brigitte Huault-Delannoy, est projeté en son honneur et en sa présence à Montréal (Place des Arts).

Fin mai 2011, le compositeur Louis Siciliano lui propose d'interpréter avec Bichou, chanteur vauclusien, une de ses dernières compositions intitulée Bonjour Paris. Juliette Gréco accepte ; l'enregistrement de la chanson, prévu pour être effectué en septembre 2011, sauf erreur, n'a apparemment jamais été réalisé.

Le 27 juillet 2011 elle donne le concert de clôture du festival de Valence sur la scène du parc Jouvet, accompagnée par son pianiste Gérard Jouannest ainsi que d'un accordéoniste. Des centaines de spectateurs l'applaudissent et lui offrent une longue ovation debout.

Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix.

Proche de la gauche, elle a cosigné, avec Pierre Arditi, Maxime Le Forestier et Michel Piccoli une lettre ouverte, le 4 mai 2009, à l'intention de Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, appelant les députés socialistes à adopter la loi Création et Internet.

En janvier 2012, elle sort un nouvel album Ça se traverse et c'est beau…, un hommage à Paris et ses ponts. Marie Nimier, Thierry Illouz, Amélie Nothomb, François Morel, Antoine Sahler, Philippe Sollers, Gérard Duguet-Grasser ou encore Jean-Claude Carrière figurent entre autres parmi les auteurs des chansons de cet album. Melody Gardot, Marc Lavoine et Féfé l'accompagnent chacun en duo et Guillaume Gallienne y interprète un texte.

En février 2012, elle est pour trois soirs sur la scène du théâtre du Châtelet de Paris.

Le 5 février 2012, à l'occasion de son 85e anniversaire, elle est la vedette de la soirée sur Arte qui diffuse Juliette Gréco, l'insoumise le film documentaire d'Yves Riou et Philippe Pouchain (projeté au Rendez-vous with French Cinéma à New-York) suivi de son concert de 2004 à l'Olympia ; pour les téléspectateurs allemands, les chansons de son concert ont été sous-titrées par des textes allemands dus à la plume de Didier Caesar (Dieter Kaiser).

Le 12 avril 2012, Juliette Gréco reçoit, des mains du maire Bertrand Delanoë, la Grande médaille de vermeil de la Ville de Paris. Bertrand Delanoë déclare : « Il était temps que sa ville lui dise merci. Juliette Gréco, c'est la Parisienne. La Parisienne d’aujourd’hui et la Parisienne qui incarne le temps de Paris qui ne passe jamais ». La chanteuse, qui a souvent représenté la France et Paris à l'étranger, répond : « Je ne suis pas née à Paris, j'ai vu le jour à Montpellier. Mais j'ai été mise au monde ici. ».

En Allemagne, le samedi 14 avril 2012, elle monte de nouveau sur la scène du Theaterhaus Stuttgart pour un concert donné à guichets fermés, accompagnée par son pianiste et mari Gérard Jouannest, devant un public ravi qui, pour la remercier, se lève pour l'applaudir.

Le 20 octobre 2012, elle est faite « citoyenne d’honneur de la Ville de Montpellier » et inaugure la plaque apposée sur la façade de la maison située au 2, rue Doria (quartier des Arceaux) où elle est née le 7 février 1927 au matin. Elle y a vécu jusqu’à l’âge de trois ans avant d’aller habiter chez sa grand-mère maternelle domiciliée dans le Bordelais.

Le 1er octobre 2013, Juliette Gréco n'a pas pu finir son concert sur la scène de l'espace Montgolfier à Davézieux, près d'Annonay : elle a été victime d'un malaise au bout de 45 minutes (source Le Dauphiné/Ardèche).

Le 28 octobre 2013 sort, chez Deutsche Grammophon/Universal Music, l'album Juliette Gréco chante Brel, réunissant 12 chansons de Jacques Brel arrangées par le pianiste Bruno Fontaine et par le mari de la chanteuse, Gérard Jouannest. Deux récitals de la chanteuse sont annoncés pour les 16 et 17 mai 2014 à l'Olympia.

En 2014, le trompettiste Ibrahim Maalouf l'invite dans le concert qu'il donne à l'Olympia et l'accompagne dans la reprise de La Javanaise.

Début 2015, elle annonce une ultime tournée qui débutera fin avril 2015 : « J'ai 88 ans, et je n'ai pas envie de monter sur scène en boitant. C'est une question de courtoisie, de dignité. [...] Je veux partir debout. Je ne voudrais pas faire pitié. J'ai horreur de ça », déclare-t-elle durant une interview avec Le Parisien.

Le 24 avril 2015, elle commence sa tournée d’adieu intitulée « Merci » qui durera un an. À la première date de sa tournée, le 24 avril au Printemps de Bourges, elle est obligée d’écourter son récital, victime d’un coup de chaleur. Elle est de nouveau victime d'un coup de chaleur à la première date de sa tournée au Canada à Tadoussac, le 12 juin 2015, et ne peut terminer son tour de chant.

En novembre 2015, sort L'Essentielle, une anthologie de ses chansons en 13 CD ainsi qu'une compilation intitulée Merci ! incluant la chanson inédite Merci, écrite par Christophe Miossec et composée par Gérard Jouannest.


« Merci », tournée d'adieux
Sa tournée d'adieux « Merci », comprenant plusieurs dizaines de dates, a lieu en avant-première le 1er mars 2015 à Athènes (Grèce), mais commence officiellement le 24 avril 2015 au Printemps de Bourges. Juliette Gréco chante ensuite à Tel Aviv au début mai 2015, puis au Canada à Tadoussac, Montréal, Sherbrooke et Toronto en juin 2015, en Italie à Milan et Spolète puis en Belgique à Anvers en juillet 2015, à la Fête de l'Humanité, au festival de la voix au Pays de Dieulefit ainsi qu'à Amsterdam en septembre 2015, en Allemagne (Berlin, Francfort, Hambourg, Stuttgart) puis une partie de la France (Tours, Limoges, Lons-le-Saunier et Caen) en octobre et novembre 2015. En décembre 2015, elle fait quelques grandes salles parisiennes (Châtelet, théâtre des Champs-Élysées et La Cigale). Le 6 février 2016, elle donne un concert exceptionnel dans le musée du Louvre devant la sculpture de la Victoire de Samothrace puis un autre le 7 février, jour de ses 89 ans, au théâtre de la Ville de Paris qu'elle avait inauguré en 1968. De la fin février à la mi-mars 2016, elle continue sa tournée en province française, elle chante à Abbeville, Châtel-Guyon, Nîmes, Sérignan, Saint-Estève. Le 24 mars 2016, elle est victime d'un AVC dans un hôtel du centre ville de Lyon ou elle faisait étape en vue d'un concert à Sausheim prévu le lendemain. Quelque temps après cet AVC, son entourage indique qu'elle a « bien récupéré » et « retrouvé toutes ses facultés physiques et intellectuelles ». Pourtant, début avril, son producteur annonce qu'elle entame une convalescence et qu'elle devra reporter à l'automne 2016 la plupart des concerts prévus au printemps : Sausheim, Maison-Alfort, Chenôve, Langres, au Casino de Paris ainsi qu'à Cardiff, au Barbican Centre de Londres et au Bunkamura Hall de Tokyo. Au fil des mois, elle annule graduellement l'intégralité des dates restantes de sa tournée. On peut donc considérer que le dernier concert en date de Juliette Gréco a eu lieu le 12 mars 2016 au Théâtre de l'Étang à Saint-Estève en France.

Ses meilleurs films

Au royaume des cieux (1949)
(Actrice)
Belphégor, le fantôme du Louvre (2001)
(Actrice)
L'Homme et l'Enfant (1956)
(Actrice)

Le plus souvent avec

Jean Cocteau
Jean Cocteau
(5 films)
Orson Welles
Orson Welles
(4 films)
Jacques Brel
Jacques Brel
(1 films)
Marc Dolnitz
Marc Dolnitz
(4 films)
Source : Wikidata

Filmographie de Juliette Gréco (34 films)

Afficher la filmographie sous forme de liste

Actrice

La Dernière Fête de Jedermann, 2h53
Origine Allemagne
Genres Drame
Acteurs Klaus Maria Brandauer, Juliette Gréco, Sylvie Testud, Susan Lynch
Rôle Yvonne Becker
Note68% 3.403383.403383.403383.403383.40338
Le célèbre couturier autrichien Jan Jedermann a un accident de voiture mortel. Il revit les dernières heures de sa vie et les circonstances dramatiques qui l’ont amené à se risquer à prendre la route dans un moment de grand désarroi…
Belphégor, le fantôme du Louvre, 1h37
Réalisé par Jean-Paul Salomé
Origine France
Genres Science-fiction, Fantastique, Fantasy, Horreur
Thèmes Fantômes
Acteurs Sophie Marceau, Michel Serrault, Frédéric Diefenthal, Julie Christie, Juliette Gréco, Jean-François Balmer
Rôle La femme dans le cimetière (clin d'œil au feuilleton télévisé Belphégor, où elle joue le rôle de Laurence)
Note44% 2.203052.203052.203052.203052.20305
Dans le Paris de l'an 2000, une momie aux pouvoirs maléfiques donne naissance à un fantôme nommé « Belphégor », dieu des Ammonites. Celui-ci, à la nuit tombée, hante le musée du Louvre, dont la Pyramide de Peï est devenue le symbole universel. Tour à tour effrayant ou humain, ce fantôme a toutes les audaces et semble invincible. Un gardien est retrouvé mort aux pieds de sa statue. Martin, un électricien, mène alors l'enquête avec l'aide d'un inspecteur à la retraite ayant déjà eu affaire avec ce même fantôme, Verlac.
Lettre à mon frère Guy Gilles, cinéaste trop tôt disparu, 1h15
Réalisé par Luc Bernard
Origine France
Genres Documentaire
Thèmes Documentaire sur une personnalité
Acteurs Richard Berry, Jean-Claude Brialy, Andréa Ferréol, Claude de Givray, Juliette Gréco, Roger Hanin
Rôle elle-même

Hommage posthume rendu par l’acteur Luc Bernard à son frère aîné, le réalisateur Guy Gilles (1938-1996). Documentaire composé d’interviews de quelques amis de son frère et de certains acteurs de ses principaux films dont on voit des extraits.
Lily aime-moi, 1h40
Réalisé par Maurice Dugowson
Origine France
Genres Comédie dramatique
Acteurs Patrick Dewaere, Rufus, Zouzou, Jean-Pierre Bisson, Juliette Gréco, Roger Blin
Rôle Flo
Note62% 3.109713.109713.109713.109713.10971
François est journaliste. Son rédacteur en chef lui confie un reportage sur les ouvriers. Hélas pour François, l'ouvrier vers lequel il a été orienté, un nommé Claude, a d’autres préoccupations : sa femme Lily vient juste de quitter le foyer conjugal. François se montre alors moins soucieux de son article que de l'état moral de Claude. Il l'emmène en bordée : après lui avoir présenté son ami le boxeur Johnny Cask, les 3 hommes vont passer la soirée dans une réception chez des bourgeois en pleine passion prolétarienne et révolutionnaire. Claude n’ayant qu'une obsession, reconquérir Lily qui est retournée chez ses parents, le trio part à la campagne pour la retrouver. François déploie son talent de médiateur, et se montre vite optimiste sur la conclusion de l'entreprise. Les amis s'installent à l'hôtel dans le village voisin. Les jours passent, entre beuveries et discussions philosophiques. Claude fait le siège chez les parents de Lily. Johnny (de son vrai prénom Gaston) se maintient en forme pour remonter sur le ring.François écrit son article.
Le Far West, 1h40
Réalisé par Jacques Brel
Origine France
Genres Comédie, Comédie dramatique, Western
Thèmes Transport, Automobile, Road movie
Acteurs Jacques Brel, Gabriel Jabbour, Danièle Évenou, Charles Gérard, François Cadet, Édouard Caillau
Note56% 2.8303852.8303852.8303852.8303852.830385
Jacques rencontre Gabriel. Tous deux sont faits pour s’entendre. Ils partent ensemble au Far-West prenant sous leur protection une ravissante infirme noire et, chemin faisant, leur petite troupe grossit. Ils arrivent au Far-West. Peu importe qu’il ressemble à une ancienne mine. Ils s’y amusent bien. Mais un jour, ils trouvent l’or. Jacques ne parvient pas à le restituer aux autorités. C’est ainsi qu’il tombe sous les coups de l’armée en un nouveau Fort Alamo.
Le Désordre à vingt ans, 1h
Réalisé par Jacques Baratier
Origine France
Genres Documentaire
Acteurs Louis Arbessier, Antonin Artaud, Roger Blin, Marie-Hélène Breillat, Blanchette Brunoy, Philippe Clay
Rôle elle-même
Note67% 3.393823.393823.393823.393823.39382
À partir de son court métrage Désordre, tourné en 1947-48, Jacques Baratier revisite, vingt ans après, le quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés. Confrontation de ce proche passé avec les années 1960, foisonnement culturel et intellectuel, variations autour de l'existentialisme...
La Nuit des généraux, 2h28
Réalisé par Anatole Litvak, Norman J. Warren, Andrzej Żuławski
Origine France
Genres Drame, Guerre, Thriller, Action, Policier
Thèmes Politique, Tueur en série, Politique
Acteurs Peter O'Toole, Omar Sharif, Tom Courtenay, Donald Pleasence, Joanna Pettet, Philippe Noiret
Rôle Juliette
Note72% 3.6472753.6472753.6472753.6472753.647275
Varsovie, 12 décembre 1942. Une prostituée vient d'être sauvagement assassinée. Selon un témoin, le meurtrier serait un général de la Wehrmacht. L'enquête est confiée au major Grau. Ce dernier ne tarde pas à suspecter trois hommes : le général Kahlenberg, le général Seydlitz-Gabler et le général Tanz, un homme parfois sujet à des pulsions maniaques, mais également un héros, le général favori d'Hitler. Durant une soirée organisée par la femme du général Gabler, sa fille Ulrike est présentée à Tanz, en vue de favoriser leur mariage. Mais celle-ci tombe dans les bras de Hartmann, un caporal revenant du front russe affecté auprès de Kahlenberg.
L'Amour à la mer, 1h22
Réalisé par Guy Gilles
Origine France
Genres Comédie dramatique
Acteurs Daniel Moosmann, Guy Gilles, Geneviève Thénier, Simone Paris, Lili Bontemps, Juliette Gréco
Rôle l’actrice du film
Note76% 3.8099353.8099353.8099353.8099353.809935
Valses entre personnages déplacés de leurs pays, confusions des sentiments de Daniel et Guy, des marins de retour en France après la guerre d’Algérie, et de Geneviève, elle aussi évoluant entre Paris et Brest, jeunes gens troublés par leurs rêves de liberté et leurs hésitations entre séductions parisiennes et plages ensoleillées de l’été...
La Case de l'oncle Tom, 2h5
Réalisé par Géza von Radványi
Origine Allemagne
Genres Drame, Historique
Thèmes Esclavagisme, Le racisme, Religion
Acteurs O.W. Fischer, Mylène Demongeot, Herbert Lom, Eleonora Rossi Drago, John Kitzmiller, Michaela May
Rôle Dinah
Note61% 3.0508753.0508753.0508753.0508753.050875
Adaptation européenne du roman-fleuve d’Harriet Beecher Stowe contant la dramatique histoire d’une famille noire déchirée par l’esclavage dans le Sud des États-Unis avant la Guerre de Sécession.
Cherchez l'idole, 1h25
Réalisé par Michel Boisrond
Origine France
Genres Comédie, Musical
Thèmes La musique, Musique
Acteurs Mylène Demongeot, Franck Fernandel, Dominique Boschero, Berthe Granval, Fernandel, Dany Saval
Note65% 3.273683.273683.273683.273683.27368
La grande vedette de cinéma Mylène Demongeot emménage dans une nouvelle et belle demeure à côté du bois de Boulogne. Sa maison en travaux est envahie par une armée d’ouvriers. Mylène est invitée par le Général pour assister dans 3 jours à une réception qui aura lieu au Palais de l'Élysée. Elle demande à sa femme de chambre Gisèle de préparer sa tenue de gala pour ce jour-là et de veiller sur le petit cœur en diamant qu’elle voudrait porter à cette occasion (une bagatelle de 500 000 nouveaux francs, soit quelque 76 000 euros). Entre-temps, elle doit s’absenter pour se rendre à Cannes pour un événement cinématographique. Richard, un gentil ouvrier carreleur œuvrant dans la maison de la star, exaspéré par Corinne, sa petite amie ambitieuse et casse-pieds, a incidemment appris par Gisèle l’existence du fameux bijou… La nuit venue, il dérobe le petit cœur, mais des voisins, l'ayant aperçu en train de franchir le mur de la propriété de Mylène, alertent la police. Poursuivi par les policiers, Richard se réfugie dans l’entrepôt le plus proche, celui d’un magasin de musique, et cache le bijou en le collant avec un chewing-gum à l’intérieur d’une guitare électrique Ericson. Dès le lendemain, quand la coriace Corinne se rend à la boutique pour acheter la guitare, les cinq exemplaires Ericson du stock viennent juste d’être vendus à cinq idoles de la chanson. Corinne rend Richard responsable de cette bévue et rompt avec lui. Elle se met sur la piste des idoles avec sa copine Vonny tandis que Richard, repentant, part aussi à la chasse au trésor, mais avec l’aide de Gisèle, qui sait qu'il est le voleur, dans le but de restituer le bijou à Mylène dès son retour de Cannes.
Week-end en mer
Réalisé par François Reichenbach
Origine France
Thèmes La mer, Transport
Acteurs Michèle Morgan, Juliette Gréco, Marcel Achard

Ce documentaire retrace le voyage inaugural du France le 3 février 1962 du Havre à New York.
Maléfices
Maléfices (1962)
, 1h23
Réalisé par Henri Decoin
Origine France
Genres Drame, Thriller, Horreur, Policier
Acteurs Juliette Gréco, Jean-Marc Bory, Liselotte Pulver, Jacques Dacqmine, Jeanne Pérez, Georges Chamarat
Rôle Myriam Heller

François, vétérinaire près de Noirmoutier, est appelé pour soigner un guépard. Là, il rencontre Myriam, une magicienne, qui souffre du mal du pays. Grâce à une statuette ensorcelée, elle tente de garder le séduisant jeune homme auprès d'elle.
Le Grand Risque, 1h38
Réalisé par Richard Fleischer, Elmo Williams
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Comédie, Action, Aventure
Thèmes Transport, Camion
Acteurs Stephen Boyd, Juliette Gréco, David Wayne, Gregory Ratoff, Sybil Thorndike, Jacques Marin
Rôle Marie Brennan
Note62% 3.103363.103363.103363.103363.10336
Un jeune couple pas bien fortuné, mais courageux, Vic, un marin irlandais et Marie, une serveuse française, décide de partir en Côte d'Ivoire afin d'y créer une compagnie de transport routier. Il faudra que Marie, Vic et son cousin hurluberlu Sam, accomplissent, de l’Irlande jusqu’en France, différentes tâches comme le passage du permis poids lourd par Marie ou la résolution de problèmes juridiques et financiers. Ils vont effectuer un long périple en camion pour rallier l’Afrique depuis l’Europe et rencontrer toutes sortes de difficultés, climatiques, géologiques et politiques avant d'atteindre le village ivoirien, étape finale de leur grand risque…
Drame dans un miroir, 1h36
Réalisé par Richard Fleischer
Origine Etats-Unis
Genres Drame, Policier, Romance
Acteurs Orson Welles, Juliette Gréco, Bradford Dillman, Alexander Knox, Catherine Lacey, William Lucas
Rôle Éponine Mercadier / Florence Lamorcière
Note69% 3.468953.468953.468953.468953.46895
Maître Henri Lamorcière juge Éponine Mercadier, inculpée pour avoir tué son vieil amant Émile Hagolin avec la complicité de Robert Larnier, le jeune et nouvel élu de son cœur. Durant le procès, Lamorcière découvre que sa femme, l’élégante Florence, prémédite de l’assassiner avec l’aide de son amant Claude Lancastre, son propre assistant…
La Lorelei brune, 1h31
Réalisé par Lewis Allen
Origine Royaume-uni
Genres Drame, Policier
Thèmes La mer, Transport
Acteurs Juliette Gréco, O.W. Fischer, William Sylvester, Muriel Pavlow, Marius Goring, Geoffrey Bayldon
Rôle Lora
Note58% 2.930262.930262.930262.930262.93026
En Allemagne, la Française Lora, pour échapper à l'emprise de son amant et mauvais génie Herman, a trouvé un emploi de serveuse dans une brasserie de Cologne. Mais Herman la retrouve et lui demande de faciliter le rendez-vous qu'il a pris dans la brasserie pour une louche transaction monétaire. Les tractations se passent mal à cause de faux billets ; Herman poignarde son interlocuteur et entraîne Lora dans sa fuite.